D’où vient la mondialisation? (vidéo)

La règle de la « mondialisation heureuse » chère à Alain Minc c’est la logique du dumping social ou le salaire est l’ennemi public numéro 1 ou il faut toujours défricher de nouvelles terres d’accueil pour trouver le paradis du rentier.

On nous dit que s’il en était autrement le consommateur devrait payer plus cher.
Mais a-t-on calculé ce que les délocalisations coûtent exactement aux pays abandonnés en termes d’emplois perdus, de rentrées sociales sacrifiées, de pertes fiscales accumulées, et de pollution aggravée, notamment avec l’augmentation du transport ?

Contrairement à ce que la propagande a asséné aux Français depuis des années, la « mondialisation inévitable » était parfaitement « évitable ».
Il ne s’est pas agi d’un phénomène extra-terrestre sur lequel nul n’avait prise.
Il s’est agi d’une série de décisions mûrement délibérées, qui ont été imposées conjointement par le gouvernement américain et la Commission européenne au tournant des années 1990-1994.

Source: Agoravox.tv

 

12 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    Comme d’habitude Asselineau ne remonte pas à la source.

    Le mondialisme est moins un phénomène naturel que le résultat d’une inlassable propagande qui a envahi depuis longtemps l’ensemble des médias du monde occidental.

    A travers l’analyse de dizaines de livres d’auteurs contemporains (Jacques Attali, Marek Halter, Edgar Morin, Elie Wiesel, Alain Finkielkraut, B.-H. Lévy, Jacques Derrida, Alain Minc, Guy Sorman, Philip Roth, George Soros, Mario Vargas Llosa, etc.) ou plus anciens (Stefan Zweig, Joseph Roth, Albert Einstein, E. Lévinas, Albert Cohen, Hannah Arendt, Karl Popper, Herbert Marcuse, Wilhelm Reich, etc.), Hervé Ryssen démontre, dans un langage très clair, l’implication de nombreux intellectuels juifs dans la genèse de l’idéal “planétarien”, en s’appuyant sur des centaines de citations dûment référencées.

    Qu’ils soient philosophes, sociologues, historiens, cinéastes ou romanciers, qu’ils soient marxistes ou libéraux, ces intellectuels et artistes semblent travailler sans relâche en faveur d’un monde unifié, dans lequel les frontières et les nations auront disparu au profit d’un gouvernement mondial. Mais si de nombreux Occidentaux s’étaient déjà aperçus de cet activisme, personne, jusqu’à présent, n’en avait expliqué les fondements religieux.

    Ce militantisme permanent ne correspond en effet à rien d’autre qu’à une foi religieuse centrée autour de l’attente du messie. Il faut en effet savoir que dans la tradition juive, l’attente messianique se confond avec l’avènement d’un monde de “Paix”, où tous les conflits ─ qu’ils soient sociaux (le marxisme), raciaux ou nationaux (le mondialisme actuel) ─ auront disparu (cf. George Steiner, Lévinas, J. Kaplan) au profit de l’Empire global.

    Voilà ce que sont les “Espérances planétariennes” : c’est cette tension permanente qui conduit à agir et à militer continuellement pour édifier un monde sans frontière et hâter l’arrivée du Messie.

    Hervé Ryssen est très certainement l’historien et l’intellectuel le plus politiquement incorrect et le plus insoumis de France. Dans une étude approfondie et documentée qu’il a développé dans 5 ouvrages aussi complémentaires qu’éclairants, l’auteur nous livre une analyse sans concession sur le rôle des intellectuels, artistes, financiers, révolutionnaires et hommes d’influence Juifs dans l’évolution des sociétés occidentales et dans le discours mondialiste que sont marxisme et démocratie libérale atlantiste.

    Ce qui fait l’originalité des travaux de Ryssen c’est que loin de céder aux jugements de valeurs polémiques, il citent les Juifs eux mêmes et rien que les Juifs. C’est en donnant une perspective à leurs actes et à leurs déclarations, qu’il nous fait comprendre pourquoi le Judaïsme est si central et paradoxalement si peu étudié dans le monde occidental. Un monde se voulant pourtant ouvert et prêt à relever n’importe quel défi intellectuel, défi qu’il promeut via sa liberté d’expression.

    Des milliers de références puisées dans les oeuvres de cinéma, les livres, les déclarations dans la presse, les actes des acteurs et militants Juifs. La qualité du style et le mordant de l’écrivain donnant au surplus une énergie permanente à ce panorama aussi implacable qu’effrayant.

    Lorsqu’on lit un ouvrage d’Hervé Ryssen, c’est un choc tant ce que l’on dit des Juifs ou ce que les Juifs disent eux mêmes d’eux est en décalage avec la réalité historique.

    Tout antisioniste doit lire ces livres.

    http://ww3.herveryssen.net/

    http://resistance-europeenne.blogspot.fr/2009/03/comprendre-le-mondialisme-juif.html

    • rouletabille rouletabille

      Mon livre est LA BANQUE,100% au mains des SIONISTES .
      Dac pour le reste Nevenoe.
      Est tu aller à ANVERS dans le quartier des diamantaires ?c’est une excursion sans risques car super surveiller ,cameras tout les centimètres,bref,un concentré hors de l’humanité qui aide à comprendre .
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • vaick

    la dictature européenne en marche ,l abominable ue contre les peuples d europe au service des affaires et de la finance

    La Commission européenne rejette l’initiative citoyenne sur le GMT/TAFTA

    http://www.informaction.info/iframe-la-commission-europeenne-rejette-linitiative-citoyenne-sur-le-gmttafta

  • Le mondialisme idéologique est très bien décrit dans cette vidéo. Du moins il est idéologique pour ceux qui y croient naïvement (une bonne moitié des français) alors que ceux qui l’ont imposé (qu’on appelle les « 1% ») ne croient qu’en leurs bénéfices personnels! Les auteurs de cette pseudo-doctrine du monde moderne sont aussi clairement identifiés: Les US et l’UE, çà ne fait aucun doute.
    Aujourd’hui il y a deux tendances chez les mondialistes: Il y a premièrement ceux qui croient réellement à cette utopie du « marché neutre » qui serait libre de toute puissance et même des USA (les doux rêveurs) et qui cherchent donc à mettre le délire catastrophique en pratique sans recourir à la guerre (ex: Attali). Il y a ensuite les autres: Tous les euro-atlantistes enragés qui souvent choquent moins le public mais sont encore plus sournois et dangereux: Les européistes, dont en France: Les UDI/PS et une bonne partie de l’UMP qui sont prêts à imposer tout de suite et par la force le règne, non pas d’un « marché neutre » mais de l’empire euro-atlantiste, point barre. Et j’ai mis longtemps à admettre qu’on en était arrivé là, mais aujourd’hui c’est flagrant.

  • Maverick Maverick

    Sans aller dire que ça remonte aux Romains, la mondialisation et son cortège de bonheurs a au moins commencé avec Christophe Colomb; je ne pense pas que les Incas diront le contraire http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • odin29

    La mondialisation, le mondialisme, est une expression moderne.
    L’ idée du mondialisme , de l’ universalisme et le début de son application remonte très certainement avant le 18eme siècle qui fut un tournant avec l’ apparition des illuminés de Bavières qui commencèrent à  » se faire la main » avec la révolution Française.
    Grande tromperie car elle n’ eut rien de Française et encore moins de populaire.
    Abattre la monarchie Française, obstacle majeur à leurs visées internationalistes, fut le coup d’ envoi de leur plan machiavélique à l’ échelle planétaire.
    Hervé Ryssen n’ a pas tort d’ y voir une dimension eschatologique et de désigner ce projet par  » espérances planétariènnes  » de la part des juifs, car ce sont bien eux qui sont à l’ origine de ces menées occultes.
    Rosenberg dans son  » Mythus « , s’ appuyant sur les protocoles mais pas seulement, a été un des premiers à démontrer que depuis plus de deux mille ans l’ esprit pervers juif, le mental israélite, minait nos sociétés de l’ intérieur.
    Ce mondialisme qui menace d’ éradiquer tout sentiment d’ appartenance à une nation, à une identité, à une culture est une idéologie purement talmudique.
    Hervé Ryssen est je crois, le seul écrivain depuis le génial L.F. Céline à avoir suffisamment de cou… pour dénoncer cette kabale. Des Céline ou des Ryssen on en compte que deux ou trois par siècle…
    Lui s’ appuie sur des vérités historiques, sur des faits indéniables, sur des sources inattaquables, bref il prouve par A+B ce qu’ il avance.
    Névénoé a raison, quand on est pas préparé à certaines révélations…ça fout un choc. On tombe à la renverse, on à peine à y croire et pourtant… la vérité est là, comme le nez au milieu de la figure et elle brûle la vérité, à tel point que bon nombre ne veut pas la connaitre.
    Alors, pour les moutons qui veulent savoir…lisez Ryssen.
    Que la providence protège Hervé.

  • yoyo

    Vous aimez les frontières, les barbelés, les passeports, les visas ? Moi non !

    Une seule grande province qu’on appellerait « terre », tous amis, tous solidaires, …

    Un grand et beau rêve !

    Mais les marchands de canon n’en voudraient pas, les prêcheurs de god non plus, les moutons ne pourraient même plus bêler au loup étoilé !

    N’ayez crainte, on va continuer à nourrir la haine, cultiver les différences et exacerber les jalousies.

    Les loups resteront des loups.

    • Nevenoe Nevenoe

      C’est mignon cette naïveté…

    • odin29

      yoyo, tiens tu devrais en toucher deux mots aux israeliens…dis-leur: plus de barbelés, plus de murs, une seule grande province… On est tous frères… chui sur qu’ ils t’ écouteraient. Wouarf!!!

      • yoyo

        Nous n’avons rien à envier aux israéliens… Mais je sais, vous ne partagez pas ma vision du « colonialisme moderne » qui tue encore aujourd’hui, chaque année, des centaines de milliers d’enfants en Afrique, Asie, Amérique du Sud…

        Je sais, impossible d’accepter cette idée sinon nous serions complices, nous qui sommes bien pensant !