Emprunts toxiques : les hôpitaux obtiennent 300 millions d’euros d’aides supplémentaires

Les hôpitaux se disent satisfaits, touchés par les emprunts toxiques complètement illégaux, ont obtenu des aides supplémentaires, 300 millions d’aides supplémentaires.  Mais voilà, ces millions, il a fallu les trouver, une nouvelle taxe apparait donc, une taxe qui va être payée par les banques, banques qui risquent de répercuter ces taxes sur les frais de comptes entre autres possibilités, donc au final, c’est encore nous qui allons payer. Mais ce n’est que le début, le meilleur reste à venir…

bankster

La ministre de la Santé Marisol Touraine a débloqué des fonds pour venir en aide aux établissements de soins étranglés par des emprunts indexés sur le franc suisse.

Sur le point d’être asphyxiés par la montée en flèche du franc suisse ces derniers mois, les hôpitaux qui avaient souscrits des emprunts toxiques viennent de recevoir une bouffée d’air. La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé ce matin à leurs représentants qu’elle allait débloquer 300 millions d’euros sur 10 ans. Le fonds dédié, qui existait déjà, est donc porté à 400 millions d’euros. La Fédération hospitalière de France (FHF) estimait les besoins à 500 millions d’euros minimum.

«Ces ressources supplémentaires seront intégralement apportées par une contribution des banques et permettront d’aider en priorité les hôpitaux dont la situation est la plus critique», précise le ministère dans un communiqué. Une nouveauté: les 100 millions d’euros déjà apportés étaient financés à 75% par le budget des hôpitaux.

Article complet sur Le Figaro

Bien beau tout cela, mais cela ne concerne les hôpitaux, et en France, nombre de villes, des régions et des départements sont également dans des situations financières extrêmement tragiques à cause des emprunts toxiques, et là, qui va aider? Car on aurait pu attendre un geste du gouvernement dans ce sens, comme pour les hôpitaux, peu de chance que cela se concrétise…

Les banques ont proposé un type d’emprunt complètement toxique puisque dangereux pour les comptes de ceux les ayant souscrit, les taux d’intérêts étant variables. Bien sûr, ce type d’emprunt  à été reconnu complètement illégal, mais qu’importe, le gouvernement socialiste a fait passer une loi pour protéger les banques des éventuelles attaques devant des tribunaux, puisque la tentative de corruption du gouvernement n’a pas fonctionné. Le nombre de victimes est colossal: la quasi-totalité des hôpitaux (dont la grande majorité est proche du défaut de paiement), des communes, des services publics… Et donc, l’endettement colossal de chacun pousse à adopter des mesures d’austérités, et vlan, chômage à la clé! Et au fait, savez-vous au bénéfice de qui? Des banques américaines entre autres banques, et de la Dexia en partie privatisée par l’état français, état qui touche chaque mois sur ces emprunts.

Issu de l’article l’état réel de la France en ce début d’année 2015

http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2015/01/carte-emprunts-toxiques-dexia.jpg

Carte des emprunts toxiques en France de la Dexia, et uniquement de la Dexia, imaginez en y ajoutant toutes les autres banques… Source de la carte: Impots-economie.com

Surtout qu’avec l’histoire du franc suisse, la situation s’est réellement aggravée, exemple avec la ville de Chinon:

Empoisonnées par un emprunt toxique contracté en 2007, les finances de la Ville sont au bord du gouffre en raison de la réévaluation du franc suisse…

Le scénario catastrophe continue. Dans des proportions qui deviennent cauchemardesques si la Ville ne réussit pas à se sortir de ce guépier où l’a plongé un emprunt contracté en 2007. Fondé sur la parité entre l’euro et le franc suisse, l’emprunt a vu ses intérêts augmenter de façon inquiétante avec la crise économique qui a favorisé le franc suisse comme valeur refuge.

Souscrit auprès de Dexia et réaménagé en juillet 2011, cet emprunt, dont le capital restant dû au 1er janvier 2015 est de 2,5 millions d’euros, avait à l’origine un taux de 3,90 % avec une indexation sur la parité euro franc suisse à un taux de 1,44.

Passé de 3,90 % à… 27,40 % !

Au 1er août 2014, lors de la dernière échéance annuelle, le taux de parité était descendu à 1,20 et cela a eu pour effet direct de faire grimper les intérêts à un taux de 14,96 % ! L’incidence financière pour l’année 2014 a été de 275.000 € d’intérêts en plus, juste sur l’exercice.
Mais ces derniers jours, la réévaluation de 15 % du franc suisse vient d’aggraver encore la situation, et la projection pour 2015 grimpe encore pour atteindre un taux à 27,40 %, ce qui donne, si rien ne change, un surplus d’intérêts à hauteur de 590.000 € !
De même, et cela devient ubuesque, l’indemnité de remboursement anticipé qui s’élevait à 4.350.000 € au 1er août 2014 vient de faire un bon à 9.100.000 € !
Au regard de ces éléments, s’alarme le maire de Chinon, « la Ville se trouverait en situation de cessation de paiement si elle avait l’obligation d’honorer des échéances à ces taux ».
Jean-Luc Dupont veut croire en une solution : « Nous attendons avec la plus grande impatience les mesures prises par le gouvernement et la Banque centrale européenne pour sauver les 4.000 à 5.000 collectivités, hôpitaux, Ehpad et même particuliers qui se retrouvent dans la même situation que la ville de Chinon.

Source et article complet sur Lanouvellerepublique.fr

Une petite palme de l’info à deux balles au passage pour France Info qui annonce quand-même que la Dexia est une banque suisse, il fallait oser puisqu’elle est franco-belge:

Le gouvernement vient en aide aux hôpitaux qui avaient contracté des emprunts dits toxiques auprès de la banque suisse Dexia. Marisol Touraine a annoncé 300 millions d’euros d’aides supplémentaires financées par une taxe sur les banques.

Autre info à ne pas négliger non plus puisque l’on nous parle avant tout de la Dexia, c’est qu’elle continue à être sauvée, encore et encore, et toujours avec nos sous, mais bien d’autres banques sont impliquées:

Les montants garantis par la Belgique, la France et le Luxembourg au sein du groupe Dexia vont passer sous la barre des 65 milliards d’euros d’ici la fin du mois, a annoncé jeudi le CEO Karel De Boeck.

Cette somme, qui ne devrait plus augmenter, se situe quelque 20 milliards en dessous du maximum prévu lors du sauvetage de l’institution à l’automne 2011. Lors de l’assemblée des actionnaires de l’an passé, M. De Boeck tablait sur un montant de 40 à 45 milliards d’euros de garantie publique. Les taux d’intérêt très faibles, ainsi que les évolutions récentes de la parité franc suisse/euro, en ont cependant décidé autrement en faisant augmenter le besoin en « cash collateral », c’est-à-dire les dépôts remis par Dexia à ses contreparties en garantie des contrats d’échange (swaps). Le groupe, qui a besoin de liquidités, a dès lors dû lever de l’argent supplémentaire en se reposant en partie sur ces garanties.

« Le ‘cash collateral’ a augmenté de quelque dix milliards d’euros l’année passée et devrait encore s’accroître de cinq milliards cette année. Au total, nous parlons de 35 à 36 milliards d’euros, soit autant qu’il y a quelques années », explique le patron de la banque. Les garanties d’Etat seraient ramenées à 45 milliards d’euros si le « cash collateral » revenait à un niveau normal.

Article complet sur Lalibre.be

Si réellement nos « élus » souhaitaient aider et sauver tous ceux ayant souscrit de tels emprunts, ils rendraient ceux-ci caduques puisque illégaux, et s’attaqueraient réellement aux banques au lieu de les protéger…

9 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    ses fringues à marisol
    ..

    elles les achètent à la CAMIF,vous croyez?
    un vieux catalogue,alors

  • bobby3

    Donc l’Etat considère qu’il est là pour aider les victimes à payer leur escroc, en levant des taxes sur les honnêtes gens ?

    C’est la stricte définition de la complicité d’escroquerie vis-à-vis de la victime initiale, et d’une seconde escroquerie vis-à-vis des contribuables !

  • Dubitatif

    INCOMPRÉHENSIBLE !!!!!

    un hosto qui joue en Bourse ???

    n’est-il pas là pour gérer au mieux les seringues, lits,
    compresses, don du sang????

    je suppose qu’un hosto fait cela à cause des restrictions
    à leur sujet faites par l’État…. (fermer ici, diminution là….) Alors un hosto pour s’en sortir joue à la Bourse !

    du coup le citoyen est pénalisé DEUX FOIS
    a) sur les restrictions diverses et variées
    b) sur l’aide généreusement accordée par l’Etat à l’hosto
    boursicoteur… l’addition c’est pour notre poire

    CE MONDE EST FOU FOU FOU

  • par cupidité, les hosto ont contacté des emprunts en CHF, (car les taux d intérêts étaient légèrement plus bas.)
    et le risque de change ? il y a eu une telle propagande pour faire croire que l euro est bon et fort.
    les pertes des uns sont les profits des autres
    un demi milliard de perte pour les hosto, a peu prés autant de gain pour la banque, on fais payer le contribuable et on recommence.

  • Ca m rappel giscar, qui en plus d avoir mis la france en faillite avec la loi du 3 janvier 1973,
    a fais a la meme période, un emprunt basé sur l or. . .

    • voltigeur voltigeur

      Un européiste convaincu le monsieur..
      Extrait:
      La Convention et le projet de Constitution européenne
      Dès le milieu des années 1990, Valéry Giscard d’Estaing fait partie d’un groupe d’experts qui mène une réflexion sur l’organisation européenne et ses perspectives. Dans la continuité de ce travail, en décembre 2001, les chefs d’Etat et de gouvernement, réunis en sommet à Laeken, le nomment à la présidence de la Convention sur l’avenir de l’Europe.
      Cette assemblée, en charge de faire des propositions sur la future organisation institutionnelle européenne, achève ses travaux le 15 juillet 2003 et présente une ébauche de traité constitutionnel. Les chefs d’Etats ou de gouvernement négocient sur la base de ce document, lors de la Conférence intergouvernementale, et parviennent à un accord le 18 juin 2004.
      Le traité établissant une Constitution pour l’Europe est signé le 29 octobre 2004 à Rome.
      Valéry Giscard d’Estaing s’engage pleinement dans la campagne d’explication qui précède le référendum en France.
      Le résultat du vote le 29 mai ne semble pas avoir entamé sa conviction européenne.

      http://www.touteleurope.eu/l-union-europeenne/les-continuateurs/synthese/valery-giscard-d-estaing.html

    • engel

      La sommité des nuls… et honte de rien, ce Giscard.

      Emprunter 7,5 milliards.
      Rembourser au final plus de 90 milliards.

      Incroyable!!!
      Sans parler de tout le reste, diamants, constitution européenne, etc, etc…
      Et malgré tout, il est toujours la, pour nous pourrir la vie avec « ses conseils avisées ».

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Emprunt_Giscard

  • C est giscar qui en 1973 a interdit à banque de france, d émettre de l argent sans intérêt pour les besoins du gouvernement.

  • ROY

    La Fédération Hospitalière de France avait menacé de stopper les remboursements de prêts toxiques :
    http://autonomes.blogspot.fr/2015/02/la-fhf-menace-de-stopper-les.html

    Mais…si la ministre de la Santé a débloqué des fonds ou va les débloquer pour les établissements de santé touchés par les emprunts toxiques, je pense que c’est pour limiter les risques de fermetures de services avec toutes leurs conséquences (sur l’emploi, sur l’offre de soins etc).
    L’argent elle ne fera que passer d’une main à une autre pour en définitive aller grossir des comptes plus ou moins mafieux, là il faut aller chercher les origines du mal (1), de ce mal qui détruit petit à petit tout ce qui faisait notre société.
    La haute finance est aujourd’hui par ses méthodes à mettre au même niveau que les terroristes pour les atteintes (qui peuvent être fatales) qu’elle porte à notre système social.
    Le mal est à éradiquer en profondeur si nous ne le faisons pas, si nous ne prenons pas conscience des dangers de l’ultra libéralisme, (ne nous voilons pas la face) nous risquons de payer encore longtemps pour engraisser tous ces salopards ! Oui de beeaux salopards que tous ces personnages qui nos manipulent et s’engraissent sur notre dos !
    Quant aux collectivités locales (2) elles doivent faire front et refuser tout paiement d’intérêts injustifiés, il y en assez d’être les dindons de la farce !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20150224.AFP9800/emprunts-toxiques-augmentation-des-fonds-de-soutien-pour-hopitaux-et-collectivites.html

    Car donner de l’argent (qui plus est est empruntée par le gouvernement (3)) c’est tenter d’éteindre en quelque sorte le feu et laisser les incendiaires en liberté…des terroristes de la finance (en fait des mafieux) que tous ces personnages.
    « En février ne te découvre pas d’un fil, en mars fais ce qu’il te plait » …c’est un proverbe, moi je sais qu’en mars je voterai comme il me plaît!
    Si le Général De Gaulle était encore là je crains que certains auraient à souffrir de leur traitrise.

    1) On parle d’endettements et d’intérêts considérables à rembourser, où vont ces sommes ?
    Un peu plus de transparence permettrait de comprendre combien nous sommes manipulés et trompés…
    Et, derrière tout ça devinez qui qui y’a ?…

    2) http://www.empruntstoxiques.fr/L-association-Acteurs-Publics-50

    3) Plus de 2000 Milliards de dettes !
    Jusqu’où devrons-nous aller ?
    Ce sont les USA qui pillent l’Europe avec leurs complices, ces hommes politiques qui coûtent chers à la France (dont bien évidemment Monsieur Giscard et le petit Nicolas…)…