Scandale à la SNCM

Un petit rappel, certes datant d’il y a quelques années (2005), montrant bien que la SNCM actuellement en pleine tempête financière, n’a pas un passé des plus clément dans le domaine… Actuellement, la seule véritable issue pour la SNCM est le redressement judiciaire, mais si les comptes n’avaient jamais été trafiqués comme indiqué dans cet article, peut-être que justement la compagnie n’aurait jamais été confrontée aux difficultés officielles?

Allez, petit rappel pour ne pas oublier…

Depuis des années, le personnel de la compagnie se partageait une partie importante du produit des ventes réalisées sur les ferrys (tabac, alcool, restauration…). Dans la foulée, de véritables trafics s’étaient organisés.

INCROYABLE : à la SNCM, marins et
syndicats se partageaient depuis des lustres et en toute illégalité une partie importante de
l’argent des ventes à bord (tabac, alcool, restauration, produits dérivés…) effectuées pendant
la traversée entre le continent et la Corse. Certains d’entre eux, paraît-il, n’hésitaient pas
non plus à prélever leur dîme sur les stocks de vivres de la compagnie : charcuterie, salaisons,
viande, poisson, boissons… se retrouvaient ainsi discrètement soustraits au moment des embarquements.


Voilà, selon nos informations, la découverte plus que surprenante faite par des experts liés aux futurs repreneurs ainsi que, semble-t-il, par les pouvoirs publics qui, alors que le conflit battait son plein, ne souhaitaient surtout pas ébruiter l’affaire.

« Un élément de politique sociale ».« C’est en épluchant les comptes de la SNCM que l’on a compris qu’il y avait un petit problème sur les ventes à bord », a confié à notre journal un des spécialistes ès chiffres proche du dossier. « Alors que la compagnie concurrente Corsica Ferries annonçait réaliser presque un tiers de son chiffre d’affaires grâce à la seule vente de produits dérivés à bord de ses navires, ce qui représente des sommes importantes, la SNCM, elle, présentait un bilan quasi nul sur ce poste. »
« Vous ne commercialisez pas de produits à bord ? » s’enquiert, surpris, l’expert auprès de la direction de la SNCM. Réponse très ennuyée : « Si, mais cela ne figure pas totalement dans la comptabilité, c’est chez nous un élément de politique sociale ». Un aveu pudique pour indiquer que l’on avait volontairement choisi d’abandonner – là aussi en toute illégalité – la gestion de cette lucrative activité. D’ailleurs, sur le Vieux-Port, les langues
commencent à se délier depuis peu.

Source et fin de l’article sur Le Parisien. Merci à Gimajine pour l’info et le lien

 

 

16 commentaires

  • .Mario-Bros.

    pfff tous des escrocs et après ils disent oui heu on est pas assez payer euh …

    vivement qu’ils coulent …http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • yann

    Vous avez vu que l’article date du 17 octobre 2005 ??

    • voltigeur voltigeur

      Moi je l’ai vu, puisque je l’ai reçu aussi, et pas posté.
      Mais vu les difficultés de cette compagnie, il est probable
      que ce scandale ait perduré dans le temps, comme je n’ai
      pas pu le vérifier, je me suis « abstiendue » :) ♥♥

    • Merci de me l’avoir signalé, je n’avais pas vu! Mais je tente de rattraper le coup avec une petite intro adéquate…

  • alioch

    C’est une vieille histoire qui avait fait du bruit à l’époque.
    http://www.leparisien.fr/economie/scandale-a-la-sncm-17-10-2005-2006389771.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

    La paix sociale était remise en question chaque année par un véritable chantage, au grand bénéfice des compagnies italiennes voisines.

  • meou

    Bonjour je suis étonné que ce site d’habitude perspicace par ses informations qui sortent des sentiers battus de la propagande habituelle des merdias se laissent piéger par un article datant de 2005 année de la privatisation. Cette il y a eu des abus lorsque la compagnie était publique mais pourquoi stigmatiser l’ouvrier alors que dans ce cas précis la sncm (entreprise publique à la base qui effectue des traversées corse continent dans le cadre d’une délégation de service public donc qui n’est pas censé être rentable le tourisme portant ses fruit 2 mois dans l’année le reste du temps c’est pour combler le problème de l’insularité) servis que de variable économique à la mise en place d’un système opaque de dumping social. La SNCM est une entreprise fançaise avec des ouvriers français ou du moins payés aux conditions sociales française. Comme toute société de transports public elle reçoit des subventions. Hors la corsica ferries principal conccurent navigue sous pavillons italien bis c’est à dire officiers italiens et le reste communauté européenne sous oayé principalement de Roumanie. Donc aucune charge sociale reversée en France par contre depuis 10 ans c’est plus de 150 millions d’euros de subventions de part la France et autant de l’Italie. Ceci avec nos impôts donc . Pour ce qui est des marins sncm dont je fais parti après 7 ans d’embarquement en cdd je vais sûrement me retrouver au chômage dans les jours qui viennent. Et tout ceci pour le plaisir de l’oligarchie libérale qui dirige le monde. Pour info la sncm a été donné à veolia lors de la privatisation et en 8 ans ils ont dilapidé tous les actifs de la compagnie et s’en sont mis plein les poches (ex: butler capital) donc avant de publier de la pure propagande pose toi les questions qui sont l’essence même de ton site. Je rappelle qu’un des but du nom est de supprimer tous les services publics. Allez ciao les moutons

    • kalon kalon

      Heu, « stigmatiser l’ouvrier » !
      Si il part avec 30 % du chiffre d’affaire, il faut quand même se poser des questions outre que le déficit chronique de cette société était renfloué avec l’argent de la collectivité !

      • meou

        D’où tu sort ces chiffre la compagnie était bénéficiaire jusqu’à la privatisation en 2005. Continuez à croire ce qui vous arrange s’a m’est égal je ne prétend pas a changer quoi que se soit a lvos préjugés . Tia raison y a que des voleurs à la sncm tu as tout compris. Même les sites « alternatifs  » ne sont pas si alternatifs finalement.

  • matmatol

    meou, « payé aux conditions sociales françaises »???
    Annonce d’un corse matin du mois de mai:
    « La SNCM recrute un comis de cuisine à 3600 eur net »

    Je l ai vu de mes yeux, 3600 net 15j en mer/1 mois à terre

    On signe ou svp?

    basta, basta
    il est vraiment temps que ça s’arrete, je suis contre la privatisation à outrance mais cette nationalisation là non merci

    • meou

      Matmatol la encore c’est de la désinformation un assistant chef de cuisine n’est pas un commis il est le poste le plus haut en cuisine après 30 ans de boîte donc non ce n’est pas tout le monde qui a ces salaires la et la liste est longue sur les inepties qui circulent dans les médias sur ce sujet. Bref c’est juste ce qui attend le reste des transports public à savoir SNCF et airfrance sous couvert de grèves patin et couffin on va nous lowcostiser tout ça. Et tout le monde se réjouis de la perte de milliers d’emplois au profit encore de la finance.

  • meou

    Et c’est 15j/15j les congés en saison le reste de l’année c’est 3 semaines embarqué et 15j maison. A l’année un marin travaille 196 j donc 24)24 à bord contre 210J pour une personne à terre qui est donc chez elle tous les soirs. Les médias et politiques mentent sur tout à longueur de journée et vous croyez qu’ils font exception avec la SNCM…….

  • lily

    oui Meou dit vrai..
    comme partout y a des moutons noirs
    et de deux, comme ceux qui partent pour des semaines sur un bateau avion ou transport pour le travail, pas de week end (donc sans voir leur famille) ont ces salaires justifiés..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • matmatol

      ouai mais faut avouer que chez la concurrence c’est pas la fete, j’ai pris les 2 compagnies et c’est différent a tous points de vue, corsica ferries ils triment, le mec qui accueille se retrouve au snack et le matin refait les chambres avant d’aller sur le pont.
      Maintenant, je comprend bien que (comme dans tous les domaines) si le système existe autant en profiter.
      Mais il fallait s’en douter, même plus le soutien des insulaires tellement ils plantent les gens en période de vacances.

      http://www.actunautique.com/article-sncm-3619-euros-net-par-mois-pour-un-assistant-chef-de-cuisine-122825780.html

      • meou

        Et si tu veux savoir les types sont payés 500euros par moi et embarque plus d’un an sans rentrer chez eux et sans congés ni couvertures sociale. La multitudes de taches inter services on voit ce que sa a donné pour le concordia. Vous croyez qu’on va se lettre à ce niveau la. L’Europe tire tout le monde vers le bas et sa fais plaisir à certains. Incroyable et cet article d’actunautique je le répète c’est de la désinformation. Le salaire moyen d’un marin varie entre 1800 et 2500 euros en fonction de si c’est un cdd ou cdi et pour 30jours de bords. Si votre patron vous dit tu te plie aux salaires roumains ou on ferme tu ferais pas grève? c’est sur faut pas embêter le touriste lambda. Je dis pas que c’est la solution et une fin en soit mais c’est comme ça. Nous ne sommes ni des privilégiés ni des esclaves. Pour info corsica ferries n’est qu’un prête nom les bateaux appartiennent à la holding lozali qui est basé en suisse. Ils travaillent en perte depuis 20 ans et ne doivent leur survie qu’à leurs méthodes d’esclavagistes et leurs procédures systématique contre la SNCM. D’ailleurs pourquoi la SNCM n’a jamais porté plainte contre eux. Car tout est politiques et qu’en laissant pourrir la situation ils font exactement ce pourquoi ils ont été mandaté. S’il y’a un sujet que je ne maitrise pas je n’en parle pas donc ceux qui n’ont d’autres clés que des articles bidons de médias pourris ravalez votre venin et parlez de choses que vous maîtrisez .

  • article 35

    Il y a des années qu’une catégorie des employés de la SNCM scie la branche où ils sont assis. J’en connais qui travaillent à bord, c’est vrai qu’il y a des magouilles et pire même.
    http://www.lepoint.fr/societe/la-sncm-au-coeur-d-un-incroyable-trafic-27-09-2013-1735704_23.php
    Le coût d’un navire comme le Napoléon Bonaparte a même fait polémique , il était considéré comme trop luxueux pour un simple ferries .
    Tout le monde ou presque à bouffé au râtelier. Mais le pire ce sont les gréves à répétition pour un oui ou un non. Combien de passagers se sont retrouvés en carafe sur le port pour motif de grève. Obligés de chercher une solution de dernière minute ou de renoncer à leur voyage, j’en connais personnellement à qui c’est arrivé cet été. Moi même je ne prend plus les navires de cette compagnie depuis des années,mais au moins je suis quasi certain de partir et revenir en temps et heure. Ceux qui en ont le plus profité ne sont pas forcement les personnels de bord. Dans ce genre de business tout le monde se sucre au passage et plus on est haut placé, plus on se sert.

  • meou

    Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage……allez adieu les moutons enragés