Épuration sociale au cœur de Londres

En Octobre 2010, la menace est lâchée, des milliers de londoniens risquaient de se retrouver à la rue après l’annonce de coupes drastiques dans le budget du logement social. Au nom de l’austérité est des coupes budgétaires qui à l’époque étaient déjà catastrophiques: 91 milliards d’euros d’économies, 500 000 emplois publics supprimés. Chaque année, ce sont 23 milliards d’euros qui sont versés en aides au logement. Plus de détails nous étaient données par un article du Nouvel Obs:

Le ministre des Finances, George Osborne, s’est donc empressé de tailler dans ce pactole, avec pour objectif de le purger de 10% par an à partir de 2014. Les mesures annoncées prévoient :

  • un plafonnement des allocations logement à 290 euros par semaine pour un deux- pièces, 460 euros pour un cinq-pièces ou plus
  • une baisse de 10% pour les chômeurs de longue durée (plus d’un an)
  • une obligation pour les célibataires de moins de 35 ans de vivre en colocation
  • une révision des loyers pour les bailleurs privés les autorisant à se rapprocher des cours du marché de l’immobilier.

En tout, 21 000 foyers pourraient être affectés par ces mesures, dont 17 000 à Londres, selon les calculs du gouvernement. Le zélé secrétaire d’Etat au logement, Grant Shapps, a concédé qu’avec, en moyenne, 85 euros en moins par semaine, « certaines personnes » seraient sans doute obligées de déménager.

82 000 foyers pauvres menacés d’expulsion

Les estimations du London Councils, un organe qui chapeaute toutes les mairies d’arrondissement de la capitale, sont beaucoup plus alarmistes. Il chiffre à 82 000 le nombre de foyers qui risquent d’être expulsés de leur logement.

Mais les informations actuelles sont légèrement différentes d’il y a 4 ans…  La raison réelle de ces expulsions était-elle réellement l’austérité et la baisse des aides au logement, ou simplement un moyen de pousser les locataires à quitter ces logements pour pouvoir faire plus de profit? Car comme le signale l’article, certains de ceux-ci sont rachetés par les États-Unis… Heureusement, certains ont décidé de résister.

Aujourd’hui, 8000 logements sociaux sont menacés d’expulsion dans la capitale britannique. Scénario catastrophe présagé par son maire Boris Johnson qui avait déclaré en 2010 qu’il y avait là un risque d’épuration sociale. Rencontre avec Lindsey Garrett, une mère célibataire de 35 ans, devenue au fil des mois et de son combat, un symbole.

L’histoire a des airs de conte social à la Dickens. En juin 2014, Lindsey Garrett apprend par courrier le rachat de son logement social par un investisseur américain qui lui annonce que son loyer va passer de 805 euros par mois à 1000 euros en août, l’objectif étant d’arriver après rénovation à 3000 euros en juillet 2015. Le choc. 93 familles sont concernées.

Très vite, Lindsey décide de se mobiliser. Elle contacte les médias, lance une pétition et crie son désarroi. « Cela a été une vraie bombe. Personne ne pouvait y croire. Beaucoup de familles vivent ici depuis des années. C’est une communauté. Ma famille loge ici depuis 22 ans. Moi, j’avais 15 ans quand j’ai emménagé ici. Ma fille Dolly est née ici… Tous nos repères sont ici dans ce quartier de l’est de Londres ».

Avec son salaire de 2200 euros à l’hôpital, Lindsey ne peut envisager l’augmentation de son loyer. Alors, elle se bat. Avec une telle force que l’acteur Russell Brand décide de lui apporter son soutien. Le 1er décembre, une grande manifestation a lieu dans le centre de Londres. Lieu choisi: l’entrée du bâtiment de la société Westbrook, un fonds d’investissement privé basé à New York qui a racheté les immeubles pour les rénover dans l’optique de les louer à la valeur du marché. Les médias sont nombreux. De quoi ravir Lindsey Garrett qui va déposer sa pétition de 300 000 signatures au cabinet du Premier ministre David Cameron.

Article complet sur Rtbf.be

 

11 commentaires

    • kasia kasia

      oups j’ai trop trainée pour répondre on en vient à la même conclusion!

    • engel

      Ils n’ont pas tout à fait tord.
      A la vue des dégâts que nous occasionnons à la terre, il serait peut-être temps d’envisager une récession démographique en douceur… et de façon civilisée!
      Malheureusement, je doute que cette manière puisse, les satisfaire!!!

      Cette volonté de génocide plus ou moins déguisée est d’autant plus dégueulasse, que ce sont les mêmes qui encouragèrent et financèrent la surnatalité… Histoire de mettre en place une mains d’œuvre bon marché et pléthore de consommateurs.

  • kasia kasia

    A quoi bon essayé de parler avec un gouvernement qui nous considère comme des cafards!Non pas des rats ! Eux sont utiles pour leurs expériences pas nous!Nous ont nous utilisent pour travailler et après un bon coup de semelle bon débarras!Avant la retraite encore mieux!Vive le Cancer!

  • robertespierre

    Ceux qui se sentent de trop lèvent le doigt
    Non,pas celui-là!
    Le MAJEUR!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Bardamu

    Si je m’en réfère à la doctrine libérale,

    En admettant que des pauvres aient réussit jusqu’ici à survivre dans cette mégalopole à la qualité de vie parfaitement merdique à moins de 3000€ mensuel, on devrait plutôt les récompenser d’un Darwin trophy pour leur extraordinaire capacité d’adaptation en milieu hostile.

    Décidément, les libéraux sont vraiment des cons !

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Il semble effectivement que le but soit l’épuration sociale au centre-ville des grandes métropoles; ils ont déjà fait la même chose à Zurich en Suisse http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif, …on sait comment cela a fini ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif …200 casseurs anticapitalistes armés de barres de fer ont fait ensuite une décente au centre pour tout casser. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Parfait quand les centres des grandes villes ne seront plus que peuplés d’oligarques et de bourgeois capitalistes, on aura juste à y foutre le feu en bloquant toutes les issues ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • GROS

    En même temps, c’est aussi à cause de ces subventions sociales que les loyers sont aussi élevés.
    Donc au bout d’un moment…