« L’honnêteté » des banques n’est plus à démontrer…

Quand autant d’argent est en jeu, les magouilles en tous genres sont de mise. Il y a tant d’argent en circulation, que l’économie ne tient, que par la confiance accordée dans les monnaies. C’est bien compréhensible puisque l’argent n’est garanti par rien, et ce rien, nous met dans des situations périlleuses, tant le recours à « la planche à billets » peut être tentante. Quand on fait confiance au vent, il peut tout balayer en un clin d’œil. Certains bien placés, tirent leur épingle de ce jeu de dupe, et quand ils se font prendre, ils paient quelques millions d’amendes, et le problème est réglé. Quant aux  actionnaires qui ont fait de bons placements, c’est le jack pot!.

Quelques nouvelles de ces banques, de « leurs soucis », et les histoires de gros sous pour sauver la croissance..

Conflit fiscal: Bank Leumi serait proche d’un accord, amende de 400 mio USD

Zurich (awp) – La banque israélienne Bank Leumi serait proche d’un accord avec les autorités américaines dans le cadre du conflit fiscal, a rapporté mercredi soir l’agence Bloomberg. L’accord prévoirait une amende totale de près de 400 mio USD, selon l’agence, qui cite des personnes au courant du dossier. Un porte-parole de la banque a toutefois relevé que l’accord n’est pas encore conclu.

Dans le détail, Bank Leumi verserait 270 mio USD au Ministère américain de la justice et 130 mio USD à l’autorité new yorkaise de surveillance des banques DFS, selon Bloomberg. Le patron de DFS Benjamin Lawsky aurait dans un premier temps réclamé 300 mio USD, mais il a ensuite abaissé cette somme car une grosse partie des infractions ont été réalisées à Los Angeles…..[…]

USA-Goldman,BASF,HSBC acccusés de manipuler les cours du platine et du palladium

NEW YORK, 26 novembre (Reuters) – Goldman Sachs, l’allemand BASF et deux autres grands négociants en platine et palladium ont fait l’objet d’une plainte déposées aux Etats-Unis qui, selon l’avocat du plaignant, est le premier recours collectif (« class action ») au niveau national pour manipulation présumée des cours des métaux.

Dans une plainte déposée mardi auprès du tribunal de district de Manhattan, Goldman, BASF, HSBC et le sud-africain Standard Bank sont accusés de s’être entendus depuis 2007 pour manipuler les cours de référence, ou « fixings », qui ont lieu deux fois par jour sur ces marchés, ainsi que les cours des futures et options basés sur ces « fixings ».

Selon le plaignant, Modern Setting, société basée en Floride qui dit avoir acheté ces métaux, les acheteurs ont perdu des millions de dollars en raison de ces manipulations présumées…..[…]

HSBC règle un litige aux Etats-Unis, mais reste dans le viseur

Visée par plusieurs enquêtes dans des affaires de fraude fiscale, HSBC Private Bank (Suisse) a réglé un litige aux Etats-Unis. Mais la filiale helvétique de l’établissement britannique HSBC reste sous le coup d’une procédure menée par le Département de la justice (DoJ) américain.

Un peu plus de 12 millions de francs: le prix à payer pour faire la paix avec le gendarme américain des marchés (SEC). Dans une prise de position envoyée mercredi, HSBC Private Bank « se réjouit d’avoir pu trouver cet accord »…….[…]

HSBC a « mal agi »
Démarrées en 2003, ces pratiques auraient permis à HSBC Private Bank d’amasser jusqu’à 368 comptes aux Etats-Unis et environ 5,7 millions de dollars de commissions, a détaillé le gendarme boursier dans un communiqué publié mardi…..[…]

Saxo Bank Suisse: la direction démissionne en bloc

Zurich (awp/ats) – Coup de tonnerre au sein de Saxo Bank Suisse: le triumvirat à la tête de la filiale helvétique de la banque danoise démissionne en bloc.

Des divergences de vues à propos de la stratégie du groupe en sont la cause, précise mercredi la cheffe de la communication de la banque, Susanne Hagmann. Elle confirmait une information parue sur le portail financier finews.ch.

Le directeur général, Soeren Mose, le responsable des opérations, Ian Keates, et le chef des finances, Martin Beinhoff, ont décidé de quitter la banque. Deux des trois hommes sont déjà partis, le troisième restera encore quelques temps à son poste, indique Susanne Hagmann, sans préciser de qui il s’agit….[…]

Le plan Juncker suscite espoir et scepticisme à Strasbourg

STRASBOURG (Reuters) – Salué par le centre droit et une partie de la gauche du Parlement européen, le plan d’investissement de 300 milliards d’euros présenté mercredi par Jean-Claude Juncker suscite un certain scepticisme sur ses capacités à relancer la croissance.

A Paris, le gouvernement français a salué ce qu’il présente comme un « premier pas » qui peut encore être amélioré.

Le président de la Commission européenne a présenté mercredi à Strasbourg ce Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) qui devrait permettre de mobiliser 315 milliards d’euros sur trois ans….[…]

« C’est un plan réaliste et ambitieux. Nous devons envoyer un message aux Européens et au reste du monde disant que l’Europe est revenue aux affaires », a dit Jean-Claude Juncker devant les députés européens réunis en session plénière…

Les chanceux…..

Dividendes: les sociétés du SMI verseront une somme record au titre de 2014

Zurich (awp/ats) – Les 20 principales sociétés du SMI cotées à la Bourse suisse devraient verser au printemps prochain à leurs actionnaires une somme record estimée à 35,8 milliards de francs au titre de l’exercice 2014. Ce qui représente une progression de 4% par rapport aux 34,4 milliards distribués pour 2013.

Nestlé est le champion en la matière, selon l’enquête du journal alémanique « Handelszeitung » à paraître jeudi, qui se réfère aux prévisions élaborées par zCapital. Le géant vaudois de l’alimentation promet un dividende relevé de 5%. Il franchira ainsi pour la première fois la barre des 7 milliards de francs de rétributions.

Viennent ensuite les multinationales pharmaceutiques Roche et Novartis, suivies par les assureurs Zurich Insurance et Swiss Re. Ensemble, ces cinq groupes contribueront pour près de 70% aux versements réalisés en Suisse….[…]

LE RETOUR D’UBS

Deux tiers des entreprises vedettes du SMI devraient augmenter cette année la part du gâteau qui revient aux actionnaires. Le groupe de luxe Richemont a étoffé celle-ci de 14%. UBS, grâce aux éléments exceptionnels, effectue son retour parmi les plus généreux, avec la distribution attendue de près de 1,9 milliard de francs….[…]

Les moins chanceux

Seadrill s’effondre en Bourse après la suspension de ses dividendes

Oslo – Le groupe de forages pétroliers en mer Seadrill a indiqué mercredi qu’il allait temporairement suspendre le versement de dividendes pour tenir compte de la détérioration significative du marché, une annonce qui a fait plonger son cours boursier.

En début de séance, l’action perdait 15,64% à la Bourse d’Oslo sur un marché en baisse de 0,94%.

Réputé pour avoir une politique généralement généreuse en la matière, Seadrill a indiqué lors de la présentation de ses résultats qu’il allait suspendre pour le moment le paiement de dividendes, ce qui devrait lui permettre de réduire sa dette et d’améliorer son bilan.

Inattendue, la décision, qui devrait améliorer ses fonds propres à hauteur de 2 milliards de dollars en rythme annuel, reflète les difficultés du secteur parapétrolier face à la réduction des investissements par les compagnies pétrolières à cause de la baisse prononcée du cours du baril.

Mardi, le prix du pétrole est tombé à son plus bas depuis quatre ans à New York, à 74,09 dollars, un niveau qui met en péril la viabilité de projets pétroliers à travers le monde, notamment en mer où l’exploitation de gisements est généralement plus coûteuse qu’à terre…..[…]

Pétrole: incertitude sur l’attitude de l’Opep ce jeudi

Vienne (awp/afp) – L’Opep prend jeudi à Vienne sa décision la plus importante et la plus incertaine depuis des années, le cartel faisant face à un choix difficile entre réduire son plafond de production pour tenter d’enrayer la chute du pétrole, ou se contenter de le maintenir, en s’engageant éventuellement à mieux le respecter.

Les ministres des douze pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole doivent se retrouver dans la matinée à son siège, situé dans la capitale autrichienne, pour élaborer un compromis.

Après des années de stagnation entre 100 et 120 dollars, le prix du baril de Brent a chuté de plus de 30% depuis juin, sa plus forte dégringolade depuis la fin 2008.

Le Brent (référence du marché pétrolier) et le WTI américain ont ainsi plongé ce mois-ci à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans, autour de 75 dollars le baril…..[…]