Le désastre Fabius

Avant-propos :

Monsieur Laurent Fabius occupe le devant de la Fabius_4_février_2013scène médiatico-politique depuis plus d’un tiers de siècle se faisant qu’une génération ne connaisse que lui et dont certains n’ont connu que la succession des cataclysmes qu’il a engendrée.

Christian Sébenne fut entre autres qualifié pilote avions en 1970 sur l’ex-Base aujourd’hui de la Royal Canadian Air-Force de Lethbridge (DOT Canada) il prospecta dans l’arctique pour des compagnies en recherches pétrolière et fit essentiellement du fret, taraudé par le démon de l’agriculture et la nostalgie de la France, ayant capitalisé il rentra et pris en exploitation un vaste domaine dans l’Hérault devenant même président des jeunes éleveurs agriculteurs de ce département au syndicat de la FNO, à ce titre, il a combattu largement les méfaits pervers de la politique d’importation en provenance d’Australie et de Nouvelle Zélande, plus connu sous l’appellation  de « Guerre du Mouton ».

Aujourd’hui, en mémoire de tous ceux du monde de l’élevage : nombreux furent ceux qui ont été ruinés, sont morts ou se sont suicidés pour la cause agricole du fait de l’insouciance et la désinvolture avec laquelle le politique aborde de graves sujets, détruisant des pans entiers du tissu économique et industriel nous amenant à une guerre terrible qui s’annonce, Christian Sébenne persiste à penser que celle-ci n’est pas une fatalité, il nous livre un blâme contre l’un de ceux qui par égocentrisme primaire s’ingénie à vouloir faire disparaître la France, et la mettre à la botte d’un Nouvel Ordre Mondial.

Fabius, comme des perles à un chapelet de larmes… il les enfile  

bis repetita

de ‘’Portefeuille ministériel’’ en ‘’Mille-feuille ministériel’’

 

Selon l’AbbéRégis de Cacquerayla France est dans la tourmente, serait-il temps de voir pour qui roule le ministre des Affaires Etrangères monsieur Laurent Fabius, et si ces propos semblent urticant, ils reflètent d’autant l’un des soucis majeur du quotidien et de la vision d’un avenir jugé sans issu partagé par une foultitude de citoyens Français comme vient de le démontrer ce 25 mai 2014 la tournure du vote sanction, sanctions infligées par le citadin lambda à l’encontre de toute la classe politique des UMPS.

Le récent anniversaire de l’Appel du 18 juin est plus qu’un symbole qui s’inscrit comme le décrit le Colonel Christian Harbulot d’un sabordage où la France détruit sa puissance dans un monde au bord du chaos et qu’une caste veut à tout prix l’insérer en violant le droit du peuple dans une Europe en état d’échec et d’implosion qui en sa construction monétaire et sociétale actuelle est un fiasco, loin de refléter les promesses fallacieuses tenues aux Français par les ténors de la politique de tous bords confondus.

 

Monsieur Fabius est issu d’une bonne famille qui lui donna le goût de s’instruire, ceci permit au cavalier qu’il a été d’effectuer un parcours d’obstacles que l’on peut qualifier ‘’d’exemplaire’’. Très tôt remarqué certainement pour ses capacités, ce qui amena le président François Mitterrand à le nommer Premier Ministre, il était alors dans la fleur de l’âge propulsé de‘’Portefeuille ministériel’’ en ‘’Mille-feuille ministériel’’.

Si dans la cavalerie, il y eut toujours une certaine forme d’humour rendu ‘’lisible’’ par Jacques Chirac reprenant cette citation graveleuse de l’école de Saumur à son compte et digne « des propos des gaietés de l’escadron», est-il besoin de préciser que si l’on monte à cheval, le cavalier qu’il était ne fait pas forcément de lui un Homme de Cheval, et la notion est immense, n’est pas écuyer qui veut, ou quand l’illusion devient hologramme.

 

Parti d’un si génial ‘’steeple-chase’’, on s’attendait à des merveilles, très tôt, il montra son potentiel de jumping, or, en arrivant sur le passage du gué le cheval se cabra, le plongeon de l’affaire du « Rainbow-Warrior » en 1985 donna la dimension de son habilité à faire boire la tasse aux Gaulois. S’il lui fallut du temps pour voir l’inconcevable, l’incurie de Monsieur Fabius ruina des dizaines de milliers d’éleveurs agriculteurs qui eux seuls, précisons le bien, eux seuls firent les frais de sa ‘’légèreté’’ par des accords secrets qui découlèrent de ce désastre digne d’un Trafalgar pour libérer les officiers Français gardés en otage par la Nouvelle-Zélande. Dans la foulée rodéo, les vaches étaient devenues folles

« In memoriam » de tous ces agriculteurs éleveurs ruinés par ses accords secrets, accords iniques étant toujours en application aujourd’hui qui dans la plus grande indifférence plombent un secteur agricole dynamique ; combien de ces paysans ont tout perdu, sont devenus malades, dépressifs ou se sont suicidés « du fait des bons offices » de monsieur Fabius, a t-il jamais fait montre d’un quelconque remord, d’excuses à l’égard de ces milliers de personnes qui eux avaient la notion du Pater Familias « de travailler et d’user du bien en bon père de famille », notion romaine de Droit par excellence qu’il a même détruite à l’Assemblée Nationale avec ses acolytes.

Parce qu’il lui faut tout détruire, cela le vaut bien… Dans la foulée autour de 1990 sous son haut patronage, l’on fit connaissance d’une ‘’pandémie organisée’’ qui allait tuer des personnes par million, le Sida, scandale qui perdure toujours et qui suit ‘’invariablement’’ sa trajectoire létale tel « Caïn, caha Abel ». En fait, si les gens donnaient et ont toujours offert leur sang dans un geste d’amour pour aider ou sauver bénévolement leur prochain, ce geste fut entièrement dévoyé par une bande de caciques sans aucun scrupule dont il était selon la formule consacrée « responsable mais pas coupable », autrement dit tout l’art de se faire du ‘’mauvais sang’’… il fût donc exfiltré de ce mauvais pas du fait du prince qui créa spécialement pour sa ‘’grâce’’ une Cour spéciale afin de ‘’l’immuniser’’ à huis clos. Il inaugurait le sentier bis repetita d’accommodements dé-raisonnables qui fut repris… de justice non sans zèle par l’un de ses semblables ministre, un certain Bernard Tapie « les bonnes affaires », si l’on puis résumer ainsi ce New-Age du pretium doloris.

Puis vint l’Europe et sa merveilleuse histoire que se plaisait à conter chaque Maman aux nouveaux nés pour les endormir « Fais dodo, t’auras des z-Euros », tellement endormis que l’on avait plus besoin de shooter les petits au Phénergan pour les calmer, oh que nenni les belles histoires de tonton Fabius alors ministre des Finances, car s’il eût le doigté magique pour élaborer tout le processus qui mit en place les espèces surtout très tré-buchantes et désastreuses de l’Euro, quel tandem avec son patron de Président : le maquignon présidentiel Jacques Chirac trop fort pour flatter le galbe des ‘’culardes’’ de la race Limousine, lui la ‘’glissa’’ de façon indolore, doté de telles agapes « l’Euro ne vaut même plus son pesant ».   http://www.youtube.com/watch?v=bd7eLeaNLNI

On pensait Fabius ranger des casseroles, or, la roue tourne, cerclée de Bernard Kouchner personnage très controversé pour les manipulations et mensonges sur les faux camps de la mort par « Médecins du Monde » en Bosnie, celui-ci se distinguait en élaborant une nouvelle donne de Droit : « le devoir d’ingérence », un nouveau standard de maquillage du droit du plus fort qui permettait tous les dérapages possibles, se transformant par un détournement de la Déclaration des Droits de l’Homme ; en des guerres d’intervention et d’impérialisme humanitaire dont le package ‘’emballé pesé’’ par son épouse Christine Ockrent ayant la main mise totale sur les médias, celle-ci en peaufinait la chose :  muselant les journalistes… éjectés par « charrettes entières » pour qui avait le malheur d’émettre un son divergent de la voix de son Maître USraélien, méthodes des Bilderberg décryptées sur nos politiciens corrompus qui asservissent le monde, ainsi la voie lui était toute tracée d’une ingérence à géométrie variable dans laquelle tout est autorisé à Israël par cette ‘’gôche-caviar’’ comme Ultim Lab de sévices d’usurpation, dixit Yotam Feldman.

‘’Gôche-caviar’’ qui sentant venir l’imminenced’un pseudo fléau endémique se dotait d’un nouveau cheval de bataille : ‘’l’antisémitisme’’, ce terme antisémite mis à toutes les sauces est avec la loi circonstancielle de son géniteur: Fabius/Gayssot, une arme inique de censures massives en cours d’abolition pour museler ceux qui voient clair dans cette mascarade politique tenue par la mafia, diabolisant ceux qui émettent un avis divergent tout en les traitant de fou et en les menaçant de mort, ce dont nombreux en firent les frais.

Dans le même temps, son mentor : François Hollande professait que, pour être Président il faut passer par la case obligée qu’est la Franc-Maçonnerie : la religion unique, « secte disent les mauvaises langues ». http://www.youtube.com/watch?v=gSG-NEf84bM

Et puis, il intervînt prenant la charge du ministère des Affaires dites Etrangères que l’on supposait être respectueuses de la paix et la souveraineté nationale des voisins de la France. C’était oublier hâtivement qu’avec le Trioses précédents ‘’parrains’’ lui avaient ouvert la sente, il n’avait plus qu’à se fier aux voix de son clone, troubadour et ministre sous False-Flag aux ‘’Affaires Étranges’’ le bonimenteur Bernard-Henry Levy dit BHL, qui ne maîtrisant pas le cinquième Pouvoir, en liquidèrent le cinquième Cavalier, était-ce le serment ou le parjure de Tobrouk dans la spirale de ces crapules qui ont tué la Libye…?

D’ingérences printanières semant l’in-gérance telle la semeuse infatigable qu’il est, toujours en Levy-tation, oint de laParole du sioniste néonazi BHL le bide-bang-man… qui de semeuse se mua en grande faucheuse, car qui aime tant, aime à la folie. Faisant de l’excellence, il ‘’Sabra’’ toutes velléités d’opposition et ‘’Châtie-la’’ masse assommée sur les décombres du Kosovo, du Koweït, de l’Irak, via la Côte d’Ivoire à la Libye qu’il lui fallait aussi imposer son empreinte CRIF-fée obéissant honteusement aux Etats-Unis, or, ceux-ci éjectaient la France des affaires de l’Iran… et, et… prenaient sa place, voilà ce qu’il en coûte de se grandir en se courbant. Avec la Syrie, il a donné exactement la puanteur de son talent, qui pour un coup d’essai se mua en un ‘’coup de maître’’… comme si cela ne suffisait pas à son génie, se coalisant d’instinct à la cour des miracles des Khazars et autres Nazis en Crimée via les pogrom Ukrainien venus déstabiliser la Russie, Poutine « BRICS-ait» à ces attentats sous fausse bannière par un retour d’ascenseur adapté,tel est pris qui croyait prendre.Que dire des positions serviles du laquais Fabius collées sur celles de son boss ; Borni-Holl-ande, applaudissant à l’unisson dès le premier jour des barbaries aux pulsions génocidaires de leurs Suzerains-Sionistes à Gaza, n’eut égard à son murmure stratégique inaudible en repli de dernière minute, il a haussé la France au paroxysme de la compromission. Fabius, comme des perles à un chapelet de larmes… il les enfile…

Qu’il est au moins le courage de soutenir l’horreur de son œuvre de pompier pyromane ! https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=x0uXGoD2rQA

Homo, Homini, Lupus… Fabius, un loup n’engendre pas un lapin, n’a t-on pas coutume de dire ; «  tel père… tel fils ». On aurait imaginé qu’après de telles ‘’gamelles’’ il aurait fait œuvre d’humilité et de contrition, non, il a tout bonnement contourné l’obstacle et comme le disait si bien le Général Charles de Gaulle lors de la conférence anti sioniste qu’il tînt le 22 novembre 1967 à l’Elysée, il synthétisait ainsi ; « chassez le naturel, il revient au galop… de charge » ! Or, Thomas Fabius le sulfureux « fils de… » aurait franchiun nouvel ‘’oxer’’ en forçant un barrage de Police, il semblerait-être au dessus des lois et de ses créances pour 7 millions d’Euros et impôts… avec une élégance ‘’so’’ familiale, car ‘’bon sang’’ ne saurait mentir, il assène : attendons quelques mois et il y aura prescription.

Monsieur Fabius a repris du service avec un rare Terminator en la personne du Premier ministre Manuel Carlos Valls Galfetti… l’éperonnage donné par ce dernier sponsor est époustouflant, l’on a du mal à déchiffrer le personnage qui de primavera aux racines belles et bien Franquistes, vient de se retrouver promu en Caudillo ‘’Francouzen’’. Avec ce personnage décrié apparaissant mal en point aujourd’hui, il aurait trouvé une base solide jurant à toi à moi une fidélité éternelle non pas à la France mais à Israël. Il est pour le moins sidérant de constater les talents de danseurs de Manuel qui hier dénonçait le calvaire des Palestiniens, à présent hypnotisé, frénétiquement il « Valls » pour Israël, il paraîtrait que son remariage avec une personne de confession juive l’aurait ‘’illuminé’’. Sile vrai visage de Manuel Valls est équivoquedemain par qui sera t-il retourné…?

Reprenant à son compte la dialectique des Huns chère aux Khazars  ; « Ficher le bordel, venir en sauveur et s’approprier », depuis Lawrence dit d’Arabie, la ‘’rapine-mania’’ n’a guère évolué, il est affligeant de voir que le « converso » Fabius se prête à des délires qui vont de la genèse de Boko-Haram, aux génocides par la stratégie du nid de frelons du Khalife juif en Irak révélé par Snowden pour le Grand Israël, mettant le monde à feu et à sang. Le peuple est outré par de telles pratiques que d’aller voler le bien des autres au nom d’un pétrole qui n’a plus sa place en vertu des découvertes réelles issues du moteur roue du fait de la MHD de l’ingénieur Pierre Couture n’est plus une fiction depuis 1990.

Au bilan d’une France ruinée, s’il veut donner libre court à ses velléités d’ingérence, monsieur Fabius, peut le faire mais qu’il le fasse pour réparer les dégâts et les torts qu’il a causés chez les agriculteurs éleveurs, s’il persiste à faire de l’ingérence soit, l’ancien ministre des Finances devrait se défoncer pour mettre au pilori un système instituant l’escroquerie bancaire généraliséedont les banquiers escrocs relèvent de mesures d’exceptions tellement les scandales en ce domaine sont légionsquand le vol devient légal couronnéspar le Bail-inenfonçant un peu plus chaque jour l’agriculture, l’Armée, l’industrie, la force publique, le commerce et les familles dans la précarité la plus totale. S’il veut faire de l’ingérence, monsieur Fabius peut rendre la monnaie de la piècedans le scandale de l’affaire BNP-Paribas qui est le retour d’ascenseur fétide de lobbies Américainsen faillite, toujours prompts à prôner égoïste « faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais » car il y a matières à dé-charge de revanche, raison ampliative de se sortir de cette Europe americano-mafieuse par l’article 50, de rétablir la France dans son système monétaire qui était le sien en 1973, or,le Pacte Transatlantique est l’acte de traitrise par excellence car la partie va se jouer sans la France et contre ses intérêts.

La politique est devenue une poubellisation atteinte du syndrome du larbin, ayant fait de nombreux adeptes pour les avantages indus qu’il en résulte, aveuglés par un pouvoir qui rend fou, ils en oublient que le peuple a soif de justice et peut se rebeller. Monsieur le Ministre Fabius est le cas-ca-ractéristique de l’arriviste carriériste qui pour avoir pris les mauvaises décisions voulait bien les honneurs mais pas assumer les catastrophes qui en résultèrent. Du rodage au linéaire, ce qu’on vous cache et qu’il ne faut absolument pas que vous sachiez ses agissements répondent à des orientations diaboliques ayant créé un Reich sioniste que n’aurait pas renié Ben Gourion, ‘’maçonné’’ par l’ex grand-prêtre de la Loge du Grand dés-Orienté de France mettant le peuple sous très haute surveillance, à la botte et sous la coupe réglée d’intérêts obscurs, financiers et stratégiques étrangers.

Pour la somme de ses effroyables impostures dont acte de ce génocide agricole duquel il reste comptable depuis 1985, en continue le Ministre Laurent Fabiusaura fait montre de sa capacité de déstructuration du pays en faisant usage du commandeur des croyants tel le terroriste BHL, qui sans droit ni titre cultive les communautarismes et engage l’Etat sur la trajectoire de l’apocalypse. De facto, il doit tirer les conclusions qui s’imposent dues à son regard « sioniste responsable mais pas coupable » avec lequel il a traité ces dossiers s’inscrivant dans la lignée du Missing-Linksrépondant à la stratégie du choc, au chaos incontrôlé par le mensonge. D’un mot il n’y a aucune honte à reconnaître ses erreurs, il se grandirait même que de démissionner tout en dénonçantla voie sans issue que prône ce gouvernement, il y va de l’honneur et l’avenir d’une France Libre et souveraine, à moins que la Grande Muette dans un ultime sursaut ne sorte de son devoir de réserve.

« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein

Christian Sébenne

Merci à Christian pour cette proposition d’article.

Plus d’articles de Christian Sébenne:

– En tant que pilote, sur l’achat des avions JSF F-35
Les dindons d’une farce « ben plate »
 Y a-t-il encore quelqu’un qui pense aux agriculteurs ?
« Labourage et Pâturage sont les deux mamelles de nos pays »
– Les Quenelles sont-elles cuites … ?  dont l’affaire Dieudonné
De la Grandeur de la France, au dérapage
– Le capitaine Barril accusé de complicité de génocide (texte et vidéo de l’accident d’avion d’Habyarimana)
– Gaza du Mur des Lamentations… au mur de la honte – Toute honte bue… depuis Guernica
– Déstructuration de la France et de ses racines

http://blogs.mediapart.fr/blog/nicoleg/050713/christian-sebenne-destructuration-de-la-france-et-de-ses-racines

 

 

11 commentaires