Le captagon, la drogue du djihadisme

Nombreux sont ceux qui, comme moi, se sont probablement interrogés sur les ressorts psychologiques qui pouvaient pousser un être humain à décapiter ses semblables avec délectation, à assassiner froidement des femmes et des enfants désarmés ou encore à se transformer volontairement en bombe humaine. Si l’organisation terroriste Daech, sponsorisée par les états-unis et leurs alliés régionaux, a développé une rhétorique et des méthodes d’endoctrinement sectaires, le fait que des dizaines de milliers d’être humains rejoignent ses rangs et commettent de semblables atrocités laissait toutefois planer des interrogations sur les méthodes employées par le groupe takfiriste pour arriver à détruite à ce point toute empathie parmi ses recrues. L’ONU dénonçait début février dans un rapport l’enrôlement d’enfants soldats dans les rangs de l’organisation, utilisés notamment comme kamikazes. Si le recourt à des enfants pour commettre des atrocités est une pratique historique courante, ils furent notamment massivement utilisés comme exécutants par les Khmer Rouges, du fait que chez eux le sentiment  d’empathie n’est pas encore complètement développé, les actes inhumains massifs et systématiques commis par les combattants adultes de Daech ne laissait jusqu’à présent entrevoir que deux possibilités : ou bien l’organisation takfiriste avait développé une méthode de conditionnement particulièrement efficace, ou bien elle ne recrutait que des sociopathes dénués d’empathie. Une troisième option avait cependant déjà été évoquée par le site Réseau Voltaire et suggérait l’utilisation d’une amphétamine, le captagon.

Un article de Paris Match qui cite une enquête de Reuters vient aujourd’hui confirmer cette pratique de l’organisation terroriste. Les combattants de Daech sont massivement drogués au captagon, la drogue serait fabriquée sur place et aurait conquis tout le moyen-orient. Parmi les effets du captagon, une euphorie intense qui fait oublier la douleur et qui conduit également à oublier les autres, « comme si les gens n’existaient pas » confie un jeune djihadiste de 19 ans. La drogue inhibe également la sensation de faim et la fatigue.

Un officier de la brigade des stupéfiants de Homs a confié à l’agence Reuters, à l’origine de l’enquête :

«Nous les frappions, et ils ne ressentaient pas la douleur. Certains riaient même alors que nous leur donnions des coups très forts. Nous les laissions pendant 48 heures, le temps que les effets du captagon ne s’estompent, puis les interrogatoires étaient plus faciles.»

Un combattant kurde décrit également les effets de la drogue sur les combattants de Daech :

«Des centaines de types qui te foncent dessus en hurlant de joie. Ils sont tellement drogués aux médicaments qu’ils ne meurent pas… Ils tombent à la sixième balle !»

La Syrie est devenue le principal centre de production du captagon devant le Liban depuis l’émergence de l’Etat Islamique et la plaque tournante du trafic dans tout le moyen-orient. L’Etat Islamique tirerait des revenus substantiels de ce trafic. En 2013, le Liban a saisi 12,3 millions de sachets, Dubaï plus de 17 millions au mois de novembre 2014. L’Arabie Saoudite serait le premier consommateur au moyen-orient et représentait 21% des saisies dans le monde en 2011…

Guillaume Borel

23 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    La fénéthylline a été inventée par l’entreprise Degussa AG en 1961

    La fénéthylline est une amphétamine vendue comme une drogue sous le nom de captagon.
    ********
    Les plantes qui deviennent des drogues
    du cannabis au yopo,de la coca au Psilocybe,du khat au pavot

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=42&t=7033

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Thierry92 Thierry92

    encore une saloperie ‘merde in usa’

  • Zasttava

    L’usage de drogues pour des combattants n’est pas nouveau : le mot « assassin » est dérivé de la langue arabe (en persan c’est différent) pour l’utilisateur de haschisch.
    Si le procédé n’est pas nouveau, l’usage de ce captagon par l’EI révèle néanmoins que leurs combattants ne sont pas si prompts que ça « à faire le djihad », à commettre des meurtres atroces, et qu’ils ont besoin de les droguer pour leur besoin de communication.
    Il y a là un talon d’Achille où frapper en les privant de cette drogue.

    Si tant est qu’on s’en donne la peine…

  • Nanker

    « encore une saloperie ‘merde in usa’ »

    Non non… ça existait déjà sous Hitler et ça s’appelait la « pervitine ». Y a un excellent docu sur le sujet qui tourne sur Internet : « la pilule de Göring ». A voir!
     »
    Hitler, « Breaking Bad » et l’Etat Islamique ont un point commun : c’est la méthamphétamine! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Il fut un temps il suffisait de rouler le tambour sur un rythme de 4 pulsations/seconde. C’est avec ça que les soldats restaient droits comme des I alors que l’armée en face faisait feu. A moins qu’il n’y ait aussi quelque drogue en plus…

    Attention aux jeunes qui se saoulent avec ce genre de rythme. Comptez les pulsations des « musiques » de vos gamins. Ils se droguent ainsi, même sans prendre de substances.

    • rouletabille rouletabille

      hahaha
      5 Millions de drogués au CHARLIE ,s’essuyer le cul avec ce torchon est risqué en voyant les zombies derrière des tueurs comme NETPAYOU et les autres embalages du chocolat ukrainien.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • lebancduvillage

    Moi je crois surtout que la Captagon c’est le nom générique du Padamalgam. Ou alors allons jusqu’au bout du raisonnement : si ces mecs là doivent se droguer pour pouvoir reproduire à la lettre tous les versets meurtriers du coran, alors celui qui a écrit le coran était aussi un junkie. Donc le coran est à l’évidence le fruit du délire d’un drogué.
    La religion est l’opium du peuple d’ailleurs parait-il.

    • Lancelot

      Les combattants qui se droguent ça ne date pas d’hier pendant la seconde guerre les allemands furent les premiers les américains ont étaient obliger eux aussi de suivre sinon ils ne faisait pas le poids! Que des islamistes se doguent n’a rien d’extraordinaire daesh utilise beaucoup de mercenaire! Mieux vaut se taire quand ont est ignorant!

      • lebancduvillage

        Je n’ai pas dit qu’ils ne se droguaient pas grand chevalier (enfin grand pédant qui pète plus haut que son cul surtout). Au contraire : c’est une évidence, tu le dis toi-même, que dans toutes les guerres comme partout, il y a des gens qui se droguent. Alors essayer de faire croire que les atrocités sans nom de l’islam sont commises à cause de la drogue et non parce que le coran l’ordonne, c’est ce que j’appelle une déclinaison du Padamalgam.

    • Maverick Maverick

      Le Padamalgam ? C’est produit par le même labo que le Gelabitmol ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • confucius

    Salut,

    Pas que, nos sportifs aussi.

    Un livre à paraitre le 5 mars 2015, en détaille l’usage :

    http://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/L-enquete-qui-denonce/538755

    Très bonne soirée à vous.

  • Thierry92 Thierry92

    Le fait que cette drogue utilisée et distribuée avec l’aval de nos cher états uniens ne semble pas vous choquer plus que ça.
    Le fait que cela permette de massacrer en riant n’a pas l’air de vous gêner outre mesure.

  • piertrf

    2011 Annual report on the state of the drugs problem in Europe
     » La production mondiale d’amphétamine reste concentrée en Europe, qui ont représenté plus de 80% de tous les laboratoires d’amphétamine signalés en 2009 (ONUDC, 2011). En 2009, les saisies mondiales d’amphétamine ont augmenté à environ 33 tonnes (voir tableau 5). Europe occidentale et centrale a continué de saisir de grandes quantités d’amphétamines, bien que l’ONUDC a signalé une réduction de 20% des quantités saisies il par rapport à 2008, où 7,9 tonnes ont été saisies. La plus forte augmentation des saisies d’amphétamines a été signalé en Arabie saoudite, la Jordanie et la Syrie. Ensemble, la région du Proche et du Moyen-Orient et Asie du Sud Ouest de l’ONUDC a saisi environ 25 tonnes en 2009, presque tous sous la forme de comprimés de Captagon  » (ONUDC, 2011). «  »

    http://www.emcdda.europa.eu/online/annual-report/2011/amphetamines/2

    Le Captagon, l’amphétamine qui finance le conflit syrien
    30/10/2013

     » Selon « Time », les récentes saisies et les nombreuses arrestations de trafiquants opérées récemment au Moyen-Orient présentent la particularité d’être liées au financement de certaines composantes de la rébellion qui cherche à renverser le président syrien Bachar al-Assad. « À mesure que la guerre s’éternise en Syrie, le Captagon jouera très probablement un rôle significatif dans le financement des belligérants », affirme le journal américain.

    http://www.france24.com/fr/20131030-syrie-captagon-amphetamine-syrie-drogue-liban-rebelles-hezbollah-trafic/

    Captagon® is jihadists’ main weapon
    2 Avril 2014

     » Captagon (Fénétylline chlorhydrate) est une amphétamine qui provoque l’euphorie et engourdit la douleur. Mélangé avec d’autres médicaments comme le haschich, elle constitue la ration alimentaire de base pour les djihadistes.

    Les combattants se sentent ni leur propre souffrance, ni la souffrance qu’ils infligent aux autres. Par conséquent, ils peuvent commettre toutes sortes d’atrocités, en riant.
    Contrairement à la croyance populaire, les djihadistes ne sont pas motivées par des préoccupations religieuses, mais par la quête des plaisirs immédiats. Ils sont principalement recrutés parmi les hooligans et les prisonniers.

    Fabriqué en 2011 par l’OTAN dans un laboratoire en Bulgarie, Captagon est maintenant fabrique dans tout le Moyen-Orient, y compris le territoire syrien.  »

    http://www.voltairenet.org/article183125.html

    La chimie des coups d’état. Les « Printemps arabe » et le putsch de Kiev ont été accomplis grâce aux amphétamines, ces « pilules de l’horreur »
    24 décembre 2014

     » Les premiers récits sur l’utilisation de cette substance proviennent des manifestants tombés aux mains de la police en 2011. Beaucoup d’entre eux reconnaissent avoir reçu des organisateurs ces pilules extraordinaires qui donnent « courage et force ». Les livraisons se faisaient alors aux Frères Musulmans depuis Dubaï et le Qatar.

    Les premières analyses chimiques furent effectuées par les Carabiniers italiens. Lorsqu’ils se rendirent en Libye en 2013, pour tenter de transformer les groupes de combattants en une armée régulière, et sur la base d’analyses de sang, ils comprirent qu’au moins 30% des candidats étaient dépendants aux drogues.

    Aujourd’hui le Captagon transforme le fanatisme des combattants de l’EIIL en férocité animale. Ces pilules, produites désormais dans les territoires qu’ils contrôlent, sont devenues un véritable carburant pour mener guerre et terreur, conclut l’auteur de cet article. «  »

    http://reseauinternational.net/la-chimie-des-coups-detat-les-printemps-arabe-et-le-putsch-de-kiev-ont-ete-accomplis-grace-aux-amphetamines-ces-pilules-de-lhorreur/

  • Holyarch

    En effet certaines drogues transforment des humains en monstres impitoyables ou en langage militaire ils deviennent des super-soldats et même des héros ( exemple avec la fameuse potion du druide Panoramix dans Astérix et Obélix ).

    Criminels ou héros ?

    Tout dépend du point de vue des personnes et de la culture de chaque pays, ainsi des criminels psychopathes qui ont tués des centaines de personnes sont des héros aux USA et des films dédiés à leur gloire connaissent des succès phénoménaux.

    http://tinyurl.com/njd2g94

    Mais les drogues ne sont que des arbres qui cachent la forêt, ou la partie émergée d’un iceberg, c’est-à-dire qu’il y a autres choses derrière elles.

    Certaines drogues permettent aux consciences des personnes de sortir du monde matériel, ainsi quand les effets des drogues ( ou d’alcool ) s’estompent la plupart de ces personnes ne se souviennent pas de ce qu’elles ont fait.

    Des sorciers, des shamans utilisent certaines drogues comme l’ayahuasca pour voyager dans le monde astral où vivent des entités plus ou moins démoniaques.

    En résumé certaines drogues font perdre la raison aux personnes car elles expulsent la conscience ( l’âme ) des personnes droguées hors de leur corps physique, créent des brèches dans leur aura ( champs d’énergie protecteur qui repoussent des entités négatives astrales ) et par conséquent facilitent les possessions démoniaques.

    Les démons sont connus pour leur extrême haine des humains ( et des autres créatures de Dieu ) et pour leur terrible pouvoir de destruction.

    A moins d’y être contraint, un être humain normal ne tue pas et ne fait pas souffrir d’autres êtres humains, les démons le font avec délectation.

    SCOAN 11/05/14: FULL: Boko Haram Member Delivered & Excreted Poisonous Substances, Emmanuel TV

    http://www.youtube.com/watch?v=I6Ab5P8rko8

    BOKO HARAM | Full Confession & Deliverance!!!

    http://www.youtube.com/watch?v=MAhDniaExjU

    TB Joshua delivered Islamic terrorist group like BOKO HARAM inNigeria

    http://www.youtube.com/watch?v=fYJoszyGgDY

    Ina’s ancestors performed blood sacrifice to worship Mammon

    http://www.youtube.com/watch?v=-pVEigOMNeA