Des milliers d’ultranationalistes défilent avec des flambeaux à Kiev

Mais que vont penser les représentants des droits de l’homme de nos beaux pays? Les soutiens de la politique ukrainienne? Nos sionistes présents un peu de partout? Car ces militants sont ouvertement antisémites, supporters du néo-nazisme le plus vomitif. D’ailleurs, l’on peut apprendre dans un article de Médiapart que « Aujourd’hui, un des mots d’ordre préféré de Svoboda est « tabassons les youpins et les ruskoffs » ». Les militants des autres mouvements politiques ayant défilé n’étant pas plus tolérants…  Nous avons quand-même avec cela la preuve la plus évidente qu’en France, tout le battage médiatique pour dénoncer l’antisémitisme (ou plutôt le pseudo-antisémitisme) n’est qu’une manœuvre politique puisque dans le même temps, ceux qui dénoncent cela soutiennent les politiques en Ukraine, ainsi que ces militants qui seraient même représentants de la liberté de la nation…

B6RslvjCQAISSbn.jpg largeSource de l’image: Twitter

Plusieurs milliers de supporters de l’extrême droite ukrainienne ont défilé avec des flambeaux jeudi soir à Kiev pour commémorer un chef de file des nationalistes ukrainiens Stepan Bandera, dénoncé comme collaborateur nazi par Moscou et les rebelles prorusses de l’est de l’Ukraine.

Les manifestants, réunis à l’appel des partis d’extrême droite Svoboda et Pravy Sektor, mais aussi des combattants du régiment Azov composé de volontaires nationalistes, ont marché dans le centre-ville jusqu’au Maïdan, la place centrale de Kiev et haut lieu des protestations qui ont conduit au renversement en février 2014 du président prorusse Viktor Ianoukovitch.


« Gloire à l’Ukraine! Gloire aux héros! Gloire à la Nation! Mort aux ennemis! La Russie est la prison des peuples », scandaient les manifestants brandissant des drapeaux nationaux bleu et jaune, nationalistes rouge et noir et un grand portrait de Stepan Bandera, né il y a 106 ans.

Article complet sur 7sur7.be

Pour les anglophones, un article peut également les intéresser sur le sujet, un soldat ukrainien qui explique pourquoi il est content de tuer des russes. Rien que la photo du type fait frémir…

9 commentaires

  • samlours94

    Ben voilà…tout doucement ça se met en place et je pense qu’ici même, il y a pas mal de contributeurs qui ne sont pas très éloignés de ces gens là …

    • kalon kalon

      Pourquoi ne pas les citer, Sam, cela permettrait d’ouvrir le débat !
      Insinuer des choses n’est pas ce qu’il y a de plus élégant mais peut éventuellement se comprendre comme une façon doucereuse d’introduire la zizanie ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • utoro

      Oui par exemple vous. Vous me semblez bien un nazis en puissance.

  • Ils vont penser qu’ils sont le meilleur rempart contre le diabolique Poutinen, ou comme les gentils décapiteurs anti bachar el assad, alors que les pauvres 15 000 manifestant pacifiques anti immigration de Dresde eux sont dépeint comme la bave aux lèvres, des monstres sanguinaires bouffeurs de bébés.
    Et oui, ils rêve l’Allemagne en petit, en dépit, en repli …
    Merkel préfère une Allemagne bouffi, obèse, débordante.
    C’est pareil pour l’UE qui se voit en grenouille plus grosse que le boeuf et qui soutient tous ceux qui lui permettent de grossir un peu plus.

  • Tyr

    Ce qu’il serait bien, c’est que pour une bonne résolution de 2015 on commence à être un peu logique avec les termes employés, et arrêter les stupidités.

    Les gens qui défilent sont-ils d’extrême droite ou néo nazis?

    Jusqu’à preuve du contraire, nazi est l’abréviation de national socialiste.
    Socialiste. Donc il y aurait des socialistes de droite. Il va falloir m’expliquer le concept.

    L’extrême droite c’est le nationalisme? Encore une fois, raté. Surtout en France. Historiquement les premiers nationalistes étaient de gauche, face aux royalistes que l’on qualifiait de partisans de l’étranger (et en fait, c’était les premiers européistes, mais comme c’était l’Europe des rois ça n’intéressait personne). Je ne citerai pas non plus la commune, ni tous les autres nationalistes de gauche que l’on eu de tous temps.

    Bref, un nazi, c’est quelqu’un de gauche, avant tout. Comme le créateur du fascisme, B.Mussolini, qui fut un farouche activiste et membre du parti socialiste (tiens tiens) avant de créer son truc.

    • Pchit

      Pouvoir au peuple, « anti-capitalisme » de facade et socialisme consanguin du style les aides sociale pour les purs franchouse de souche ==> National Socialisme ??? ==> Mouvement bleu marine ??? AAAaahhh non ! On a meilleur pantin.
      Dans le style social-suce-boule corporatiste, je vous présente Manuel Valls …

      « Donc il y aurait des socialistes de droite. Il va falloir m’expliquer le concept. »

      C’est pourtant assez clair, tu parles toi meme de mussolini ..

      Gauche/droite : meme combat : te faire voter pour leur donner le pouvoir qu’ils convoitent ..
      Ah c’est beau de se faire représenter …

      • Pchit

         » Le Fascisme devrait plutôt s’appeler Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché.  »

        Ca ressemble de loins (pas tant) au programme de notre Sociale-Démocratie, non ? J’ai juste envie de remplacer 1 mot histoire de faire un peux plus Nov’o !

         » Le Fascisme devrait plutôt s’appeler Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des POLITIQUES de l’état et des POLITIQUES du marché.  » Ca fait plus politiquement correct ;) !

  • Maverick Maverick

    Ca sent le réchauffé, si j’ose dire … Dingue, ce qu’on peut oublier en seulement 70 ans.