Depuis la victoire de Hollande, le chômage a progressé de 21%

Le chômage bat des records? De nouveau? Et ce n’est qu’un début!

En avril, le nombre de demandeurs d’emploi a de nouveau augmenté de 0,7%, établissant un nouveau record. La France compte ainsi 614.000 chômeurs de plus qu’en mai 2012.

La statistique fait mal. D’autant plus à un président de la République qui a mis son bilan en matière d’emploi dans la balance en vue d’une éventuelle candidature à sa succession en 2017. Au mois d’avril, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a de nouveau augmenté de 0,7%. Ces 26.200 chômeurs supplémentaires contribuent malgré eux à établir un nouveau record, puisque la France en compte désormais 3,536 millions.

Mais c’est un autre chiffre qui devrait faire grincer des dents à l’Elysée. Depuis la prise de fonction de François Hollande en mai 2012, le nombre de demandeurs d’emploi a en effet connu une hausse de 21%, soit 614.000 personnes venues garnir les rangs de Pôle emploi. Le tout alors que l’inversion de la courbe du chômage, promise pour 2013, se fait toujours attendre. Maigre lot de consolation pour le chef de l’Etat: Nicolas Sarkozy, son prédécesseur, n’a pas fait mieux. Durant ses trois premières années de mandat, le nombre des demandeurs d’emplois en catégorie A avait progressé de plus de 25%.

La courbe du chômage depuis Mai 2012:

Graphique chomage depuis mai 2012

Source de l’article: Businessbourse.com

Car non, le gouvernement ne lutte pas contre le chômage puisqu’il n’en a pas les moyens, tous cela n’est que du discours basé sur du vent:

Un gros souci, c’est qu’en France, les médias en général ne nous parlent pas ou à peine de deux trahisons de la part de nos politiques, celles qui justement expliquent que le chômage ne baissera jamais dans le pays, et qu’il est impossible de faire baisser les statistiques hormis en trichant éhontément. Ces deux trahisons sont l’accord TISA qui fait partie du TAFTA et les emprunts toxiques:

Donc le chômage ne cesse de monter sans pour autant prendre en compte tous ceux sortis du système, radiés du pôle-emploi pour faire baisser les stats et ceux ayant abandonné toute idée de s’inscrire dans cette machine à broyer… Et bien sûr les politiques de gauche expliquent que c’est la faute à pas-de-chance- à la crise et au manque de croissance, mais qu’ils tentent quand-même le combat contre une autre hausse en 2015, c’te blague! Pourtant, ils ne peuvent nier les prévisions cataclysmiques notamment dans le domaine du bâtiment, il est prévu 16 000 emplois en moins dans le domaine en 2015, autant en 2016, et en 2014, il y a eu 180 faillites d’entreprises/mois en moyenne.

humour_baisse_chomage

Le souci, c’est que sont principalement relayées les infos officielles sans rappel des anciens articles, ce que nous n’allons pas manquer de faire ici…

L’exercice de communication est maintenant rodé. Depuis que François Hollande a failli à sa promesse d’inverser la courbe du chômage avant la fin 2013, le gouvernement joue la prudence. Et il a raison. La dernière note de conjoncture de l’Insee l’a encore confirmé : le chômage, au-delà des à-coups possibles des chiffres mensuels des demandeurs d’emploi, n’est pas près de reculer. Le retour d’une croissance un peu plus forte, de 0,3 % aux deux premiers trimestres de 2015, ne sera pas suffisant.

Dans le secteur marchand, « l’emploi reculerait à nouveau au quatrième trimestre (- 15 000 postes), puis début 2015″, prévient l’Insee. Au début de l’année prochaine, le rythme de destruction des emplois devrait simplement ralentir à – 11 000 grâce aux effets du crédit d’impôt compétitivité-emploi (CICE) et du pacte de responsabilité.

Le soutien des emplois aidés

Cette nouvelle chute devrait être compensée par le secteur non marchand, notamment grâce à l’augmentation du nombre d’emplois aidés (+ 19 000). Au total, l’économie française devrait être capable de générer 18 000 nouveaux emplois sur les six premiers mois de l’année de 2015. Insuffisant pour absorber la hausse de la population active attendue : le taux de chômage devrait continuer à grimper de 10,4 % de la population active à 10,6 % (France métropolitaine et outre-mer).

Article dans son intégralité sur Lepoint.fr

Nous en sommes en pleine stratégie financière américaine pour bien s’emparer des multiples business en France. La première étape était d’affaiblir financièrement l’ensemble des institutions françaises, les communes et hôpitaux. Pour cela le mieux était le piège des emprunts toxiques qui ont été largement distribués.

Jugez de la perversité:

Les banques ont proposé un type d’emprunt complètement toxique puisque dangereux pour les comptes de ceux les ayant souscrit, les taux d’intérêts étant variables. Bien sûr, ce type d’emprunt  à été reconnu complètement illégal, mais qu’importe, le gouvernement socialiste a fait passer une loi pour protéger les banques des éventuelles attaques devant des tribunaux, puisque la tentative de corruption du gouvernement n’a pas fonctionné. Le nombre de victimes est colossal: la quasi-totalité des hôpitaux (dont la grande majorité est proche du défaut de paiement), des communes, des services publics… Et donc, l’endettement colossal de chacun pousse à adopter des mesures d’austérités, et vlan, chômage à la clé! Et au fait, savez-vous au bénéfice de qui? Des banques américaines entre autres banques, et de la Dexia en partie privatisée par l’état français, état qui touche chaque mois sur ces emprunts.

Donc, l’ensemble est pratiquement ruiné, les mesures d’austérités se multiplient avec la complicité du gouvernement qui a protégé les banques criminelles pour le coup, comment lutter contre le chômage avec une aussi mauvaise foi? Quand aux communes, institutions et hôpitaux endettés, leur histoire ne s’arrête pas là pour autant, il reste la privatisation: l’accord TISA qui fait partie intégrante des accords de libre-échange, donc du traité transatlantique.

Une fois que l’ensemble est totalement endetté et qu’il n’y a plus d’autres choix, il y a la privatisation, seul moyen de sauver quelques meubles, et ces privatisations sont voulues et programmées avec l’aide du gouvernement et des atlantistes politiques que nous avons, cela fait partie de la « stratégie de sabotage »:

Pour obtenir facilement le consentement de l’opinion pour la privatisation des services publics, la stratégie la plus souvent utilisée consiste à organiser préalablement le sabotage des services publics, afin que leur inefficience puisse servir de prétexte à leur privatisation. Cette stratégie a été massivement appliquée dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

Voici ce que l’on peut lire à propos de l’éducation publique dans un document de l’OCDE, l’organisation des Maîtres du Monde qui est également à l’origine de l’AMI:

« Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangeureux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement.
Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de telle sorte qu’on évite un mécontentement général de la population.« 

Plus dans cet article

Peut-être un jour les français ouvriront les yeux, mais il sera sûrement déjà trop tard…

Issu de cet article du blog

24 commentaires

  • Enki13

    je suis pas sure mais je croit que s’est une courbe a peut prés symétrique avec l’opinion favorable des français pour hollande…

    PS: je rectifie , pas la courbe mais le score…

  • Grand marabout Grand marabout

    ah ! vous voyez,il y a de la croissance !

    le préposé Sapin M,nous dit:
    « il faut PLUSIEURS mois,pour que la courbe se redresse… »

    …PLUSIEURS
    Devant un nom au pluriel, indique un nombre non précisé (mais au moins égal à deux) d’êtres ou d’objets..

    pas de risque,en mensonge,c’est bien!

  • Trollzilla Trollzilla

    Un petit détournement s’impose.

    Certains connaissent le principe, on intervertit deux noms dans une vidéo en lecture.
    Aujourd’hui on va remplacer le terme « la finance » par « ma gueule ».

    C’est ici que ça se passe–> http://www.youtube.com/watch?v=tf1UXLoaR2g

  • Le Gaulois libre

    Pourtant nous savons bien que confier la gestion d’un Pays à des fonctionnaires vaniteux, cela finit toujours comme l’ex Union Soviétique.

    Hollande et toute sa clique de technocrétins, ne savent pas ce que c’est que d’équilibrer recettes et dépenses, vu qu’ils sont formés à dépenser plus pour taxer toujours plus.

    Lorsqu’ils sont arrivés au pouvoir, ils ont entravé les pattes des chevaux de leur attelage, et depuis ils tirent sur les rênes comme des malades et fouettent leurs coursiers jusqu’au sang sans comprendre pourquoi la chariotte n’avance pas, tout en considérant qu’en maintenant leur dispositif initial en l’état ils finiront bien par finir la course.

    Ce ne sont plus des technocrates corrompus qui nous dirigent, mais des lapins crétins !

    • MDR tout seul derrière mon PC avec l’image des lapins crétins au gouverne ment … ça ferait un super épisode et correspond très très bien à la réalité !!!

    • Thierry92 Thierry92

      Et vous continuez de dire que ce sont des crétins?
      Pourtant Étienne Chouard vous l’à bien répété plus de mille fois que ce ne sont pas des imbéciles.

      Ce n’est pas par bêtise ou incompétence, mais selon un plan bien préparé.
      Les bénéfices augmentent, les dividendes également et la « crise » aussi.
      Arrêtez donc de croire ces foutus médias, éteignez votre télé et ouvrez votre cerveau.

      • laspirateur

        La France est à l’amorce d’une situation chaotique égale à celle de la Grèce,
        Je viens de lire sur la revue de presse de Jovanovic que 1000 municipalités sont en faillite!!!
        Le 21 Juin c’est la fête de la musique, faites un don!

      • engel

        +1
        Bien sur qu’ils ne sont pas cons, bien au contraire!

  • Le veilleur

    Hollande s’est prit dans son propre piège avec les emprunts toxiques et l’accord TISA, du coup, le parti socialiste ne pourra plus prétendre au poste de président au prochain élection si la courbe du chômage ne s’inverse pas, bon dans un sens tant mieux, que ce parti de technocrates dépassés sorte de la scène politique, de l’autre il faudra bien que le prochain président change la donne avec les banques américaines et le traité transatlantique si ce gouvernement veut vraiment inverser la courbe du chômage.

    Ceci dit, dans un avenir proche, il restera l’option d’un revenu de base pour tous afin que le peuple puisse continuer à vivre faute de travailler mais il faudra combien de chômeur encore pour que le gouvernement prenne conscience qu’on ne peut plus vivre comme avant.

    La courbe du chômage ne s’inversera jamais c’est une certitude mathématique et le gouvernement le sait très bien. Leur stratégie ? entretenir l’illusion et de faux espoir, brasser du vent, argumenter dans le vide, faire de veine promesse et reculer pour mieux sauter en faisant croire aux Français que dans 1 an voir 2 tout rentra dans l’ordre, que la croissance repartira mais ce jour ne viendra jamais car s’ils voulaient que les choses changent on l’aurait déjà tous constatés, de toute façon qui peut encore les croire ?

    • FAUX et ARCHI FAUX, tout mou est un sioux, il a déjà commencé à avancer ses pions …
      La loi (Hamon) sur le burn out (oups pardon) la pressurisation psycho n’est pas faite pour rien, elle ne sert qu’à faire baisser le chômage et de beaucoup !!!
      3.2 M de salariés concernés, quand tu feras ton burn out tu iras pointer à la sécu et plus au chômage et donc ils vont faire baisser le chômage de manière phénoménale !!! et en plus c’est les TPE/PME qui vont raquer (ben oui les multinationales trouveront bien une combine si ce n’est pas déjà prévu). Hop, on allège les charges de la sécu (ça permet de détourner les économies ailleurs, genre dans la poche) et on fait baisser le chômage …
      D’une pierre deux coups comme dirait l’autre … timing : entre maintenant et août 2016 avant le congrès du ps (repoussé à octobre 2016 récemment pour que personne d’autre que lui ne se présente, pas le temps d’organiser des primaires)…

      Soeurette, soeurette, ne vois tu rien venir ?
      Soeurette ? …
      Ah … bah elle a du partir en burn out !

  • Vivian57

    Le soucis c’est que ce n’est pas UNIQUEMENT à cause de lui mais aussi en GRANDE partie à cause de son prédécesseur… On nous l’annonce comme le héro des « républicains » mais les moutons sont si amnésiques que ça ? C’est vraiment affolant par moment de voir à quel point la TV a une emprise sur la majorité des gens… Le pire c’est que c’était il n’y a que 3 ans O_O ! Libérez votre mémoire un minimum et souvenez vous de la même merde que c’était avant non didiou !!!

  • Marrant quand même de lire vos coms, ainsi que cet article.

    Croyez-vous que d’autres oligarques sous une autre étiquette feraient mieux ?

    Ils courent tous aussi vite qu’ils peuvent pour ne pas être rattraper par la merde qu’ils sèment.

    Le reste n’est que du vent pour obtenir votre scrutin dans l’urne.

    Ils sont tous entre les mains des financiers officiels et officieux afin de trouver des thunes pour se faire élire ou réélire…

    Vous, moi, nous, sans-dents lambda, ne les intéressons guère au delà de la petite enveloppe glissée dans l’urne, et surtout de notre contribution fiscale.

    Car n’oublions pas que c’est avec nos impôts et taxes en tous genre que nous finançons leur train de vie, ainsi que les partis politiques et leurs sbires…

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    Franchement, est-il utile de préciser encore le nom du « président » et même le titre de président. Le faire c’est reconnaitre non seulement l’équité de notre système électorale mais le plus ridicule c’est de reconnaitre que le titre de président serait synonyme de pouvoir de décision.
    Secrétaire d’état serait par exemple un terme bien plus adapté

    • Le veilleur

      Contrairement à ce que l’on croit, un président n’a aucun pouvoir selon la constitution Française, il n’est là que pour représenter la voie du peuple.

      • Euh ! tu devrais relire la Constitution actuellement en vigueur, la 58 modifiée version oligarchique, et tu découvrira ce qu’est une « régime présidentiel »…

        Renseignez-vous, Citoyennes et Citoyens, sur les diverses moutures de nos Constitutions depuis celle de 1789…

        Vous serez très certainement surpris…
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • romulus

    Inutile d’aller chercher les emprunts toxiques, si le coq s’est levé du pied gauche ou du pied droit, en un exemple lié à une commémoration, tout est dit: production de l’avion « Caravelle » en 282 exemplaires sur 15 ans (1958 à 1973), ce qu’on obtient en environ 4 mois actuellement. Ajoutez un coefficient multiplicateur pour l’accroissement de la population et vous obtenez ce qui nous pend au nez au niveau mondial: du chômage pour presque tous.Ce pourrait être risible si ce n’est que dans quelques temps on aura détruit la planète entière (surtout les êtres vivants et les végétaux) pour tenter de résoudre cette équation due au fond humain et à sa bétise incommensurable. Alors les gens du haut qui veulent nous faire plonger sans être éclaboussés, pas de problème, vous finirez par venir avec nous!

  • Grokon

    il a dit qu »il allait inverser la courbe.Il y arrive bientot plus de chomeurs que d’ac2tifs CQFD courbe inversée

  • Hector

    Effectivement, il est mauvais. Il n’a pas été foutu de dépasser les 25% de son prédécesseur… C’est clair qu’il a encore des progrès à faire. Enfin bon, il lui reste encore 698 jours pour se rattraper. 4% de retard, c’est encore jouable.