UE. Dépeçage des services publics : la négociation secrète s’accélère

On va se le prendre en beauté dans la figure, littéralement! La grande majorité de nos représentants politiques ne travaillent plus depuis longtemps dans l’intérêt de nos pays, mais pour permettre la mise en place des accords de libre-échange dont le seul but est le profit des entreprises privées, et uniquement cela. Le pire, c’est que les politiques qui ne vont pas dans le sens de leur parti sont considérés comme étant des « frondeurs » et finissent généralement sanctionnés.

Voilà pourquoi il est important de voter aux prochaines élections, c’est peut-être le seul moyen de leur filer une grande claque puisque autrement, rien ne bouge réellement, tant que cela ne passe pas à la télévision….

Pour ceux qui auraient oublié, on nous avait pourtant prévenu:

Le Conseil européen a rédigé ses directives aux représentants de l’UE pour la dernière phase des négociations secrètes engagées à Genève pour une libéralisation globale des services (accord Tisa). Du sur-mesure pour les multinationales garanties du risque de « différends » avec les États.

Les Vingt-Huit s’apprêtent à donner en catimini des instructions pour accélérer la négociation d’un accord entre 48 États à Genève sur une libéralisation globale du commerce des services. Le Conseil européen, ou plutôt l’une de ses branches consacrée à… l’agriculture et à la pêche, a mis à son ordre du jour le 18 mars prochain un « projet de directives pour l’adoption d’un accord plurilatéral » sur ce thème des services (Tisa). Les tractations, entamées il y a trois ans, sont entourées d’un maximum de précaution pour assurer une confidentialité totale aux discussions avec classification des textes établissant l’avancée des pourparlers et utilisation d’ordinateurs en lieu clos et sous haute surveillance. En juin 2014 l’Humanité avait pu révéler l’avancée de ce projet grâce aux lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui étaient parvenus alors à récupérer la partie des textes surprotégés consacrée à la libéralisation des services financiers.

Le Medef aux avant-postes 
des lobbyistes

Au stade actuel les dirigeants de l’Union européenne (UE) veulent ouvrir la voie à d’ultimes tractations avant la conclusion d’un traité prévu pour la fin de cette année. Outre les services financiers, la protection des données et toutes les activités de services publics sont dans le collimateur. Et les grands groupes privés rassemblés au sein d’une Global Services Coalition (GSC, Coalition globale des services), pilotée par les champions états-uniens du secteur sont à la manœuvre. Au point que l’on peine à discerner les différences entre les formules choisies des lobbyistes et ce qui a pu filtrer des travaux sur certains des chapitres du traité. Dans la partie consacrée au contenu de l’accord, le projet proposé à la ratification des Vingt-Huit insiste sur la nécessité d’y intégrer « un mécanisme efficace de règlement des différends ». Entendez ce recours à des juridictions d’arbitrage privées, réputées indépendantes des États, qui figure également dans l’ébauche du traité transatlantique (Tafta), dont la négociation a lieu parallèlement. Les résistances rencontrées sur ce terrain jusqu’au sein du Parlement européen (l’Humanité du 4 mars) expliqueraient-elles cette détermination à faire avec Tisa au moins un précédent qui aplanisse le terrain d’un futur règlement global dont l’émergence est si désirée par Bruxelles, Washington et les lobbyistes du GSC. Avec aux avant-postes le Medef et les fleurons d’un capitalisme français très porté sur les services (Veolia, GDF Suez, Orange, etc.) ? La question peut être posée. Car Tisa a déjà été entièrement conçu comme un instrument destiné à contourner les obstacles à une libéralisation globale. C’est en effet après l’échec des négociations dites du cycle de Doha de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le courant de la décennie 2000 que des pourparlers plurilatéraux secrets ont été engagés par 48 pays dans le charme discret des locaux de l’ambassade d’Australie à Genève. Il s’agissait, sous l’impulsion des États-Unis, de l’UE et d’une vingtaine d’autres nations, de court-circuiter l’opposition des pays en développement et des émergents qui refusaient de conclure à l’OMC un accord global sur le commerce des services (AGCS). À bon droit, bien entendu, puisqu’il n’est guère difficile de se représenter comment cette libéralisation aurait conduit au pillage de leurs services publics parfois réduits encore à l’état d’embryon.

Le service public asservi 
aux règles de libre concurrence

L’accès aux marchés des services publics est inscrit comme l’un des objectifs prioritaires dans les directives du Conseil européen. Les groupes privés sont censés pouvoir s’y installer aux mêmes conditions que les entreprises publiques existantes au nom du respect des sacro-saintes règles de libre concurrence. Les discriminations favorisant les firmes publiques locales doivent être systématiquement levées. Et s’il demeure des « exemptions », dit le texte, elles doivent « faire l’objet d’une clause à effet de cliquet ». Soit, traduit du sabir technocratique : interdire tout retour en arrière. Comme une renationalisation après privatisation. Ce « deal », s’indigne Rosa Pavanelli, la secrétaire générale du Syndicat international des services publics (PSI), revient de fait à « transférer les services publics dans les mains du privé et de compagnies étrangères motivées uniquement par le profit ». Au détriment du droit des peuples à un accès aux biens 
communs les plus vitaux.

Révélations sur la santé. Après Wikileaks, sur les services financiers, une association de lanceurs d’alertes (Associated Whistle-Blowing Press) 
est parvenue début février dernier à dévoiler une autre partie des discussions secrètes de Genève. Elle porte sur la privatisation des services de santé et la facilitation de soins « offshore » 
dans des établissements étrangers pour 
les patients privilégiés.

 Source: Humanite.fr

Ce qu’il s’est passé en Grèce, en Espagne, au Portugal n’est rien comparé à ce qu’il va se passer dans l’ensemble de l’Europe, ceux qui sont en train de déclencher un troisième conflit mondial avec la Russie (petite démonstration ici) n’ont qu’un seul but: nous vider les poches en touchant tous les domaines de la vie en général.

17 commentaires

  • ROY

    Depuis l’AGCS les services publics sont de plus en plus considérés comme des services rentrant dans le marché de la libre concurrence, ce qui explique en partie tous les prétextes invoqués pour supprimer les pans les plus rentables pour les seuls profits de groupes financiers étrangers tout particulièrement venant des USA.
    On a vu bien des exemples pour France Telecom (1) (je ne suis plus client) « Les Pages jaunes » « 118 de M…. »(jamais utilisé les renseignements depuis), EDF et GDF (j’ai supprimé mon contrat de gaz et me chauffe autrement) etc etc
    Pas question pour moi de leur faire gagner un centime à tous ces salopards, et là le moyen de lutter contre ce système (copié sur le système US) qui se met insidieusement en place c’est, tout simplement, de limiter la consommation et faire des choix miltants et citoyen surtout.
    Nous avons affaire à une mafia internationale qui possède un certain pouvoir par l’argent, et tout est pratiquement corrompu, quant aux hommes et femmes politiques qui ne représentent plus l’intérêt général de notre pays (ce sont des traitres qui devront être condamnés par un tribunal international populaire (2)).
    Tous ces politiques ne représentent que des intérêts financiers (3) il faudra qu’ils soient poursuivis dans le temps car ce sont des voleurs de notre patrimoine commun à tous (mafia immobilière etc) des saboteurs de nos droits et acquis par la lutte de nos anciens (Code du travail, conventions collectivs etc etc) des pourfendeurs des libertés fondamentales afin de tenter de préserver leurs privilèges…etc etc la liste est longue de leurs méfaits !

    Pendant ce temps là la misère s’installe durement dans notre pays, des personnes ne se soignent plus (faute d’argent), les hôpitaux sont au bord de l’implosion, le droit à la santé est aujourd’hui très sérieusement menacé car là aussi il y a de très gros profits à faire !
    L’ACS portera un coup grave de conséquences pour les services publics :

    http://autonomes.blogspot.fr/2014/04/acs-un-accord-qui-est-un-dictat.html

    Le Traité transatlantique est une bombe atomique financière qui détruira le tissu social pour imposer sa loi…la loi du plus fort, n’est-ce pas celle de la mafia ?

    http://autonomes.blogspot.fr/2014/11/le-traite-transatlantique-arme-ultime.html

    Virons tous ces politiqus de M…. et prenons en mains notre avenir en tant que citoyennes et citoyens libres, ne dit-on pas que la démocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple ?

    IL EST TEMPS DE CHASSER LES INTRUS !

    1) Avec des conditions de travail insupportables mais bien dans les méthodes US de « management », bien des suicides de d’agents aussi qui ne pouvaient plus supporter ces méthodes de salopards.

    2) Un tribunal indépendant de toute idéologie bien évidemment.

    3) Les écopolitiques actuels ne sont pas plus écologistes que le Pape est anarchiste, car l’écologie était axée sur un modèle antiproductiviste, à l’heure actuelle nous avons des guignols verts qui cherche à favoriser bien des intérêts qui ne sont pas ceux des francais et des françaises (Velib’, Autolib’…? -autant acheter son propre vélo, sa propre voiture ou mieux avoir un mulet, c’est plus écolo- et puis la voiture électrique dont l’autonomie est de 100 Km l’été ça va mais l’hiver si l’on met le chauffage on risque de pousser la voiture dans la neige…demandez aux canadiens…ils aiment…

  • Babylon5

    Je ne sais pas combien de fois on l’entend prononcer « Nouvel Ordre Mondial ». Pas trop envie d’en faire le décompte. Nom di Diou, si on pouvait les renvoyer à coup de pied au c.

  • fliouguer

    La fenêtre d’opportunité que nous offrait internet va se refermer et nous n’auront pas profité de ce créneau. Ce n’est pas faute de sites d’information. Nous n’avons pas soutenus la Grèce ne les frondeurs. Celui qui sait et ne fait rien est coupable. Encore quelques lignes à méditer :

    « Une Terre saccagée devient un mouroir. C’est ce qui attend les hommes.
    Et la souffrance des Peuples n’a jamais été si grande. La Grèce n’a pas reçu l’aide nécessaire.
    Les hommes se savent condamnés et ne font rien. Ils savent ce qui est Juste et ce qui doit changer, mais ne se donnent pas les moyens d’agir.
    La course à la guerre est (une) condamnation plus rapide du monde. Il faut que cela cesse. Ne pas vouloir la guerre a un prix : celui de la concession qui va jusqu’à la soumission.
    La Mission de la France en sera d’autant plus difficile, qu’elle ne s’est pas présentée aux yeux de tous comme elle aurait dû. Ce qui n’a pas été fait dans les temps se vivra dans des circonstances autrement plus dures en souffrance, en vies humaines sacrifiées.
    Celui qui sait et ne fait rien est coupable de soumission au système matérialiste. » Clefsdufutur-Le 01.03.2015

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      C’est carrément ça ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif …c’est là toute la misère de ce monde ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif …c’est triste à en crever ; …d’ailleurs nombreux en crèveront ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • fliouguer

        Ben oui, c’est ce qui est dit! Pour savoir si cela est exagéré ou pas il faut du temps et voir à postériori parce-que les humains courent plusieurs dangers très grands, mais qui peut savoir comment ils vont réagir et comment cela va tourner. Je n’en ai aucune idée.

  • fliouguer

    Je retrouve ce bel encouragement à agir (à déjà être motivé,si tout le monde était motivé je pense que chacun n’aurait presque rien à faire).
    « Il n’y a pas d’autre voie que la lutte. C’est la bataille de l’esprit Nouveau contre l’ancien. L’esprit Nouveau : l’âme contre le matérialisme qui ravage la Planète. Il n’y a pas de solution amiable ou d’arrangement. Il faut changer la donne, du tout au tout. Revenir à une vie sage et équilibrée. Au vu des actes ininterrompus qui détruisent et la Terre et les hommes, il faut bien penser que rien ne se fera sans lutte. Et la lutte sera terrible parce que les hommes se réveillent bien tard. Pour l’heure, ils sont pris dans le système et ne l’ont pas suffisamment contré, ne se sont pas unis en un seul bloc par-delà les frontières, pour que le Changement soit actif rapidement.
    Toutes les initiatives s’écroulent, sont vouées à l’échec dans ce climat d’individualistes qui met sur le bûcher les réfractaires au système s. .
    Nous sommes dans les pires moments de l’histoire des hommes. Et chaque jour qui passe sans le soulèvement massif des Peuples conduit à un enfermement plu dur dans les sanctions antidémocratiques.
    A la fin, il ne restera plus de liberté. Les heures sont comptées. Nous voyons que le monde tel qu’il est va à sa fin et que les hommes ont laissé faire.
    Si peu s’insurgent, qui reçoivent si peu de soutien, que le drame est là devant tous.
    Sauvez ce qui peut l’être. Engagez-vous dans la Juste Loi.
    Défendez la Terre et les hommes : la Vie Juste des Peuples.
    Sans unité, pas de succès.
    Vous avez tous les outils du Changement. Il vous suffit de vous unir et de lutter pour changer le monde.
    C’est le futur de la Jeunesse qui est en jeu, les Générations futures, le Futur du monde.
    Le monde va exploser dans l’horreur sans fin jusqu’à la mort de la majorité de l’humanité. Voilà ce qui vous attend.
    Laisser faire est être complice du système s. : les destructeurs du monde. »
    Clefsdufutur-Le 09.03.2015-

  • ROY

    « Savoir ce qui est bien et ne pas le faire c’est manquer de courage »
    Confucius

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif C’est bien pour ça que l’autre raclure a essayé de nier les faits hier soir ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
    Des Paroles et des Actes: …Emmanuel Macron attaqué sur l’Accord Transatlantique par Florian Philippot (FN); …en panique totale Macon à carrément nié le fait qu’il y aurait un traité global en cours de négociations (le pauvre type) et carrément traité Philippot de menteur, de gros mytho en somme ! …complètement ridicule ce mec ! http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/des-paroles-et-des-actes/des-paroles-et-des-actes-du-jeudi-12-mars-2015_841451.html (voir à 2H04’00’’) [pas la peine de regarder le reste, à part l’intro et la confrontation avec Philippot (bien sympatoche) le reste c’est une purge].

    • Grand marabout Grand marabout

      votez UPR ou abstenez vous:

      ni l’un,ni l’autre
      aux latrines!

      • Norbert

        Grand Marabout,

        Ce que tu dis c’est pour les doux reveurs
        C’est la reponse facile,qui n’apporte aucune solution.
        C’est Une solution qui n’en est pas une et qui est totalement irresponsable.

        Meme les loups en meute ont un chef et les moutons en ont encore plus besoin que les autres……sinon ce sera le bordel dans le brouhaha des clivages d’opinions et des 65 000 000 des » moi je veux ».

        Perso:

        1J’ai choisi l’UPR parti provisoire sincere ,honnete et integre pour nous sortir de la merde,tout seul les Francais n’y parviendront pas.
        La France retrouvera le pouvoir de battre monnaie.
        Le vote blanc sera reconnue.
        Renationalisation de tous les bijoux de la France.
        De nombreux referendums seront organises et respectes.

        2)Je rejoins Etienne Chouard pour l’Assemblee constituante du peuple qui controlera ce que font les deputes ,president et les ministres qui pourront etre dechus de leurs elections a tout moment

        3)Je suis pour un minimum d’etat.

        4)Apres etude de cout et de faisabilite,mise en place du » » revenu minimum de Bernard Friot » » si possible tout cela en supprimant tout le reste des aides diverses et variees RSA compris donc grandes economies administratives pas seulement administratives.
        Ce revenu ne sera pas exportable hors des frontieres de la France.

        Surtout ne pas me sortir les arguments ecules que je lis souvent sur les forums sortis du pret a pensee ‘Les gens vivront sans rien faire »(moi je pense que 99% des gens aiment se sentir utile),ou encore un gauchiste,ect……

        Le createur a mis la race humaine sur Terre avec un cerveau car il est un « Transformeur » et donc pour reflechir d’abord et exercer le metier qui lui convient par le reflexion et non par la pression et surtout pas pour etre l’esclave d’une elite.

      • Grand marabout Grand marabout

        ok
        j’irai voté upr,c’est génial comme solution
        merci

      • Norbert

        sans blague???

        Mais sait on jamais?
        il n’y a que les imbeciles qui, meme apres demonstration de moultes preuves et arguments, ne changent jamais d’opinion.

        Perso,il y a deja quelques annees, apres une periode de delobotomisation, j’ai change radicalement d’opinions ou d’avis sur beaucoup de sujets et pas que politique apres avoir appris reellement a savoir avec arguments prouves et probants et non fallacieux ou deguises et aussi en me servant de la logique et du bon sens que beaucoup ont perdu pour diverses raisons et non plus a croire sur la base de slogans ou affirmations gratuites debites par des hommes que l’on dit charismatique(Pour gogo) mais qui ne sont en fait que des boni-menteurs de foire.

  • Norbert

    Suite a mon commentaire ci-dessus:
    Lire la lettre qu’a adresser le minsitre des affaires islandais a la commission eyropeenne et plus particulierement son commentaire complementaire:

    « LES INTERETS DE L »ISLANDE SONT MIEUX SERVIS EN DEHORS DE L’UNION EUROPEENNE »

    POUR lES PRO-UE OU AUTRE UE
    OU PRO-FN(sans renegocier les traites mais tout simplement utiliser l’article 50 ce qui derange le FN qui perdrait par la meme tout son fond electoral si nous sortions de l’UE puisqu’il a ete cree expres pour noyer le poisson)

    La preuve par l’Islande que les interets du peuple Francais seront mieux servis hors UE

  • BA

    Pour éviter une faillite totale, la Grèce se finance en émettant des obligations à trois mois et des obligations à six mois.

    Mais il y a un tout petit problème : personne au monde ne veut acheter ces obligations pourries !

    Du coup, il ne reste plus que les banques grecques qui achètent ces obligations pourries !

    Ensuite, les banques grecques refourguent ces obligations pourries à la Banque de Grèce.

    La Banque de Grèce accepte ces obligations pourries comme collatéral, et elle prête en février 2015 la somme de 65,64 milliards d’euros aux banques grecques. La Banque de Grèce prête en mars 2015 la somme de 69,4 milliards d’euros aux banques grecques.

    C’est le mécanisme ELA, Emergency Liquidity Assistance, en français « Prêt de liquidités en urgence ».

    Mais il y a encore un tout petit problème : les banques grecques ne rembourseront jamais !

    En clair :

    1- La Grèce est en faillite.
    2- Les banques grecques sont en faillite.
    3- Mais tout le monde s’en fout …

    … sauf Jens Weidmann, le président de la Banque centrale allemande, qui voit venir l’effondrement total du système bancaire grec !

    (Rappel :
    « Les prêts ELA de la Banque de Grèce, plus chers que les financements BCE, ont représenté 65,64 milliards d’euros en février, contre 5,2 milliards en janvier. Au total, les refinancements des banques grecques auprès de la BCE et de la Banque de Grèce ont atteint 104,3 milliards d’euros en février, soit l’équivalent de 57% environ du PIB. »

    http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20150312.REU4003/grece-chute-des-financements-bce-en-fevrier-bond-des-ela.html

    Vendredi 13 mars 2015 :

    La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de relever de 600 millions d’euros le plafond de son financement d’urgence (ELA) des banques grecques, a-t-on appris de source bancaire grecque. Cela amène ce plafond à 69,4 milliards d’euros.

    La Grèce se finance en vendant des bons du Trésor à trois et six mois, achetés presque exclusivement désormais par les banques grecques.

    Présentant le rapport annuel de son institution, le président de la Bundesbank allemande Jens Weidmann a émis jeudi de sérieuses réserves sur le maintien à flot du système bancaire grec par les biais des ELA.

    « Des banques qui utilisent des crédits d’urgence devraient tout faire pour améliorer leur situation de liquidité », a-t-il dit, mais « avec les achats de bons du Trésor pour lesquels il n’y pas de marché, c’est exactement le contraire qui se passe ».

    http://www.romandie.com/news/Zone-euro-la-BCE-releve-de-600-mio-ses-prets-durgence-aux-banques-grecques/574320.rom