Tout quitter pour une vie plus simple

C’est le genre de témoignage qui peut donner espoir, envie ou qui peut aider à se décider… Tout quitter pour une vie meilleure, une vie loin de la pollution, du bruit, des problèmes habituels… Bien sur, il y aura toujours des obstacles et des contraintes, mais différents de ceux de notre vie de tous les jours, le stress ne sera surement pas le même.

Alors, pour ceux qui ont cette envie un jour de tout quitter, pourquoi pas? Allez, un peu d’espoir avec ce témoignage, c’est le premier pas qui est le plus dur paraît-il…

20140222_173607

A force de passer du temps sur le net, on découvre de nouvelles choses. Ces choses qui vous parlent beaucoup plus que celles que vous vivez au quotidien. On se questionne, on se demande si l’on vit vraiment la vie que l’on souhaite. On continue à surfer et on découvre que d’autres ont changé de vie. On se met à rêver…

Un beau jour, la coupe est pleine. Un énième évènement vient peser dans la balance, vous confortant dans l’idée que cette vie n’est définitivement pas ou plus pour vous. Fini de trouver des excuses, fini les prétextes. Cette fois c’est décidé, on se lance…

C’est un peu comme cela que c’est arrivé pour nous. Depuis toujours nous avions envie de liberté, d’espace, de nature, d’animaux,… Mais surtout d’un retour aux choses simples. Nous n’en pouvions plus de ce monde surfait ou le paraitre est plus important que l’être. Nous n’en pouvions plus de regarder nos filles déballer leurs cadeaux les uns après les autres sans même y prêter attention.

Il y a tellement de choses qui nous insupportaient dans cette ancienne vie que l’on se demande à présent comment cette décision est arrivée si tard. Mais il y a tellement d’excuses que l’on arrive à trouver pour ne pas franchir le cap. Certains en trouveront toute leur vie, mais pas nous !
Nous avons donc décidé de revendre notre maison familiale fraichement terminée. Celle là même que nous avions bâtit de nos propres mains durant 3 ans. Nous venions à peine d’en finir avec la poussière que nous décidons de revenir à la terre ! Et oui, car c’est bien de cela qu’il s’agit. Nous voulions d’un retour à la terre. Revenir aux choses simples. Inculquer à nos enfants d’autres valeurs plus profondes et essentielles. Qu’ils puissent connaître la joie des cabanes dans les arbres, de courir dans la campagne et le plaisir de déguster une tomate bien rouge coupé au jardin.

Nous avons trouvé un bout de terre bordé de prairies agricoles où passe une paisible rivière. Un lieu de rêve que l’on transforme petit à petit en jardin d’Eden grâce à la permaculture. Nous y avons posé un mobil home, sorte de petit chalet que l’on peut trouver dans les campings. Tous les jours nous tentons d’améliorer notre confort et notre autonomie. Initialement nous n’avions pas d’eau ni d’électricité. Les soirées se faisaient à la bougie. Cela a été un changement radical. Nous avons à présent l’électricité et internet grâce à la générosité d’un voisin. Pour l’eau, nous remplissons chaque mois une citerne de 1000l. Les toilettes sont sèche évidement. Comme cela fait du bien de ne plus avoir ce sentiment de gaspillage quotidien. A terme, nous aimerions ne plus dépendre du système.Cela fait à présent deux ans que nous vivons sur notre terrain. La vie n’y est pas toujours facile mais tellement loin des futilités du monde qui nous entoure. Les problèmes deviennent plus simples et plus faciles à résoudre. Nous vivons les jours les uns après les autres en essayant de profiter de l’instant présent. Nous apprenons à (re)vivre (tout)simplement…

Source+photos supplémentaires sur Verslautonomie.wordpress.com

 

22 commentaires

  • laspirateur

    Oui plutôt que d’être l’esclave des esclaves pourquoi pas! D’avoir pensé que l’homme était l’outil idéal au développement économique a conduit à toutes les dérives que l’on connaît. Aucun homme n’a à cœur d’être le prisonnier d’un système dont il est totalement exclu par la raison. Vivre par ses moyens oui mais faut-il en avoir les moyens!

  • yoyo

    Hélas il y a beaucoup de communes où tu ne pourrais pas installer un mobil home de manière permanente ! En france on n’aime pas les « nomades » (pas qu’eux d’ailleurs !).

    • Maverick Maverick

      Faut juste s’assurer de maintenir le Mobil-Home en état de rouler; si c’est un bungalow posé, un jour ou l’autre on risque des ennuis pour des histoires de permis de construire, d’assurance, etc.
      Légalement, le camping et la résidence, ce n’est pas la même chose … Pareil pour les arrangements de gré à gré avec le voisin sympa, il n’est pas éternel. Et les cons et les casse-pieds finissent toujours par vous retrouver :-(

      • Bardamu

        Le mobil home = mauvais plan !

        Le mobil home comme la caravane ou le camping car, le plus gros problème c’est l’étanchéité de la cellule. Une fois les premières infiltrations constatées, t’en au max pour 2-3 ans avant que tout te tombe sur la tête.

        Sans parler des ennuis administratifs …

      • yoyo

        Il faut bien choisir sa petite commune, en cours de désertification peut-être ? Mais même là, pollués par la télé terreur, l’accueil risque de ne pas être très chaleureux !

        Une petite location à 100 €/mois ou moins semble plus sûre !

        http://www.leboncoin.fr/locations/675262649.htm?ca=21_s

        Dans tous les cas, il est probable que la mobilité sera d’un grand secours !

        Sinon, il y a l’étranger, avec le petit problème des visas…

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    « Nous avons à présent l’électricité et internet grâce à la générosité d’un voisin. »
    Branché sur le compteur EDF du voisin ???

    « Pour l’eau, nous remplissons chaque mois une citerne de 1000l. »
    De quelle provenance ???
    eau de pluie, eau de source, eau de la commune ???

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    tout quitter,tout simplement

    bang!

  • Bardamu

    Pour ma part, je commence à être un peu vieux pour prendre le maquis et en même temps trop pauvre pour m’offrir une fermette à retaper. Alors quand la pression commence à monter dangereusement à l’intérieur de la marmite : je prends mon vélo, mes sacoches, ma tente et je me barre pour plusieurs jours/semaines/mois.

    Tiens, j’en profite pour vous balancer le blog d’une rencontre, David sur les routes d’Europe depuis bientôt 3 ans :

    http://www.cyclonomas.com/

    • yoyo

      Oui je crois que c’est une très bonne solution ! Il y a aussi des hébergements gratuits entre cyclo-touristes via certains sites web. J’ai fait pas mal de petites ballades en Chine et c’était vraiment le bonheur !

  • solucetomnibus

    Ca fait du bien de lire ça ! Pour ma part j’ai quitté la ville en 1984 … Je n’ai jamais supporté cette véritable prise d’otage des populations autrefois rurales par les « marchands du temple » pour les empiler dans des stalags qui n’on plus d’urbains que le nom : Dans la France d’avant, urbanité avait sens de politesse, de courtoisie !!
    Bravo donc à vous les jeunes ! Les campagnes sont exangues, nos belles maisons rurales traditionnelles tombent en sucette pour beaucoup : Achetez un lopin et une maisonnette, cultivez votre jardin, mettez quelques poules et lapins, ayez un petit revenu pour payer ce qui n’est pas négociable (assurances, carburant, etc ..) et puis … Vivez heureux, soyez ingénieux (avec internet, des portes s’ouvrent !), cultivez l’enthousiasme (en grec : Le Divin en soi), la fierté d’être chez vous, sur un lopin de la terre de vos Ancêtres … Allez, bon vent à tous et bon courage : Soyez certain que la Providence sourit aux audacieux ;)

    • Maverick Maverick

      Je dirais même que c’est le moment d’en profiter; si YouTube était payant, jamais je n’aurais pu apprendre autant de choses (utiles et inutiles je m’en fous, je suis accro! J’aurais jamais eu l’idée du « beer can chicken » avec de la Faro ou de la Guinness :-) )
      Et ça va finir par arriver; Internet apporte trop de liberté, ils commencent déjà à couper le robinet, entre la lutte contre le terrorisme, la Neutralité du Net proportionnelle à la bande passante (facturée), la Pieuvre Gogol … Bougez-vous! Si vous ne partez pas « au vert », passez au moins à Linux, et participez à l’Open Source. C’est « Open », tout ce qu’il faut c’est de la bonne volonté! Sinon demain, vous vivrez tous dans la peur qu’on vous coupe votre accès au Cloud. Si c’est pas un lopin de terre, gardez au moins votre indépendance/liberté numérique …

      PS : Je ne parle pas de donner du fric; rien que de la place, de la bande passante et du temps machine, de la traduction … il y a plein de façons d’aider.

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      Tout ça est très juste et très réaliste , je suis d’accord à 100% .
      C’est juste du bon sens.

      Par contre dur dur la connexion ce soir avec les moutons!
      .
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif