Il détient le brevet qui pourrait détruire Monsanto et changer le monde !…

C’est toujours un plaisir, quand dans ma messagerie, je trouve des liens que vous m’envoyez sur des articles que j’ai déjà préparé. Je me dis alors, que nous partageons des convictions communes. Merci à ConscienceU12 et à Graine de Piaf.

détruire-Monsanto-1Il détient le brevet qui pourrait détruire Monsanto et changer le monde !Le contenu de cet article pourrait radicalement changer le monde de différentes façons positives.

Et comme Monsanto n’aimerait pas que cet article devienne viral, tout ce que nous pouvons vous demander est de partager l’information présentée pour qu’elle puisse atteindre autant de personnes que possible.

En 2006, un brevet a été accordé à un homme nommé Paul Stamets. Bien que Paul soit le plus grand mycologue mondial, son brevet a reçu très peu d’attention et a été très peu exposé. Pourquoi donc ? Selon les dirigeants de l’industrie des pesticides, ce brevet représente « la technologie la plus perturbatrice jamais vue. » et quand les dirigeants disent perturbatrice, c’est qu’elle dérange l’industrie des pesticides chimiques.

Qu’est-ce que Paul a découvert ?

Le mycologue a compris comment utiliser les créations de mère nature pour empêcher les insectes de détruire les cultures. On les appelle des pesticides INTELLIGENTS. Ces pesticides fournissent un solution sûre et quasi-permanente pour contrôler plus de 200 000 espèces d’insectes, et tout cela grâce à la « magie » des champignons.

Paul fait cela en prenant un champignon entomopathogène (champignon qui détruit les insectes) et le transforme pour qu’il ne produise pas de spores. En retour, cela attire les insectes qui en mangent et se transforment en champignon de l’intérieur !

Il détient le brevet qui pourrait détruire Monsanto et changer le monde 

Si ce brevet atteignait une exposition de masse, il pourrait révolutionner la façon dont les humains cultivent leurs champs.

Tolérer l’utilisation des pesticides dans l’agriculture moderne revient à nier l’évidence prouvant que ses effets sont néfastes pour l’environnement. Une telle ignorance ne peut vraiment plus être tolérée. Par exemple, pouvez-vous imaginer un monde sans abeilles ?

On attribue l’hécatombe des abeilles aux concoctions chimiques de Monsanto qui sont pulvérisées dans les champs du monde entier. Même si un nombre croissant de pays interdisent Monsanto, il est encore utilisé dans des pays qui devraient être conscients de ses dangers. Dire que de nouvelles méthodes doivent être mises en œuvre avant qu’il ne soit trop tard est un euphémisme.

Monsanto génère actuellement 16 milliards de dollars par an (chiffres de 2014), donc vous pouvez être certain qu’ils ne veulent pas interrompre ce flux de revenus. Grâce à ces revenus ils sont des ressources quasi illimitées et ont les moyens de supprimer les informations qui peuvent être préjudiciables à leur réputation.

détruire- Monsanto (2)

Mais en nous informant sur les avantages de la culture alimentaire durable, biologique et bio-dynamique, en partageant des articles comme celui-ci et en boycottant les OGM et les cultures pulvérisées d’herbicides, cette entreprise démoniaque pourrait bientôt recevoir le message.

Voici des liens utiles pour en comprendre plus sur l’incroyable brevet mentionné ci-dessus :

Voici un lien vers le brevet dont nous parlons : 7122176
http://www.google.com/patents/US7122176
Une liste des brevets de Paul :
http://patents.justia.com/inventor/paul-edward-stamets

De nombreuses informations sur Paul Stamets :
http://www.fungi.com/about-paul-stamets.html

Une page wikipédia sur Paul Stamets :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Stamets

Et enfin, voici une vidéo TedTalks de Paul réalisée en 2008 :

6 moyens de changer le monde avec les champignons

http://ewao.com/a/1-he-holds-the-patent-that-could-destroy-monsanto-and-change-the-world

http://www.ted.com/talks/paul_stamets_on_6_ways_mushrooms_can_save_the_world?language=fr#t-2141

Claire C.

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/

© 2015, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.

Source: Les Chroniques d’Arcturius
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius

Allez plus loin, avec ce petit clin d’oeil à mon ami Aïséki (ceux qui me connaissent comprendont)

Le travail des arbres: débarrasser votre énergie de sa densité…

22 commentaires

  • morpheus morpheus

    Un truc qui tue tous les insectes, que ça soit un produit chimique ou un champignon, c’est pas très rassurant…
    Plus il y a d’insectes, je parle de diversité, et moins ils sont dangereux car aucune espèce ne peut prendre le dessus pour devenir un problème.
    Je ne suis par certain que cette nouvelle technologie soit une véritable solution, c’est juste une nouvelle arme contre le vivant, on est très loin du concept de la permaculture.

    • voltigeur voltigeur

      Ce n’est que pour la protection des cultures,
      et ces champignons ne peuvent pas se reproduire, donc pas de danger de
      prolifération sauvage qui ferait des dégâts effrayants sur
      les insectes. Les pesticides Monsanto et consort, s’infiltrent dans
      le sol et ceux « systémiques » sont intégrés par les plantes, qui deviennent
      toxiques pour les insectes qui les mangent. Et nous qui les mangeons quels en
      sont les effets? ;)

      • morpheus morpheus

        La « protection des cultures » a bon dos! On cultive la terre depuis les sumériens sans pour autant tuer les insectes!
        Je te propose de bien écouter les discours des bourguignons à propos de l’importance de la micro-faune dans les sols cultivés (ou non d’ailleurs), et tu comprendras que tuer les insectes, même de façon « bio », n’est pas la solution; c’est plutôt le problème…
        La seule vrai réponse aux insectes ravageurs passe par la prolifération d’une multitude d’espèces, mais ça bien sur, on ne peut pas le breveter, donc ça n’est pas le genre de croissance que désirent nos maitres!

      • voltigeur voltigeur

        Ne mélange pas tout, les micro-organismes, les vers de terre,
        ne sont pas impactés. C’est ciblés, pas fait à l’aveugle sinon
        ce serait une catastrophe.
        Je suis fan des Bourguignon et tout à fait d’accord avec eux. :)

      • engel

        Volti,
        Sur ce coup là, je pense que Morphéus a raison.
        -1°) Les champignons sont pas moins, voir plus dangereux que les produits chimiques.
        -2°) La rhétorique de la non prolifération par des techniques de »stérilisation ou asexuallisation » s’avère à chaque fois fausse. Car dame nature trouve toujours, et même étonnement vite, le moyen de proliférer.
        -3°)Il est très difficile de prévoir les interactions nocives ou bénéfiques d’un tel procédé avec le reste de la faune/flore surtout à très grande échelle.

        Perso, je trouve cette pratique encore plus dangereuse! Elle peut vite dégénérer et devenir incontrôlable.
        Certes avec les produits chimiques, on assiste à une certaine rémanence. Mais elle disparaît après l’arrêt des traitements.
        ..Avec des cultures génétiquement modifiées du vivant(les fameux champignons) il en va tout autrement le procédés peut s’avérer incontrolable!!!

      • voltigeur voltigeur

        Tu as regardé la vidéo?
        Où alors je n’ai pas compris.. ;)
        PS: C’est grâce aux champignons que l’humification
        des sols est possible, sans eux pas de dégradation de
        matière. C’est depuis des milliards d’années que c’est comme ça,
        il a juste trouvé le moyen d’utiliser au mieux,
        les capacités de certains champignons pour les cultures.
        Je ne pense pas que ce soit de la génétique pure, car il est contre.

      • Lilith Lilith

        j’aurais t’endance a me méfier, la vie trouve toujours sont chemin, les champignon étant un organisme vivant l’évolution ce chargegera de sa mutation, et toute modification apporter a la nature a eu son revers mème les meilleurs intentions ont souvent eu un effet désastreux par la suite.

      • engel

        ..Oui et à chaque fois!

      • engel

        je t’avouerai que non ;)
        Maintenant c’est fait.
        ..Un véritable show à l’americaine.
        …Et je ne change rien à mes propos.

        Réécoute son discours et remarque bien qu’il dit avoir stopper la reproduction du champignon, mais en aucune façon il ne dit comment!

        Puis:

        – A 7mn 14′: « et donc j’ai transformé les cultures en une forme non-sporulante »
        – A 7mn 41′ : « le mycélium est consommé par les fourmis »
        – A 7mn 47′ : « maintenant, après SPORULATION, les spores agissent comme répulsif. »

        En conclusion:
        Le Mr dit qu’il a trouvé et breveté un moyen pour rendre TEMPORAIREMENT un mycélium non-sporulant!

        En clair, il conserve donc tout son potentiel. Bénéfique ou maléfique suivant la pertinence des son emploi…

      • engel

         » Dans le vivant, rien n’est anodin. »
        « Tout est une question d’équilibre. »
        « La maladie n’est rien le terrain est tout. »

    • PhildeFer

      Ce type est vivant, en bonne santé et a une page wikipedia… franchement, pour un type sensé pouvoir faire vaciller Monsanto (shalom…) il aurait donc… la baraka? ;-)

      Je rejoins l’avis de morpheus.. et puis remplacer les insecticides de Monsanto (shalom…) par les champignons tueurs de ce Mr… pas sûr que ça soit bcp plus digeste…

      Au passage, je vois bien un bon gros champignon qui pourrait nous débarrasser des parasites qui trustent notre planète… et vous? ;-)

      • engel

        C’est le nouveau cheval de bataille de ces firmes le business du vivant et ces applications bio!

      • Thierry92 Thierry92

        @ Phildefer.

        הי מיר מיד איר.

      • MDR !!!

        Sinon je pense aussi que ce n’est pas une bonne chose. Une manière pour que l’opinion accepte les OGMs… Et ce n’est pas BIO car ce n’est pas naturel.
        Par ailleurs j’en ai pas des comme ca sur mon terrain, encore une industrie de dépendance au bout du compte qui risque de faire des dégâts secondaires comme par ex : le mildiou, l’oïdium importés avec les légumes des état unis au 19 ème siècle… Bien que ca ne paraisse pas la même choses, il y a des champignons qui ne sont pas toujours bons pour l’écosystème. Il en est de même pour des plantes, des poissons, des reptiles qui sont invasifs et détruises nos écosystèmes car ils n’y trouvent pas de prédateurs. Et croire qu’ils contrôleront éternellement ce champignons me parait prétentieux aux vues de la nature.

  • dereco

    Merci, de cette information sur un mycologue qui étudie et imagine l’utilisation des champignons de toutes sortes qui gèrent toute notre planète, même notre corps (Candida Albicans, qui mange ceux qui mangent la malbouffe de Monsanto ), bien mieux que nous.
    Lire aussi en anglais :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Stamets
    Son brevet est d’utiliser les champignons en mycélium tels quels et pas que sous forme de spores, car le champignon sait attirer les insectes pour se reproduire en parasite !!
    Même nous hommes sommes attirés par certains champignons !!
    Le brevet est plus un article scientifique qu’un brevet seulement, très instructif !!
    Il ne fait qu’utiliser ce qui existe naturellement, dans des cycles complexes spécifiques à certaines espèces.
    Sans l’humus plein de champignons, les sols sont morts.
    Monsanto en tuant les sols déclenche le développement de parasites sans limites, vu que leurs prédateurs naturels sont morts avec Monsanto, ce qui entraine une course sans fin avec des produits poisons pour tous.

  • Ariane54

    Je suis d’accord avec Morpheus. A jouer à l’apprenti-sorcier, l’homme n’a jusqu’ici fait que des ravages. Nous devons chercher l’équilibre plutôt que la destruction.

  • MiracleBoy

    bah ca tue peut-etre les insectes , mais ca tue pas les mauvaises herbes …lol

  • Je ne suis pas très convaincue non plus, bien que je n’y connaisse rien au sujet. Qu’en est-il ensuite des oiseaux qui mangent les insectes ?
    Même si je pense que tout (ou presque) plutôt que Monsanto et consorts. Ces gens-là sont des criminels !

    Il n’y a pas de mauvaises herbes. Il n’y a que des herbes incomprises ! Je plaisante, mais beaucoup sont comestibles, tout bêtement. Disons plutôt « indésirables » selon l’endroit où elles poussent.