« Les tueurs de la république » par Vincent Nouzille

On se tape un livre ce week-end? Histoire de changer de l’actu quotidienne, histoire de s’instruire ou de s’évader un peu? Un livre vient de sortir, un qui risque e faire quelques vagues, « les tueurs de la république ». En effet, celui-ci aborde un sujet très sensible, celui de la cellule clandestine du Service Action de la DGSE qui intervient pour « régler certains problèmes » lorsque cela s’impose…

9782213671765-XC’est l’un des secrets les mieux gardés de la République : en son nom et sur ordre des plus hautes autorités, des tueurs sont disponibles à tout moment pour éliminer des personnes jugées dangereuses pour la sécurité nationale ou conduire des guerres secrètes contre des ennemis présumés.
Oui, la France tue parfois pour régler des comptes. Oui, la France mène clandestinement depuis des décennies, au nom de la protection de ses intérêts, du Moyen-Orient à la Françafrique, des actions meurtrières inavouables : vengeances d’État, assassinats en série, attentats commandités par l’Élysée, guérillas sanglantes, éradication de chefs terroristes, emploi de mercenaires sulfureux ou de services secrets alliés peu regardants…
Pour ce faire, la DGSE dispose de son Service Action et, en marge de celui-ci, d’une cellule clandestine dont ce livre retrace l’histoire. Ses agents et des commandos des forces spéciales sont entraînés pour mener à bien ces exécutions ciblées, appelées « opération Homo » (pour homicide), ainsi que des opérations plus vastes de « neutralisation », souvent en marge des conflits déclarés. Les présidents successifs de la Ve République, de De Gaulle à Hollande, ont, chacun à leur manière, recouru à ce type d’actions, même s’ils s’en sont défendus.
Au cours d’une enquête de plusieurs années, Vincent Nouzille a recueilli des témoignages exclusifs et des documents inédits. Des acteurs clés qui ont donné ou obtenu ce « permis de tuer » éclairent ici cette face sombre du pouvoir.

Source et références du livre: Fayard

Si les interventions n’étaient que rares sous la présidence de Chirac, on apprend qu’avec Hollande, il faut se méfier des apparences, que celui-ci est bien moins mou qu’il n’y paraît…

L’auteur remarque quand que « depuis qu’il a pris le pouvoir en 2012, du fait de son tempérament, plus guerrier qu’on ne le croit, et du fait de son entourage, notamment son chef d’Etat major particulier, » le président de la République n’hésite pas à faire appel à ce service spécial. Il cite l’exemple de la guerre au Mali. « On l’a vu lors de l’opération Serval au Mali avec des consignes extrêmement dures. Il s’agissait de décapiter les réseaux terroristes. Et au sein de cette guerre visible, on mène des opérations plus ciblées sur des « high value target » comme on dit dans le langage américain. »

Article complet sur Franceinfo.fr

8 commentaires

  • GROS

    Punaise, elles sont drôles, vos lectures.
    Ça fait super envie, dites donc…

    /s

  • MiracleBoy

    c’est sur c’est pas alice au pays des merveilles, quoi que .. la dgse à du prendre du service un peu avant les attentats , vu le nombre d’assassinats suspects .. du travail de pro ^^

  • RDeckard74

    C’est surtout, en partie, grâce à eux que vous pouvez dormir sur vos deux oreilles… donc votre humour de bas étage plus haut franchement pitoyable…

    • engel

      Tu fais une curieuse affirmation sans argumentaire.

      -Faire l’apologie du meurtre et du terrorisme est interdit par la loi,.. même sous prétexte d’insomnie possible du français moyen.

      Alors, réfléchis à deux fois avant de venir nous faire ton sermon de morale.

  • Le Gaulois libre

    Petite précision, ce livre ne révèle pas la possibilité d’une possible structure propre à la théorie du complot, même si l’auteur, journaliste, a reconnu lors d’un entretien à Sud radio, avoir fait lui-même partie de la DGSE…

    Certains esprits malfaisants pourraient se demander : combien sont-ils de journalistes dans les merdias, à faire ou avoir fait partie de la DGSE ?

    A l’Agence France Propagande, probablement que c’est le principal critère de recrutement…

    Bon, j’arrête là, sinon je vais moi aussi passer pour un complotiste…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • yann

    Si le nom change, les missions restent voisines de celles des anciens RG. Une circulaire gouvernementale citée dans le rapport parlementaire précise que « les renseignements recherchés concernent tous les domaines de la vie institutionnelle, économique et sociale susceptibles d’entraîner des mouvements revendicatifs ou protestataires ».
    L’exécutif veut également être mieux renseigné sur les activités en province des militants écologiques violents qui contestent des projets d’aménagements comme le futur aéroport de Notre-Dame des Landes ou le barrage de Sivens.
    http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/le-gouvernement-recree-les-renseignements-generaux-pour-mieux-suivre-les-conflits-sociaux-853909.html