Lettre ouverte à François Hollande par Jacques Sapir….

Il faudrait savoir si le président a connaissance de ces lettres, et si oui, ce qu’il compte faire. Si des citoyens ont des idées pour la France, et lui en font part, on peut se poser la question, pourquoi n’agit il pas dans le bon sens?  Vos avis sont bienvenus…Merci à Brebisapaisée.

images Hollande

Monsieur le Président de la République,

Notre pays connaît, depuis maintenant plusieurs années, une crise profonde, qui ne cesse de s’approfondir. Les derniers chiffres, désastreux, publiés par l’INSEE le confirment. Avec une croissance à 0% pour les 6 premiers mois de l’année, la situation est objectivement grave. Cette crise ne disparaîtra pas tant que l’on n’aura pris les mesures nécessaires en ce sens. Ces chiffres apportent un démenti aux diverses déclarations et proclamations que vos gouvernements, et vous même, avaient fait depuis mai 2012. Il n’y a nulle inversion de la courbe du chômage et vous passerez pour l’Histoire comme le Hoover français, attendant la croissance à chaque carrefour. Il faut reconnaître la vérité. La France est aujourd’hui au bord de la déflation, et cette dernière entraînera une récession encore plus profonde, avec plus de chômage et plus de misère pour la population. Cette crise a aussi des conséquences politiques importantes. Elle va limiter de plus en plus vos marges de manœuvres politiques. Au-delà, l’impopularité qui vous frappe, et qui n’est pas imméritée, met en cause votre légitimité et votre capacité à exercer la fonction présidentielle.

Le résultat d’erreurs tant stratégiques que tactiques

Cette crise est en partie le produit d’erreurs qui ont été commises tant par le gouvernement de François Fillon, que par celui de Jean-Marc Ayrault, et désormais de Manuel Valls. Il y eut tout d’abord une erreur stratégique, qui fut de croire que l’on pouvait réduire les déficits avec une faible croissance et une inflation déclinante. Seule, la combinaison d’une croissance ET de l’inflation permet cela. Vous le savez (ou devriez le savoir). La dette ne se réduit que quand le déficit (exprimé en pourcentage du PIB nominal) est inférieur à la hausse de ce même PIB nominal. De même, une forte hausse de la croissance nominale entraîne mécaniquement la hausse des recettes fiscales, ce qui permet de réduire le déficit budgétaire. Regardez les chiffres : le déficit s’établira, au minimum, à 4% du PIB pour 2014. Avec une inflation de l’ordre de 0,5% ET une croissance réelle de l’ordre de 0,5% (en étant optimiste), il faudrait baisser les dépenses publiques de 3% du PIB pour arriver à une stabilisation de la dette. Le choc récessif que cela provoquerait tuerait l’économie française.

Cette erreur stratégique s’est doublée d’une erreur tactique. La croyance que la baisse des dépenses publiques nettes, que soit par la hausse des prélèvements ou par la baisse des prestations sociales, n’aurait pas d’impact sur la croissance était erronée. Cette erreur provient de la sous-estimation du multiplicateur des dépenses publiques, que l’on croyait de l’ordre de 0,5 alors qu’il était à cette époque compris entre 1,4 et 1,6. Une erreur subsidiaire, qui fut commise par François Fillon comme en son temps par Alain Juppé, fut de ne pas comprendre que la dégradation des retraites allait pousser les ménages à épargner plus, et donc à consommer moins, avec un choc négatif sur la croissance. Ces trois niveaux d’erreurs ont lourdement pesé sur la conjoncture économique de la France depuis 2011.

Face au drame qui se noue, vous croyez trouver une solution en faisant sauter la règle, inscrite depuis le Traité de Maastricht, des 3% de déficit. Si vous y arrivez, cela voudra dire que le poids de la dette, déjà élevé aujourd’hui, va continuer à rapidement augmenter. C’est un expédient de courte durée, Monsieur le Président ! Nous serons, un jour ou l’autre, rattrapé par les réalités. Cela aura aussi des conséquences profondes sur le fonctionnement de l’Union Européenne. Si vous n’y arrivez pas, si nos partenaires, lassés des tergiversations continuelles des gouvernements français successifs se refusent à remettre cette règle en cause, vous serez politiquement isolé. Que reste-t-il donc des espoirs engendrés par votre élection, de votre volonté de fédérer les pays d’Europe du Sud ? En fait, tout cela, vous l’avez gâché quand vous avez accepté de signer, avec un codicille ridicule, le pacte de stabilité. Monsieur le Président, en politique, le manque de courage se paye au prix fort.

La carcan de l’Euro.

Mais, la situation actuelle s’enracine, aussi, dans des causes plus profondes, au premier rang desquelles on trouve l’union économique et monétaire, ce que l’on appelle le « zone Euro ». La zone Euro oblige tous les pays à avoir le même taux d’inflation. Or, les conditions structurelles de l’économie française font qu’elle a un taux d’inflation « naturel », autrement dit le taux d’inflation compatible avec le plein emploi des facteurs de production, supérieur à l’économie allemande. Aussi, en quelques années se constitue un écart important de compétitivité entre les deux pays. Par ailleurs, le taux de change de l’Euro convient à l’Allemagne mais pas à la France. Si la France veut avoir un taux d’inflation égal à l’Allemagne, elle devra avoir une croissance très inférieure à sa « croissance potentielle ». Or, ceci implique aussi un faible investissement et par conséquent une perte de compétitivité cette fois par le biais du progrès technique et non plus seulement par celui des prix. De plus, est clair que les relations entre la France et l’Allemagne vont se dégrader car ces deux pays ont des besoins opposés en matière de politiques économiques, mais aussi démographiques. L’Allemagne, dont la population décroit, peut se permettre d’avoir une faible croissance. Le PIB par habitant augmentera toujours plus rapidement que le PIB. Pour la France, si elle veut que son PIB par habitant augmente, elle doit avoir, elle, une forte croissance. L’incompatibilité des besoins en politiques économiques de ces deux pays condamne la zone Euro, ou condamne l’un à subir la politique de l’autre. Cette situation porte en elle le risque de nouveaux conflits en Europe. Vous qui vous faites souvent emphatique lors des commémorations du centième anniversaire de la guerre de 1914-1918, vous devriez en avoir conscience. L’Euro tue la France, mais il tuera l’Europe aussi.

De tout cela, vous fûtes informé dès l’été 2012. Mais, vous avez cru possible de finasser alors que les problèmes exigeaient de vous décision et courage. Encore une fois, en politique, le manque de courage se paye au prix fort.

Regardez la réalité en face.

Nous voici devant la question essentielle : faut-il rester dans la zone Euro ? Le seul argument qui vous reste est politique. Vous prétendez que la fin de l’Euro signifierait la fin de l’Union Européenne. Mais, l’UE agonise sous nos yeux. Où était-elle quand il fallu intervenir au Mali ? Où est-elle quand il s’agit d’apporter une aide militaire décisive à la région autonome du Kurdistan ? Nous nous retrouvons seuls, comme toujours, ou avec des alliés qui n’ont rien à voir avec l’UE, pour gérer ces crises. Pourtant, pour faire face à ces crises nos forces diminuent, et ceci en grande partie du fait des conséquences de l’Euro mais aussi des politiques qui furent choisies pour, dit-on, « sauver » la zone Euro. Notre économie décline, notre industrie s’effondre. Nos forces armées sont dans un état de dénuement tragique. Monsieur le Président, il vous faut regarder les réalités en face. Même si elles sont déplaisantes, même si elles impliquent que certaines des choses dans lesquelles vous aviez beaucoup investit se révèlent fausses, vous ne pouvez faire l’économie d’un examen de conscience. Vous avez voulu la position qui est aujourd’hui la vôtre. Vous vous êtes employé, depuis des années, à l’atteindre. La chance est venue à l’aide de votre ambition, et vous avez été élu Président de la république. Cette position implique, elle exige même, que vous soyez prêt à vous libérer des fragments morts de votre idéologie.

Des choix radicaux.

Monsieur la Président, la gravité de la situation exige de vous des actes graves, des actes décisifs. Vous devez reconnaître que le gouvernement Valls est un échec, et en tirer les conséquences. Vous devez, surtout, mettre sans délai l’Allemagne devant ses responsabilités. Aucun pays ne peut, au sein d’une union économique et monétaire, avoir l’excédent structurel qui est le sien. Il lui faut donc soit sortir de l’UEM soit prendre acte du fait que c’est la France qui sortira de la zone Euro, solution la plus probable. Soyez-en sur, nous ne sortirons pas seuls. A peine l’annonce de notre sortie, et ceci peut se faire très rapidement, vous le savez bien, rendue publique, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la Belgique annonceront qu’ils nous imitent. La Grèce suivra rapidement. L’éclatement de la zone Euro rendra possible à la voix de la France de se faire de nouveau entendre. Un accord de co-fluctuation des changes pourra être signé avec certains de ces pays. La dévaluation qui se produira, tant par rapport à la zone Dollar que par rapport à l’Allemagne, redonnera les forces nécessaires à l’économie française pour faire face aux défis du XXIe siècle.

Monsieur la Président, vous pouvez encore reprendre la main, mais vous ne le pourrez pas très longtemps. Vous avez le choix. Soit, ayant nommé un nouveau gouvernement et surtout un nouveau Premier Ministre, un homme décidé mais aussi un homme d’expérience, vous prenez la décision de confronter l’Allemagne aux réalités, et de sortir de l’Euro. Par ce geste, vous pourriez redevenir le dirigeant clef de l’Europe du Sud. Soit, pour éviter le marasme où vous vous enfoncez chaque jour un peu plus, reconnaissez votre échec et démissionnez. Il y aurait de la grandeur à prendre sur vous la responsabilité des échecs depuis mai 2012. Mais sachez, en tout état de cause, que si vous ne faites ni l’un ni l’autre, vous êtes condamné à une impopularité toujours plus grande, à une perte de légitimité toujours plus profonde qui mine votre fonction et à travers elle la République, et – au mieux – à un départ sous les huées.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes sentiments attristés mais farouchement républicains.

 

Jacques SAPIR

Source

40 commentaires

  • mani mani

    Bonjour Voltigeur,

    ayant un plan a respecter, plan de l’oligarchie mondial, il est logique que même avec tout les meilleures conseilles il n’agisse pas dans le bon sens.

    Le bon sens des un n’est pas celui des autres, peu être donc (et surement même) qu’il estime être dans la bonne direction..et fera tout pour continuer en de si bon résultats..destructeur.

    • voltigeur voltigeur

      Bonjour Mani ♥♥♥
      On le sait tous, mais il faut bien faire
      une présentation … Son sinistre valseur nous a averti,
      tout continuera selon le plan.. Pauvres moutons la rentrée
      va être chôôôde :( ♥♥

      • mani mani

        Les tempéraments seront chaud à la rentré, et les températures seront froide cette hivers (quoi que elles le sont déjà ici..car c’est limite si les vitres de la voiture ne sont pas givré vers les 5h00 du matin), et comme les moutons n’auront plus de laine..pauvre moutons.

  • rmusic

    Qu’eut ce que le pouvoir?
    Le pouvoir c’est d’être dans l’erreur mais de persister jusqu’à ce que cette erreur devienne une vérité.

  • jaleo46 jaleo46

    F. Hollande ne fait que réaliser le boulot pour lequel il a été désigné.
    Je dis « désigné » et non pas « élu » car pour être élu il faut d’abord l’accord des patrons invisibles qui ont le pouvoir réel.
    Ces patrons ont été identifiés par d’autres que moi depuis belle lurette et leurs articles et analyses circulent abondamment sur la toile si bien que je n’insisterai pas.
    Les articles comme celui de M. Sapir ne sont que des cataplasmes sur des jambes de bois et sont vains. Tout au plus une branlette intellectuelle.
    Réveillons-nous!!!

    • Norbert

      Jaleo46,

      Totalement d’accord.

      L’illusion d’une éventuelle efficacité,une fois de plus avec les nombreuses pétitions ou lettres adressees à la présidence , rassure inutilement repoussant la seule vraie solution efficace.

      Il faut s’attaquer à la cause des causes comme dirait Etienne Chouard qui est d’accord avec Asselineau que sortir de l’UE est la seule vraie et fiable solution légale et immédiate.
      Obliger les pouvoirs en place à agir si ce n’est pour maintenant du moins pour 2017.

      Je répète souvent que le reste n’est que baratinage et enfumage.

      Qu’attendent des Jacques Sapir,Thierry meyssant,Michel Collon que j’aime bien et bien d’autres à appeler à un référendum sur la sortie de l’UE ou bien à apporter leurs soutien inébranlable à l’UPR???.

      Parce qu’ils sont comme tous les autres,c’est leur fond de commerce.

      Si je me trompe…..qu’il le prouve en apportant leur soutien total à l’UPR seul alternative politique,à ce jour, claire et fiable pour atteindre l’objectif numéro 1:
      sortir de l’UE de l’Euro et de l’OTAN.
      Pour l’instant nous avons toujours besoin de cette force politique qui est notre seule alternative.

      Une fois que nous seront sortis du piège de l’UE,la parole sera ,par de multiples référendums,des Etienne Chouard,Bernard Friot et autres de prendre la parole librement et largement dans de nombreux débats populaires sur toutes les grandes chaines ou médias papiers,réunions,ect.
      Car ,en réalité ,qui a le pouvoir du peuple,c’est le monde politique qui peut controler les forces de l’argent ,il lui suffit d’en avoir la volonté avec le peuple derrière lui.

      Offrons à notre pays un tsunami politique qui renversera les politiciens corrompus et les instruments financiers pourris en reprenant le controle de notre monnaie.
      Avant ,Certains ont su rester honnète et au service du peuple.
      Aujourd’hui,Ils en existe encore,meme s’ils ne sont pas parfaits.

      L’éveil des conscience se fait beaucoup trop lentement.

      Il faut faire simple car les Français savent et ressentent, sans vraiment comprendre ,que l’UE est leur problème et qu’elle n’apporte aucune solution et que le FN n’est qu’une voie sans issue qui ne peut mener qu’au Chaos voulu par le NOM.
      Toute dispersion ou confusion avec des débats ou des polémiques stériles nous éloignera,chaque jour un peu plus, du seul objectif capable de nous sortir du carcan de l’UE , des forces de l’argent mais aussi,nous mettra à l’abri d’une guerre éventuelle,et mènera donc,le peuple de France, inéluctablement,à sa perte.

  • fliouguer

    Comment agir dans le bon sens? regardez du coté de la Russie:

    Ça c’est du Poutine !!! Seul Poutine peut intimider un milliardaire :

    https://www.youtube.com/watch?v=nJZYdiWkC7A

    • voltigeur voltigeur

      Merci, c’est publié, il est trop bon!! ♥♥

      • paprika

        c’est vieux comme Hérode.

      • fliouguer

        Oui, Hérode c’était il y a deux ans :

        30 juillet 2012• Poutine intimide un milliardaire russe. divertissonsnous.com

        Après avoir appris qu’une usine allait bientôt fermer dans une région dévastée par la crise, Vladimir Poutine s’est rendu sur place pour mettre un coup de pression au propriétaire, le milliardaire russe Oleg Deripaska. Et comme par magie, « un accord » a été trouvé pour rouvrir l’usine !

      • PhildeFer

        J’ai bien peur que ça n’aie été que de la démagogie médiatisée…Poutine gouverne en fait, en bonne compagnie avec les oligarques (juifs.. mais étaient ils besoin de le rappeler)
        Nos politiques sont aux ordres des grands trusts (juifs…) via leurs lobbies (juifs..).. nous le savons tous… mais ces grands trusts, d’où tirent ils donc toute leur puissance?
        Et bien de chacun de nous (pauvres goyim…) qui les enrichissons si complaisamment à longueur de temps en « consommant » toutes ces choses inutiles qu’ils nous vendent, souvent à crédit…
        Boycottons TOUS, toutes les grandes marques, les compagnies pétrolières, ainsi que la grande distribution sans oublier les banques.. et tout le système s’écroulera de lui même… sans lutte..
        Mais pour cela, il nous faudrait renoncer à notre mode actuel de vie…et là, il n’y a plus grand monde pour y être sincèrement prêt.
        Imaginez qu’une immense majorité de français prennent une « année sabbatique » durant laquelle ils ne travailleraient pas et consommeraient juste le strict nécessaire pour survivre en vivotant… Pas de consommation de masse, pas d’acheteurs dans les magasins,pas de TVA, pas d’impot sur le revenu,puisque pas de salaires virés sur les comptes en banque… il nous suffirait de tenir 1an…et pfuittt.. finies les banques, les compagnies pétrolières, les cies d’assurance, les chaines de grandes surfaces, les compagnies aériennes, etc…même l’état aura fait faillite et aura été désintégré…en ayant au passage mis à la rue des millions de fonctionnaires, retraités, assistés sociaux, militaires, hommes politiques…
        Et je ne vous parlerai même pas de tous les riches qui se retrouveront seuls dans leurs immenses propriétés ou hôtels particuliers à devoir se les entretenir par eux mêmes…
        Donc, nous pouvons lancer en l’air toutes les « bonnes idées » que nous voudrons, rien ne changera…

      • PhildeFer

        Regardez attentivement la liste des grandes marques dont je vous parle… ce sont bizarrement les mêmes qui sont citées dans les articles sur le boycott des juifs..
        http://www.michelcollon.info/Boycott-liste-des-produits.html
        La liste ne cite pas APPLE.. pourtant Steeve Jobs, qui est sans doute bien à sa place là où il se trouve actuellement, en était un lui aussi…

  • Pierre L

    Jacques Sapir est trop bon, naïf… à moins qu’il garde juste un ton poli pour dire à Moullande que tout le monde sait très bien que l’action de son gouvernement est contraire à l’intérêt de la France.

    Si Moullande lit cette lettre, il va se réjouir doublement : 1) les gens compétents restent poli pour dénoncer son massacre ; 2) tout se passe exactement comme prévu, la France n’existera plus en 2017.

  • fliouguer

    Mazette ! (Exclamation de surprise et d’intensité)
    On dirait que nous le peuple n’avons fait tout ce qu’il fallait :

    « Venir en aide aux Peuples agressés et massacrés, soutenir la Politique de Paix qui inclut les actes Justes menés par la Syrie, et soutenir la Russie dans sa volonté d’établir de Justes accords internationaux.
    Ne pas soutenir de toute votre personne : corps et âme, le Gouvernement Syrien comme le Gouvernement Russe vous conduira à la défaite. »
    « Et ce que vous n’avez pas été en mesure d’accomplir, se retournera contre vous. »
    « Vous subirez ce que vous-même vous avez laissé faire. »
    « Vous n’avez toujours pas défendu en nombre la Politique Nouvelle.
    « Vous n’avez toujours pas manifesté en nombre pour faire respecter Droits de l’homme, Ethique et Droit des Peuples.
    Ce ne sont pas quelques milliers de personnes qui suffisent à impressionner la matière, à être une force convaincante, ce sont des millions de personnes : un raz-de-marée humaine pour s’imposer et changer le monde »
    « N’avez-vous pas encore compris qu’il est plus facile de prévenir que guérir ? Aider vos frères de Syrie, de Palestine, comme d’Irak. »
    « Ce que vous avez laissé faire, vous l’assumerez.
    Oui, il faut prendre au sérieux les menaces.
    Oui, à force d’avoir entretenu la bête, elle est plus grosse que le maître.
    Ce que vous avez accepté tacitement, par complicité ou chantage, vous devez le Réparer ou le subir. »
    « Vous n’avez aucune excuse. »

    http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/cdf-energie-dans-laction/

  • fliouguer

    Mieux que la destitution, nous le peuple faisons le bouleau nous même (comme en Amérique du sud).

    La Technologie invincible de Défense (IDT) qui a fait ses preuves dans de nombreux pays (notamment pour arrêter la guerre entre l’équateur et le Pérou en 1995, les 16 ans de guérilla au Mozambique en 1992) comme le mentionne David Leffler, PhD, vétéran des forces armées aériennes américaines et directeur exécutif du Center for Advanced Military Science (CAMS) at the Institute of Science, Technology and Public Policy (ISTPP).

    http://davidleffler.com/2011/coherence_francais/
    http://davidleffler.com/2009/nouveau-role-des-forces-armees/
    http://istpp.org/military_science/

  • Le veilleur

    Peut-être que Contrairement à Sarkozy, Hollande finira par se séparer de l’Allemagne vu les points de vus divergent depuis le débuts de son mandat.
    Les Français ont voté « NON » à l’UE leur intuition était juste. Une France qui à perdu son individualité (sa souveraineté) en se perdant dans la mélasse collective Européenne et Etasunienne ne peut plus continuer longtemps sans tenir compte des paramètres économique de son pays, sur ce point c’est exact.
    En espérant Qu’Hollande fasse vraiment preuve d’empathie pour son peuple pour une fois, son défi est là, sinon sa mission de président aura été un fiasco total. Mais s’en fout-il vraiment ou trouvera-t-il le chemin de la lumière qui donne le courage de dire m…. à cette Europe-Etasunienne partie sur de mauvaise base.
    Il est temps, un autre chemin s’ouvre devant nous mais avec ou sans président, nous pouvons tous choisir !

    • fliouguer

      Le peuple n’a toujours pas manifesté en nombre, en millions de personnes, un raz-de-marée humaine, pour s’imposer et changer le monde, soutenir la Russie dans sa volonté d’établir de Justes accords internationaux.
      Les Peuples agressés et massacrés, nos frères de Syrie, de Palestine, d’Irak comme d’Ukraine souffrent (ou disparaissent).

      Mais on voudrait légitimement que Hollande fasse vraiment preuve d’empathie pour son peuple. Aussi je ne vois pas comment l’ empathie pourrait ne fonctionner que dans un sens.

  • Le veilleur

    Jacques Attali : “C’est le moment formidable et unique pour augmenter la TVA de 3 points”

    http://fortune.fdesouche.com/351681-jacques-attali-cest-le-moment-daugmenter-la-tva-de-3-points.

    C’est le retour des vautours, comme le site un commentateur. Mais Monsieur Attal a-t-il pensé aux chômeurs sans salaire qui vont aussi payer la TVA, aux familles modestes et aux petites retraites, mais où trouve t-on des politiciens avec des idées pareilles ? je pense qu’il est surtout urgent de réformer l’ENA.

  • Le veilleur

    Rentrée 2014 : François Hollande Annonce La Douloureuse De La Troïka.

    http://zebuzzeo.blogspot.fr/

  • PhildeFer

    Attali… Sapir… Ils sentent le gaz vos « économistes »… ;-)
    Pourquoi ne pas essayer de trouver un économiste « goy »?…pour changer un peu…
    Ce sont les juifs qui nous enfoncent et qui aussi, nous disent ce qu’il faudrait faire, selon eux, pour nous éviter de l’être…
    Vous n’en avez pas marre?

  • PhildeFer

    Je sais, vous allez tous me tomber dessus en me disant que je suis un « épouvantable » antisémite qui propage une « haaaaaaine » immmmmmmmmoooonde… ;-)

    Et bien, je propose aux rédacteurs de ce blog de nous organiser une semaine sans citer un seul juif ou un seul fait divers ayant trait, de près ou de loin avec les juifs ou leur responsabilité…

    On verra de quoi vous allez nous parler… Si vous manquez d’idées, allez demander des tuyaux à Jp Pernaud… ;-)

    • rouletabille rouletabille

      Trouvez UN JUSTE parmi les JUIFS ?

      • rouletabille rouletabille

        Un juste comme les Français qui ont héberger des Juifs pendant la guerre,TROUVEZ UN JUIF qui sauve un ENFANT PALESTINIEN,CHERCHEZ ???????

      • fliouguer

        Moi j’en connais des qui font tout pour que leurs entourage soit dans les meilleurs conditions possible, sans arrière pensées. Simplement parce-qu’ils estiment que vivre et travailler seulement pour sois dans une atmosphère tendue, n’est pas du tout leur idéal. Et quand ça dure des années ça devient touchant.
        Si on veut la Paix, il faut reconnaitre quand elle est là, reconnaitre dans la pagaille là où est la Paix.

      • PhildeFer

        Oui… il y a également des poissons qui volent…Mais c’est pas la majorité de l’espèce…

  • nico nico

    Bonjour Voltigeur,
    Non ils ne changeront pas de cap car c est leur but , creer le chaos pour entrainer la peur et pouvoir manipuler le peuple par la force et la peur.
    Nous sommes trop nombreux sur Terre et ils veulent degraisser le mammouth .

  • Ceux qui écrivent ce type de lettre doivent être stupides, ou candides.

    Qui pourrait croire que des personnes finissant Président d’une des plus grande puissance mondiale n’a pas les capacités à interprêter les déficiences de son pays, à s’entourer de personnes efficaces, etc ?

    Ces personnes sont issues de grandes écoles et on plus rien à prouver quant à leurs capacités.
    Alors quoi ?

    Il faut simplement accepter que l’élection est double: démocratique d’une part (et bien manipulée pour arriver au résultat souhaité), mais surtout, occulte d’autre part. Une certaine élite désigne, comme expliqué dans un commentaire précédant, le futur Président.

    Le problème, c’est que de cette double élection, un seul électorat est respecté et servi: l’occulte. La Démocratie est morte depuis toujours…

    Et cet électorat occulte donne des ordres le servant, en l’enrichissant: couler le bateau pendant qu’ils prennent le large sur un zodiac doré.
    Pourquoi ? Parce que c’est la pauvreté qui créé les richesses. Si vous voulez une explication, je vous donnerai ma théorie.

    Bref, le capitaine du navire a reçu l’ordre de mener celui-ci sur des récifs; et ce n’est pas l’équipage et encore moins les passagers qui l’en empêcheront…