Danger pour l’épargnant européen : abandon du projet de loi de scission des banques

Si les banques tombent, votre argent disparaîtra! Si les banques s’affaiblissent trop, pour les sauver, votre argent y passera! SORTEZ VOTRE ARGENT DES BANQUES!!!

bad-bank-578x260

Il faut signaler cette nouvelle atteinte à la sécurité de l’épargne des Européens : le projet de scission des banques de l’Union Européenne est en train de disparaître corps et biens. Le projet n’était au départ même pas très ambitieux, par scission il fallait surtout entendre filialisation, rien de plus. La Commission voulait obliger les banques européennes à loger dans une entité distincte leurs activités de spéculation sur les marchés, de façon à les distinguer des dépôts des épargnants. En cas de perte importante ou d’accident type Kerviel, il s’agissait, autant que faire se peut, de protéger les économies des déposants.

Michel Barnier, le commissaire de la Commission précédente, s’appuyait sur le rapport Liikanen publié en octobre 2012 et qui affirmait que « le trading pour compte propre doit être assigné à une entité distincte » de façon à limiter les risques pesant sur la banque toute entière. Ce projet s’inspirait de la « Volker Rule » des Etats-Unis et du rapport Vickers (2011) au Royaume-Uni, qui défendent la même idée. Il ne s’agit pas de revenir à une séparation stricte entre les dépôts et les activités de marché comme au temps du Glass-Steagall Act, pris dans la foulée de la crise de 29 et qui dura jusque dans les années 90, mais simplement d’établir une ligne de démarcation.

Cependant, c’était encore trop pour les banques européennes, trop jalouses de leur modèle de « banque universelle » et qui ne veulent pas que l’on vienne mettre son nez dans leurs affaires. Elles pratiquent un lobbying forcené pour tuer ce texte et, malheureusement, elles sont en passe d’y parvenir. L’eurodéputé suédois Gunnar Hökmark (PPE) mène la charge à travers un rapport qui sera discuté à la fin du mois de janvier. A ses yeux, « rien ne dit que le trading soit plus risqué que le prêt bancaire », ce qui en dit long sur les compétences du personnage.

La nouvelle Commission, issue des dernières élections européennes, ne devrait pas manquer d’entériner l’enterrement de cette réforme. Les Etats-Unis inscrivent cette filialisation dans leurs textes avec le Dodd-Frank Act, le Royaume-Uni fait de même avec le Banking reform bill, mais la zone euro fait cavalier seul et préfère le statu quo. Les leçons de la crise ne sont pas tirées : depuis 2008 le nombre de banques se réduit, celles qui survivent deviennent de plus en plus grosses, au moins pourrait-on exiger que leurs activités deviennent plus lisibles et que des digues internes soient levées, mais en Europe ce ne sera pas le cas.

Voici une raison supplémentaire pour l’épargnant européen de s’inquiéter. Manifestement, la protection de son épargne ne fait pas partie des priorités de la Commission de Bruxelles, et le pouvoir du lobby bancaire demeure à son zénith puisqu’il parvient à se débarrasser d’une règle finalement relativement peu contraignante. La « banque universelle », que nos banques brandissent comme une formule magique, est surtout un modèle opaque et fragile, secret et confus, une source de risque en lui-même. Mais jusqu’ici tout va bien.

La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que « GoldBroker.fr tous droits réservés » est mentionné accompagné d’un lien vers cette page.

Source: Goldbroker.fr

 

28 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Voyons Benji, crois tu encore que cela serve a quelque chose de le leur dire. Tu aura beau le chanter en breton ou en chti, voir en catalan ils ne comprendront pas. BFM télé-aviv a plus d’écoute.

  • Berrurier

    C’est bien connu qu’au royaume des aveugles les borgnes sont rois ! Les gens ne veulent pas voir, ne veulent pas entendre, ne veulent pas comprendre. Ils préfèrent continuer à croire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Continuez à consommer braves gens tant que vous avez des économies sur vos comptes en banque car ça ne va pas durer ! Une seule chose peut réveiller brutalement la masse endormie…. Une méga catastrophe, et alors à ce moment là peut être, ils auront un sursaut. Mais ne sera t’il pas trop tard ?

  • moutonnade

    Et pendant ce temps dans les têtes lobotomisées
    https://www.facebook.com/video.php?v=1402826016682003

    « ton look il tue des pays »…le craquage est proche :)

  • toniozevic

    A un moment donné, il faut arrêter d’avoir peur.
    Très certainement, oui, cela arrivera sans doute.
    Mais pourquoi retiré son argent, tenté de résisté bêtement.
    Sa ne vous sauvera pas.
    Hors mi si vous partez en haute montagne construire votre mini maison & votre poulailler. Parce que retiré son argent & resté en ville ne changera rien.

    De toute façon l’élite manipule tout, si elle veut qu’une banque tombe en faillite demain, elle tombera, si elle veut que ça soit en 2025, sa sera en 2025.

    Moi je pense que les banques ne tomberont pas en faillite, mais qu’après multiple attentat & compagnie. Ils vont réussir à convaincre 85% des peuples à transférer leurs argent(banque) sur leur puce Rfid qui leurs sera proposé(l’excuse sera que ceci mettra en échec le terrorisme, la délinquence, etc etc). A ce jour les banques n’auront plus lieu d’éxister.
    Je le vois comme ça, je pense pas que dab, carte bancaire, s’arrêteront d’un coup, au contraire, sa serai dangereux pour l’élite.
    Mon hypothèse est plus sereine et moins risqué vis à vis de leurs plan finale(contrôle total mondial).

    Moi personnellement je laisse mon argent à la banque.

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      tu dois être en partie dans le vrai….la mise en faillite des banques et donc des clients déclencherait des émeutes… car ça toucherait non seulement les particuliers mais l’ensemble des entreprises se qui veut dire l’arrêt totale de leurs activités… si tu sais que tu ne seras pas payé tu vas certainement pas aller bosser et si tu n’as plus rien t’as plus rien à perdre.

      Autre scénario des émeutes éclatent pour diverses raisons…l’oligarchie sent qu’elle perd le contrôle et pour « calmer » tout le monde on met les banques en faillites.

      L’argent est avant tout un outil de contrôle

  • Grand marabout Grand marabout

    tout va bien
    ils l’ont dit aux informations télévisuelles
    vous n’écoutez pas ,aussi!

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    L’onde de choc provoquée par la décision surprise de laisser s’apprécier le franc suisse, une devise très convoitée au plan international, frappe de plein fouet l’économie helvétique et continuait vendredi à secouer les marchés financiers.

    La Bourse suisse a poursuivi son plongeon dès l’ouverture, perdant jusqu’à -5,78%, après avoir dévissé de -8,7% jeudi, un record de chute depuis 1988.

    En outre, pour la première fois, le taux d’emprunt à 10 ans de la Suisse sur le marché obligataire secondaire est devenu négatif, avec un taux de -0,031%, contre +0,076% la veille à la clôture.

    Concrètement, cela signifie que celui qui veut prêter de l’argent à la Suisse doit payer pour le faire.

    Ces taux négatifs devraient donc en principe décourager les investisseurs de placer en franc suisse et les inciter à se tourner vers d’autres monnaies comme l’euro.

    La mesure continue aussi à susciter des remous sur les marchés des devises.

    Aux Etats-Unis, le grand courtier en ligne FXCM a annoncé ne plus pouvoir respecter les règles prudentielles parce que ses clients ruinés lui doivent 225 millions de dollars, tandis qu’en Grande-Bretagne, la maison de courtage Alpari UK s’est déclarée en cessation de paiement.

    http://www.romandie.com/news/Franc-suisse-la-maison-de-courtage-Alpari-UK-en-cessation-de-paiement_RP/555460.rom

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0UV2Z720150116