Référendum en Ecosse: les rumeurs de fraude s’amplifient

Nous ne verrons pas une telle information faire la Une des médias classiques, car celle-ci mettrait en évidence une trahison possible vis-à-vis de la population écossaise! Si réellement fraude il y a eu, alors cela signifierait que le OUI pouvait l’emporter, et que l’Écosse aurait pu finir indépendante, avec des conséquences désastreuses au niveau de l’Union Européenne.

Bien sur, cela peut sembler n’être qu’une rumeur, mais elle est déjà suffisamment sérieuse pour qu’un site extrêmement sérieux et à la réputation solide s’y intéresse: Zerohedge. Les raisons étant simples: si jamais l’Ecosse avait obtenu son indépendance, cela aurait ouvert une voie magistrale à d’autres mouvements indépendantistes européens qui eux aussi, souhaitent ne plus subir les décisions ubuesques et pro-transatlantistes de l’Union Européenne. Ces mouvements séparatistes sont au nombre de 22 suivant la représentation publiée sur le site Zerohedge.

europe-separatist-movement

Le blog Ray Distance, quand à lui, a proposé un article sur le sujet, un des rares pour l’heure sur la ré-infosphère:

A Glasgow, « La police enquête sur dix cas de fraude électorale. »
Les électeurs se sont rendus dans les bureaux de vote et se sont apercu que des gens avaient déjà voté en utilisant leurs noms.
Les agents de police ont retirer les bulletins de vote concernés.
Les papiers étaient de 10 boîtes différentes sur Glasgow, et ne se concentrent pas dans une région.

une alarme incendie a entraîné l’évacuation de l’immeuble où le vote était compté.
A Dundee, dans une forte zone de OUI, le vote a été suspendu deux fois en raison des alarmes d’incendie.

Dans Dundee, des bulletins de vote «oui ont été repérés sur un« Non ».

On prévoyait que le comté connu sous le nom Clackmannanshire  vote OUI.
Mais il a été annoncé que le NON avait obtenu 54% des voix dans Clackmannanshire.
En Ecosse, dans son ensemble, le NON a obtenu plus de votes que les sondages avaient prédit.

 « des enfants de trois ans ont été inscrits pour voter et ont reçu des cartes de vote. »

Selon Scotland on Sunday « une plainte officielle doit être faite au directeur du scrutin au Conseil Ayrshire après que les activistes ont découvert qu’au moins quatre enfants de la région âgés entre trois et 11 ans avaient reçu des cartes de vote. »

En 1979 dévolution référendum, certaines personnes décédées ont  voté.
http://www.dailyrecord.co.uk.

Maureen Mackay dit sur « Scotland on Sunday: « Le problème est que notre système électoral indique que tout ce que vous avez à faire, est de dire où vous habitez. Il n’y a pas de vérification sur qui vous êtes. Ni de savoir si tous les votes enregistrés pourraient être utilisés par des adultes au nom de ces enfants. « 

un sondage a révélé. qu’un écossais sur quatre croit que le Mi5 travaille avec le gouvernement britannique pour empêcher l’indépendance,

Le sondage a révélé aussi que beaucoup pensaient que le vote référendaire serait truqué.

Article intégral+vidéo sur Ray Distance

Une fraude ne serait réellement pas étonnante dans le contexte actuel, surtout si au final cela peut affaiblir le pouvoir européen, toujours en négociations secrètes (mais négocie-t-on réellement avec les Etats-Unis?) pour la mise en place du traité transatlantique.

Pour les non-anglophones, une traduction même dans les grandes lignes de l’article du site Zerohedge serait la bienvenue.

 

27 commentaires

  • Norbert

    Moi,je pense que le référendum a été voulu par l’UE.
    Ne soyons pas naif!!!!!

    Le fédéralisme,c’est l’Europe des régions(plus facilement manipulable) qui affaibliront les nations jusqu’à les faire disparaitre ,tel est le but de l’élite et des lobbys.

    Les indépendantistes sont à la solde de l’UE(comme les Bretons qui après s’ètre séparés de la France et les catalans de l’Espagne )resteront Européens.

    N’oubliez pas qu’il y a déjà eu discrètement l’année dernière et dans le dos des Français un référendum pour l’indépendance région Alsace_Lorraine(je crois du moins dans cette région là).
    Heureusement,ils ont dit » non ».

    • Natacha Natacha

      « Le fédéralisme,c’est l’Europe des régions(plus facilement manipulable) qui affaibliront les nations jusqu’à les faire disparaitre ,tel est le but de l’élite et des lobbys. »
      Je partage ce point de vue. Tout est bon !

      • sceptique

        Je reste dubitatif: le but des globalistes européïstes est de disloquer les états nations en districts de production, pas de créer davantage de « petites patries » dotées d’identités régionales et historiques fortes. Je pense qu’effectivement, l’indépendance écossaise aurait été un désastre pour l’UE, car cela aurait créé une entité régionale autonome vis à vis des traités UE, ayant la main-mise sur des réserves d’hydrocarbures conséquentes, sachant que ce n’est pas la principale richesse des partenaires de l’UE, déjà en crise sur cette question avec l’histoire ukrainienne et les sanctions idiotes votées contre la russie. Il n’est que de voir la réaction des médias de l’Oligarchie globaliste -dont l’un des sièges est la City- pour s’en rendre compte: les articles sur Ria Novosti, plus un article sur l’organe de l’establishment néo-cons « New-York Times » (cf. l’article critique de Pat Buchanan: http://www.unz.com/pbuchanan/what-would-braveheart-do)
        Plus les articles souvent enrichissants de Globalresearch.ca, qui ne sont pas toujours traduits sur mondialisation.ca (site jumeau).

      • paprika

        Pierre Hillard le développe admirablement bien.

    • vaick

      oui norbert tu as tout bien compris
      des regions pour supprimer les etats et le pouvoir centrale controlè par l ue ,les banksters et derrière tout ca les usa.
      l europe sera totalement inféodée et soumise a la dictature mondiale des us
      ils appellent cela ne nouvel ordre mondial

    • Nevenoe Nevenoe

      N’importe quoi, vous n’avez rien compris.
      Une Europe des régions ce n’est pas une Europe avec l’Ecosse, la Bretagne, la Catalogne, le Pays Basque etc indépendants mais avec des régions sans âme genre grand ouest avec fusion Bretagne+Pays de la Loire.

      Ce que vous appelez des régions sont en fait des nations dans lesquelles les nationalismes et les identités sont plus forts que dans les pays qui les occupent.

      L’UE remplacerait des Etats collabos comme la France et la Grande Bretagne par des nouvelles nations avec une identité encore plus forte alors que le but de l’UE est de détruire les cultures européennes.
      Ca irait à l’encontre de leur projet.

      D’ailleurs les institutions financière et les dirigeants de l’UE ont clairement menacé les Ecossais pour les dissuader de voter « OUI »

      Réfléchissez un peu.

      • voltigeur voltigeur

        Bonjour Nevenoe ♥♥
        Il me semble qu’il serait plus compliqué pour les USA (avec TAFTA)
        de discuter avec des régions indépendantes, qui veulent garder leurs valeurs, qu’avec des
        rassemblement de régions réduites à 15 (merci Hollandouille).
        Il y a de plus en plus de villes et villages qui se déclarent hors le projet
        assassin qu’est ce traité… (ce n’est que pour la forme, mais la volonté
        de résistance est là).
        S’il y avait des régions autonomes, est ce qu’on arriverait à contrer cette
        horreur annoncée?
        Est ce possible? ça c’est la question qui fâche… ♥♥

      • Nevenoe Nevenoe

        Là les États européens sont complètement soumis et c’est même pire : ils sont actifs et volontaire dans le processus d’autodestruction des Nations. Aucune résistance n’est en vue donc aucune raison de bouleverser les choses. Alors qu’avec des regions-nations il en irait probablement autrement.

  • Norbert

    MESSAGE IMORTANT:

    Ce samedi 21 septembre, vous pourrez assister pour la 1ere fois dans un grand média:
    Sur France 2 dans l’émission de « Ruquier » dans « on n’est pas couché » et en 2eme partie donc assez tard,à l’interview durant 50 minutes de François Asselineau de l’UPR.

    Pour ceux qui connaissent l’émission ,on sait qu’il va se faire malmener par des abrutis de Journalistes sans foi ni loi.
    Du spectacle ,de la franche rigolade bien franchouarde,tout cela pour camoufler leurs incompétences et en bon chiens de garde du gouvernement prèt à bouffer celui qui ose remettre en cause l’ordre de la connerie établie.

  • Les médias de masse sont déjà de la partie, c’est qu’on tient le bon bout:

    une vidéo fait fantasmer les adeptes de la théorie du complot qui assurent que le vote a été truqué

    http://www.huffingtonpost.fr/2014/09/19/referendum-en-ecosse-video-theoristes-complot-vote-truque_n_5849266.html

    Ce passage est d’une naïveté sans borne:

    « Si vous pensez que l’une des plus vieilles démocraties, le Royaume-Uni, a truqué son référendum, il faut vous ressaisir ».

    Dans les faits, les fraudes électorales sont plus courantes qu’on ne le pense. Du temps de Bush, on y a eu le droit et j’avais lu un article qui parlait d’irrégularités aussi pour Porochenko, etc…

    Si on prend l’exemple du référendum de l’Irlande en 2009 pour le traité de Lisbonne, on voit dans cette vidéo un homme retirer une urne électorale à l’arrache avant le décompte du jour suivant:

    vidéo:https://www.youtube.com/watch?v=t764ACqXK3M

  • gege_al

    Il faut arrêter vos délires, il y a eu 400 000 votes de différence sur 4 millions d’électeurs, alors soit ils sont très très forts et les partisans du Oui sont aveugles soit c’est des conneries.

    Là c’est pas les élections de Bush et Gore où ça s’est joué à la fin avec des magouilles, là les indépendantistes ont pris une raclée! Et encore, ça aurait pu être pire, car les très jeunes pouvaient voter et les immigrés aussi.

    Faut arrêter de voir les complots à tous les coins de rue, ça disqualifie votre site!

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Et pourtant, la vidéo est accablante non !

      Juste pour info, 400 000 voix ne fait en réalité que 200 000, car plus 200 000 pour le Oui ça fait 200 000 de moins pour le Non, donc ça fait que 200 000 d’écart quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Eh oui, 200 000 voix sur 5 millions d’habitants à l’échelle du territoire, c’est pas bien difficile à truquer. S’ils ont géré ça comme en Irlande en 2009, leur référendum ne vaut rien.

  • vanvoght

    il faut rester réaliste , simplement . les British avaient énormément a perdre avec cette indépendance . 30 % de perte net pour la reine ; plus de pétrole etc ….
    même s’i n’y a pas eu de trucage a proprement dit , il faut savoir que 25 % des électeurs sont des anglais qui travaillent en écosse . suffisant donc pour faire pencher la balance ;
    si seul les vrais écossais de souche avaient le droit de voter , leur indépendance ils l’auraient gagné .

  • paprika

    L’indépendance des régions ne les gêne pas du tout ! c’est ce qu’ils veulent ! Ainsi, les nations disparaissent et ne sont plus que des euro-régions désarticulées. Pierre Hilard l’explique très bien.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    A tous ceux qui disent que L’UE veut une Europe des régions, lisez le commentaire de Nevenoe et faites des recherches sur le Blog ce sujet a été traité un bon nombres de fois.
    Les Régions version EU ce n’est pas seulement un mixe de région national comme on l’a vu chez nous récemment mais aussi de mixer des régions de différents pays de L’EU. Le but étant biensûr de casser l’identité national et régional. Ainsi les conflits seront plus facile à canaliser sans parler de l’opposition entre les régions. Ils appellent ça des conflits ethniques en Afrique c’est exactement la même chose on crée et entretient le cahos pour reigner.

    • Tout à fait, les mondialistes veulent dessiner l’Europe à leur sauce pas simplement laisser faire les désirs d’indépendance de chacun. Un peuple qui s’émancipe est justement plus difficile à soumettre.

      Il n’y avait donc aucun chance que ce référendum passe à mon avis. Les dirigeants ne laisseraient jamais le peuple prendre une telle décision. Ils nous donnent l’illusion d’avoir le choix, en fait on ne l’a pas, on ne l’a jamais eu.

      • Nevenoe Nevenoe

        Exactement.

        Et puis pour en revenir au référendum, comme le dit vanvoght, il y a 500 000 Anglais en Ecosse qui ont voté : autant dire qu’ils ont voté NON dans leur immense majorité.
        Sachant que 1,9 millions d’électeurs ont voté NON on peu en conclure que les Ecossais ont majoritairement voté OUI.

        Comme en Irlande du Nord où les protestants sont en fait les descendant de colons anglais donc pas Irlandais alors que tout le monde nous présente ce conflit comme religieux.
        Sachant que l’IRA est à l’origine d’inspiration communiste c’est franchement ridicule…

  • Bardamu

    Ce référendum est tombé trop tard de toute façon. Les Écossais se sont fait plumer en beauté. A penser qu’avec le pétrole de la mer du nord, ils auraient pu avoir le train de vie des Norvégiens !

    Au lieu de ça, il a servi à financer la libéralisation de l’économie anglaise et la guerre aux Malouines sous l’ère Thatcher. Maintenant c’est trop tard, ils n’auront que les miettes : d’ici 2030, les réserves d’or noir seront à sec.

    • Nevenoe Nevenoe

      Oui trop tard car le grand remplacement a aussi commencé chez eux : il fallait le faire dans les années 80.

    • Cleamolette

      J’espère qu’un jour ils deviendront quand même indépendants. En espérant qu’un référendum sera relancé au vu des fraudes, mais ça m’étonnerait beaucoup de la part de Cameron…