Le stade de Brasilia sera remboursé en… 3015

Combien ont gardé un souvenir de la dernière coupe du monde au Brésil? Un souvenir de ce que ce fut réellement cette coupe du monde? Ce fut réellement un aperçu de ce que sera le nouvel ordre mondial souhaité par les grandes firmes et les grands financiers américains. La coupe du monde a été la justification pour des dizaines d’arrestations arbitraires de personnes n’étant pas (Charlie?) pour la coupe du monde, cela a amené le meurtre de nombreux SDF, une loi est passée spécialement pour protéger la FIFA et ses sponsors de toute critique, à la clé: tribunal pour les contrevenants, et que dire des vendeurs (jusqu’à 300 000 dans un rayon de 2km autour des stades) qui ont dù fermer leurs rideaux pour ne pas faire concurrence à la FIFA et ses sponsors… L’histoire aurait pu s’arrêter à l’issue du dernier match, mais non… Les grandes marques se sont bien gavées, tout le monde a ramassé un maximum de fric, sauf bien évidemment les brésiliens au bas de la pyramide qui eux, vont devoir payer pour le stade durant 1000 ans encore!

Coupe du monde BresilManifestation contre la coupe du monde de Brésil

Les contribuables brésiliens ont reçu comme une douche froide la nouvelle selon laquelle ils devraient continuer à payer pendant 1.000 ans la facture du stade Mane-Garrincha de Brasilia, rénové à prix fort pour le Mondial 2014.

Selon le quotidien brésilien O Globo, le stade construit en 1974, et dont les travaux de modernisation et de mise en conformité pour le Mondial avaient coûté 1,9 milliard de reals (777 millions d’euros), n’a rapporté que 1,3 million de reals (435.000 euros) lors de sa première année d’exploitation.


À ce rythme-là, il faudrait des siècles pour rembourser la somme correspondant à la rénovation du stade, de l’avis même de l’Office des comptes publics de la capitale brésilienne, qui a confirmé qu’il faudrait 1.000 ans pour payer la facture.

Le stade national de Brasilia, rebaptisé Mane-Garrincha en hommage à la superstar brésilienne des années 1960, a coûté trois fois plus cher que le prix initialement prévu, et n’avait été livré que juste avant la Coupe des Confédérations en 2013. Le montant des travaux se situait juste derrière celui de la rénovation du mythique stade de Wembley, à Londres.

Source: 7sur7.be via la revue de presse du forum