Gluten, comment le blé moderne nous intoxique et torture nos intestins…

Beaucoup d’études démontrent que le gluten est néfaste, et de plus en plus de personnes sont allergiques à de nombreux aliments. Un article pour en savoir plus. Merci Itsmie…

Img/http://vivre-paleo.fr/

 Faut-il supprimer le gluten quand on est bien-portant ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Lorsque vous voyez un champ de céréales, au bord de la route, savez-vous reconnaître s’il s’agit de blé, d’épeautre, de kamut ou de froment ?

Si oui, vous êtes très fort !

Car en fait, le mot « blé » que nous utilisons couramment, et qui dans notre esprit désigne une céréale qui sert à beaucoup de choses dans notre alimentation (pain, farine, pâtisseries, pâtes…) n’est qu’une appellation générale.

Il n’y a pas d’un côté le blé, de l’autre l’épeautre, le kamut ou le froment. L’épeautre est une sorte de blé, le froment et le kamut d’autres sortes, tout comme le Bourgogne et le Bordeaux sont des sortes de vin.

Si donc vous décidez d’arrêter de manger du blé et que vous choisissez de manger « à la place » de l’épeautre, c’est comme si un alcoolique déclarait qu’il arrête de boire et qu’il remplace désormais le vin par du Beaujolais !

S’y retrouver entre les différents blés

Le terme blé regroupe une dizaine d’espèces différentes.

Leur point commun est qu’elles ont un ancêtre commun, appelé l’engrain sauvage.

L’engrain sauvage a été domestiqué par l’homme à l’époque du Néolithique, il y a un peu plus de 10 000 ans. Il a ensuite été croisé avec d’autres plantes pour donner l’amidonnier, une sorte de blé préhistorique riche en amidon, comme son nom l’indique.

Différentes sortes d’amidonnier ont été sélectionnées pour donner le blé dur, avec lequel on fait les pâtes et le couscous. Le kamut est une autre sorte d’amidonnier sélectionné. Quand il est question, dans la Bible, de Pharaon qui faisait remplir ses greniers de blé, ce sont ces blés qui sont concernés.

L’amidonnier a toutefois été croisé à nouveau avec une autre plante herbacée (c’est-à-dire une plante à la tige tendre, sans bois) pour donner le blé tendre aussi appelé froment, et l’épeautre.

Les gens imaginent souvent que l’épeautre est une variété très ancienne de blé mais ce n’est pas le cas. C’est une des plus récentes. La confusion vient du fait que l’engrain sauvage, qui est un des ancêtres du blé moderne, est aussi appelé parfois « petit épeautre » (alors que cela n’a rien à voir car le « petit épeautre » est un engrain domestiqué et modifié).

L’épeautre est donc, comme le blé tendre (ou froment), une forme moderne de blé, plusieurs fois hybridée. Elle contient en outre beaucoup de gluten. Cela veut dire qu’elle lève bien, mais cela veut aussi dire qu’il ne sert à rien de prendre de l’épeautre si vous cherchez à manger sans gluten…

Les nouveaux blés

Mais l’histoire du blé ne s’est pas arrêtée là.

Dans les années 50 et 60, de nouvelles variétés de blé à haut rendement ont été développées en laboratoire.

Incroyable mais vrai, les espèces actuelles de blé comportent 42 chromosomes, tandis que le blé ancestral, l’engrain sauvage, n’en avait que 14 !

Comme l’explique l’excellent Julien Venesson dans son livre « Gluten, comment le blémoderne nous intoxique », ces blés sont des mutants, avec des conséquences imprévues et inquiétantes, autant sur notre santé que sur l’environnement.

Le blé moderne torture notre intestin

À force d’hybridation et de modifications génétiques, le blé moderne contient désormais quantité de protéines nouvelles que nous sommes incapables d’assimiler.

Mais le problème ne s’arrête pas là.

Ces protéines, qui ne sont pas transformées par notre digestion, passent telles quelles dans l’intestin, et chez certaines personnes génétiquement prédisposées, cela déclenche des inflammations équivalentes à une véritable torture. On parle alors d’intolérance au gluten (ou « maladie cœliaque »), une maladie qui ne touche « que » 1 % de la population.

C’est là que s’arrête le discours officiel, car en réalité, plusieurs études scientifiques récentes ont démontré que le gluten du blé moderne est nocif pour tous les êtres humains, y compris pour les personnes qui ne sont pas intolérantes !

Du blé nocif pour tous les êtres humains

C’est un travail qui vient d’être publié. Il est le fruit d’une collaboration entre des chercheurs de l’hôpital général du Massachusetts, de l’université John Hopkins et de l’université médicale du Maryland (Etats-Unis).

Les chercheurs ont testé l’effet de la consommation de gluten sur 3 groupes de personnes : un groupe de malades cœliaques, un groupe de malades hypersensibles et un groupe en pleine santé. Résultat : dans tous les cas la consommation de blé augmente fortement la perméabilité intestinale en perturbant une hormone intestinale appelée « zonuline ». Et les conséquences de cette perturbation sont terribles.

Non seulement notre intestin souffre et peine à assimiler les nutriments, mais il peut laisser passer dans le flux sanguin certaines protéines qui vont agir dans notre organisme à la façon d’authentiques petits terroristes, déclenchant des maladies auto-immunes et augmentant le risque de cancer.

Parmi ces protéines, les plus connues sont les prolamines et les gluténines. Elles forment une bande organisée terrorisant les populations. Elles sont devenues célèbres dans le grand public sous le nom de « gluten ».

Le gluten est en effet un mélange de prolamines et de gluténines. Ce n’est pas une matière en soi.

Longtemps minimisés par les autorités sanitaires, les dangers du gluten sont aujourd’hui de plus en plus reconnus.

Car nous sommes beaucoup plus nombreux à souffrir d’une hypersensibilité au gluten, qui se manifeste par des symptômes diffus allant de la diarrhée aux ballonnements, à la dépression et aux douleurs articulaires, jusqu’à toutes les formes de maladies.

D’où les effets étonnants d’un régime sans gluten, qui peut non seulement résoudre les problèmes de digestion, mais aussi donner meilleur moral, plus d’énergie, moins de sensibilité aux infections.

Quels sont les effets positifs d’une alimentation sans gluten ?

Si vous n’êtes touché par aucun des symptômes ci-dessus, gardez en tête qu’une alimentation sans gluten est un moyen simple et efficace de conserver un intestin en meilleure santé et de limiter l’apparition de maladies chroniques incurables comme les maladies auto-immunes.

Une étude qui a suivi des adultes en bonne santé pendant un mois a aussi montré une importante diminution de la production de cytokines pro-inflammatoires grâce à un régime sans gluten.

Or, l’inflammation est un facteur majeur de maladies cardiaques, de cancers, de dépression, et de bien d’autres maladies.

Il se pourrait donc bien que l’alimentation sans gluten, ou limitée en gluten, ait également de gros effets positifs sur notre santé. Pourquoi ne pas essayer ?

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis pour Santé-Nature-Innovation

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les problématiques cachées du blé moderne, je recommande le livre de Julien Venesson : « Gluten, comment le blé moderne nous intoxique »

Le secret de l’île anti-cancer
Il existe des lieux où les habitants ne connaissent pas le cancer. Alimentation, style de vie mais auss les dernières avancées de la recherches scientifique, voici une vidéo qui vous en dit plus sur « l’île où les hommes oublient de mourir ». Rendez-vous ici pour la regarder.

Voir aussi sur le sujet gluten:

Posez ce morceau de pain, il pourrait vous tuer

la chronique du livre du Dr Davis : pourquoi le blé nuit à votre santé.

55 commentaires

  • Darkos

    C’est marrant j’ai lu une étude exactement identique avec des conclusions exactement différente.

    Leur étude testait à l’aveugle des gens avec des produits sans gluten et d’autre avec gluten. Les gens qui se pensaient allergique au gluten ou sensibles comme ils disent, se sentaient mal dans tous les cas…. en gros ils ont juste un problème dans leur tête et il n’a rien a voir avec le gluten…

    Le gluten free est un des coups marketing les plus savamment orchestré quand on voit le nombre de bobos tombés dedans. A pleurer!

    • engel

      J’en conclus que pour toi, un sucre long et une protéine c’est du pareil au même!…Et du coup, cela expliquerait que cette intolérance ne serait que psychosomatique….

      • Darkos

        J’ai beau relire mon précédent message, je ne comprends pas votre affirmation enfin je ne comprends pas même pas d’où ca sort en faite.
        Relisez peut être mon message =)

      • engel

        Et bien cela sort de l’ensemble de l’article.
        C’est même l’objet de l’article!
        ..Mais l’avez-vous lu?

        Comme stipulé, le Gluten est une protéine et l’amidon un sucre lent.
        Remplacer l’un par l’autre au prix d’une profonde mutation génétique est tout sauf anodin.

    • al2015

      Non ce n’est pas à pleurer… je t’invite à creuser le sujet si cela t’intéresse.

      1) le gluten n’a AUCUNE valeur nutritive. Il est par contre indispensable pour la panification (je te laisse regarder). C’est un liant dont les industriels ne peuvent se passer et ils en mettent absolument partout dans toutes leurs préparations.
      2) lorsque que ta flore intestinale est dégradée, ta paroi intestinale devenue poreuse (du fait de tes intolérances alimentaires, cf. Dr Jean-Pierre Willem), le gluten passe alors la barrière intestinale incomplètement dégradé et se retrouve dans le sang sous la forme d’opiacés. Ces opiacés vont perturber la communication neuronale (le cerveau possédant des récepteurs d’opiacés). Résultat : des enfants autistes, des maladies neurologiques dont la sclérose en plaque, des maladies psychiques etc.

      J’ai de nombreux cas autour de moi de personnes allant beaucoup mieux physiquement & mentalement suite à un régime sans gluten et sans lait (à cause de la caséine) – lait, qui d’ailleurs n’est plus du lait mais une véritable soupe chimique.

      Pour ma part j’ai changé mon régime à partir de 2007 (en commençant par supprimer les apports artificiels de sucre). Aujourd’hui au régime sans lait ni gluten (depuis 2 ans), cuisine vapeur/cru, je vais super bien (j’ai perdu 11 kg depuis 8 ans). Je ne prends jamais aucun médoc (même le paracétamol je ne connais plus !)

      Il faut bien 6 mois minimum pour entrevoir les bénéfices.

      Les choix alimentaires sont absolument déterminants pour le maintien de la santé. Les intolérances alimentaires sont à l’origine de nombreuses maladies (cf. Dr Willem). Les maladies sont également pour la plupart des encrassages (d’où l’importance du jeûne aussi).

      • Darkos

        http://www.forbes.com/sites/rosspomeroy/2014/05/15/non-celiac-gluten-sensitivity-may-not-exist/ j’ai enfin retrouvé mon article. =)

        mangez varié et en évitant les excès et normalement vous n’aurez pas de problème. Le lien entre gluten et maladies psychiques reste à prouver on est plus dans la science fiction à ce niveau là. J’attends une étude qui le prouve mais bon comme il n’y en a pas…

      • minotor

        « J’attends une étude qui le prouve mais bon comme il n’y en a pas… »
        Non, une paille, si j’ose dire ! Le professeur Seignalet (qui n’était pas un fantaisiste mais professeur à l’université de médecine de Montpellier pendant 30 ans) a soigné pendant toute cette période une 50aine de maladies avec un simple régime « hypo-toxique » comme il l’appelait, qui supprimait de l’alimentation gluten, produits lactés et sucres raffinés. Tout est relaté dans un livre de 600 pages d’explications et de comptes-rendus cliniques. Ca s’appelle « L’alimentation ou la 3e médecine » après ça vous ne pourrez pas dire que les études n’existent pas.

      • minotor

        @darkos Mais il est tout à fait possible que le gluten ne soit pas seul en cause et que d’autres substances comprises dans le blé et d’autres céréales posent des problèmes de santé. Alors peu importe que ce soit lié au gluten ou à autre chose, il suffit d’arrêter d’en manger !

      • Darkos

        Je remet surtout ça en cause, les gens se soucient juste du gluten et suivent comme des moutons (ahaha c’est le cas de le dire) des régimes plus que douteux et encore incompris!

        Quant au professeur Seignalet j’ai trouvé ça sur internet:

        Reconnu pour ses travaux en histocompatibilité, Seignalet publia de nombreux articles sur le sujet dans des revues scientifiques reconnues. En revanche, aucune ne publia ses articles en rapport avec la nutrition5. D’une part, il ne présenta pas d’études correspondant aux critères qualitatifs voulus (double aveugle, c’est-à-dire randomisé, et avec groupe témoin recevant un placebo), d’autre part ses hypothèses sur les bienfaits du régime hypotoxique ne trouvèrent que peu d’écho dans les milieux scientifiques

        MAIS j’ai aussi trouvé ça, des publications qui vont dans son sens http://authoritynutrition.com/5-studies-on-the-paleo-diet/ MAIS encore, je dirai que le nombre de personnes dans les études est assez faible <20 et qu'il n'y a que la moitié des fois des groupes de controles...

        M'enfin ce qui est bien c'est qu'on en parle et que des vrais études (pt plus sérieuse que celle du Pr Seignalet) ont été ou sont en train d'être faite =)

      • minotor

        N’importe quoi, Seignalet était un médecin et un scientifique dont les travaux sont connus dans le monde entier et ils ont notamment été popularisés en France par le docteur Joyeux, le même qui parle aujourd’hui également des vaccins. Et toi qui es-tu Darkos pour remettre en cause ces travaux à part un troll financé par l’industrie céréalière ?
        Le gluten agit sur le long terme, par encrassement du corps, ce qui déclenche ensuite cancers, arthrose, glaucomes, problèmes de thyroïdes, etc. toutes maladies qui ont été soignées avec succès par Seignalet. Une étude en double aveugle sur 15 jours est une fumisterie car personne ne développera de maladie pendant ce temps, on ne pourra rien voir pendant un laps de temps aussi court.

      • Darkos

        Oulala il est pas d’accord avec moi c’est donc un pro-pharma pro-gouvernement pro-OGM pro-nucléaire pro-industrie-céréalière!

        Changez de disque c’est pas parce qu’on est pas d’accord avec vous qu’il faut vous croire obliger de nous traiter de lobbyistes ^^ Toute critique est constructive à ce qu’on dit!

        cancers, arthrose, glaucomes, problèmes de thyroïdes etc. En faite vous n’écoutez même pas mes arguments, si les études de Mr Seignalet sont critiqués par ses pairs, c’est pas parce que ILS SONT TOUS PRO-PHARMA SISISI…

        Avouez que c’est quand même bizarre de faire des études sur 15 jours et de dire à la fin, c’est le gluten, lui seul. Alors qu’on a enlevé tout une partie de l’alimentation d’une personne..
        Du coup pas d’études en double aveugle? pourquoi pas? A quoi ca sert de faire des études sans double aveugle sérieusement? Mesurer la psyché des gens?

      • minotor

        Des études en double aveugle pour prouver quoi ? Seignalet a prouvé que le gluten (mais également les produits lactés et les sucres raffinés) étaient responsables d’au moins une cinquantaine de maladies, dont beaucoup sont réputées impossibles à soigner. Et il l’a prouvé de façon très simple puisque ces personnes que personne n’arrivait à soigner, lui les a soignées, et guéries, simplement en leur faisant arrêter de manger ces produits. Et bien sûr aucune de ces personnes n’avait été diagnostiquée comme allergique au gluten. Maintenant à quoi servent ces études en double aveugle sur 15 jours ? Eh bien je vais vous le dire : à rien, puisque aucune maladie grave liée au gluten ne peut s’attraper en 15 jours, sauf si vous êtes un nourrisson.
        Demander aux gens s’ils se sentent bien n’est qu’une impression subjective, influencée par ce qu’on raconte au cobaye. Que peut-on tirer de tels résultats ?
        Ces études ne font que semer le doute alors qu’il existe déjà une abondante littérature clinique sur le sujet, à commencer par les centaines de pages de rapports cliniques de Seignalet.
        Le gluten n’est pas seul responsable, vous avez raison mais ce n’est pas pour cela qu’il faut continuer à en manger c’est là où vous faite erreur ! Si vous voulez rester longtemps en bonne santé (et c’est valable pour tout le monde) il faut également diminuer drastiquement les produits lactés et les sucres raffinés. Les Japonais de l’île D’Okinawa par exemple, dont la longévité est exceptionnelle, ne mangent pas de gluten, pas de produits lactés (jamais) et très peu, voire pas du tout de sucres raffinés. C’est peut-être un hasard, mais comme on dit, le hasard fait bien les choses.
        Les études en double aveugle donnent l’illusion du sérieux, mais ce n’est qu’un vernis de surface, car une infinité de paramètres peuvent entrer en ligne de compte comme par exemple le type de cuisson, la combinaison du gluten avec d’autres molécules comme l’alcool, les graisses et notamment les laitages, qui contiennent d’autre protéines qui posent les mêmes problèmes, les conservateurs et produits chimiques divers qui peuvent engendrer des effets inconnus sur l’organisme car personne ne les a jamais étudiés ensemble, et 1 million de cobayes ne suffiraient pas pour prouver quoi que ce soit dans ce sens, car on ne mange jamais le gluten tout seul.
        Maintenant libre à vous de penser ce que vous voulez ! Mais entre les études de Seignalet qui a consacré 30 ans de sa vie à ces problèmes et une étude en double aveugle de 15 jours, personnellement je pense qu’il n’y a pas photo.
        En plus je suis persuadé qu’il y a d’autres molécules que le gluten qui posent des problèmes dans le blé et les autres céréales, car pour avoir bu de la bière « dégluténisée » j’ai eu certains problèmes identiques à ceux que me causent les bières normales (non, je ne parle pas d’être bourré !). Donc dans le doute, arrêter toutes ces céréales suspectes est la mesure la plus prudente à prendre. Je n’ai jamais eu de problèmes avec le riz par exemple, et on peut très bien se passer de blé, cela ne pose aucun problème de santé, bien au contraire.

        Personnellement j’ai été hospitalisé à l’âge de 6 mois à cause d’une allergie au gluten et j’en serais mort si personne n’avait fait le bon diagnostic, ce qui à l’époque était fort rare. Je ne laisserai donc personne dire que le gluten est un produit sans danger alors qu’il a failli avoir ma peau ! Et j’ai du mal à croire que ce qui a failli me tuer est parfaitement sans danger pour 99% de la population.

      • fliouguer

        @ al20151 juin, 2015 à 12 h 36 min
        « J’ai de nombreux cas autour de moi de personnes allant beaucoup mieux physiquement & mentalement suite à un régime sans gluten et sans lait » : moi aussi et je me met au sans gluten et sucres raffinés également.

  • Le veilleur

    Optons pour le « grand épeautre » ou « blé ancien » pour notre consommation quotidienne aussi appelé céréale de la joie.

    Selon Hildegarde de Bingen, il y a plus de 800 ans, « l’épeautre donne de l’entrain à ceux qui en mangent un peu chaque jour, et met la joie au cœur ». Elle a largement recommandé cette céréale comme agent thérapeutique pour guérir diverses pathologies et notamment : les maladies gastro-intestinales (diarrhées, colite ulcéreuse, maladie de Cröhn, maladie coeliaque, constipation, diverticulites, hémorroïdes…), les affections liées à l’abus de laxatifs, les allergies d’origine alimentaire, les troubles du métabolisme, les excès de lipides dans le sang, la polyarthrite chronique, la dépression….

    http://www.epeautre.fr/epeautre.asp

    Le grand épeautre, une céréale qui nourrit et guérit.

    http://www.methode3corps.com/corps-physique/grand-epeautre/

    Composition et actions de l’épeautre sur le corps.

    http://sante-bonnehumeur-auquotidien.com/grand-epeautre-hildegarde-de-bingen-4/#.VWwi30376po

    • Graine de piaf

      Le « petit épeautre » non le grand, est le moins trafiqué à notre époque, mais dans le doute mieux vaut s’en abstenir. Du temps d’Hildegarde la nourriture était saine !

      quand j’ai cessé de manger du gluten, qui n’est pas du tout indispensable à la vie, je me suis vraiment mieux portée et ce n’était pas psychologique je vous assure. Maux d’estomac perpétuels, ventre irrité en permanence, ont disparu au fur et à mesure de leur rétablissement. Pourtant je n’étais pas une grosse mangeuse de produits à base de céréales, mangeant peu de pain, surtout des biscottes, et rarement des pâtes que je n’aime pas.

      Dans les semaines qui ont suivi, j’ai maigri, ce qui était agréable, remplaçant tout ce qui a du gluten par des farines de riz complet, du quinoa ( plus riche en protéines complètes que la viande, soit dit en passant)Ce qui ne m’a pas empêché de faire de délicieux gâteaux !
      Dès que je remange un peu de pain par exemple, disons une baguette, ou de biscottes, en trois jours je reprends un kilo ! et les maux d’estomac se refont sentir, légers mais bien là. Juste pour me dire « stop » !

      • Le veilleur

        Oui merci pour la rectification graine de piaf, je voulais parler du « petit épeautre « .

      • engel

        Bon c’est quoi au final,…c’est grand ou petit???
        Parce que, à la vue des liens, c’est grand!

        Personne n’aurait les nom communs réels des variétés, voir les noms scientifiques des bon grains anciens?

        …Histoire(d’essayer) d’éviter les arnaques commerciales.

        Merci.

  • Hamarr Hamarr

    Pour ce qui en est des autres céréales où en sont-elles niveau gluten ? Par exemple le seigle, en comporte-t-il ? J’entends souvent dire ou je lis souvent qu’une farine raffiné comporte du gluten mais pas les farines complètes, est-ce vrai ?

    • Balou

      Ça dépend des graines composant la farine : le blé est la céréale qui contient le plus de gluten. Le riz n’en contient pas, tout comme le sarrasin, le millet, le maïs et d’autres. Le gluten se retrouve principalement dans la famille du blé.

      Le gluten est ce qui fait tant monter le pain, en emprisonnant les bulles issues de la fermentation (ou de la réaction chimique, pour les pains levés avec des levures chimiques).

      La farine complète contient la farine blanche plus le son, qui est filtré au tamis (types 55 à 65) quand on veut obtenir de la farine blanche. Le son est la « peau » de la graine. A ne pas confondre avec la coquille, la paille, qui entoure la graine. Le gluten se situe à l’intérieur de la graine. Le son n’en contient pas.

      • gneu

        Le riz contient du gluten appelé orzénine.
        Mais le taux d’orzénine dans le riz doit être de l’ordre de 5%.
        Tandis que le taux d’alpha-gliadine modifié dans le blé monsanto avoisine 85 %.

    • engel

      Faux, rien à voir.
      Le gluten est emprisonné dans le cœur de la graine et le raffinage ne change en aucune façon la composition chimique de ce cœur.

      Par-contre, des petit salopiots jouent sur les mots en affirmant que les céréales non raffinées sont pauvres en gluten.
      Elles ne sont pas pauvres, mais « diluées ».
      Puisque qu’a « la farine normalement raffinée », se rajoute l’enveloppe des graines.

    • tobor tobor

      Il y a du gluten dans le blé (tous les froments), avoine, seigle, orge, épeautre (plus dans le grand, moins dans le petit) peu importe qu’ils soient raffinés ou complets!
      Pour le reste, si on est intolérant(e), il faut veiller à éviter les autres céréales contaminées par exemple au moulin pour les produits artisanaux ou lors de l’emballage.

    • Graine de piaf

      le seigle, tout comme l’avoine et tous les blés, contiennent du gluten.
      Le riz complet, le quinoa, le sarrasin, le maïs n’en contiennent pas.
      je parle non seulement des grains mais aussi, bien sûr, de la farine.

  • tobor tobor

    Pour ma part, j’ai du arrêter le gluten depuis +/- 2 mois, suite à 2 grosses crises après des repas de pâtes à quelques jours d’intervalle.
    Après un mois d’arrêt sans plus aucun problème, j’ai remangé un pain au chocolat qui m’a à nouveau rendu malade. Depuis, je peux repérer sans faute si un aliment que j’ai absorbé contenait effectivement du gluten. Une demi heure après en avoir avalé, je sens une forte tension dans la nuque et le haut des bras, un état fébrile, le ventre gonflé et ballonné, une fatigue extrême et un froid intérieur… alors on vérifie les emballages éventuellement jusque dans la poubelle et on trouve effectivement qu’il y avait du gluten caché, voire insoupçonnable (huile, tofu, figues. …)
    Ceux et celles qui crient à la mystification bobo riront moins si ça leur arrive!

    J’ai adoré durant plus de 40 ans les pâtes, tartines, couscous, viennoiseries et j’en passe mais je vous assure que je n’ai plus aucune envie d’y re-goûter face aux effets que ça me procure aujourd’hui!

    Je ne peux que conseiller l’absorption de probiotiques comme le kéfir en cas de problème, ça aide vraiment à retrouver une digestion fluide.

    • Balou

      Le kéfir, régénérateur de la flore intestinale..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Graine de piaf

      Probiotiques + prébiotiques ! et le dosage entre les deux doit être très juste, car il faut que les deux soient équilibrés, cela beaucoup de personnes ne le savent pas et prennent un peu n’importe quoi.

      @ Tobor, tu peux te faire de délicieuses viennoiseries et de très bons gâteaux avec de la farine de riz ! cela faut la peine d’essayer, je me régale.
      Hier pour la fête des mères ma belle-fille m’a fait un gâteau digne des plus grands pâtissiers avec un mélange de farines ne contenant pas de gluten. C’était une merveille !

      • gneu

        Il y a deux problèmes néanmoins avec la farine de riz :
        * son indice glycémique est très élevé (plus élevé que la farine de blé)
        * le riz est très chargé en arsenic.

        Idéalement, je pense qu’il faut faire des mélanges.
        30 % de farine de riz
        20 % de farine de coco
        20 % d’arrow root (farine de manioc)
        5 % de farine de sarasin
        5 % de farine de quinoa
        5% de farine de chataigne
        5% de farine de pois chiches

        merde, ça fait pas 100…

      • Graine de piaf

        taratata !! il faut prendre du riz bio, bien sûr comme toutes les céréales !
        quant à sa charge en arsenic c’est bien la première fois que j’en entends parler et pourtant côté diététique et nutrition j’en connais un rayon. Si cela était vrai, pensez un peu à toutes ces populations asiatiques, pour ne citer qu’elles qui en consomment à tous les repas !
        Dans ma famille, bien que non asiatique, mais vivant outre-mer, nous avons toujours mangé du riz à la place des pommes de terre ou pâtes ou autre chose…c’était le plat d’accompagnement des légumes, poissons ou autres…

        Le riz peut être mangé par des diabétiques sans aucun problème du moment que ce n’est pas du riz blanc, car c’est lui qui a un indice glycémique très élevé. Alors le 1/2 complet est très bien. Le complet a un inconvénient,la pellicule qui entoure le grain (pardon le mot m’échappe) n’est pas digeste et irrite fortement l’estomac, même bien cuit.
        Cela n’est souvent pas indiqué malheureusement.
        (Bien qu’ayant un IG élevé, cet aliment a un contenu en glucide pur très faible (5% environ). Sa consommation en « quantité normale » devrait donc avoir un effet négligeable sur la glycémie.)

      • tobor tobor

        J’essaye plein de choses, il y a les farines de teff et de chanvre aussi… j’en mélange toujours quelques différentes.
        J’ai toujours beaucoup cuisiné et mange plutôt sainement, le recyclage est donc plus facile que pour les malbouffeux/ses ou accrocs à la bière, car bien-sûr, l’orge ne passe pas. D’un point de vue gustatif, les alternatives sont vraiment à la hauteur, on est en pleine période d’essor et donc la recherche s’active: le pain gluten-free disponible a super fort évolué en 2 mois, le prix tend à descendre!

        Les vrais problèmes de ces alternatives sont le prix et la rareté même si chaque grande surface et maga bio ont à-présent leur rayon, en dehors des heures d’ouverture, on peut se brosser pour un truc de style snack (même les frites surgelées sont saupoudrées d’anti-agglomérant contenant du gluten)

        Cela dit, de petits écarts accidentels ou volontaires ne créent pas de grosses crises, c’est l’état général qui chute d’un léger cran et il faut quelques jours pour en revenir.

      • Graine de piaf

        quand on mange sainement avec des produits bio en plus, qui je le reconnais sont chers à l’achat, in fine on ne dépense pas plus que ceux qui mangent d’une façon conventionnelle. Notre corps mieux nutri, n’étant pas en manque,on mange moins en quantité et c’est la qualité qui prime.
        J’ai hélas une minuscule retraite, loin en dessous du « minimum vieillesse » et pourtant je mange bio et ne me prive de rien. Le tout est de s’alimenter d’une façon différente, c’est un peu casse-tête au début, puis l’habitude se prend vite.
        je n’achète pas en grande surface, parce que connaissant des personnes qui travaillent pour ce genre de commerces, le bio est souvent sujet à caution, et n’a souvent que le titre sur le paquet avec un pourcentage de bio très faible à l’intérieur !Donc, je me sers chez Biomonde et dans les Biocoops un peu plus chères que le précédent, au moins dans mon coin, ce n’est pas partout pareil.

      • Balou

        Le riz est chargé en arsenic quand il baigne dans de l’eau chargée en arsenic. Il n’en produit pas naturellement.
        Qui dit arsenic dans le riz dit arsenic dans l’eau.


        L’arsenic présent dans le riz peut entrainer des lésions génétiques

        Selon une étude menée en Inde, la présence de niveau élevé d’arsenic dans le riz provoque des lésions d’ordre génétique chez les humains. L’arsenic est un « contaminant courant » qui apparaît de manière naturelle dans l’eau ou en grandes quantités par la pollution humaine.

        http://www.maxisciences.com/riz/l-039-arsenic-present-dans-le-riz-peut-entrainer-des-lesions-genetiques_art30272.html

        Le grain de riz à la loupe

        Le riz est l’une des céréales les plus consommées dans le monde. Mais que contiennent exactement ces petits grains ? Vitamines, minéraux, fibres… Tour d’horizon de la composition en nutriments de cet aliment privilégié.

        Il y a plus de 2 000 variétés de riz dans le monde ! Et la composition de chaque grain dépend souvent de nombreux facteurs : lieux, environnement, climat…
        Cet aliment, constituant de base de nombreux régimes alimentaires, possède des caractéristiques nutritionnelles intéressantes.

        Une composition variée

        Bien sûr, le riz étant avant tout un féculent, sa principale qualité nutritionnelle est d’apporter de l’énergie, sous forme de sucres lents. Mais il contient de nombreux autres nutriments. Il est notamment une source intéressante en vitamines du groupe B. Il contient également du magnésium. Il faut aussi souligner qu’en Asie, vu la quantité consommée, le riz est la principale source d’énergie 1, de protéines, de Fer, de Calcium, de Vitamine B1 (ou thiamine), de Vitamine B2 (ou riboflavine) et Vitamine B3 (ou PP ou niacine) !

        http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/dossiers/riz/articles/10594-riz-cereale-vitamines-mineraux.htm

  • dek

    On a remarqué sur les momies égyptiennes ( cette civilisation de crétins qui s’ enterraient avec leurs richesses) que leurs dents étaient complètement pourries, dûes aux céréales qu’ ils raffolaient. De plus, ils décédaient à un jeune âge.
    Regardez les maladies de civilisation des pays du magrehbe, ils ont tous le cancer et le diabète, dûes aux céréales remplies de pesticides( mourrir con ).
    N’ éssayez surtout pas de substituer les produits sans gluten, éliminez simplement toutes les céréales. Les céréales sont un des problèmes mageurs de la vie de tous les jours.
    Vous n’ avez pas un gozier pour fermanter et digérer les céréales ni un cloaque pour les éliminer!.

    • minotor

      Si les Egyptiens avaient les dents abîmées c’est parce qu’il y avait du sable dans leur farine, ce qui aidait à la mouture du grain.
      Maintenant il faut certes réduire les céréales, mais elles ne fermentent pas dans l’estomac. Une fois cuites l’amidon des céréales est transformé en sucre au contact de la salive, et ce dès la mastication, dans la bouche. tous les produits céréaliers arrivent sous forme de sucre dans l’estomac. Toute cette histoire de sucres lents et de sucres rapides qu’on nous serine depuis des dizaines d’années est un tissu de conneries.

      • Balou

        Un sucre lent est un sucre qui va se diffuser lentement. C’est le cas de la plus grande part de toutes les céréales, féculents, légumineuses, qui vont mettre à certain temps à être digérés avant de se répandre dans l’organisme.

        Un sucre rapide est un sucre qui va se diffuser rapidement. C’est le cas pour la saccharose, le glucose, le fructose, qui n’ont pas besoin d’être dissous dans l’estomac avant de passer dans l’intestin. Leur digestion est très rapide, s’ils sont seuls pendant le passage…

        Je ne vois pas où est le tissu de conneries…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • minotor

        C’est faux aussi, révise ta biologie Balou, tous les sucres sont transformés en glucose avant de passer dans le sang et aucun ne dépasse l’estomac, sinon ce n’est pas du sucre. L’amidon est transformé en sucre dans la bouche par la salive (c’est d’ailleurs pour cela notamment qu’il faut bien mastiquer). Ce n’est donc absolument pas un sucre « lent », et d’ailleurs des études récentes montrent que le pain provoque un pic glycémique, exactement comme si tu mangeais du sucre à la cuiller.
        C’est pourquoi ce vocabulaire a disparu de la presse pseudo-scientifique, il est remplacé maintenant par l’indice glycémique, et personne bien sûr n’a expliqué pourquoi.

      • engel

        Minotor,

        Bonjour,
        Je ne connais pas bien le sujet, mais deux choses me troublent dans tes affirmations:

        – 1er) Tu prends le pain comme exemple, quand justement l’article traite de son évolution néfaste.

        – 2me) Tu affirmes que la différence entre sucre lent et rapide n’existe pas. Sous le prétexte que les deux sont transformés au final en glucose.

        Certes, mais quand est-il de cette différence de vitesse de transformation? Le corps, transforme-t’il aussi rapidement de l’amidon que du saccharose?

        Pour avoir été sportif de haut niveau, la réponse je l’a connaît déjà très bien. Dans la pratique, dans la vraie vie, la différence est énorme!

        Pour les pragmatiques, « Ce sont les faits qui font les mots et non, les mots qui font les faits ».
        ..Le reste, n’étant que terminologie scientifique.

      • dek

        Salut Minotor,
        Archi faux, ce n’ est pas le sable qui est en cause pour les dents !.

    • Balou

      > N’ éssayez surtout pas de substituer les produits sans gluten, éliminez simplement toutes les céréales. Les céréales sont un des problèmes majeurs de la vie de tous les jours

      Les céréales sont la base de l’alimentation mondiale. Elles fournissent la plus grande part d’énergie alimentaire à des milliards d’êtres humains. Le plus grand danger des céréales est la phobie hystérique que certains ont à leur égard…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • minotor

        @Balou Je n’ai jamais dit qu’il fallait supprimer toutes les céréales mais qu’on en mangeait trop, tu déformes mes propos, ce qui n’est pas très honnête.
        Les céréales sont la base de la nourriture DES PAUVRES, et cela a toujours été le cas, et les pauvres meurent jeunes, surtout en occident où la base de l’alimentation était jusqu’à la guerre le pain. D’ailleurs si tu réfléchis 5mn tu t’apercevras que dans les restaus pour « riches » on ne mange pas de pizzas, ni de pâtes, ni de couscous, on mange essentiellement de la viande, du poisson et des légumes, pourquoi d’après toi ?

  • Dek, qu’est-ce-que tu manges au petit-déjeuner ?

    Je remplace dans les recettes la farines de blé par la farine de riz complet, parfois mélangée à celle de sarrasin, de quinoa, de la crème de kokkoz ou de la fécule de maïs.

    Le maïs est toutefois controversé. Je ne sais plus pour quelle raison.

    Attention aux produits sans gluten en magasin: ils sont souvent non-bio.
    Je fais parfois du pain bio et sans gluten avec des préparations adéquates auxquelles je rajoute du levain sans gluten. Ça marche bien, mais il ne se garde pas. Il faut le manger vite.

    • dek

      Salut Biquette,
      Le matin, je mange essentiellement des oeufs accompagnés de légumes divers, bouillon de poule fait maison ( sans vermicelles)et des olives.
      Je prends aussi une cuillère à café d’ huile d’ olive tous les jours et une fois par mois de l’ huile de graines de nigelle.
      Mes blancs d’ oeufs sont cuits et les jaunes sont crus. De temps en temps j’ en met dans le bouillon.
      J’ ajoute systématiquement du gingembre dans tous mes plats. Tous les soirs ma femme me prépare un fameux thé vert au gigembre.

      • Graine de piaf

        Il me semble que tu manques d’oméga 3. Si tu manges de la salade dans la journée ajoute une c à s d’huile de Colza ou de noix, ou de Cameline par exemple pour compenser ce qui manque dans l’huile d’olive. Mange aussi 2/3 fois par semaine du poisson « bleu » c’est-à-dire : sardine, maquereau, hareng, voire saumon, mais ce dernier en quantité limité car rempli comme tous les gros poisson : thon et compagnie, de mercure et autres produits pas très alimentaires. Malgré tout il reste une excellente source d’oméga3 et fait baisser le cholestérol.
        Les céréales sans gluten sont bonnes – il y a d’excellentes pâtes à base de maîs – mais il faut que toutes soient bio.
        Le gingembre est excellent, et tu peux ajouter du curcuma avec une pointe de poivre, pour le rendre actif, toujours dans de l’huile qu’elle soit chaude ou non.

      • dek

        Merci GDP, je n’ allais pas tout énumérer!.
        Quant aux huiles végétales hydrogénées, attention catastrophe!.
        Les huiles de colza sont très oxidées, à éviter.

      • Graine de piaf

        C’est une erreur Dek ! elles sont recommandées par tous les nutritionnistes et nutrithérapeutes, pour leur richesse en Oméga3, en bio bien sûr.

      • Balou

        Vu l’état des océans et des cours d’eau, il devient dangereux de manger du poisson… Pour l’omega 3, il y a aussi l’huile de cannabis, qui en contient autant que l’huile de noix et pourrait être produite en d’énormes quantités, de quoi satisfaire tous les besoins alimentaires humains.

        L’huile de colza a été modifiée génétiquement dans les années 70. Avant elle était toxique pour l’homme. Qu’en est-il réellement aujourd’hui ? Cette huile ne m’inspire pas confiance.

      • dek

        Mangez du maqueraux. Exellent poisson et pas chère.

  • minotor

    Le problème n’est même pas la teneur en gluten et les blés « vieux » ou récents sont aussi nocifs pour la santé, car 1g de gluten suffit pour rendre malade. Etant moi-même allergique je me suis fait avoir avec des « blés anciens » qui m’ont rendu malade pendant 3 jours. Ce qu’il faut savoir c’est que la fermentation longue, avec du levain, permet de détruire à peu près tout le gluten, et j’ai fait l’essai je n’ai pas été malade. C’est la fermentation rapide à la levure de boulanger qui ne supprime plus le gluten et fait qu’on est de plus en plus malades, sans compter bien sûr tout ce que peut imaginer l’agro-industrie céréalière.
    Mais il ne suffit pas de supprimer le gluten il faut aussi supprimer les produits lactés qui sont au moins autant responsables de maladies que le gluten, à cause de l’intolérance au lactose, mais aussi à la caséine du lait qui pose les mêmes problèmes que le gluten.

    Maintenant remplacer intégralement le blé la même quantité d’autres céréales est une erreur. La première chose à faire est de réduire les doses de céréales, nous en mangeons beaucoup trop. Il faut manger moins de céréales, et beaucoup plus de légumes et de fruits, et vous vous sentirez incroyablement mieux. Je fais ça depuis maintenant 4 ans, et j’écrirai un livre sur le sujet un de ces jours, mais c’est encore trop tôt !

  • Pfiou !!!

    Que de salamalecs autour de la bouffe !!!

    Euh ! Y en-a-t-ils parmi vous qui ont faim ?

    Marrant de voir s’emmerder pour du gluten, du pain, des farines, du riz, ou la qualité bio des céréales, pour ne pas dire de la viande (Bouh!!!)……………..
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    Vous avez le ventre plein.

    Faîtes pas chier ceux qui l’ont creux !

    Je sais bien que sans-dents, il est plus simple de manger du potage que du bifteck…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Balou

      Pas facile de faire ses courses aujourd’hui. Il faut savoir lire entre les lignes des composants, quasiment illisibles à l’oeil nu pour 90% de la population…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

      • Etant myope, maintenant presbyte, et depuis toujours casse-c…..es, j’ai une loupe dans la poche…

        Pratique pour lire les étiquettes, et surtout pour observer la micro-faune de nos jardins…

        Restons des mômes, et observons les fourmis…
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • engel

    Hello,
    Personne n’aurait les noms communs réels des variétés, voir les noms scientifiques des bon grains anciens?

    …Histoire(d’essayer) d’éviter les arnaques commerciales.

    • voltigeur voltigeur

      Vous recherchez des semences de variétés anciennes ?

      Artisans semenciers du Réseau Semences Paysannes proposant des variétés anciennes

      Le Biau Germe : Semences biologiques potagères et florales, 47 360 Montpezat d’Agenais. http://www.biaugerme.com. Catalogue contre 3 timbres lettre.

      Germinance : Semences biologiques potagères et florales, Les Rétifs, 49150 Saint Martin d’Arcé. Catalogue contre 3 timbres-lettre . site internet de germinance

      Payzons ferme, Plants biologiques de pomme de terre. Tel : 02 41 51 74 44

      Les Semailles, Semences biologique potagères et florales, Belgique, http://www.semailles.com

      Le Potager d’un curieux, Semences biologique potagères et florales, courriel

      Graines del Païs, Semences biologiques potagères, Le Village, 11 240 Bellegarde du Razès, 04 68 69 05 08. Catalogue contre 3 timbres lettre, site internet

      Jardin’envie : semences, plants et extraits de plantes potagères et florales
      Route des Chaux 26500 Bourg les Valence, courriel , site, tel : 06 79 67 56 71

      toutes les espèces de blés dans le doc ci dessous

      http://www.museum.agropolis.fr/pages/documents/bles_vilmorin/tome1/1_014.htm

      Chez Kokopelli

      http://Semences-cereales-Kokopelli.pdf

  • Sana-Kan

    Effectivement le blé tendre est la plus récente des variétés de blé… avec 8000 ans quand-même ^^ (le blé a été domestiqué il y a 10000 ans environ).

    http://www7.inra.fr/dpenv/pdf/bonjed21.pdf

    L’article essaie de faire croire que les blés tendres (hexaploïdes) sont des mutants monstrueux très récents (années 50) alors qu’ils datent d’environ 6000 av. J-C. Peut-être que les variétés les plus récentes sont plus riches en gluten, mais les blés tendre ont toujours été riches en gluten, tout simplement parce que c’est la protéine qui donne son élasticité à la pâte à pain… Du coup, depuis qu’on sait faire du pain, on a toujours essayé d’obtenir des variétés de blé riches en gluten.

    Sinon il est vrai que 1% des gens présentent une grave intolérance au gluten, mais pour 99% des autres un régime sans gluten ne sert à rien (encore une fois, ça fait 8000 ans qu’on en bouffe du gluten…).