Les élections de l’UMP victimes d’une attaque informatique

Le vote en vue d’élire un représentant pour l’UMP a très mal commencé, mais il ne pouvait en être autrement! Élire quelqu’un pour être le porte-étendard d’un parti complètement ruiné, complice de la vente du pays aux Etats-Unis, à l’Europe, au Qatar et j’en passe…, et dont le nombre de casseroles est indécent, cela rime à quoi exactement?

Donc, que le vote se passe mal n’est non seulement pas étonnant, mais c’est également une bonne chose! Suffit la comédie! Reste à comprendre comment certains peuvent encore croire à nos politiques…

Les bugs tant redoutés n’ont pas tardé. Alors que les adhérents de l’UMP votent en ligne depuis vendredi 20 heures afin d’élire le nouveau président du parti, le système de vote électronique a connu plusieurs défaillances dans la soirée.

La Haute autorité chargée du bon déroulement de ce scrutin a même annoncé dans un communiqué avoir « constaté une attaque extérieure » de son système de surveillance.

« Il s’agit de l’un des risques anticipés et les dispositions prévues ont été mises en œuvre », nuance la Haute autorité. Il ne fait guère de doutes en tout cas que cette attaque soit la cause du ralentissement constaté de la plateforme de vote.

Sur twitter, plusieurs internautes, dont des personnalités politiques comme Isabelle Balkany ou Dominique Bussereau se sont plaints dans la soirée de ne pouvoir voter correctement.

Article complet sur Le Parisien

18 commentaires