Infos importantes sur la situation en Grèce!

ob_099958_1xwezccz3e

Alors que les médias européens n’en parlent pas du tout, n’hésitez pas à faire circuler, merci de votre soutien. Yannis Youlountas 

Résumé : 
Les manifestations, émeutes et occupations se multiplient chaque jour à Athènes et ailleurs en Grèce, depuis fin novembre. Notamment à cause de la tyrannie du pouvoir à l’égard de Nikos Romanos, jeune prisonnier de 21 ans en grève de la faim, privé de la possibilité d’étudier et particulièrement maltraité. Nikos est, de surcroît, l’ami d’enfance d’Alexis Grigoropoulos, tué le 6 décembre 2008, à l’âge de 15 ans, par un policier dans le quartier d’Exarcheia à Athènes, ce qui avait provoqué un mois d’émeutes retentissantes dans toute la Grèce. Nikos est naturellement devenu le nouveau symbole de toutes les violences actuellement subies par la population, mais aussi du profond désir de lutter, quelle que soit la forme, et de refuser la torpeur et la résignation.

Photos 
envoyées par Yannis Youlountas depuis Athènes (Yannis est membre de l’assemblée de réoccupation de l’Ecole Polytechnique et tourne également, caméra au poing, au cœur des événements, avec l’appui des insurgés).
http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?article54

ATHÈNES SUR UN VOLCAN

Six ans après le mois de décembre 2008, l’atmosphère est à nouveau insurrectionnelle à Athènes et ailleurs en Grèce. Tous les ingrédients sont réunis pour faire du mois de décembre 2014, peut-être, un grand moment historique. Jusqu’à quel point et à quelles conditions ?

Depuis la fin du mois de novembre, les manifestations, émeutes, actions ciblées et occupations se multiplient un peu partout en Grèce (dans le silence total des medias européens, plus que jamais des merdias à boycotter ou à bloquer et occuper). La cause principale est la situation du jeune prisonnier anarchiste de 21 ans, Nikos Romanos, qui est devenu un symbole de toutes les violences actuellement subies par la population, mais aussi du profond désir de lutter, quelle que soit la forme, et de refuser la torpeur et la résignation.

Nikos, l’ami d’Alexis Grigoropoulos, symbole des émeutes de 2008 

Nikos est l’ami d’enfance d’Alexis Grigoropoulos, assassiné à l’âge de 15 ans par un policier dans le quartier d’Exarcheia à Athènes. Un quartier réputé pour ses révoltes historiques et ses nombreuses initiatives autogestionnaires et solidaires. Un quartier dans lequel la liberté, l’égalité et la fraternité ne sont pas des mots jetés à l’abandon au frontispice de monuments publics glacés de marbre. Nikos a vu son ami mourir dans ses bras le soir du 6 décembre 2008. Profondément révolté, il s’est par la suite engagé dans l’anarchisme révolutionnaire et a dévalisé une banque pour financer son groupe qualifié de terroriste par le pouvoir. Après avoir été torturé, notamment au visage, lors de son arrestation, il a finalement réussi à obtenir son bac en prison, mais se voit aujourd’hui refuser la possibilité de poursuivre ses études. C’est pourquoi, depuis le 10 novembre dernier, Nikos est en grève de la faim. Son état s’est progressivement dégradé, notamment au niveau cardiaque, malgré ses 21 ans, et il a été transféré sous haute surveillance à l’hôpital Gennimatas d’Athènes devant lequel manifestent régulièrement des milliers de personnes qui parviennent parfois à dialoguer avec lui à travers les grilles de sa fenêtre (voir la première photo de l’article connexe, dans la même rubrique). En solidarité avec Nikos, un autre prisonnier politique, Yannis Michailidis, s’est mis en grève de la faim le 17 novembre au Pirée, suivi par deux autres, Andreas Dimitris Bourzoukos et Dimitris Politis, depuis le 1er décembre. Le gouvernement grec vient de confirmer son refus de permettre à Nikos de poursuivre ses études et préfère le laisser mourir, non sans faire preuve d’ironie. Des petites phrases assassines et provocatrices qui ne font qu’augmenter la colère populaire et les nombreuses protestations des organisations anarchistes et antiautoritaires jusqu’à celles de SYRIZA, principal parti de la gauche critique, qui est annoncé vainqueur des prochains élections en Grèce. Bref, le contexte politique est particulièrement tendu, à tous points de vue.

L’Ecole Polytechnique, symbole de la chute de la dictature des Colonels 

Dans cette ambiance de fin de règne, parmi d’autres initiatives solidaires, l’Ecole Polytechnique est à nouveau occupée depuis le premier décembre, 41 ans après avoir défié avec succès la Dictature des Colonels en novembre 1973, au cours d’une occupation similaire pour défendre une radio libre qui s’opposait au régime autoritaire. Les CRS suréquipés viennent d’échouer par deux fois dans leurs tentatives de nous déloger, notamment le 2 décembre au soir, à la fin d’une manifestation fleuve qui s’est terminé avec plusieurs banques dégradées ou brûlées. Parmi d’autres obstacles de circonstance, un bus a même été transformé en barricade incandescente sur l’avenue Stournari, à Exarcheia (voir les photos dans l’article connexe), et les affrontements ont duré une bonne partie de la nuit. Douze insurgés arrêtés ont été violemment frappés, au point que trois d’entre eux souffrent de fractures du crâne. L’occupation de l’Ecole Polytechnique n’a pas cédé, malgré le deversement de quantités énormes de gaz lacrymogène depuis l’extérieur, tel du napalm sur toute la zone devenue une zone à défendre. Une ZAD jumelée, ces dernières heures, avec d’autres ZAD dans le monde, notamment celles de NDDL et du Testet en France qui ont rapidement transmis leur soutien fraternel, ainsi que de nombreuses personnes et organisations de France et d’ailleurs (soutiens que j’ai tous affichés sur l’un de nos murs et annoncés en assemblée à tous les compagnons et camarades).

Ce soir-là, alors que la distribution solidaire de sérum, de mallox et de citrons battait son plein, j’ai remarqué plus de filles que jamais parmi les insurgés (voir la photo de « l’autre statue de la liberté » dans l’article connexe) et une diversité à tous les niveaux qui augure d’une ampleur et d’une radicalité sans précédent. J’ai vu et ressenti une détermination et une fraternité rarement rencontrées jusqu’ici, dans mes voyages en Grèce et ailleurs, là où l’humanité ne se résoud pas à vivre à genoux et tente, diversement, de se lever. J’ai vu la vie s’organiser autrement dès le lendemain et la chaleur des barricades se transformer en chaleur des cœurs parmi les occupants de l’Ecole Polytechnique et d’ailleurs.

Rien n’est fini, tout commence ! 

Car durant ces dernières heures, les lieux d’occupations se sont multipliés, rappelant le processus de décembre 2008 qui avait amené la Grèce à connaître les émeutes sans doute les plus puissantes en Europe depuis plusieurs dizaines d’années (sans toutefois parvenir à renverser un pouvoir qui s’était finalement maintenu de justesse, notamment en distillant la peur et la désinformation dans les médias). Des occupations de bâtiments publics et de groupes financiers, de chaînes de télévision et de radios, d’universités et de mairies, depuis Thessalonique jusqu’à Héraklion. Des occupations toujours plus nombreuses, ainsi commentées par Yannis Michailidis dans son dernier communiqué de gréviste de la faim, très relayé sur Internet : « c’est ce qui brise la solitude de ma cellule et me fait sourire, parce que la nuit de mardi [2 décembre], je n’étais pas prisonnier, j’étais parmi vous et je sentais la chaleur des barricades brûlantes ». Avant de conclure avec une phrase rappelant le titre du dernier livre de Raoul Vaneigem : « Rien n’est fini, tout commence ! »

Une émotion immense 

Parmi les événements qui m’ont également marqué ces jours-ci, certaines assemblées de collectifs ont montré à quel point la tension est à son comble. Notamment celle de l’occupation de l’Ecole Polytechnique dans la soirée puis toute la nuit du 3 au 4 décembre. Une assemblée qui a duré plus de 9 heures, jusqu’à 5h30 du matin. Certes, quelques divergences ont justifié cette durée jusqu’au consensus finalement trouvé au petit matin et je ne rentrerai évidemment pas dans les détails de ce qui s’est dit, notamment pour ce qui est des projets en cours. Mais je peux témoigner d’une atmosphère électrique ponctuée de longs silences qui en disent long. Je peux vous dire également que le grand amphi de l’Ecole Polytechnique était, une fois de plus, plein à craquer, avec des compagnons et des camarades debout et assis un peu partout, devant des murs fraichement repeints de graffitis. Je peux vous dire que la présence du papa de Nikos Romanos, assis au milieu de la salle, avec sa chevelure longue et grise et son regard profond et digne, ne pouvait que contribuer à une émotion déjà immense, alors que son fils se rapproche chaque jour d’une mort certaine.

« Agir comme si notre propre vie était en jeu… » 

Le stress et la nervosité, la gravité du moment, l’importance des enjeux, faisaient fumer presque tout le monde beaucoup plus qu’à l’habitude, au point que j’en étais presque à regretter l’irritation causée par les gazs lacrymogènes dans les rues alentours. Parmi les paroles qui ont résoné : « ce n’est plus l’heure de mettre la pression, mais de rentrer en insurrection » ou encore des appels à « agir comme si notre propre vie était en jeu, car en vérité, c’est bien le cas pour nous tous qui vivons comme damnés, comme des esclaves, comme des lâches » ; « il faut retrouver pleinement confiance en nous-mêmes pour parvenir à redonner partout confiance aux gens et, en particulier, pour rassembler les laissés pour compte qui devraient être les premiers à descendre dans la rue, au lieu d’attendre que la libération vienne du ciel ». J’ai aussi parfois entendu des paroles jusqu’au boutistes que je ne préciserai pas ici, mais qui témoignent bien du ras-le-bol immense qui traverse une grande partie de la population et la conduit à tout envisager pour se libérer des tyrans du XXIème siècle.

Des tags à la mémoire de Rémi Fraisse 

J’ai vu un ancien de 1973 avoir les larmes aux yeux et songer que nous vivons peut-être un autre moment historique. J’ai lu d’innombrables tags en soutien à la grève de la faim de Nikos Romanos, mais aussi à la mémoire de Rémi Fraisse, tué par le bras armé du pouvoir sur la ZAD du Testet.

Cette nuit encore, à la veille du 6 décembre très attendu, avec une grande inquiétude par les uns et avec un profond désir par les autres, le quartier d’Exarcheia est encerclé par les camions de CRS (MAT) et les voltigeurs (Delta, Dias). Plusieurs rues sont barrées. On ne peut entrer et sortir d’Exarcheia que par certaines avenues, plutôt larges et très surveillées. La situation prend des allures de guerre civile et rappelle certaines régions du monde. A l’intérieur du quartier, comme dans beaucoup d’autres coins d’Athènes, la musique résonne dans le soir qui tombe : du rock, du punk, du rap, du reggae, des vieux chants de lutte. Dans l’Ecole Polytechnique, on a même installé deux immenses enceintes du côté de l’avenue Patission et on balance ces musiques pour le plus grand bonheur des passants qui nous soutiennent et lèvent parfois le poing ou le V de la victoire tant désirée. D’autres baissent la tête et ne veulent pas y croire, ne veulent pas voir, ne veulent pas savoir, murés dans la prison d’une existence absurde et pauvre à mourir d’ennui, si ce n’est de faim.

Le spectacle d’un monde à réinventer 

Ici, ça dépave, ça débat, ça écrit sur les murs et sur les corps, ça chante, ça s’organise. La fête a déjà commencé ! Certes, elle est encore modeste et incertaine, mais une nouvelle page de l’histoire des luttes est peut-être en train de s’écrire à Athènes et au-delà. Une nouvelle page qui ne pourra s’écrire qu’en sortant de chez soi, par-delà les écrans, les « j’aime » des réseaux sociaux et le spectacle d’un monde tout entier à réinventer. Une nouvelle page qui ne pourra s’écrire qu’ensemble, en se débarrassant de la peur, du pessimisme et de la résignation.

Rester assis, c’est se mettre à genoux.

Yannis Youlountas
membre de l’assemblée d’occupation de l’Ecole Polytechnique à Athènes

Source: Histoireetsociete.wordpress.com

 

55 commentaires

  • PhildeFer

    kronia polla, polla kronia… ;-)

  • PhildeFer

    Plus sérieusement, les Grecs se sont fait avoir par les banques en adoptant le style de vie à l’américaine: le tout à crédit… et les Français vont eux se faire avoir en se faisant piquer toute leur épargne « sagement » rangée dans les banques…
    Le problème c’est bien les banques…le reste, c’est juste accessoire. Bon les banques, ça ramène à une certaine catégorie d’individus que la censure m’interdit de citer nommément mais qui, éradiquée, participerait fortement au démantèlement des banques… Vous me direz qu’on n’en prend pas le chemin puisqu’on va encore leur verser 60 millions de $…
    Prions pour que Dieu les rétribue bien vite en fonctions de leurs oeuvres..
    Ça c’est pas leur souhaiter du mal hein Benji? ;-)

    • GROS

      Tu ne les cites pas nommément surtout parce que tu es infoutu de sortir le moindre nom d’une personne responsable dans ces dites banques.

      • PhildeFer

        Rothschild, Blankfein, Soros, Warburg, Schiff, Kuehn, Loeb, Monsanto, etc …etc…

        Mais ce problème ne date pas d’aujourd’hui! Il y a plus de 2700ans déjà:

        http://textup.fr/112423KS

        Mais cette fois, Dieu ne va pas envoyer les Assyriens ou les Mèdo-Perses… ça sera beaucoup plus radical, définitif… chaud… ^^

        Relis attentivement « le festin de Belchetsar » dans le livre de Daniel…et Joyeux réveillon de Noël! ;-)

      • PhildeFer

        Et si tu veux une version fiable du Livre de Daniel:

        http://textup.fr/109448rs

        Le festin de Belchetsar, c’est vers la fin. Mais en lisant tout ce texte, tu comprendras que le Livre de Daniel et donc, La Bible, ce ne sont pas des récits imaginaires mais ce sont bel et bien des prophéties qui furent faites de très nombreuses années avant les événements qu’elles annonçaient et dont on peut vérifier la réalité par l’histoire profane…

        Les prophéties de la Bible sont toutes aussi des allégories des temps de la fin: c’est à dire des jours que nous vivons.

      • Pelerin

        Philou…..mais tu me surprends dis ! tu lis la Bible, je m’en réjouis.

        http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C039_LHR_Holzhauser_48p.pdf

        Concernant les susdésignés non nommés, il ne faut pas généraliser à tout un peuple, il s’agit là d’une certaine catégorie, fidèle à cette doctrine et dont on ne parle jamais à la l Athée Levy Sion.

        Les versions fiables de la Bible sont dans des Bibles « fiables » elles mêmes.

      • PhildeFer

        Tiens mon petit pelerin, pourrais tu me dire ce que tu penses de ça:

        Question : « Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ? »

        Réponse : L’Eglise Catholique romaine soutient que son origine remonte à la mort, la résurrection et l’ascension de Jésus-Christ autour de l’an 30 de notre ère. L’Eglise Catholique se proclame comme étant l’Eglise pour laquelle Jésus-Christ est mort, l’Eglise établie et bâtie par les Apôtres. Est-ce la vraie origine de l’Eglise Catholique ? Bien au contraire. Même une lecture superficielle du Nouveau Testament montre que l’Eglise Catholique n’a pas ses origines dans les enseignements de Jésus ou de Ses apôtres. Le Nouveau Testament ne fait aucune mention de la papauté, de l’adoration de Marie (ou de l’immaculée conception de Marie, de la virginité perpétuelle de Marie, de l’assomption de Marie, ou de Marie en tant que co-rédemptrice et médiatrice), des requêtes aux saints dans les Cieux afin de bénéficier de leurs prières, de la succession apostolique, des ordonnances dans le fonctionnement de l’église, telles que le baptême des enfants, la confession des péchés à un prêtre, le purgatoire, les indulgences, ou l’égale autorité de la tradition de l’église et des Ecritures. Si donc l’origine de l’Eglise Catholique ne se trouve pas dans les enseignements de Jésus et de Ses apôtres, comme mentionné dans le Nouveau Testament, quelle est la vraie origine de l’Eglise Catholique ?

        Au cours des 280 premières années de l’histoire chrétienne, le christianisme était interdit par l’empire romain, et les chrétiens étaient terriblement persécutés. Cette situation a changé après la “conversion” de l’Empereur romain Constantin. Celui-ci a “légalisé” le christianisme à l’Edit de Milan en 313 de notre ère. Plus tard, en 325, Constantin a convoqué le Concile de Nicée, dans une tentative d’unification du christianisme. Constantin percevait le christianisme comme une religion capable d’unir l’Empire romain qui commençait, à cette période, à se fragmenter et à se diviser. Bien que cela aurait semblé être une situation favorable pour l’église chrétienne, les résultats ont été tout sauf positifs. Tout comme Constantin a refusé d’embrasser totalement la foi chrétienne, mais a conservé plusieurs de ses croyances et pratiques païennes, de même l’église qu’il a promue était un mélange de la vraie chrétienté et du paganisme romain.

        Constantin a jugé que l’Empire romain étant si vaste, expansif et divers que personne n’accepterait d’abandonner ses croyances religieuses pour embrasser le christianisme. Il a donc autorisé et même encouragé la “Christianisation” des croyances païennes. Des croyances complètement païennes et non bibliques se sont vues attribuer de nouvelles identités “chrétiennes”. En voici quelques exemples clairs :

        (1) Le culte d’Isis, une déesse mère égyptienne, a été absorbé dans le christianisme en remplaçant Isis par Marie. Plusieurs des titres utilisés pour Isis, tels que “la Reine du Ciel,” “la Mère de Dieu” et “theotokos” (celle qui a enfanté Dieu) ont été attribués à Marie. Celle-ci a reçu un rôle exalté dans la foi chrétienne, largement au-delà de celui que la Bible lui attribue, afin d’attirer les adorateurs d’Isis vers une religion qu’ils n’auraient autrement pas embrassée. Plusieurs temples d’Isis ont été, en effet, convertis en temples dédiés à Marie. Les premiers indices clairs de la Mariologie catholique figurent dans les écrits d’Origène, qui vécut à Alexandrie en Egypte, ville qui était le point focal de l’adoration d’Isis.

        (2) Le mithraïsme était une religion pratiquée dans l’Empire romain entre le 1er et le 5ème siècle de notre ère. Elle était très populaire chez les Romains, en particulier parmi les soldats romains, et était possiblement la religion de plusieurs empereurs romains. Bien que le Mithraïsme n’ait jamais eu de statut “officiel” dans l’empire romain, il a été de facto la religion officielle jusqu’à son remplacement par le christianisme, pendant le règne de Constantin et des empereurs romains suivants. L’une des principales caractéristiques du Mithraïsme était un repas sacrificiel, au cours duquel l’on mangeait la chair et buvait le sang d’un taureau. Mithra, le dieu du Mithraïsme, était “présent” dans la chair et le sang du taureau qui, lorsque consommé, donnait le salut à ceux qui ont participé au repas sacrificiel (la théophagie, le fait de manger son dieu). Le Mithraïsme possédait également sept “sacrements,” ce qui rend les similarités entre cette religion et le Catholicisme romain trop nombreuses pour être ignorées. Constantin et ses successeurs ont trouvé un substitut facile au repas sacrificiel du Mithraïsme dans le concept de la Sainte Cène / la Communion chrétienne. Malheureusement, certains chrétiens primitifs avaient déjà commencé à associer du mysticisme à la Sainte Cène, rejetant le concept biblique de commémoration simple et respectueuse de la mort de Christ et de son sang versé. La Romanisation de la Sainte Cène est l’accomplissement de la transition vers la consommation sacrificielle de Jésus-Christ, appelée Messe catholique / Eucharistie.

        (3) La plupart des empereurs (et citoyens) romains étaient hénothéistes. Un hénothéiste est une personne qui croit en l’existence de plusieurs dieux, mais en se focalisant sur un de ces dieux ou en lui donnant la suprématie sur les autres dieux. Par exemple, le dieu romain Jupiter avait la suprématie sur le panthéon des dieux romains. Les navigateurs romains étaient souvent des adorateurs de Neptune, le dieu des océans. Lorsque l’Eglise catholique a absorbé le paganisme romain, elle a simplement remplacé le panthéon des dieux par les saints. Tout comme le panthéon des dieux romains comprenait un dieu de l’amour, un dieu de la paix, un dieu de la guerre, un dieu de la force, un dieu de la sagesse, etc., l’Eglise catholique possède aussi un saint qui “contrôle” chacun de ces éléments, et plusieurs autres catégories. Tout comme beaucoup de villes romaines avaient leur dieu personnel, l’église catholique a aussi attribué des “saints patrons” aux villes.

        (4) La suprématie de l’évêque romain (la papauté) a été créée avec le soutien des empereurs romains. La ville de Rome étant le centre du gouvernement de l’empire romain, et étant donné que les empereurs romains résidaient à Rome, cette ville s’est hissée au premier rang dans toutes les facettes de la vie. Constantin et ses successeurs soutenaient l’évêque de Rome en tant que dirigeant suprême de l’église. Bien évidemment, il était mieux, pour l’unité de l’empire romain, que le gouvernement et la religion d’Etat soient basés dans le même endroit. Bien que la plupart des autres évêques (et chrétiens) aient résisté à l’idée de suprématie de l’évêque de Rome, celui-ci a fini par atteindre la suprématie, grâce au pouvoir et à l’influence des empereurs romains. Après la chute de l’empire romain, les papes on récupéré le titre qui appartenait auparavant aux empereurs romains – Pontificus Maximus.

        Il existe beaucoup d’autres exemples, mais ces quatre cas sont suffisants pour démontrer la vraie origine de l’Eglise Catholique. Bien sûr, l’Eglise Catholique romaine nie l’origine païenne de ses croyances et pratiques. Elle déguise ses croyances païennes par des conceptions théologiques compliquées. L’Eglise Catholique excuse et nie son origine païenne sous le masque de la “tradition de l’église.” Reconnaissant que plusieurs de ses croyances et pratiques sont totalement étrangères aux Ecritures, l’Eglise Catholique est obligée de nier l’autorité et la suffisance des Ecritures.

        L’Eglise Catholique tire son origine du compromis tragique entre le christianisme et les religions païennes qui l’entouraient. Au lieu de proclamer l’Evangile et de convertir les païens, l’Eglise Catholique a “christianisé” les religions païennes et “paganisé” le christianisme. En brouillant les différences et effaçant les distinctions, oui, l’Eglise Catholique s’est rendue attirante pour le peuple de l’empire romain. L’un des résultats de cette situation est que l’Eglise Catholique est devenue la religion suprême dans le “monde romain” pendant des siècles. Toutefois, un autre résultat est la plus grande forme d’apostasie dans le christianisme vis-à-vis du vrai Evangile de Jésus-Christ et de la proclamation vraie de la Parole de Dieu.

        2 Timothée 4:3-4 déclare, “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.”

  • kalon kalon

    De tout cœur avec la Grèce authentique, celle qui nous fit découvrir le concept de la citoyenneté libre et assumée et qui nous apporta les bases de toute notre philosophie actuelle.
    celle d’Eurybiade et Thémistocle qui préféra un combat inégal contre les Perses plutôt que perdre ses libertés !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Lilith Lilith

      désolé de te décevoir mais cette Grèce cela fait bien longtemps quel n’existe plus! les Grecs on énormément change depuis les années ’90 the America way of life est passé par la! mais peut-on leur en vouloir dans les années ’80 la Grèce était encore très pauvre, quand tu ramenais un pot de Nivea a la famille c’était la fête, il manquait de tout mais pas de l’essentielle c.àd. le sens de la famille l’entraide et la solidarité.
      Avec le matérialisme à outrance et la vie à crédit mes compatriotes son devenu de plus en plus individualiste, les enfants ne voulant pas vivre la même vie que leur parents , et je les comprends, sont tomber dans le piège du tourbillon de la vie facile, nous qui vivons à l’étranger on avait beau les mettre en garde qu’un jour la facture serait lourde rien ni fessaient ils nous croyait pas, tout comme pendant très longtemps la croyance du plein emplois en Europe du nord les à poussé a l’exode.

      Non cette Grèce n’existe plus depuis longtemps………..le dernier Héro Manolis Glezos appelle désespérément son peuple a la révolte, la révolte la vrai pas ce qui ce passe en ce moment avec des actions sporadique, mais son appel reste sourd car nombreux son ceux dont les assiettes son encore bien pleine et ce son résigner.

      • kalon kalon

        Certaines idées ne meurent jamais, Lilith, elles peuvent couver des siècles sous la cendre et il ne suffira que la main d’un homme courageux pour les en sortir et les faire renaître ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • ROY

    La preuve est que nous sommes très mal informés des actualités dans les pays voisins, qui plus sont membres de l’Union européenne (1).
    Par contre il ne se passe pas une heure sans que l’on parle des USA.
    Mais qu’est ce que l’on a avoir avec ces gens là?
    Il est grand temps de virer les américains de notre territoire, il est grand temps de mettre un terme à l’hégémonie US qui ne crée que misères et guerres autour de nous.
    Le modèle de société qui veulent nous imposer je suis tout particulièrement contre. Maintenant ce sont les citoyennes et citoyens qui doivent se bouger, il est temps, grand temps.
    En ce jour de la Saint Nicolas, fête des enfants, revenons à nos traditions, revenons à ce qui faisait que notre culture n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui…
    C’est une lutte de chaque jour, qui commence par la reprise en main de notre destinée, et elle ne pourra se réaliser que par le rejet total de la tentative d’emprise US (2).
    Oui l’actualité est filtrée par les media qui obéissent aux pressions US de toutes sortes, et puis ras le bol des films yankees, de la musique US qui est partout dans les magasins, en fond dans les émissions, tout est insidieux MAIS programmé pour nous rendre malléable à merci, en nous abrutissant un peu plus chaque jour.
    Je suis obligé de mettre des « boules Quies » dans les oreilles tellement c’est horrible de subir cette musique de M…. dans les magasins, c’est dire à quel point ils nous tapent sur le système!

    Et, puis ceux qui sont à montrer de l’index sont les politiques français, et, autres européens complices de la décadence globale de notre société.

    Oui c’est bien là un aspect premier que nous supportons que celui de la décadence évidente de notre pays.

    1) Nous aimerions régulièrement avoir des actualités sur nos pays voisins (y compris la Russie qui est un grand pays que je respecte beaucoup plus que les USA).
    2) Dans ce système où les intérêts des actionnaires passent devant les intérêts fondamentaux del’humanité, nous pouvons agir en modifiant déjà notre manière de consommer.

    • C’est clair que la multiplication des McDo aurait du alerter tout autant que celle des mosquées.

      Mais bon, sans eux on serait des nazis ou des bolcheviques, alors … difficile de les chasser comme ça, sans raison (plan marshall toussa toussa …)

      Avec TAFTA, va falloir qu’on réagisse, sinon ca va être l’horreur.

    • Zasttava

      Non seulement on bouffe des USA à longueur de JT, mais le plus grave, est que les sujets qui y sont consacrés ne relatent absolument pas la réalité de la situation économique et sociale de ce pays. Moi c’est ce fossé énorme entre la « quantité » et la « qualité » des reportages sur ce pays qui me consterne, et qui révèle l’orientation pro-américaniste primaire des médias.

      Le tout au détriment d’autres actualités et d’autres pays.

      • voltigeur voltigeur

        Il y a encore beaucoup trop de cerveaux disponibles,
        on s’en aperçoit en parlant avec les gens, de vrais
        moutons qui y croient, qui n’ont jamais entendu parler de
        traité transatlantique, ou vive la croââââssance avec les USA
        à bas le chôôômâââge, vive les investissements, ils sont
        accros à la boîte à mensonges…etc…En plus quand tu veux expliquer,
        c’est des yeux tout ronds, avec un air con-déscendant, qui ne laisse
        pas d’espoir de leur faire comprendre quoi que ça soit.:)

      • stereo

        Entièrement d’accord, c’est en faisant parler les gens que l’on se rend compte que le système, même s’il a des fuites, est dans l’ensemble bien verrouillé…
        Et c’est là qu’est le rôle des ME, ouvrir les yeux au plus grand nombre, pas toujours facile n’est-ce pas ?

      • PhildeFer

        Matthieu 24:
        37Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. 38Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; 39et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. 40Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé; 41de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée.

      • PhildeFer

        Passage qui prouve aussi que tous les « nibirutants » et « planete ikseux » se mettent le doigt dans l’oeil bien profond et peuvent se gratter l’anus avec…

      • PhildeFer

        Et pour ceux qui ne vont pas manquer de me servir le verset précédant:

        36Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul

        Je leur réponds que comme il est dit à Jean dans l’Apocalypse, cette date était « scellée », et ne devait être dévoilée qu’au dernier moment par ceux qui sauraient la trouver dans les saintes Ecritures grâce à l’aide de l’Esprit saint.

      • rouletabille rouletabille

        Si ton DIEU est BON ? ,on seras sauvés,croyants ou incroyants,s’il est MAUVAIS?tous en enfer ..
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • PhildeFer

        « ton DIEU »??.. si tu ne le reconnais pas étant aussi le tiens, là t’es plutôt mal barré mon petit rouletabille.. ;-)

      • rouletabille rouletabille

        Ni Dieu ni Maitre

        Il est mal barré avec moi ton Dieu.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • GROS

    Certaines sources disent même qu’ils ont tellement faim qu’ils commencent à manger leurs enfants.
    Frit dans l’huile d’olives, il paraît que c’est pas mauvais.

  • Thierry92 Thierry92

    En Allemagne les manifestations sont hebdomadaires, voir quotidiennes. Et personne n’en parle.

  • Pelerin

    AMTHA (à mon très humble avis), la Grèce est un laboratoire que ne manquent pas d’être scruté nos bons maîtres, cela leur permet sans doute de faire les derniers ajustements pour être prêts lorsque tout se sera généralisé.

    • kalon kalon

      Et je pense que tu as raison car j’ai eu la même impression dés le début de cette crise.
      Trop rapide, trop brutale que pour ne pas être un test de résistance du peuple !
      Mais si cà passe, le laboratoire suivant sera le Portugal, je pense et là, ce sera plus facile vu que plus de la moitié des forces vives du pays l’ont déjà quitté ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Michele DRAYE

    Non KALON,

    D’après les Russes, le prochain pays mis à sac par les mêmes qui ont dévalisé la GRECE, c’est la FRANCE

  • Michele DRAYE

    @Yannis Youlountas

    Merci de nous tenir au courant de ce qui se passe dans ton pays:

    « Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents »

    Malgré tout avec l’âge, on acquiert la connaissance et une certaine sagesse

    Pour ce qui est de votre combat, j’ai peur de la suite car « ILS » ont créé à l’échelle européenne une nouvelle GESTAPO dont le but est de faire cesser les manifestations trop longues en arrêtant les meneurs

    Ils sont déjà intervenus chez vous en 2012:

    « L’EUROGENDFOR est un groupe secret avec son siège en Italie, qui est prête à démarrer en Grèce, où elle a sa première opération d’envergure contre la population d’un État européen. La Grèce est en ébullition. Les protestations deviennent de plus en plus violentes.
    Préparatifs secrets de l’opération de la force spéciale européenne en Grèce ! La troupe policière de l’UE existe depuis longtemps – et elle dispose de larges pouvoirs !

    Actuellement, c’est une « troupe d’intervention spéciale » forte de 3 000  hommes ( !) sous le sigle difficile à prononcer « Eurogendfor » ( European Gendarmerie Force/troupes de police européennes).

    Le commandement se trouve à Vincenza en Italie, loin du siège de l’UE ! Ce corps de police a été créé à l’initiative de l’ancienne ministre de la Défense française Michèle Alliot-Marie, pour réprimer à l’avenir plus facilement les manifestations qui dégénèrent toujours.
    Le grand problème est le suivant : Eurogendfor va à l’avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté nationale des États-membres de l’UE !
    Un « conseil de guerre », qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l’UE participant à l’Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l’intervention dans un État-membre de l’UE – voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l’UE dans le « document constitutif » dénommé Accord de Velsen

    Cela représente pour les observateurs un droit d’occupation par l’UE. Car, si une intervention à l’intérieur d’un pays « ami », membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immunité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné. En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les services secrets et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée ( !). En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat.
    Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens. À l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires. Notons que ce n’est que grâce au Traité de Lisbonne – qui n’est rien d’autre que l’ancienne « Constitution Européenne » controversée sous un nouveau titre – qu’une telle situation incroyable à pu être instaurée.

    • عاصفة رملية

      Nous avions voté NON à la constitution européenne.

      Monsieur Sarkozy a fait le traité de Lisbonne calqué sur la constitution simplement rebaptisée !

      Après, ils voudraient qu’on aille voter ? Faut être sérieux !

      Seulement 10 % ont compris que notre démocratie était totalement bi… Bien pire que les dictatures que je connais …

  • Michele DRAYE

    Je suis autant que possible ce qui se passe chez vous le coeur serré car c’est une honte que vos dirigeants l’ait laissé faire:

    1) Trop , c’est trop !! J’accuse
    http://realinfos.wordpress.com/2012/06/23/trop-cest-trop-jaccuse/

    2) Grèce : la faillite planifiée des Etats souverains

    http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/05/05/grece-la-faillite-planifiee-des-etats-souverains.html

  • Michele DRAYE

    GRÈCE : MOINS DE 10% DES 1.27 MILLION DE CHÔMEURS ONT UNE ALLOCATION
    3) L’allocation chômage est de 360€ par mois en Grèce. Pendant un an maximum.
    http://www.okeanews.fr/20140606-grece-moins-10-1-27-million-chomeurs-allocation

    La très grande majorité des 1.274.843 chômeurs grecs ne reçoivent aucune allocation de chômage. Selon l’Agence pour l’emploi (OAED), seulement 102 026 chômeurs bénéficaient de l’indemnité en avril 2014. C’est moins de 10%.

    4) GRÈCE : L’AUSTÉRITÉ TUE UNE ÉCOLIÈRE DE 12 ANS
    http://www.okeanews.fr/20140606-grece-lausterite-tue-ecoliere-12-ans

    5) GRÈCE : DES ÉLÈVES AIDENT UNE CAMARADE DE CLASSE VIVANT SANS ÉLECTRICITÉ NI CHAUFFAGE
    La solidarité en marche dans les écoles de Thessalonique
    http://www.okeanews.fr/20131212-eleves-aident-camarade-electricite-chauffage

    6)L’AUSTÉRITÉ EN GRÈCE : TOUS LES CHIFFRES
    L’évolution négative de tous les indicateurs économiques et sociaux renvoient à un pays qui vient de sortir d’une guerre destructrice ou d’un grand krach économique.
    http://www.okeanews.fr/20140507-austerite-en-grece-tous-les-chiffres
    La sombre réalité des mémorandums et de l’austérité que vivent les Grecs dans tout le pays est décrite avec précision par les chiffres économiques et sociaux.

    7) SKOURIES : 9 NOVEMBRE 2013 – JOURNÉE MONDIALE D’ACTION CONTRE LES MINES D’OR EN CHALCIDIQUE – #SAVESKOURIES
    Pour la survie de la forêt de Skouries et le retour de la justice en Grèce

    http://www.okeanews.fr/20131109-skouries-9-novembre-2013-journee-mondiale-chalcidique

  • Michele DRAYE

    8)Grèce – FAMINE : «On n’avait pas vu ça en Grèce depuis l’Occupation» !
    http://www.politique-actu.com/dossier/famine-grece-avait-grece-depuis-occupation/354003/

    [Selon les derniers chiffres, 3 millions de Grecs sont pauvres ou au bord de l’exclusion sociale, soit 27,7 % de la population.]
    REPORTAGE : Menacés par la famine, comme pendant la Seconde Guerre mondiale, les Grecs ont l’impression de replonger dans la dictature. Economique, cette fois.

    «

  • Michele DRAYE

    LE PIRE:

    On ramasse les sans abris que la misère a jeté à la rue pour les mettre dans des camps de rétention

    Et ensuite?

    La population était de 11 millions, elle est actuellement de 10 millions (et mes informations ne sont pas récentes)

    Ou sont-ils passés?

    Et on est train de programmer la même chose en France

    Normal et acceptable? Après les étoiles jaunes pour les juifs, les triangles jaunes pour les SDF marseillais

    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/12/01/normal-et-acceptable-apres-les-etoiles-jaunes-pour-les-juifs-les-triangles-jaunes-pour-les-sdf-marseillais/

    Mon commentaire:

    Ils recrutent des investisseurs pour des « zônes franches »

    ça vous rappelle rien?

  • Michele DRAYE

    J’ai eu la chance de visiter votre beau pays dans mon jeune temps dont les iles: Santorin, Myconos, rhodes, etc

    et j’apprends qu’on oblige les habitants de ces iles à déménager

    Pour aller où?

    Il a même été question de transporter l’Acropole en Allemagne et de vendre les plages

    Tout ce qui précède se fait parce que la Grèce a perdu sa souveraineté

    Avec vous de tout coeur

    Michèle

  • PhildeFer

    @Michele DRAYE:
    J’ai vécu de 2006 à 2010 en Grèce, aussi je pense pouvoir en parler.
    Comme je l’ai déjà dit dans un autre commentaire: le problème, ce sont les banques!
    Les Grecs étaient des gens aux revenus et donc au niveau de vie assez modeste par rapport au standard ouest européen mais la société grecque avait une particularité: un très grand nombre de Grecs étaient propriétaire de leur logement et la coutume voulait que les enfants reçoivent à leur mariage, un logement offert par leurs parents. Il en était ainsi de génération en génération, sachant qu’un enfant grec ne quitte le domicile de ses parents que parce qu’il s’est marié.. et encore, de nombreuses familles avaient aussi l’alternative de construire un étage supplémentaire sur leur demeure afin d’y loger le nouveau couple..
    Les Grecs végétaient dans la communauté européenne depuis des décennies et en ressentaient un certain complexe: ce sont des gens très fiers. Lorsqu’ils sont « miraculeusement » rentrés dans la zone euro, ils ont choppé le melon et se sont imaginés qu’ils étaient désormais capables de vivre « à l’occidentale »… Comme je l’ai indiqué plus haut, ils étaient majoritairement propriétaires de leur logement, aussi les banques ne virent pas d’un trop mauvais oeil de les inciter à se surendetter… Je me souviens de panneaux publicitaires 4X3 dans Athènes où une grande chaîne de magasins d’électroménagers proposait une cafetière électrique à 20€ payable en 12 fois!!!! cela vous donne une idée de l’ambiance…
    Comme celui de notre belle France, l’état grec vivait à crédit jusqu’au jour où Papandréou dû subitement avouer au peuple grec que « la fête était finie » car le surendettement maximum avait été atteint et les banques refusaient désormais de prêter plus… Aussitôt tout bascula: les fonctionnaires ne furent plus payés, le système de santé cessa de rembourser, les chômeurs d’être indemnisés.. et comme ce joli petit pays ensoleillé employait plus d’1,5 millions de fonctionnaires (pour 11 millions d’habitants!) vous imaginez facilement que le non paiement des fonctionnaires entraina immédiatement une récession formidable de l’économie, économie qui était déjà à bout tant tous étaient surendettés et parvenaient difficilement à honorer leurs très nombreux crédits… Ce fut la chute libre due à l’effet domino… La suite vous venez de l’évoquer…
    Pourquoi les banques ont elles fait cela? mais pour récupérer à bon compte un immense empire immobilier en saisissant pour presque rien l’immobilier des Grecs surendettés… Après une petite phase de « résistance », la loi est passée et les expulsions saisies ont commencé.. comme aux USA après la crise des subprimes ou en Espagne… et sans doute comme cela est prévu de se passer en France lorsque les millions d’accédants à la propriété ne pourront plus payer des traites devenues exhorbitantes par rapport aux revenus/salaires qui auront baissé du fait de la nécessaire « compétitivité »… blablabla…. et ici aussi, les banques deviendront des empires immobiliers et les peuples des esclaves locataires pour les plus chanceux ou sdf pour un grand nombre.. Dois je rappeler qu’aux USA, la « grande mode » c’est devenu d’habiter un mobilhome…

    • PhildeFer

      Lilith pourra vous le confirmer, si vous allez en Grèce, il vous faut connaître 3 mots:
      1) « malaka » qui veut dire « couillon » (gentil) ou « connard » (agressif) et que l’on entend dans une phrase sur 2..
      2) perimene, perimene, siga, siga! qui veut dire: « attendez, attendez, doucement, doucement » la version suisse étant « y a pas l’feu au laaaaac! »
      3) den birazi! qui veut dire: « c’est pas grave, sans importance »
      Bon ça c’était jusqu’en 2010… depuis je ne saurai l’affirmer…
      mais à l’époque, une usine grecque réceptionnait les marchandises de 7h30 à 15h00 et encore, le déchargement du 1er camion commençait rarement avant 8h30 (le temps qu’ils aient fait le point sur le panathinaïkos ou l’olympiakos…) et on vous demandait de repasser le lendemain si vous présentiez à l’accueil après 13h30…
      mais quel climat merveilleux et quels braves gens! :-)

      • lily

        exact! des gens braves, authentiques, je n’ai que de bons souvenirs d’eux. Peu de monde dans les rues en été
        à cause de la chaleur ( plus de 40°)
        mais pas contre le soir çà grouillait de monde, de vie…

      • Lilith Lilith

        je confirme Phil malheureusement c’est la vérité

        et dans les iles le t-shirt qui se vend le mieux « NO PROBLEM » sous en enttendu on trouve toujours un arrangement.

        tu as juste oublier de dire que pendant des décénies les grecs ne payaient pratiquement pas d’impos il vrai que les grecs était souvent multi proprièétaire (entre 2 et 5 maisons)

        juste pour complèter le tableau;

        – 1990 première facture d’eau avant c’était gratuit…..conséquence Grève et manisfestation

        -1992 première facture castrale (impots foncier) pour une maison de 3 étages 3 appart environs 120m² avec ascensseur, jardin garage 12,50€ pour l’année conclusion tollè générale, grève et manisfestations annulation de l’impot immédiatement il est revenu en 2010 et je peux dire que cela fait mal, surtout quand on pas l’habitude de payer

        et comme ça je peux vous citer bon nombre d’impots qui sous la pression populaire tombait au oubliette car chaque gouvernement et ce depuis les années ’80 n’ a jamais osé prendre ses responsablités et decevoir son electorat.

        alors oui les banques sont fautive, le gouvernement est fautif mais à mon grand regrèt le peuple aussi car lui c’est conduits comme un enfant gâté et oublier que être citoyens est d’avoir des droits mais également des devoirs.

        Malheureusement les conséquences de tout ça est que l’avenir des jeunes est hypothequer, les jeunes, que les parent ont poussé faire des études supèrieurs car comme tous parent ils souhaitaient que leurs enfants est une meilleures vie qu’eux.

        enfin si d’aventure vous aller en grèce cette hiver (les fêtes) ou à pâques, la pratique de payer en 6 a 12 mois ne concerne pas que l’électromènager…………et ce depuis de nombreuse années mais vous pouvez également payer votre dinde ou votre agneau à crédit, la différence est que ç ils ne peuvent vous le saisirhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Lilith Lilith

        Lily je confirme beaucoup de monde le soir en terrace à boire un verre.

        Larissa ville de 200.000 habitants 1600 cafétariats (cafés)

        de 08:00 à 14:00 c’est full puis c’est la sieste jusque 18:00 et cela se rempli à partir de 19:00 jusque environs 2 heure du matin.

        Les prix

        1 bierre entre 5€ et 8€
        café entre 1.5€ et 10€
        les alcools à partir de 8€ sauf le tsiporo alcool local qui est moins chère.

        autre petite manie se faire livré a la maison en moyenne 3 à 4 fois par semaine, crèpes, souvlaki, pizza et Pita il faut compter entre 5€ et 10€.

        mais c’est la crise, juste pour vous dire il y a des gens dans une grande souffrance tout comme en France et en Europe, mais en générale le niveau de vie et la qualité de vie est meilleur en grèce mème si elle a considérablement diminué, je ne parle pas d’Athenes et de thessalonique ou dans certain quartier c’est l’enfer et la vies est très difficile.

      • PhildeFer

        Lilith,
        Petite précision concernant pour nos amis français: le grec ne prend en général qu’une seule consommation de toute la soirée même s’il occupe sa place pendant plusieurs heures… habitude qui serait fortement mal vue par les cafetiers français… ;-)

      • Lilith Lilith

        oui mais le frapucciono qui a détroné le le frappé traditionnel a 8€ il faut savoir se l’offir? et ce 2x par jour en plus tu sais bien comment est le grec il est plutot du genre bon vivant – et ne regarde pas a la dépense quand il est en public question de standinghttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Lilith Lilith

        quitte a mangé des tomates et de la feta à tout les repas.

        c’était topp cette fonction pour éditer!!!

  • Michele DRAYE

    Les gros bras Gates et Rasmussen tentent un nouvelle extorsion de fonds
    Réseau Voltaire 16 juin 2011

    …/…
    Extrait de l’article :

    Rappelons le contexte : en 2010, un État membre de l’OTAN, de l’UE et de la zone euro (la Grèce) ne parvient plus à rembourser ses emprunts. Pour le sauver, il a été convenu non pas de réduire sa dette, mais de l’accroître. Les Etats-Unis, l’Allemagne et la France l’ont renfloué, par le biais de l’UE et du FMI,
    tout en le contraignant à acheter des avions de combat et des sous-marins pour se défendre contre un autre État membre de l’OTAN (la Turquie).
    Alors qu’Athènes ferme ses services publics et brade ses entreprises d’État, il se voit obligé d’entretenir un budget de Défense délirant, presque double (en proportion) de celui de la France. Résultat : un an après le pays implose.
    Sur le fond, les choses sont limpides : l’OTAN ne protège pas ses membres, mais les rackette —la preuve par la Grèce face à la Turquie—. Et en cette période de crise économique occidentale, le racketteur est plus violent encore.

    Famine en Grèce: «On n’avait pas vu ça en Grèce depuis l’Occupation»!!
    http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t13589-famine-en-grece-on-navait-pas-vu-ca-en-grece-depuis-loccupation

    LES GRECS doivent être conscients que nous sommes solidaires d’eux dans leurs épreuves et que nous ne les abandonnerons pas

    Michèle

    « …comme un filet sur un voleur »