Pierre Gattaz, qui veut pouvoir licencier sans motif, crée une nouvelle polémique..

A chacune de ses interventions, le patron des patrons en rajoute une couche. Il connaît bien l’usage des « kleenex »que l’on jette quand on les a utilisé…..

La machine à clash. Tel pourrait être le surnom de Pierre Gattaz, le patron des patrons.

Après le Smic jeune, les 35 heures ou encore la suppression de certains jours fériés, le président du Medef crée à nouveau la polémique en proposant de sortir de la convention 158 de l’Organisation internationale du travail (OIT) qui oblige à justifier un licenciement.

Gattaz a présenté cette nouvelle idée dans un entretien accordé au journal libéral L’Opinion. D’après lui, sortir de cette convention permettrait de lever un obstacle à l’embauche en France: «la crainte des chefs d’entreprise de se trouver devant les prud’hommes s’ils rompent le contrat».

Si la France a signé cette convention 158 en 1982, l’Allemagne, souvent prise en exemple par le patronat français, ne l’a jamais ratifiée. Pour Gattaz en tout cas, la situation est telle qu’il «pense très sérieusement à une mobilisation» des chefs d’entreprise d’ici à la fin de l’année.

«Les propositions provocatrices du Medef qui tirent tout le monde vers le bas»

Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique, est la première à avoir réagi en qualifiant cet appel de «très conservateur». «Retourner avant 1946, c’est un peu archaïque», a-t-elle estimé sur Sud Radio. D’après elle, Pierre Gattaz «est dans une logique du bas coût, du low-cost. Il faut faire extrêmement attention».

Elle a toutefois tempéré son propos en expliquant qu’elle n’accusait pas le patronat, affirmant rencontrer «beaucoup de chefs d’entreprise qui sont dans le droit du travail et remercient pour les aides à la compétitivité». «Je pense simplement que le président du Medef, à force de vouloir en rajouter à chaque interview, peut-être, retourne dans un passé très, très lointain», a conclu la ministre…..

[…]

Lire l’article de Céline Boff pour 20Minutes

 

9 commentaires

  • thierry48

    info relayé avec des réactions et liens complémentaires.

    TRAVAILLEURS = ESCLAVES

    http://eco2013.eklablog.com/la-machine-infernale-est-en-route-a113040272

    • vaick

      et apres le travail gratuit,le droit de cuissage , on supprime les congés !!!
      encore un qui a totalement perdu la raison direct a la case des urgences psychiatrique
      la il y a un motif licenciement pour troubles mentaux grave perte total de tout sens commun

  • Grand marabout Grand marabout

    pierre ,tu va être licencier sans motif,également
    passe à la compta,bon à rien!

  • Berrurier

    Gattaz le vautour cherche une nouvelle charogne à dépecer….

  • Bardamu

    Créer une trappe à salaires en abaissant le smic et augmenter la précarité, voilà un excellent moyen pour vider les villes de sa main d’œuvre et ruiner le petit commerce !

    • PhildeFer

      Pas forcément tout le petit commerce…car les gens très pauvres vont rarement faire des kilomètres dans un hypermarché alors qu’ils n’ont les moyens d’acheter que quelques article pour moins de 10€ de budget…
      Je pense au contraire que le commerce de proximité, si il sait prendre le virage sans chercher à en abuser, pourra récupérer une partie de la clientèle de la grande distribution qui ne jugera plus utile (ou ne pourra plus) aller faire ses courses au supermarché..car en plus, il faut une voiture pour faire ses courses en gros…et ça aussi, ça va devenir un objet de luxe au dessus de leurs moyens pour un nombre croissant de Français…

  • PhildeFer

    Gattaz a la redoutable tâche de préparer les esprits à l’harmonisation de la réglementation du travail avec le modèle anglo-saxon… et la prochaine crise déclenchée afin de réduire les masses au même niveau de pauvreté/précarité que les pauvres Grecs aura pour tâche de leur faire adopter « avec joie » cet alignement de réglementation qui fera partie du TAFTA…

  • rouletabille rouletabille

    Chercher du travail hahahahaahahah
    ARRIVER à faire croire qu’il faut TRAVAILLER pour enrichir des gens et survivre à leurs dépends;hahahah,la PLUS grande supercherie après la secte de CROIRE en DIEU et au vote.
    Bof,les gens chemtraillés,vaccinés,ogéoménisés,hamburgés,pizzatés,gsmisés,meme parler est payable.
    bof
    C’est facile de comprendre qu’à la place des dirigeants ils feraient de meme,les flic sont un exemple d’imbécile servitude évidente,pour les gaméliens au service de la FRANCE ,hahahahahaha,avec un fusil ils sont prêt à TOUT.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • sirius28

    Incroyable que l’on puisse dire qu’un frein au licenciement puisse être un frein à l’embauche.
    Par contre si on enlevait son parachute doré, ça pourrait être un frein à l’incompetence.
    Ou que le personnel vote le montant de sa prime annuelle en fonction de ses actions professionnelles.

    On avait coupé la tête de notre roi pour quoi au fait?