Les citoyens européens manifestent contre le Grand marché transatlantique

Les articles sont nombreux sur le blog sur le sujet, n’hésitez pas à les faire circuler, à faire découvrir le danger autour de vous, tentez d’intéresser les gens, car nous subiront cette saloperie, nos enfants, ceux que nous aimons, l’environnement, tout ne sera que victime de ce « nouveau système » qui n’a qu’un seul but: le profit pour de grandes compagnies privées, quel qu’en soit le moyen!

Bien sur, je renvoie systématiquement sur le même sujet, mais il est un bon condensé de ce que cela représente. L’ignorance les rend plus fort, notre connaissance ne peut qu’aider à ralentir la mise en place de leur foutu « nouvel ordre mondial ».

Tafta, Ceta, Tisa : derrière ces sigles se cachent des NWOaccords de libre-échange et d’investissement négociés dans le plus grand secret. Et qui risquent de mettre en péril les normes sociales, financières, sanitaires, culturelles et environnementales en Europe. Ils permettront notamment aux multinationales de poursuivre les États devant des tribunaux privés d’arbitrage, hors de tout contrôle démocratique. L’accord Tafta (ou TTIP) prévoit de créer la plus grande zone de libre-échange au monde, entre les États-Unis et l’Union européenne. Tisa est un accord négocié dans la plus grande opacité par 50 pays, parmi les plus fervents défenseurs de la libéralisation, qui souhaitent l’ouverture du « marché des services » (éducation, santé, transports, télécommunications,…) à la concurrence internationale.

Une grande journée de mobilisation européenne est organisée le 11 octobre, pour dire non à ces accords commerciaux (voir l’appel ci-dessous). Plus de 300 actions, dont 60 en France, sont prévues dans 20 pays pour cette journée européenne d’action.

Sans doute effrayé par l’opposition grandissante à ces traités, le Conseil européen a décidé le 9 octobre de publier le mandat de négociation donné à la Commission par les États membres, concernant l’accord commercial transatlantique (TTIP/Tafta). Une transparence depuis longtemps réclamée par les ONG et syndicats européens. La publication de ce mandat de négociation « vieux de 16 mois » est « une farce », estime l’eurodéputé Yannick Jadot (EELV). Ce mandat de 17 pages est en effet disponible sur internet, suite à des fuites, depuis un an. Il en faudra plus pour lever le voile d’opacité qui plane sur toutes ces négociations commerciales.

Pour tout connaître sur les accords de libre-échange, voir notre dossier.

A lire également :
- Accord Europe – États-Unis : que nous réserve la plus grande zone de libre-échange du monde ?
- Tisa, ces négociations commerciales secrètes qui visent à accélérer privatisations et dérégulations

Voir la carte des mobilisations prévues en France (liste ici). A Paris, la manifestation part à 14h30, Place de Stalingrad.

L’appel européenAppel à une journée d’action décentralisée contre le TAFTA, le CETA et le TiSA [1] et l’agenda des multinationales – 11 octobre 2014

Journée européenne d’action contre le TAFTA : Réclamons la démocratie ! Renversons le pouvoir des multinationales ! Les peuples et la planète avant les profits !

Les associations, syndicats, organisations paysannes et militant-es de toute l’Europe appellent à une journée d’action pour stopper les négociations en cours du TAFTA, du CETA, du TiSA et autres accords de libre-échange, et à promouvoir des politiques commerciales alternatives qui fassent des droits des peuples, de la démocratie et de l’environnement une priorité.

Le TAFTA ou Grand Marché Transatlantique et le CETA sont les exemples les plus frappants de la façon dont les politiques commerciales et d’investissement sont négociées de manière non démocratique et dans le seul intérêt des grandes entreprises. Les négociations se mènent dans le plus grand secret, avec très peu d’informations livrées à l’examen public, alors que les lobbies y exercent une influence grandissante.

Si ces accords devaient aller de l’avant, les multinationales auraient le droit exclusif de poursuivre les gouvernements devant des panels internationaux d’arbitrage, indépendants des systèmes juridiques nationaux et européen. Ils permettraient de réduire les normes sanitaires et de sécurité via le marchandage d’une « harmonisation » transatlantique, et saperaient la capacité des gouvernements nationaux et locaux d’empêcher des pratiques dangereuses telles que la fracturation hydraulique [2] ou l’utilisation des OGM. Ils provoqueraient la braderie de services publics essentiels et conduiraient les travailleurs et les droits sociaux à une course au moins-disant.
Ces politiques sont étroitement liées au démantèlement en cours des normes sociales et à la pression pour privatiser les services publics au nom de « l’austérité », des « politiques de crise » et de l’augmentation de la « compétitivité ».

Article complet sur Bastamag

 

3 commentaires

  • lelievremilou

    Si certains veulent signer le manifeste :

    https://www.collectifstoptafta.org/citoyen-nes/article/toutes-et-tous-hors-tafta

    Mais peut être cela a déjà été soumis ?

  • article 35

    « Les citoyens européens manifestent »
    « Sans doute effrayé par l’opposition grandissante à ces traités »
    Doux Jésus, je ne doute pas seconde que les tenants du NOM fassent dans leur culotte . On manifeste, on écrit des articles, on commente sur les forums, on signe des manifestes et des pétitions…Tout cela doit les inquiéter au plus haut point .
    Quand on voit le résultat des référendums et le poids que l’opinion populaire a dans la balance …
    Sans déc , y a encore des gogos qui pensent changer les choses de façon légale et en douceur ?