Joyeux anniversaire: le « NON » transformé en vaseline par Sarkozy a 10 ans

Il y a 10 ans, jour pour jour, que les français dans un élan de lucidité, on dit « NON » lors du référendum sur la constitution européenne. La question était simple, accepter ou non une constitution pour l’Europe, un fatras de textes en vue de mettre en place une gouvernance unique pour l’ensemble des pays piégés par l’Union Européenne telle que l’ont rêvé une poignée de financiers américains (voir la conférence de François Asselineau sur le sujet).

La claque fut magistrale, mais de courte durée, puisque un certain président qui tenait absolument à ce que le pays soit dirigé et digéré par un système politique qui n’a rien de démocratique, a finalement imposé une version réécrite du traité sur la constitution européenne à la France: le traité de Lisbonne. Par la suite, il nous par la suite expliqué le pourquoi de tout cela: « la mise en place d’un nouvel ordre mondial« , sans même dissimuler le fait dans ses discours, à quoi bon, cela passe et les foules ont laissé faire.

2015-04-21_EU-cake_605

Stratégie payante au final, pas pour nous, mais pour certains, oui, l’Union Européenne décide maintenant de 80% des lois nationales, donc, avant même que le gouvernement français (ou d’un autre pays couillonné) puisse décider de quoi que ce soit, il faut l’aval de Bruxelles, quand ce n’est pas directement Bruxelles qui décide. Et mieux encore, si l’UE décide, bientôt, cela sera les États-Unis qui prendront les décisions, et qui imposeront tout et n’importe quoi au nom du profit, le Traité Transatlantique arrive à grand pas.

L’Union Européenne fut une réelle réussite pour bien pourrir les pays, il suffit de regarder dans quel état se trouvent actuellement l’Espagne, l’Italie, l’Irlande, la France, et le reste des pays, et surtout la Grèce, le traité Transatlantique s’annonce magistral, et tous ceux payés avec notre argent travaillent bien et docilement pour la mise en place. Souriez, vous allez morfler!

Quoi qu’il en soit, 10 ans après le référendum, les français répondent de la même manière, c’est NON et pis c’est tout!!!

Une dernière chose concernant la France, et pas des moindres: elle n’a pas reconnu les emblèmes européens, ce qui implique que nous n’avons pas à subir le drapeau européen sur les façades de mairies, de préfectures, d’établissements scolaire, ni même sur nos plaques d’immatriculation. Et donc? Vous pouvez les faire disparaître, ce drapeau est une trahison qu’ils n’ont pas le droit de nous imposer!

Par nature, l’article 2 de la Constitution dispose que « l’emblème de la République est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge ». L’article 1 de la Constitution précise en outre que la France est une République indivisible et laïque.

Ajoutons que la France à l’égal du Royaume-Uni, n’a pas reconnu les emblème, devise monétaire et hymne de l’Union Européenne dans l’article 52 de l’annexe 1 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne rédigé comme suit :

sic…

La Belgique, la Bulgarie, l’Allemagne, la Grèce, l’Espagne, l’Italie, Chypre, la Lituanie, le Luxembourg, la Hongrie, Malte, l’Autriche, le Portugal, la Roumanie, la Slovénie et la Slovaquie déclarent que le drapeau représentant un cercle de douze étoiles d’or sur fond bleu, l’hymne tiré de « l’Ode à la joie » de la Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven, la devise « Unie dans la diversité », l’euro en tant que monnaie de l’Union européenne et la Journée de l’Europe le 9 mai continueront d’être, pour eux, les symboles de l’appartenance commune des citoyens à l’Union européenne et de leur lien avec celle-ci.

Intégralité de la lettre à envoyer à votre élu sur Histoiresdefrance.wordpress.com

 

25 commentaires

  • samlours94

    En attendant, quand les traitres Sarkozy et autres représentants de l’assemblée nationale sont allés à Versailles nous la glisser bien profond, nous étions à peine 2500/3000 devant les cordons de CRS qui étaient quasi aussi nombreux que nous !

    C’est bien joli de râler 10 ans après mais sur le moment, je doute que beaucoup de ceux qui râlent ici y étaient !
    A croire que le Français ne saura jamais bien faire qu’une seule chose : râler !

  • Blackice

    la « democrassie » selon Sarkozy. mais après tout hein?
    les gens, sont quasi prêt a rempiler 5 années de plus avec ce type. il y pense de nouveau en se rasant le matin.
    faite votre choix! Sarko, Flambi, ou MLP! arrg!.

    • Pkpas

      Tu oublies l’UPR avec ses presque 8000 adhérents (plus que les verts et NPA réunis !) qui veut faire sortir la France de l’ue, de l’euro et de l’otan. Il est temps pour chacun de prendre notre avenir en main :)
      http://www.upr.fr/actualite/29-mai-2015-il-y-a-10-ans-jour-pour-jour-55-des-electeurs-votaient-non-au-referendum-sur-la-constitution-europeenne

      • Elvin

        L’UPR n’obtiendra pas les signatures nécessaires pour participer à l’élection présidentielle, tout simplement !

        Le système est bien verrouillé et bien protégé, vous pourrez :

        – Ne pas voter
        – Voter blanc ou nul
        – Voter en « choisissant » parmi les candidats conformes et soumis aux directives du pouvoir occulte.

        Le referendum de 2005 illustre bien la mascarade démocratique . Il faudrait en permanence,tous les jours et inlassablement réclamer, exiger le respect du référendum de 2005.

      • Pkpas

        L’UPR fera tout son possible pour avoir accès aux 500 signatures. Dans le cas où ce parti ne les aurait pas, les adhérents/sympathisants pourront (à mon avis) comme pour les départementales de cette année :
        – ne pas voter
        – mettre un bulletin UPR dans l’urne en sachant qu’il ne sera pas compté UPR mais il fera connaitre le parti aux personnes présentes (assesseurs etc…).

        Je ne choisis pas entre la peste et le choléra, et je choisis la solution C. :)

      • pierrefronse

        Ce ne sera pas simple je vous l’accorde, mais de toute façon, tout le reste de la classe politique a juré allégeance aux euro atlantistes. Même à l’extrême gauche qui propose des solutions infaisables comme la désobéissance de Mr Mélenchon qui entrainera des pénalités de plusieurs milliards d’euros chaque année et donc plus d’austérité pour le contribuable. Même à l’extrême droite avec le FN qui fait beaucoup de déclarations anti UE mais qui dans les faits ne propose pas dans son programme officiel la sortie (on a d’ailleurs constater l’inaction du FN depuis leur victoire aux dernières européennes). Tous sont de mèche. Donc quitte à ne pas avoir les 500 signatures, je préfère que ce soit avec un vrai ennemi du système plutôt qu’avec des corrompus. Et puis il n’y a pas que les présidentiels. Je ne vois pas d’autre solution que l’UPR, mais après je reste ouvert à d’autres propositions.

  • stereo

    Sarko n’oublie pas de nous rappeler son fameux déni de démocratie avec son « nouveau parti » Les Républicains qui tombe à point comme par hasard pour cet anniversaire !
    C’est véritablement une insulte au peuple de France.

  • fliouguer

    Nous avons dit « Non » il y a 10 ans. Aujourd’hui nous demandons un règlement pacifique en Ukraine :

    « Lavrov: Des chances réelle existent pour un règlement pacifique en Ukraine
    le 29 mai 2015

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré : il y a maintenant une chance réelle de régler le conflit ukrainien et la Russie va continuer à chercher la mise en œuvre intégrale des accords de Minsk dans le cadre des négociations dans le format Normandie.
    « Aujourd’hui, il est en effet une chance pour le règlement pacifique fondé sur les accords de Minsk. Les dispositions fixées le 12 Février forment un paquet de mesures qui devraient être mises en œuvre pleinement et systématiquement « , a dit Lavrov les participants du Conseil mondial de coordination des compatriotes russes.

    « La condition clé est d’établir un dialogue direct des autorités ukrainiennes avec Lougansk et de Donetsk, » a souligné M. Lavrov.
    Le ministre russe des Affaires étrangères a également exprimé des préoccupations au sujet de la situation humanitaire dans Donbass et notamment le blocus économique néfaste de la région déchirée par la guerre.

    « La réponse à toutes ces questions qui sont encore à résoudre se trouve dans les accords de Minsk », a déclaré M. Lavrov. « La Russie va continuer à œuvrer encore le plus possible, y compris sur la base du Quartet Normandie et conjointement avec d’autres pays, pour aider à la recherche d’une manière appropriée de la situation actuelle », a-t-il dit.

    Cet accord a notamment été atteint au cours de la visite du secrétaire d’État américain John Kerry à Sotchi début de ce mois, a déclaré M. Lavrov. Au cours de la visite du 12 mai, Kerry a rencontré son homologue russe Vladimir Poutine et le président.
    « Nous nous attendons à ce que ces accords visant à la mise en œuvre intégrale des accords de Minsk seront remplies », a déclaré M. Lavrov.
    L’accord pour arrêter les hostilités dans le sud-est de l’Ukraine a été négocié après les discussions d’un marathon de 16 heures entre les dirigeants des pays de Normandie Quartet – Russie, Allemagne, France et Ukraine.

    L’ entente du 12 Février envisage aussi un important retrait de l’armement de la ligne de contact, le lancement d’un dialogue sur le rétablissement de liens sociaux et économiques entre Kiev et Donbass, une réforme constitutionnelle en Ukraine visant à la décentralisation et à assurer le statut spécial de certaines zones des régions de Donetsk et Louhansk et d’autres mesures. »
    http://novorossia.today/lavrov-real-chance-exists-for-peaceful-settlement-in-ukraine/

    « L’Europe se conduit comme un corps sans cervelle vis-à-vis de l’Ukraine , qui réagit sans réfléchir et qui veut se laver les mains de ce qu’elle a engagé, permis, et maintenant repousse, comme s’il s’agissait d’un objet. Il est question de Peuples, de guerre, d’atrocités, de complicité, de génocide. Il ne faut pas l’oublier. L’Europe n’a plus de tête, plus de gouvernement qui tienne la route.

    C’est la voix des Peuples qui doit se faire entendre !

    Il n’est plus temps de tergiverser, ou c’est là encore souffrance plus grande pour les Peuples.
    La Paix viendra en Europe, par la Volonté d’Unité des Peuples.
    Qu’ils ne comptent pas sur leurs gouvernements corrompus ou trop faibles. C’est aux Peuples à agir. Il y a des initiatives qui montrent la voie Juste.» Lu sur : clefsdufutur-france-afrique, le 27.05.2015

    • fliouguer

      «Plus de 2 mille citoyens de Gorlovka rendent un dernier hommage à Katya, 11 ans et à son père Yuriy Tuv. Ils sont morts le 26 mai lors du bombardement de la ville par les nazis ukrainiens.
      Dans la procession, malgré l’interdiction des médecins, l’épouse et mère des victimes, en fauteuil roulant, a participé, elle-même grièvement blessée et a perdu sa main. Deux enfants de cette famille sont à l’hôpital des enfants.
      « Quand une personne perd un enfant, il perd l’avenir. Ceci est une terrible tragédie, « – a ensuite déclaré le médiateur pour enfants.

      « La famille pleure, toute la ville pleure, toute la République. Bien que contraire aux accords signés de Minsk et à notre désir d’aller dans le monde, les forces armées ukrainiennes continuent à bombarder notre ville pacifique », a déclaré Chepikova. Elle a regrettée que dans certaines régions du Donbass les enfants sont encore forcés à s’asseoir dans les caves.

      «Je vous assure que le gouvernement de notre République ne doit pas juste laisser cela comme ça », – a conclu le conseiller du chef de l’État.»
      http://novorossia.today/gorlovka-paid-a-last-tribute-to-the-killed-by-ukrainian-shelling-video/

      http://www.novorosinform.org/news/id/29541

  • fliouguer

    Nous avons dit « Non » il y a 10 ans. Aujourd’hui nous disons « Non » à la bombe à neutrons:

    «Le scandale fait rage et personne ne dit rien.

    La bombe à neutrons lancée sous couverture de l’Arabie Saoudite, décryptée par des experts, est (une) réalité et (un) cauchemar de ce qui attend les États : la destruction orchestrée par la pieuvre qui a main mise sur les USA, l’Europe et s’étend en Afrique – et Je ne parle pas de la situation aux frontières Nord de l’Iran – devrait faire se lever le monde et assener une fois pour toutes la réponse!

    Nous sommes proches d’une guerre nucléaire de grande ampleur. Vous n’avez pas bougé avant, vous avez laissé faire.

    Le pire : c’est de laisser faire. Vous signez votre arrêt de mort.» Tiré de : clefsdufutur-france-afrique, le 27.05.2015

  • BA

    A la sortie des urnes, l’institut de sondage TNS-SOFRES a interrogé 1 500 personnes sur leur vote.

    http://www.tns-sofres.com/etudes-et-points-de-vue/le-referendum-du-29-mai-2005

    Le profil des votants :

    Qui a voté non ?

    1- 96 % des sympathisants d’extrême-droite (FN + MNR) ont voté non.
    2- 95 % des sympathisants du Parti Communiste ont voté non.
    3- 81 % des ouvriers ont voté non.
    4- 79 % des chômeurs ont voté non.
    5- 65 % des Français âgés de 35 à 49 ans ont voté non.
    6- 64 % des sympathisants des Verts ont voté non.
    7- 61 % des Français sans préférence partisane ont voté non.
    8- 60 % des employés ont voté non.
    9- 59 % des sympathisants du Parti Socialiste ont voté non.
    10- 59 % des Français âgés de 25 à 34 ans ont voté non.
    11- 59 % des Français âgés de 18 à 24 ans ont voté non.
    12- 56 % des professions intermédiaires ont voté non.
    13- 55 % des commerçants, artisans, chefs d’entreprise, ont voté non.

    Je précise que l’extrême-gauche, les partis trotskistes avaient appelé à voter non. Les gaullistes du mouvement « Debout La République » avaient eux-aussi appelé à voter non.

    Deux chiffres retiennent mon attention. 81 % des ouvriers ont voté non. 79 % des chômeurs ont voté non. Ce sont les classes populaires qui ont le plus voté non.

    Enfin, les jeunes de 18 à 24 ans ont voté non à 59 %.

    Qui a voté oui ?

    1- 76 % des sympathisants de l’UDF ont voté oui.
    2- 76 % des sympathisants de l’UMP ont voté oui.
    3- 63 % des Français de 65 ans et plus ont voté oui.
    4- 62 % des cadres et des professions intellectuelles ont voté oui.
    5- 60 % des retraités ont voté oui.
    6- 41 % des sympathisants du Parti Socialiste ont voté oui.

    En clair : les sympathisants démocrate-chrétiens (UDF), les sympathisants de la droite non-gaulliste et libérale (UMP), la moitié (même pas la moitié : 41 %) du Parti Socialiste, les baby-boomers, les vieux, les plus de 65 ans, et les riches.

    Comme d’habitude, la nouvelle aristocratie est pour la construction européenne.

    Quels sont les cinq endroits de France où le oui fait ses plus gros scores ?

    Réponse : ce sont les cinq endroits les plus riches de France !

    1- Neuilly-sur-Seine : 82,51 % de oui !
    2- Paris, 7ème arrondissement : 80,52 % de oui !
    3- Paris, 16ème arrondissement : 80,03 % de oui !
    4- Paris, 8ème arrondissement : 79,67 % de oui !
    5- Paris, 6ème arrondissement : 79,41 % de oui !

    http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/rf2005/index.html

    La construction européenne est anti-sociale.

    La construction européenne est anti-populaire.

    La construction européenne est anti-démocratique.

    Elle doit être détruite.

    • Dubitatif

      @BA
      j’ai habité dans l’un des arrondissements dit « chic »
      et habite dans un autre dit « chic » de ta liste
      et J’AI VOTE NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      et suite à la fourberie, truanderie du non respect de MON
      vote, depuis ce jour-là je vote plus pour ces C*……

      Dans les quartiers « chics » si tu y habitais… tu découvrirais
      qu’il y a de tout: petits employés, ouvriers, artisans, cadres, supers cadres et les PROUT PROUT

  • Attention à la notion de vote blanc. J’ai entendu à E1 qu’il devrait y avoir avec les autres bulletins des bulletins blancs. Sinon on peut se le faire mais il faut respecter le format, en fonction du scrutin.
    Ou alors ne rien mettre dans l’enveloppe.

    Les autres cas sont des bulletins nuls (nom rayé par exemple).

    Mais voter blanc, c’est encore participer à la mascarade pseudo-démocratique.

  • Hector

    Un grand anniversaire s’il en est. Mais il est un anniversaire encore plus grand que l’on a raté. Celui du 8 février. Cette année, c’était les 7 ans du moment ou le peuple a été trahis par son président et ses parlementaires.

    C’était les 7 ans du jour ou une révolution aurait dû éclater, et ou la guillotine aurait dû se dresser à nouveau.

    Parce qu’au fond, peu importe de savoir si c’était oui ou non une bonne chose, peu importe de savoir si c’était oui ou non l’intérêt de la France. Ce qui importe, c’est que ce jour là, ils ont trahis la France et son peuple en s’opposant à sa volonté exprimée par référendum. Ce jour là, ils ont trahis la démocratie, ils ont bafoué tout ce qu’était la France, et je n’imagine pas de crime plus grave qu’un de nos élus pourrait commettre.

    Ce jour là, le peuple a abandonné la France, il l’a laissé aux mains de dictateurs. Depuis ce jour, tous ceux qui votent et tous ceux qui militent politiquement ne sont plus que des abrutis qui servent la dictature qu’on a tous laissé s’installer. On ne renverse pas une dictature avec des mots.

    Depuis ce jour, j’ai honte de mon pays, et honte d’être français. Une ordure disait « La France, tu l’aimes ou tu la quittes ». J’aime la France, mais pas celle dans laquelle on vit depuis le 8 février 2008, celle d’avant cette date, celle qui était encore une démocratie.

  • baron william baron william

    le vilain mechant affreux beau nez de soral pense de meme

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Il-y-a-dix-ans-le-peuple-francais-rejetait-le-traite-constitutionnel-europeen-33171.html

    les commentaires sont bien aussi