La drogue et la prostitution boostent le PIB britannique, bienvenue dans l’économie de la manipulation statistique

Souvenez-vous. Il y a quelques temps déjà nous vous alertions ici ou sur le fait qu’Eurostat avait donné comme consignes officielles aux pays membres de l’UE de comptabiliser les activités liées à la drogue et à la prostitution dans le calcul de leur PIB. Pour des raisons légales mais aussi morales, l’INSEE avait refusé de prendre en compte ces activités au motif qu’elles n’étaient pas « librement consenties ». D’autres pays de l’UE n’ont pas fait preuve d’autant de scrupules, dont nos amis anglais. Selon l’Office National de la Statistique d’outre manche, le trafic de drogue et la prostitution ont ainsi contribués au PIB britannique à hauteur de 0.5% en 2013, soit un près de 11 milliards d’euros. Quant on sait que les chiffres de la croissance britannique sont regardés avec envie par les membres du sud de la zone et que la politique économique anglaise est citée en exemple à suivre, chiffres de la croissance à l’appui, on saisit toute la perversité de ce genre d’indicateur économique… Auparavant c’étaient la Recherche et Développement qui avaient été officiellement intégrés dans le calcul du PIB. Malgré ces manipulations statistiques, la croissance reste pourtant proche de zéro dans la plupart des économies de l’UE, ce qui laisse à penser que sans ces artifices comptables, nous aurions des chiffres encore plus mauvais et probablement négatifs pour un certain nombre de pays comme la France ou l’Italie…

Notre époque est donc basée sur le trucage et la manipulation statistique, comme le montrent par ailleurs la manipulation des chiffres du chômage en France ou aux états-unis où de plus en plus de personnes sont tout simplement rayées des statistiques. Ainsi la seule raison pour laquelle le ministre de l’emploi Rebsamen a pu se féliciter de la baisse du chômage au mois d’Août (11 000 demandeurs d’emploi en moins selon la DARES), c’est que Pôle Emploi a rayé de ses listes 28 7000 personnes supplémentaires par rapport au mois précédent pour « défaut d’actualisation ». Ainsi le chiffre réel du chômage dans notre pays est plus proche de 5.5 millions que des 3.4 millions officiels. Les états-unis recourent également à des artifices comptables afin de manipuler les statistiques du chômage. Selon l’analyste économique Philppe Béchade, le taux de chômage réel, c’est à dire incluant les personnes découragées et ne recherchant plus un emploi, s’élevait à17 % en 2013. Ce décalage entre statistiques officielles et chômage réel s’observe par la baisse continue et spectaculaire de la population active aux états-unis, et donc des personnes qui sortent des statistiques officielles. Le taux d’activité est ainsi tombé à 63% en 2013 contre 66% avant la crise et le taux d’emploi est à son plus bas niveau depuis 30 ans. Les personnes ayant un emploi étaient 143 millions en février 2013, contre 146 millions en mars 2008. Et malgré cela, le gouvernement arrive à afficher un taux de chômage en baisse, magie des statistiques…

Alors que la croissance allemande est rattrapée à son tour par la récession généralisée dans l’UE et commence à souffrir des sanctions prises à l’encontre de la Russie et que le ministre de l’économie Sigmar Gabriel a annoncé que l’Allemagne ne parviendrait pas à réaliser son objectif de 1.8% de croissance pour 2014, on se demande quel nouvel artifice comptable les technocrates de l’UE vont bien pouvoir inventer pour masquer aux citoyens et aux investisseurs l’ampleur de la récession qui sévit en Europe…

Le trafic de drogue et à la prostitution ont contribué au produit intérieur brut britannique de l’ordre de 8,5 milliards de livres (10,9 milliards d’euros) en 2013, a-t-on appris mardi auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

Une porte-parole de l’ONS a précisé à l’AFP que la drogue et la prostitution représentaient environ 0,5% de la « richesse produite globale », telle que mesurée par le PIB.

L’institut des statistiques du Royaume-Uni a publié une révision des calculs du PIB, la base habituellement retenue pour estimer la richesse d’une nation, pour les années depuis la crise financière internationale.

Ces nouvelles données ont aussi intégré d’autres changements, dans le cadre de nouvelles normes européennes -les dépenses de recherche et développement (R&D) sont par exemple désormais comptabilisées comme un investissement et non plus comme de la consommation, idem pour le matériel militaire.

Au final, la nouvelle estimation du PIB du Royaume-Uni pour 2013, environ 1.713 milliards de livres (2.193 milliards d’euros), a été dopée de 8,5 milliards de livres par la prise en compte du trafic de drogue et de la prostitution. D’autres activités illégales, comme la contrebande d’alcool et tabac, étaient elles déjà comptabilisées.

Malgré l’intégration de l’ensemble des modifications apportées au calcul (drogue, prostitution, R&D, équipement militaire entre autres), la croissance britannique a été confirmée au même niveau, 1,7%, en 2013.

A titre de comparaison, en Espagne l’institut national de la statistique (INE) a estimé que ces activités avaient représenté 0,85% du PIB en 2010, seule année où elle a fourni une estimation de leur ampleur. Cette année-là, elles avaient atteint quelque 9,2 milliards d’euros.

L’institut européen des statistiques, Eurostat, avait donné jusqu’au mois de septembre aux Etats membres pour intégrer le trafic de drogue et la prostitution dans leurs statistiques nationales, estimant qu’il s’agissait de transactions commerciales consenties librement. Ces nouvelles normes ont créé la polémique dans plusieurs pays. La France a refusé de comptabiliser la prostitution estimant qu’elle n’était pas « une activité commerciale librement consentie ». La Suède, où « l’achat de services sexuels » est un délit, a affirmé ne pas avoir d’ajustement à faire.

Source : 7sur7.be

Guillaume Borel pour les moutons enragés

17 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Ont ils inclus dans les statistiques les chiffres de la prostitution enfantine.
    Au vu du nombre de scandales pédophiles en Angleterre, ils devraient être sortis de la merde.

    http://dondevamos.canalblog.com/

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    si ça c’est pas de l’incitation

    où est-ce qu’on postule pour être trafficant de drogue, j’ai cherché sur les sites d’annonces d’emplois, j’ai pas trouvé

    • Thierry92 Thierry92

      A quand la décoration de l’Ordre de la Jarretière pour les narcos trafiquants et les proxénètes ?

    • Ce n’est pas de l’incitation, cher Esprit Loup. C’est de la mise en condition.

      On casse l’éthique.
      Puis on cassera l’habitude.
      Ensuite on cassera la loi.
      Et enfin, on intégrera pleinement ces activités dans le quotidien.

      Mammon ne connaît qu’une morale: ce qui fait grandir l’argent, et donc son pouvoir, est éthique. C’est la seule logique.

      Terrorisme capitaliste…

  • yoananda

    parce que maintenant les dealers et les putes remplissent une fiche d’impôt et paye l’IR ?
    lol
    Vous imaginez en France les dealers manifester pour pas payer l’impôt sur les grosses fortunes ? hahaha

    • rouletabille rouletabille

      Catastrophe s’ils font grève ..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Ender Ender

      XXXII. Prostitution
      580
      Les revenus tirés de la prostitution doivent, en application du 1 de l’article 92 du CGI, être regardés comme relevant de la catégorie des bénéfices non commerciaux (CE, arrêt du 4 mai 1979, n° 9337).
      XXXIII. Proxénétisme

      590

      Les subsides perçus de personnes se livrant habituellement à la prostitution constituent pour le bénéficiaire, des revenus imposables dans la catégorie des bénéfices non commerciaux. Le contribuable ne saurait invoquer le caractère délictueux de son activité pour soutenir que les ressources qu’il en tire ne sont pas imposables (CE, arrêt du 5 novembre 1980, n° 13222).
      http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/2824-PGP

      • rouletabille rouletabille

        Hahhaahah
        Merci ENDER les Bénéfices liés à la prostitution ne sont pas commerciaux mais BÉNÉVOLES hahahahah
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • kalon kalon

        « Le contribuable ne saurait invoquer le caractère délictueux de son activité pour soutenir que les ressources qu’il en tire ne sont pas imposables »
        Les braqueurs de transport de fond n’ont qu’a bien se tenir car ce n’est plus la correctionnelle qu’ils risquent, mais pire, le redressement fiscal !
        Ils ne savent plus quoi inventer comme connerie ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Electra

    Je voudrais pas tomber dans les clichés, mais si jamais certains pays d’Asie faisaient pareil, le PIB mondial pourrait gagner facilement plusieurs points, ils y penseront surement un jour.

  • Maverick Maverick

    Heu … La masturbation est-ce devenu de l’évasion fiscale ?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif