Plus de 50 tornades recensées depuis le 1er janvier en France : une année record

Le cap des 50 tornades recensées depuis le 1er janvier vient d’être franchi. Jamais un nombre aussi élevé de tornades n’avait été répertorié en une seule année sur notre territoire.

Un nouveau record dans le recensement des tornades

Les tornades marqueront incontestablement, par leur nombre, la climatologie des phénomènes orageux de cette année 2014. Depuis plusieurs semaines déjà, le record en date du nombre annuel de tornades recensées est dépassé, et il est désormais réellement distancé avec plus de 50 événements certains répertoriés depuis le 1er janvier. S’y ajoutent d’autres phénomènes probables mais non certains, comptabilisés à part, et qui portent le total à près de 60 cas. Lorsque l’on considère le fait que les années dotées du plus grand nombre de tornades recensées jusqu’à maintenant en affichaient une vingtaine (2008, 2012 et 2013), l’année 2014 ressort de manière tout à fait exceptionnelle :

les_tornades_en_france_en_2014

Force est de constater que cette forte activité tornadique s’inscrit dans la continuité d’un dernier trimestre 2013 déjà particulièrement fourni. Avec 14 tornades en un mois (entre le 20 octobre et le 20 novembre 2013), la fin d’année 2013 montrait déjà la mise en place d’un contexte très propice aux tourbillons. De fait, l’année 2014 a connu ses premières tornades dès le 2 janvier, à Fessenheim (Haut-Rhin), et le 3 janvier, à Leers (Nord), avant qu’un outbreak de 4 tornades le 25 janvier dans le nord de la France ne vienne confirmer un début d’année très tourbillonnaire. Ensuite, malgré une relative accalmie en mars et avril, les tornades se sont succédé à intervalle régulier, avant de connaître un nouveau pic d’activité en août (7 tornades). Et c’est en définitive en octobre et novembre que l’activité tornadique a atteint son maximum, avec respectivement 10 et 11 tornades.

230 km de trajectoires cumulées

L’équivalent d’un Paris – Tours : telle est la distance totale parcourue par les tornades en France depuis le 1er janvier 2014. En effet, mises bout à bout, ces trajectoires atteignent un total de 230 km à ce jour, soit une valeur remarquable, totalement inédite dans les archives du recensement des tornades en France. Parmi elles, c’est la tornade d’Achicourt (Pas-de-Calais) qui s’illustre avec une trajectoire de 41 km à elle seule, soit la troisième trajectoire la plus longue jamais enregistrée en France.

17 régions frappées par les tornades

Au total, 17 régions ont été touchées par les tornades en France depuis le début de l’année. Comme l’illustre la carte ci-contre, leur répartition géographique est assez voisine de la climatologie moyenne des tornades françaises, avec une prédominance entre Poitou-Charentes, Bretagne et Nord – Pas de Calais d’une part, et près de la Méditerranée d’autre part. Avec 12 tornades en 11 mois, c’est la région Nord – Pas de Calais qui se positionne en tête des régions les plus tornadiques de France cette année. Elle est suivie par les Pays de la Loire (6 cas), puis par la région Poitou-Charentes (5 cas).

S’agit-il d’une anomalie climatique inquiétante ?

Ce record, s’il est réel sur le strict plan du recensement des tornades, doit toutefois être considéré avec prudence sur un plan climatologique. En effet, la plupart des tornades recensées cette année en France ont présenté des intensités faibles voire très faibles (EF0 à EF1). Seules 3 tornades ont présenté une intensité significative (EF2) : à Halluin (Nord) le 25 janvier, à Plouray (Morbihan) le 8 octobre, et à Sérignan (Hérault) le 28 novembre. C’est donc essentiellement en raison d’un très grand nombre de cas de faible intensité que l’année 2014 est remarquable – le contingent annuel de tornades d’intensité significative étant resté pour sa part dans la moyenne des années fortement tornadogènes. Or ce sont précisément les tornades de très faible intensité qui sont les plus délicates à retrouver et à recenser pour les périodes antérieures aux années 2000.

Source et fin de l’article sur keraunos.org via Sott.net

 

 

4 commentaires

  • Le veilleur

    S’agit-il d’une anomalie climatique inquiétante ? à cette question je répondrais oui sans aucun doute. Je me souviens qu’étant enfant, on entendait jamais parler de tornade en France ou vraiment très rarement.

  • laspirateur

    S’inquiéter ne sert plus à rien, tant qu’aucune politique sérieuse n’est menée sur cette planète tout se dérèglera sous nos yeux ébahit et ce n’est qu’un début car les menteurs et les lobbies restent à l’œuvre. Et quand Valls annonce fièrement que 2015 sera l’année de l’écologie, j’attends de voir comment il va encore vouloir profité de la cause pour nous arnaquer!

  • GROS

    Bon, d’accord. En 2015, j’essayerai de péter moins fort.
    Promis.