« La France est finie » titre l’ensemble de la presse britannique

Mise à jour: Ajout d’informations

Tout va mal, les médias ne vous le diront pas explicitement, les politiques non plus, mais la situation est catastrophique, ce qui n’est plus vraiment un secret au delà des frontières… Et pour en rajouter une couche, en passant, la BCE a décidé de faire tourner la planche à billet, ils vont « ouvrir la vanne des liquidités » pour acheter des actifs pourris, histoire de faire tenir le système encore un peu…

Ce n’est malheureusement plus de l’alarmisme, ou du catastrophisme, les articles de presse se multiplient, et il serait peut-être temps de réaliser qu’actuellement, personne ne nous prépare réellement à ce qui va se dérouler dans le pays.

France faillite

Nos voisins d’outre-Manche sont attristés de voir l’état déplorable de notre pays. Ils l’expriment sans modération à la suite des déclarations d’Andy Street, le PDG de John Lewis, l’équivalent des Galeries Lafayette au Royaume Uni.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Nous évoquions récemment certains articles de presse de nos voisins suisses (ici ou encore ici). Il y a déjà quelques temps, nous évoquions les saillies « discourtoises » du maire de Londres ou l’appel de David Cameron aux entreprises françaises, ou celui encore du Gouverneur du Mississipi. Il y a eu aussi l’article de Newsweek ou les interventions « musclées » d’officiels allemands ou chinois… Mais nous n’allons pas reprendre la longue litanie des articles de presse étrangers (russes, américains, allemands, danois, hollandais…).

Contentons-nous de la dernière.

C’est dans le Times, mais repris dans l’ensemble de la presse britannique, que nous avons pu lire les déclarations dévastatrices tenues par Monsieur Andy Street, à Londres, lors de la remise des prix du concours John Lewis de start-up entreprenantes. Andy Street y évoque son dernier séjour à Paris, où il reçut une récompense « en plastique, ce qui est révoltant ».

Le PDG de John Lewis, l’équivalent des Galeries Lafayette au Royaume Uni, s’est écrié : « La France est finie ! » Il a décrit notre pays comme sclérosé, nos décideurs économiques comme irrémédiablement pessimistes et a appelé les entrepreneurs britanniques présents sur le marché français à s’en dégager avant la chute finale. Après avoir répété « La France est finie ! », il a ajouté : « Je n’ai jamais vu un pays malade à ce point… rien ne fonctionne et tout le monde s’en fout ! […] S’il me fallait la démonstration de ce qu’est un pays en déclin, je l’avais sous les yeux. À chaque instant que je voyais cela, je me disais : « Dieu aide la France ! »  » Vraiment, si vous avez investi dans du business en France, récupérez les rapidement. La croissance de la deuxième économie de la zone euro est scotchée sous la présidence de François Hollande… »

Source et article dans son intégralité: Maviemonargent.info via contrepoints.org

Petit ajout d’informations en rapport avec cet extrait de la dernière revue de presse de Pierre Jovanovic, assez explicite…

Et voilà: le plan de la banque de Lucifer est passé à la vitesse supérieure en France, et pas avec n’importe qui s’il vous plaît, avec François Fillon en personne, l’ancien Premier Ministre de Nicolas Sarkozy. Celui qui avait dit, déjà en 2007, qu’il était à la tête d’un pays en faillite. Il demande que 600.000 postes de fonctionnaires soient supprimés. Et pour le coup, mon estimation a été pulvérisée (!!!) de 450.000!

Wouaa !!! ???? !!!

Cela ne veut dire qu’une seule chose: que le crash des Bons du Trésor de la France n’est plus trop loin. « La suppression de 600.000 postes, via, levier majeur, le passage, en un an, de la durée de travail hebdomadaire des fonctions publiques de 35 à 39 heures. « Ceci représente en effet, appliqué à 5,2 millions de fonctionnaires, un gain de temps de travail de 12%, soit 600.000 postes. Cela irait donc de pair avec le non-remplacement de départs en retraite, la réduction du taux de réembauche et la revalorisation des salaires ». » lire ici les Echos.

Oui, sauf que cela ne fonctionne pas de manière aussi simple. La suppression de 600.000 postes entraîne la quasi suppression de l’armée et d’une bonne partie de la police. Il est difficile de croire que seuls les postes de la Sécurité Sociale et de l’Education Nationale suffiraient. Cela aménera par défintion l’abandon total de certaines zones où les gendarmeries survivantes seraient effacées. Mais lisez la suite, extrait:

Les Echos: En 2007, vous évoquiez un Etat en faillite. Et aujourd’hui ?
François Fillon: Je crains que la France ne soit à la veille d’un accident financier grave qui pourrait faire éclater la zone euro. Pour l’heure, notre pays ne tient que parce que les taux d’emprunt sont bas. Mais cette bulle n’est pas durable: pas de croissance, un chômage qui progresse, une dette qui explose et dépasse les 2.000 milliards, des déficits qui ne se résorbent pas et l’impossibilité de ramener le déficit sous les 3%, même en 2017… la crise ne fait que s’aggraver

En clair, ce qui inquiète Fillon, est que la France ne soit pas capable de rembourser ses Bons du Trésor, achetés avec de la monnaie de singe par les Américains et les Japonais (c’est Tokyo, avec sa 30e ou 45e planche à billets, qui achète majoritairement nos BdT actuellement)!!! Dingue. Que nous on va rembourser avec des vrais actifs!!!!!

Suite dans la revue de Presse de Pierre jovanovic.com

4 commentaires

  • Je l’ai dit il y a 4 ans : l’état est ruiné et va entrianer le pays dans sa chute.
    Même si c’est « amateur », je pense avoir fait une étude assez complète de l’état du pays : http://yoananda.wordpress.com/2010/09/23/la-france-en-ruine/

    C’est inévitable et ça ne date pas d’hier. Il faut remonter au moins aux années 80 pour comprendre.

    Cela signifie qu’on ne va pas se relever de si tôt, et même pire, vu le gouvernement actuel, qui a mis 2 ans pour comprendre que l’économie « c’est pas magique », on n’est pas au bout de notre déclin …

    Vu le niveau de l’enseignement dans l’école publique, on peut même prédire avec certitude, qu’une génération de cancre ne va rien donner de bon.

    Les anglais on malheureusement raison. La France est au tapis et n’est pas près de se relever.

  • Maverick Maverick

    Et la Marmotte … Aux dernières nouvelles, c’est l’Ecosse qui a fait un référendum sur son indépendance, pas la Bretagne . Leur économie ne va pas mieux que la notre, ce « French-Bashing » c’est du pipeau pour faire diversion, nous faire porter le chapeau quand tout va péter, et promouvoir l’idéologie néo-libérale (TAFTA, « réforme » du marché du travail, privatisations etc.). L’Anglais moyen adore, quand les médias de Rupert Murdoch lui bourrent le mou avec la nullité supposée des « Frenchies ». Au fait; Standards & Poors vient d’annoncer que la Grèce pourrait de nouveau être « en défaut » d’ici quinze mois ? Ils en parlent ?

    http://tinyurl.com/pmfhmg5

  • Hilaire

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Merci Maverick de remettre un peu les choses en place…
    Ces commentaires rosbifs sont puants d’arrogance et de suffisance.
    Ils n’ont absolument pas les moyens de se permettre de nous considérer comme étant « au tapis », eux dont la quasi totalité du pays appartient à trois lords despotiques…
    Si les merdias anglais nous montrent du doigt, soyez certains que c’est uniquement pour faire diversion, car leur pays est dans une merde noire aussi… quand aux ricains, n’en parlons même pas…