Haro sur le clodo

Il y a parfois des réflexions qui valent 1000 actus, et qui nous renvoient un reflet que nous ne souhaitons pas voir… Pourquoi nous offusquons-nous lorsque nous voyons un SDF maltraité par les forces de l’ordre et que nous ne bougeons pas? Pourquoi une telle inertie et surtout, les clochards ont-ils une utilité dans notre société? Car s’ils ne nous « servent » pas, ils sont utiles au système, mais je vous laisse découvrir cette réflexion qui certes, peut mettre mal à l’aise, mais n’est-ce pas là le but des miroirs lorsqu’ils doivent montrer la réalité sans en déformer ne serait-ce qu’un peu l’image?

Enfin j’en terminerai avec cela: le but ici est de pousser à la réflexion, et de ne pas se contenter de ce que nous pensons voir et connaître. Enragés ou pas, nous sommes moutons avant tout, mais jusqu’à quel point?

À l’occasion du plan anti-« personnes qui se livrent à une alcoolisation récurrente » lancé par l’adjoint chargé de la sécurité à la mairie d’Angoulême, à savoir des grillages autour de neuf bancs publics, qui ont déchaîné les passions de nos compatriotes humanistes sur Internet, nous avons retrouvé une vidéo qui avait déclenché la même vague d’indignation sur les réseaux sociaux il y a un an. On y voit un clochard, ayant élu domicile (un peu trop fixe) devant les prestigieuses Galeries Lafayette, se faire malmener par des policiers, devant des badauds qui filment la scène en poussant de petits cris d’indignation. C’est sûr que la misère a reculé d’un pas de géant, ce jour-là.

Profitons de l’occasion pour rappeler la fonction sociale du clochard. Le clochard, qui contre un repas faisait sonner les lourdes cloches de Notre-Dame, est aujourd’hui le résultat ultime de la violence sociale latente : inutilité, dépouillement, dépression, alcoolisation, désocialisation. Il se, on le métamorphose en poubelle. C’est l’homme-déchet, exemple exhibé devant tous par le système pour calmer les velléités des révoltés en puissance. Un panneau de signalisation vivant : « Voilà où mène l’insoumission. Avis aux intéressés. » Une torture publique qui distille la peur et impose la soumission sociale.

Ceux qui crient « c’est dégueulasse » en sourdine, n’interviennent pas contre la violence sociale révélée, mais filment, afin de dénoncer. C’est le résidu de révolte molle, la petite phrase lancée dans le dos d’un passant, prononcée juste assez fort pour les autres lâches, mais pas trop, sinon la police pourrait entendre. Signe que tout le monde est maté. Témérité minuscule psalmodiée pour soi, pour sa propre conscience.

 

Il y a la violence, et les spectateurs de la violence

Les citoyens dans leur ensemble – nous reviendrons sur les exceptions – ont été dénervés : ils n’ont plus ni courage, ni révolte, ni réaction. L’acceptation de la domination, malgré les apparences, n’étant pas une preuve de courage, mais de fatalisme. Toute possibilité de colère sociale a été anéantie. C’est pour cela qu’un fou ou une bande de salauds peut agresser tranquillement une fille dans le RER. L’occidental moyen, par définition, ne risque pas sa peau pour les autres : elle est bien trop précieuse. Les exceptions ? Activistes politiques, syndicalistes radicaux, supporters ultras, truands violents, sportifs lucides, secouristes entraînés, et plus récemment, chrétiens en colère.

On sait tous que notre société est faite pour les riches, et contre les pauvres, même si elle a besoin de pauvres (travail, consommation). Là, on en a une preuve éclatante. Mais de grâce, que personne ne fasse semblant de le découvrir. Les clochards n’ont aucun droit, car ils n’ont aucuns revenus. Et ne peuvent même pas exploiter leur pouvoir de nuisance… sauf quand ils emmerdent les pompiers. Une manif de clochards, titubant, rotant, et trébuchant ? Grotesque. Socialement, ils sont tout en bas, au niveau de l’animal de compagnie, puisque ce sont des sous-hommes, et pas de compagnie : ils puent, sont amochis (devenus moches), défoncés, et rarement dangereux. Disons « animal de compagnie forcée ou désagréable ».

 

Le match Lâcheté contre Violence

La rencontre entre la lâcheté généralisée et la violence sociale rendue soudain visible (flics qui tabassent un sac à puces) provoque des situations cocasses. Quand un SDF squatte une entrée d’immeuble chic, personne n’ose le re-jeter dehors. Retourner d’où il vient ? C’est-à-dire nulle part, sinon le froid, la galère, l’antichambre du cimetière. Ou plutôt la fosse commune. Les bourgeois, qu’ils soient de droite ou de gauche, hésitent à appeler la force publique pour déloger une merde non pas humaine, mais de la société. Car c’est la société qui chie des SDF. Un système tourné vers le profit, profit de peu sur le dos de beaucoup, produit immanquablement de la misère. Le frigidaire, pour maintenir son froid, produit de la chaleur. La société, pour maintenir son profit et sa hiérarchie sociale qui le sous-tend, produit du SDF. Quand nos économistes disent « profit, profit », il faut entendre « misère, misère ».

Certes, à l’instar des poubelles jaunes et vertes, il y a un camion benne pour clochards qui gênent. Un ramassage discret, dans la nuit du petit matin, loin des yeux et des oreilles. C’est la poubelle grise, du bus du même nom. Notre société occidentale est devenue tellement dure avec les perdants (qui cassent le moral des autres mais entretiennent la peur du déclassement) de la guerre civile économique, que la liquidation physique et la crémation de ces déshumanisés ne poserait pas tant de problèmes. Après quelques cris d’orfraie venus de la gauche d’en bas.

Nous vivons bien dans un camp de concentration, mais dilué, et sans barbelés, où la voiture-balai fait chaque matin sa moisson de morts-vivants que sont nos zonards. Les sociologues diront qu’ils sont le produit de violences intrafamiliales, de l’échec scolaire induit, et d’un mix de dérive intime et sociale. Drogue, viol, alcool, chômage, manche, ils sont nos cumulards d’en bas, comme il y a les cumulards d’en haut : hommes politiques multipostes, membres de conseils d’administration multi-jetons. SDF, ou le négatif absolu du dominant. Miroir craignos de nos héros.

Source et fin de l’article sur Egaliteetreconciliation.fr

 

20 commentaires

  • Très pertinente réflexion

  • kalon kalon

    En lien, une vidéo ou l’on voit des flics tabassés par des supporters furieux de les voir tabasser un des leurs !
    Plutôt rare comme vidéo mais significative !
    http://reseauinternational.net/voila-pourquoi-loligarchie-peut-avoir-peur/

    • razorback

      Ce ne se sont pas des flics,mais des gars d’une entreprise de sécurité privée que l’on voit sur cette vidéo…
      Pas grande différence dans leur méthode tu vas me dire…
      ça s’est déroulé a geneve pour un match « amical »du benfica Lisbonne…

      • razorback

        Et le lendemain des faits,les médias suisse n’ont pas oubliés de préciser que ces messieurs faisaient sois disant » leur métier,et qu’ils avaient été attaqués par de méchants hooligans….

  • lumpenproletariat

    Oh le petit zélé de petit flic ****** aux ordres de l’oligarchie.

    Je M-O-D-E-R-E par Volti

    Tu n’es qu’un petit toutou Smicard qui mord les faibles et se chie dessus et ronge son frein dans les banlieues.

    Superbe vidéo kalon.

    Mon commentaire est une insulte à agent assermenté de l’Etat.
    J’assume, M-O-D-E-R-E par Volti

  • Pelerin

    très bon article merci

  • lumpenproletariat

    Le début de l’article est super par contre la fin est vraiment à chier et contradictoire.
    « La police française n’est pas fasciste : c’est le pouvoir jamais nommé qui lui a collé cette étiquette, afin de démocratiser sa propre image. »

    Moralité, le fait d’être gouverné par les pires fait que ce BIP de Flic de BIP est une petite victime lui aussi. C’est pas sa faute en fait… la société est cruelle lui ne fait que le sale boulot.
    Non ce n’est en aucun cas un pervers qui use de son tout petit pouvoir pour chier sur les plus faibles son sadisme …
    Les gens sont des lâches, la société est lâche, mais les flics sont gentils et en aucun cas des pervers tortionnaires frustrés du peu de pouvoir qu’ils ont…
    Les flics ne font d’ailleurs pas partie de cette société…

    Il faut quand même une drôle de mentalité pour être policier… Le moindre abruti sait qu’en étant policier on est le bras armé de l’Etat ce dernier lui même asservi aux puissants.
    Naïf celui qui croit qu’être policier fera de vous le défenseur de la veuve et de l’orphelin…

    Je cite:
    « La Police, dont la réputation a été piétinée, souffre à l’image de sa cousine Justice d’un manque de moyens et d’effectifs flagrant, et voulu. Ceux qui hurlent au fascisme dès qu’un casseur ou un SDF dont la place est en HP se fait appréhender par les forces de l’ordre, régurgitent la propagande officielle préparée à cet effet par le vrai pouvoir. »

    Donc ces flics sont des tortionnaires sadiques à l’insu de leur plein gré qui comme vous pouvez le voir sur la vidéo souffrent…

    • xeos839

      Tu voudrais quand même pas qu’on pleure pour les flic!! Il sont voulue être flic alors je répète mais on a la vie qu’on se donne et on récolte se qu’on sème??moi dans ma vie professionnelle j’ais démissionner plusieurs fois et j’avais aucun droit chômage ….j’ais trente cinq ans et fait déjà vingt ans que je bosse et a chaque fois que j’ais démissionner je ne savais de quoi serais fait mon lendemain surtout que n’ayant pas de famille pour m’aider au cas ou mais en tant qu’homme je préfère bouffer ma merde que celle des autre maintenant ceux qu’il le veulent qu’il en assume les conséquences flic égale collabo c’est à eux de faire changer cette image mais pas nous qu’il se comporte comme des hommes car des exemples j’en ais ayant connu multiple vol et combriolage la seul raison qui justifie leur salaire est de remplir les caisse de l’état en posant des amendes surtout que tout pourrais changer très vite s’il manifestais à nos côté !!!

  • Berrurier

    A quand la police politique et la police religieuse? Maintenant les SDF font taches et l’état n’hésite pas à lâcher ses chiens de garde contre un pauvre homme qui crève lentement dans la rue. Même s’il était alcoolisé, ce qui n’est pas sur (et même que ferions nous si nous étions à sa place?), les méthodes policières brutales sont vraiment inadaptées. Il est vrai que pour ces petits toutous à leurs Maitres c’est plus facile de maltraiter un clochard que d’aller dans les banlieues arrêter les vrais malfrats. Aux états unis la police s’est militarisée cela sera bientôt en France afin de réprimer les futures révoltes qui sont inévitables ! La police comme la justice doit être au service des citoyens et non contre eux. Une petite révolution peut être pour remettre les pendules à l’heure ?

    • Le veilleur

      Surtout la police ne devrait pas se retourner contre le peuple nourricier quel qu’il soit car le SDF avait peut-être un travail avant d’être dans la rue, il payait peut-être ses impôts avant que sa boite délocalise ou fasse faillite.

      La police devrait savoir qu’à l’heure actuelle eux aussi pourrait un jour se retrouver à galérer dans la rue car qui va payer leurs salaires si plus personne n’a de travail, sûrement pas les entreprises qui délocalisent en masse à l’étranger, surement pas les politiques qui ne font rien pour résoudre la crise.

      La roue pourrait bien tourner pour ceux qui sont dans l’abrutissement et obéissent aux ordres sans discerner ce qui est vraiment bien ou mal. Tout le monde peut un jour se retrouver SDF, la police devrait plutôt commencer à se poser des questions et peut-être oser démissionner si ce qu’il fait ou qu’on le pousse à faire, n’est pas en accord avec la justice et la compassion.

  • Bardamu

    Surtout la police ne devrait pas se retourner contre le peuple nourricier quel qu’il soit.

    —>

    Le flic est nourrit par l’État et en France, l’État est bourgeois depuis la révolution. Un flic de gauche, ça s’appelle un suicidé.

  • jul

    si tous les spectateurs foutaient des coup de lattes aux flics, ça changerais la donne pour ce pauvre SDF qui demande qu’a avoir un coin à lui… Et puis ça leur ferai pas de mal de recevoir quelques coup de tatanes, ils en donnent plus qu’ils en reçoivent ! après c’est le peuple la racaille ?

    • Bardamu

      si tous les spectateurs foutaient des coup de lattes aux flics, ça changerais la donne pour ce pauvre SDF

      —>

       » L’inertie des peuples est le meilleur rempart des tyrans « , écrivait Machiavel. Il a juste oublié de préciser :

      Inertie = idéologie pacifiste, laïcarde et républicaine !

      • Le veilleur

        Machiavel avez compris mais si tu remarques tout ceci est voulu par notre éducation car je suis désolé mais on nous apprend à devenir des poules mouillés, on a peur de tout, une véritable névrose sait installée, le courage et le bon sens ont été occulté pour favoriser de bon petit mouton obéissant, ne fait pas ça où tu seras punie, ne dit pas ça ce n’est pas bien, ne pense pas ça mais apprend à penser comme tout le monde, c’est à dire rien ! soi un bon petit pion qui ne se révolte pas, soi gentil et tu auras une récompense, laquelle ? on en sait rien !

        Et tout ça commence a l’école, on peut comprendre que les adolescents passent par des périodes où il n’ont qu’une envie c’est d’exploser et de dire: mais dans votre monde je ne m’y retrouve pas, ce n’est pas moi, mon feu intérieur en moi, il vibre, il veut s’exprimer et être libre, il n’a pas besoin qu’on pense pour lui.

        Mais hélas pour lui, la dure réalité le rattrape vite pour finir bien moulé dans un système aseptisé ou pour les plus irréductibles, finir à l’opposé complétement marginalisé.

      • jul

        Mais si !! La récompense c’est la Vaseline !!

  • kaldeiy

    perso je le trouve verreux l’article , dans le cadre où sa base est une video discreminante , un peu comme , pareil , des propos de dieudonné ou zemmour sortis du contexte de l’ensemble d’un dit ou d’une sensibilité exprimé que je n’ai en aucun cas consulté pour ces deux derniers mais que je sens de loin comme de la manipulation , ne defendant en aucun cas de tels propos , et là , pour cette video on a pas le début du problème , ayant vecu dans la rue des annees je presumerai un refus d’obtemperer qui mene a ce genre de situation chose que j’eu deja vecu , je vois ça comme de l’incitation à la haine seulement, perso c’est le genre d’info partiale que je dénonce ces temps ci a faire condamner , les polemiques pour qu’on s’entretue y’en a marre , regarder vous le film « terriens » et en entier , chercher dans les actialités de ces jours ci le recapitulatif de tous les animaux mort en 2014 , rajouter tous les morts de ces guerres de cette année oeuvre de manipulation aussi , comprenez qu’on est matiere comme la poussiere , la terre , le rocher , les gaz …. arreter d’acquiesser avec les manipulation de santé et des elucubration de causes de maladie des esclavagiste !!!!
    on veut etre heureux !? : nourriture de synthese heureuse , de collecte heureuse ( les villes sont des reseaux par leurs egouts , oui , de matieres terrestre et celeste ) capable de consistance et de transit heureux ( oui la matiere s’appartient ) distribuee dans l’ordre des choses heureux parce qu’on la veut tous cette nourriture saine tous les etres vivants que nous sommes sur terre !!!! le seul espoir il est là .

    croyez pas vivre heureux ou dans la justice sur le meurtre d’autrui !? on est tous vivants , insectes , bacteries , vegetaux , animaux , on sais respecter si on nous respecte , on veut tous vivre !!

  • Maverick Maverick

    C’est bien joli de fustiger la lâcheté des « gens » qui ne font rien quand un clodo se fait brutaliser, mais que dire de celle des flics qui ne font pas « haro sur le facho » (pour reprendre l’article) ? Voir des affaires comme celle de Tarnac ou de Joué-les-Tours …

    http://tinyurl.com/o9raavn