Augmenter ses chances d’arrêter de fumer avec la cigarette électronique

La promesse qui nous est faite lorsque nous devenons acquéreur d’une cigarette électronique, c’est que nous allons pouvoir au final abandonner la cigarette traditionnelle, et comme beaucoup, pour tenter d’arrêter de financer le gouvernement ainsi que quelques mafias légales, j’ai pris une cigarette électronique directement dans un bureau de tabac, et comme beaucoup, j’ai fini déçu. Ce que nombre de personnes ignorent, c’est que le fait d’acheter une cigarette électronique ne fera pas de nous des non-fumeurs si la cigarette électronique ne répond pas à nos besoins!

On ne va pas donner une petite pelle de plage en plastique à un jardinier pour s’occuper de ses plantations,  elle peut suffire à une personne pour un plan de tomates en pot ou pour un petit carré de terre,  mais n’est pas adapté au plus grand pour travailler la terre. La cigarette électronique suit le même principe,  non adaptée aux besoins d’un fumeur,  celui-ci a peu de chance d’arriver à arrêter la cigarette traditionnelle.

arret-cigarette

Nous allons donc détailler ici chaque élément de la cigarette électronique de manière simple, afin que le plus grand nombre comprenne quels points sont à prendre en compte, puisque ce n’est pas la cigarette électronique qui vous fera arrêter de fumer, mais les choix que vous aurez fait pour celle-ci, elle ne se limite pas à ce que le débitant de tabac qui n’y connait pas grand chose au final va vous vendre, le domaine est plus complexe, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que des boutiques spécialisées existent…

 

La batterie:

La batterie est un des éléments clés de la cigarette électronique, elle permet de chauffer la résistance située dans le réservoir, et de transformer part ce biais le liquide contenu dans celui-ci en vapeur aromatisée.

Le point important pour la batterie est l’ampérage de celle-ci, trop faible elle ne permettra pas une diffusion suffisante de vapeur et d’arôme, alors que ce sont eux qui vont devoir rivaliser avec votre cigarette classique. Cela joue également la durée d’utilisation avant recharge, avec un ampérage trop faible, vous risquez de vite tomber en panne de batterie et il faudra la recharger plus souvent. Plus l’ampérage indiqué en milliampères/heure sera important, et plus vous pourrez profiter de votre cigarette électronique sans avoir à passer par la case chargeur.

Un point que vous pouvez prendre en compte également, le mode de charge de la batterie puisqu’il existe deux types de batteries dans le domaine, une se charge « par le haut » et devient donc indisponible le temps de la charge, la seconde se chargeant « par le bas », et vous permet ainsi de pouvoir continuer à vapoter durant la charge.

Enfin, dernier point à prendre en compte, le réglage possible du voltage de la batterie, certaines proposent cette possibilité relativement pratique, puisque en modifiant ce réglage, vous allez pouvoir agir sur le comportement de la résistance mais également la saveur de l’arôme et la quantité de vapeur délivrés.

 

 

Le réservoir:

Le réservoir va accueillir le liquide aromatisé qui va vous permettre de vapoter, et idéalement d’arrêter de fumer. Plusieurs types de réservoirs (ou tanks) existent, sachant qu’un des points importants reste la position de la résistance dans celui-ci, suivant celle-ci, l’utilisation sera différente. Une résistance située en bas du réservoir permet d’avoir une « vapeur froide », idéal pour les arômes sucrés, une résistance située en haut du réservoir délivre plutôt une « vapeur chaude », plus adaptée pour les saveurs salées, tabac, ou café.

L’idéal reste un réservoir démontable, contrairement aux réservoirs jetables bien moins intéressants et pourtant distribués de partout. Le réservoir démontable permet un nettoyage complet de celui-ci, mais également de changer la résistance si celle-ci a un problème. Le tout sera au final bien plus économique sur la longueur que le modèle « jetable ».

Autres points importants:

  • la matière avec laquelle votre réservoir est créé, en plastique la durée de vie sera moindre par rapport au pyrex plus résistant par exemple, mais le prix s’en ressent également. On a pas la qualité sans rajouter quelques euros…
  • La contenance du-dit réservoir, trop gros il pourra vous sembler encombrant, trop petit il faudra le recharger souvent en liquide. Sachez choisir le juste milieu qui vous convienne vraiment.
  • Un détail toujours intéressant, le fait que le niveau de liquide soit complètement visible, certains modèles de réservoir offrant une vision assez réduite du niveau, à éviter pour débuter avec la cigarette électronique.

Pour ce qui est du type de tank, il en existe plusieurs, le « clearomiseur » et le « cartomiseur » principalement. Le choix est avant tout une affaire de gout, suivant les besoins, les envies, les arômes choisis au final. Le cartomiseur étant plus « personnalisable » puisque le « bloc-résistance » appelé également atomiseur est vendu à part. Opter pour le type « cartomiseur » permet surtout de personnaliser sa cigarette pièce par pièce, et d’avoir un modèle perso qui au niveau du design, correspond à ses gouts.

 

La résistance:

La résistance est à acheter séparément pour « dépannage » si jamais vous avez décidé de prendre un clearomiseur démontable. Au lieu d’acheter l’ensemble comme cela arrive avec les cartouches jetables qui au fil du temps vous reviendront assez cher, le simple fait de pouvoir changer la résistance dont le prix peut varier suivant le modèle sera,de toute manière, plus économique sur la longueur.

Chaque modèle de réservoir ayant son type de résistance, le modèle à acheter le sera en fonction de vos choix précédents. Il faut savoir deux choses sur les résistances:

  • En fonction du voltage de la batterie, vous aurez un rapport saveur/vapeur différent, allant jusqu’à une saveur de brûlé si le voltage est trop important pour la résistance
  • Une résistance trop faible chauffera beaucoup mais aura une durée de vie moindre

Privilégiez un juste milieu, un voltage entre 3.3v et 4.3 volts étant correct, avec un niveau de résistance adéquate. Pour cela, aidez-vous de ce tableau, cela vous permettra également de mieux choisir la batterie et le clearomiseur.

tableau-puissance

Le « Drip tip »:

Pas besoin de chercher à se compliquer la vie avec la drip tip, qui n’est que l’embout de la cigarette électronique, celui que vous porterez à vos lèvres pour vapoter. La seule chose à savoir sur ceux-ci, c’est que suivant la matière avec laquelle il est constitué, votre plaisir sera différent. Le plastique vous permettra d’avoir un embout à une température toujours agréable contrairement au métal qui peut vous donner une sensation de froid sur les lèvres lors de la première bouffée, la rolls du domaine étant le téflon, pas de sensation de froid et une matière très intéressante pour un drip tip. En résumant:

  • Drip tip en plastique: température toujours idéale sur la lèvre et un encrassage certain suivant les liquides utilisés.
  • Drip tip en métal: meilleur que le plastique pour le nettoyage, mais peut laisser une sensation de froid sur la lèvre.
  • Drip tip en teflon: le meilleur compromis dans le domaine, pas de sensation de froid, aucune adhérence au liquide et un nettoyage idéal.

Pour les formes, elles ne jouent principalement que de manière subtile sur le vapotage, surtout pour débuter, mais cela ouvre la voie à de grandes possibilités au niveau personnalisation, pour se démarquer d’autrui en fait…

N’oubliez pas que le seul véritable but du drip tip est de pouvoir vapoter, ensuite, pour l’apparence, c’est surtout une chose secondaire. Veillez par contre à ce que votre drip tip soit complètement compatible avec votre réservoir, certains modèles pouvant être plus ou moins exotiques.

 

Les liquides « tout-prêts » et les « DIY » (Do it yourself):

Quel liquide choisir? Car si les composants de la cigarette électronique sont importants, le choix du liquide est capital, c’est lui qui va devoir rivaliser avec votre cigarette aux 1000 additifs toxiques! Si nombre de saveurs peuvent vous séduire, certaines étant très originales, vous devez penser que seul une saveur que vous pourrez vapoter TOUS LES JOURS vous permettra de ne pas limiter l’expérience de la cigarette électronique à quelques jours seulement. Bien sur, vous pourrez prendre du plaisir avec une saveur « café » par exemple, mais allez-vous vous sentir de vapoter avec cette saveur tous les jours, toute la journée et cela pendant 3 mois?

De plus, mieux vaut éviter de se tromper sur le dosage nicotinique du liquide. Attaquer avec un dosage nicotinique trop faible voire nulle pour un gros fumeur n’aidera pas à arrêter, un dosage trop fort pour un fumeur occasionnel ne sera pas l’idéal non plus.

En règle générale, voilà les choix qui sont mis à votre disposition, le mieux étant quand même de se référer avant tout au taux de nicotine affiché sur votre tabac habituel (au pire, regardez ici):

  • De 0 mg/ml : pas de nicotine
  • 6 mg/ml: Faible quantité de nicotine pour les petit fumeur ou ceux ayant fortement réduit, l’équivalent d’une cigarette extra light
  • 11/12 mg/ml: Dosage correspondant le mieux au fumeur moyen, ni trop doux, ni trop fort, l’équivalent d’une cigarette light.
  • 16/18 mg/ml: un liquide relativement fort en nicotine, destiné aux gros fumeurs, l’équivalent d’une cigarette normal/forte.
  • 19,6 mg/ml: Le plus fort au niveau nicotine, pour les très gros fumeur (2 paquets/jour?).

Ces liquides seront une bonne base, le nombre d’arômes conséquent, une bonne solution en règle générale, surtout que ces produits sont trouvables de partout. Ne vous attendez quand même pas à des miracles, car par exemple, si vous êtes habitués à une marque de cigarette traditionnelle, vous ne trouverez jamais de gout équivalent en liquide.

Autre point, le prix de ce type de liquide « tout prêt » peut varier, de 3 euros à 6,50 euros, si ce n’est plus suivant le point de vente.

Une autre solution existe, plus économique et offrant un nombre de possibilités exceptionnel, le « Do It Yourself ». L’avantage de cette technique est le cout, puisque le flacon de liquide vous reviendra à 80 centimes d’euros, le désavantage étant que ces produits sont principalement vendus en ligne, seule une commande sur internet vous permettra de réaliser de véritables économies en plus d’avoir une saveur qui correspond complètement à vos envies.

Le DIY vous permet de choisir votre liquide de base, neutre, sans saveur, mais avec un dosage correspondant à vos attentes. Généralement, quel que soit le taux de nicotine choisi, le commerce vous propose du 80/20, 80% Propylène Glycol (PG) et 20% Glycérine (GV)Végétale. En fonction du choix, vous aurez plus ou moins de vapeur lors du vapotage.

À ce liquide neutre, il faut ajouter l’arôme (voire plusieurs) qui correspond à vos attentes. Par exemple, si sur certains sites internet 240 arômes sont disponibles et peuvent être consommés indépendamment les uns des autres, des communautés existent et font véritablement dans la cuisine et les mélanges. Vous aimez les cigarettes mentholées? Il existe plusieurs arômes, mais certaines recettes à réaliser soi-même sont composées de 5 arômes, voir plus, avec pour résultat une vapeur extrêmement fraîche.

Enfin, pour le DIY, des additifs peuvent également être ajoutés, pour une saveur plus sucrée, pétillante, un peu acidulée, etc…

Au final, si les liquides « tout-prêts » sont une solution idéale pour débuter comme pour arrêter de fumer, pour ceux un peu plus exigeants ou souhaitant s’amuser, le DIY reste le meilleur choix, en plus d’être plus économique sur la durée. Un des soucis avec les « tout-prêts », c’est que de nombreuses marques existent, et suivant le point de vente dans lequel vous vous rendrez, si la saveur porte le même nom, le gout sera quand même différent puisque de marque différente. Le DIY vous garanti une continuité dans la saveur avec votre « All day », la saveur que vous consommerez tous les jours.

Conseil important, privilégiez les marques, évitez les produits au nom ou à l’origine peut identifiables, il s’agit quand même d’une sécurité sur ce que vous allez inhaler. Les normes françaises ne sont pas en place pour rien, donc à ne pas négliger.

Pour un peu plus de détails sur les liquides, cette page est très intéressante.

E-Zigaretten

 

Le reste du matériel:

Pour débuter, pas besoin de faire très compliqué, en optant pour des modèles simples mais adaptés à vos besoins, vous garantissez déjà une forte réduction de la cigarette traditionnelle, voire un arrêt total de celle-ci. Ayez une préférence pour des marques reconnues dans le domaine plutôt que dans une sous-marque dont la fiabilité peut-être discutable. Optez également pour une enseigne qui en cas de besoin, disposera d’un service clientèle et d’une garantie, de ce fait, n’achetez pas votre cigarette électronique sur un marché.

Vous avez eu ici un aperçu du matériel de base pour adapter celui-ci à vos besoins, pour le reste, vous pourrez découvrir cela au fil du temps avec l’habitude du vapotage, certaines subtilités étant difficiles à cerner dès le début.

Sachez quand même qu’il existe des alternatives pour les autres types de fumeurs, la pipe électronique, la chicha électronique, etc…

 

Les liens utiles:

Ceux-ci ne sont pas proposés ici à des fins publicitaires, mais sont des liens que j’utilise personnellement pour ma cigarette électronique ou qui m’ont été conseillé:

 

Au final:

Optez pour ce qui vous correspond le mieux, au niveau apparence comme au niveau des besoins, choisissez la sécurité que cela soit l’origine des éléments comme leur fiabilité, ne vous compliquez pas la tache et contentez-vous des bases pour bien débuter.

Il suffit de regarder combien de victimes il y a chaque année avec la cigarette classique, et de comparer avec le nombre de victimes de la cigarette électronique, il n’y a pas photo! Regardez aussi les composants pour un tabac classique, et ceux pour un liquide pour cigarette électronique, là non plus, pas trop difficile de voir où se trouve le réel danger.

stop

En espérant que le sujet vous ait été utile et réponde à certaines des questions que vous pourriez vous poser. En espérant également que nombre de personnes pourront arriver à arrêter de fumer grâce à celui-ci.

31 commentaires

  • M SE

    « Il suffit de regarder combien de victimes il y a chaque année avec la cigarette classique, et de comparer avec le nombre de victimes de la cigarette électronique, il n’y a pas photo! »

    Mais c’est évident, la cigarette à eu le temps de se voir étudié longuement, la cigarette électronnique c’est tout récent, donc il y a pas encore eu des études sur la durée nécessaire pour savoir si oui ou non le niveau de toxicité est plus ou moins important que la cigarette.

    C’est la même chose pour les nouvelles drogues de synthèses, les RC (Rechearch Chemical), personne ne sait ce qu’elles font sur la durée car elles sont toutes nouvelles, certaines ont 6 mois, 1 an, d’autres moins de 3 moins et pas encore découvertes ou analysées, tout comme la cigarette électronique.

    Bref, c’est de la fausse publicité sur les cigarettes électroniques quand je lis ça.

    Pour arrêter de fumer, la méthode radicale: vous arrêtez d’un seul coup sans venir pleurnicher en subissant la période de sevrage de quelque temps avant que ça devienne plus supportable.

    Le tabac est plus dangereux au niveau des dégâts physiques et de son niveau addictif que par exemple:

    -Cannabis
    -MDMA
    -LSD

    Ce n’est pas le sujet, cependant il est bon à savoir que la drogue dur qu’est le tabac est en vente libre légalement tandis que les drogues que j’ai cité ne le sont pas.

    • voltigeur voltigeur

      Le tabac est plus dangereux au niveau des dégâts physiques et de son niveau addictif que par exemple:
      le Cannabis-MDMA-LSD ??

      C’est toi qui le dis que c’est moins dangereux! ♥♥

      • M SE

        Non, c’est la Convention sur les substances psychotropes qui le dit, je ne suis pas à l’origine de ses dires.

        En quoi peux-tu affirmer que c’est plus dangereux ?

        Le danger n’est pas le même:

        -LSD: Une fragilité psychologique (ex: dépression), une surdose, une méconnaissance du produit et des effets peuvent entraîner effectivement des problèmes (bad trip).
        -MDMA: Une surdose, une méconnaissance du produit, une hydratation insufisante, des problèmes cardiaques (si mouvements intenses) peuvent entraîner des problèmes.
        -Cannabis: Pas besoin d’en parler, tout le monde est au courant des effets à long terme (d’ailleurs les gens ne voient que ça).

        Les problèmes avec les drogues ne sont pas le produit en lui-même, c’est uniquement l’utilisation que la personne en fait, comment elle l’utilise, à quel fréquence, la pureté du produit.

        Il faut arrêter de pensé comme les TF1/BFM TV/info-drogue et autres conneries propagandistes alarmistes avec de pseudos-reportages « choc » qui explique que c’est pas bien vous allez finir dans des squats à vous piquez ou à vous droguez chaque jour seul ou avec des « amis » consommateurs à ne parler que de drogue et de la prochaine prise pour « s’éclater » ou se « mettre bien » comme ils disent, non, ça c’est uniquement la personne qui fait qu’elle en consomme chaque jour, la raison peut être une fragilité psychologique, un manque social/émotionnel que cette personne peut combler par la prise excessive de drogues diverses, ou tout autres raisons.

        Vous qui aimez l’ouverture d’esprit, je trouve que la fermeture est pourtant bien présente (je ne parle pas de toi, mais des futures réponses à venir d’autres personnes).

        C’est la même chose pour le tabac, c’est uniquement la personne qui fait qu’elle devient dépendante à la substance, et puis c’est bien beau de mettre cette photographie ( http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2014/08/stop.jpg ), mais vous oubliez de précisez qu’il existe du tabac 100% ne contenant que du tabac et non les différents produits marqués sur ce lien, et d’ailleurs, demadez pourquoi une personen fume, bien elle répondra « ça me dépend », « quand je stress, j’allume une clope et je me sens mieux », vous voyez.

      • M SE

        Dommage qu’il n’y est pas de fonction édité.

        demandez*
        personne*
        détend*

        Bientôt d’aller dormir pour moi.

      • voltigeur voltigeur

        J’ai rétabli la fonction édité !! ♥♥

      • M SE

        Quoi, où ça ?
        Je ne vois que la fonction « Repondre ».

      • voltigeur voltigeur

        Pourtant j’ai rétabli hier la fonction éditer, je vais regarder
        si c’est bien effectif, mais vu le nombre de messages à la
        corbeille je crois que oui…
        Edit c’est bien rétabli!! ♥♥

      • Eaglefeather Eaglefeather

        « Le tabac est nocif ! C’est FAUX, HARCHI FAUX !  »

        Le tabac n’est pas plus nocif que de fumer du foin ! De plus il est une plante médicinale dont les pouvoirs sont désinfectant, antiparasitaire, anti dépresseur, anti anxiolytique et anticancéreux.

        Beaucoup trop de personnes croient erronément, par le tapage anti-tabac, somme toute inapproprié, que c’est « le tabac » qui est la cause de plusieurs maladies telle le cancer du poumon. C’est une rumeur sans fondement, véhiculée dès le départ par les détracteurs.

        La cause principale des maladies faussement attribuées au tabac, viennent essentiellement de l’utilisation de produits, pour le moins hautement toxiques, non seulement de par leur présence, mais plus encore, lors de leur combustion.

        Il faut se rendre à l’évidence que dès sa germination ou bouturage, jusqu’à sa récolte, il est utilisé quotidiennement, pas moins de quatre produits, anti parasitaire, fongicide (Mildiou), engrais chimiques et vermifuge, assurant ainsi la productivité et le rendement élevé. Ne parlons pas de ceux en essais, qui sont régulièrement testés par la recherche et qui se retrouve dans le produit fini !

        Il en est de même après sa récolte et lors de son entreposage, il est régulièrement saupoudré d’un fongicide sec et de plusieurs agents conservateurs.

        Lors de son conditionnement, déjà qu’il y a la présence des produits précités, d’autres entrent en lice. C’est le cas pour la teneur en humidité, contre le développement de champignons, de bactéries, mais aussi des arômes artificiels, tout un tas d’autres produits chimiques entrent dans la fabrication de la cigarette. A lire :
        http://ec.europa.eu/health/scientific_committees/opinions_layman/tobacco/fr/index.htm

        Non seulement tous ces produits fournissent des composants néfaste à la santé, en eux-même, mais lors de leur combustion ils deviennent beaucoup plus néfastes, voire mortels. C’est sans compter sur le nouveau venu, le papier qui l’enveloppe. On y retrouve du carbonate de calcium ou de chaux, de la cellulose, gomme de guar (parfois dépolymérisée), citrate de potassium, Carboxymethylcellulose sodique, Citrate de Sodium, Phosphate mono de Potassium, de l’Hercon 70 et des colles. Ces additifs font que la cigarette industrielle se consume sans pour autant tirer après.

        Le filtre, ce dernier lors du tirage, libère des fibres d’acétate de cellulose. Philip Morris le savait depuis les premiers tests en 1961 et malgré les différents brevets de nouveaux filtres, le problème perdure et l’est même passé sous silence tant du monde scientifique, que des consommateurs. http://tobaccocontrol.bmj.com/content/11/suppl_1/i51.full

        L’emballage, le paquet contient également des produits toxiques pour la conservation des cigarettes durant leur séjour dans les étalages. Mais pas seulement ça, lors du soudage du cellophane qui se fait à chaud, des vapeurs toxiques se retrouvent enfermées et s’immiscent au contenu des cigarettes.

        Quant à la cigarette électronique ce n’est guère mieux !

        Le tabac serait cultivé et conditionné sans ces produits, et consumé avec modération, 99.9% des maladies liées faussement au tabac, n’existeraient pas ! Qu’on se le dise !

      • voltigeur voltigeur

        C’était en réponse à M SE Eagle
        Le tabac n’est dangereux que parce qu’il est contaminé
        par des centaines d’additifs toxiques ♥♥

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Je l’avais bien compris, ne t’inquiètes pas !

        Cette intervention n’est qu’à l’adresse de la généralité, et surtout pour indication s’il en fallait encore, donc rien de personnel.

        Si tu me le permets, je suis tenté de faire de mon intervention ci-dessus, un article auquel j’incorporerais des données sur la e-cigarette.

      • voltigeur voltigeur

        Pas de souci pour moi, vas y!! ça complètera.
        Il faut toujours aller plus loin ;) ♥♥

      • Personnellement quand je parle de tabac dans l’article, je parle de celui qui nous est vendu dans les commerces, pas de la plante en elle-même qui sans additifs dangereux ne représente qu’un danger moindre.

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Bon retour Benji, t’espère en forme ainsi que toute la petite tribu ! Retour au train train, … et l’école pour d’autres !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Liloup

        Alors, disons que l’industrie du tabac est très néfaste, mais n’insinuez pas que le tabac est bénéfique, puisque de toute façon, nous n’avons pas le droit de cultiver dans notre propre champ. La consommation sera toujours néfaste.

      • Eaglefeather Eaglefeather

        « n’insinuez pas que le tabac est bénéfique », et pourquoi pas ? Puisqu’il est une plante médicinale !

        Et comme beaucoup de choses que nous pourrions faire nous même, nous sont interdites, par ailleurs ! Ce n’est qu’une question de recette dans les caisses de l’état ! Certaines sont tolérées comme pour le fermier qui vend le produit de son labeur, mais il reste contraint de ne pas dépasser les « QUOTAS » ! Ici la manne des accises ne peut passer entre les mains du peuple, voilà tout !

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Où donc est passé le temps où le tabac poussait dans la vallée de la Semois ? Il y avait une odeur particulière que nous avions plaisir à humer.

        Il en est de même pour les houblonnières (petit clin d’oeil à RTB) on n’en trouve quasi plus !

  • sinouhelartiste sinouhelartiste

    A propos de la cigarette électronique …..

    http://odysseedelespece.over-blog.com/tag/billets/

  • Chaosphere

    Mouais…

    Je trouve les cigarettes électronique pas fiable, je vous épargne les détails, mais depuis que je vapote j’ai des cigarettes qui tombes en panne, des chargeurs qui tombent en panne, des pièces défectueuses, je suis tout le temps en train de claquer de la thune la dedans à acheter des trucs et changer des machins.
    Pour moi ca ressemble à de l’obsolescence programmée. Quand on sais ce que dépense un fumeur en tabac, c’est une manne providentielle pour les fabricants de cigarette électronique chinois.
    Ce que je vais dire est très con, mais le mieux c’est d’arrêter de fumer. Etre autonome c’est aussi ne pas être dépendant à un quelconque produit.

    • voltigeur voltigeur

      Il est bien dit de ne pas acheter sur les marché ou
      d’origine douteuse…. ♥♥

    • Grand marabout Grand marabout

      être dépendant à un quelconque produit.

      eh oui,chaosphere,c’est pour ça que les e cigarettes ont une corde pour l’attacher au cou,comme une chaine ou une corde,
      il faut rester esclave…

      comme tu dis c’est obsolescent,et encore de l’énergie gaspillé
      pour fabriquer des bidules électroniques polluant

  • Grand marabout Grand marabout

    >>pourquoi le site fait encore la promotion d’un produit visant la dépendance et est défendu par le système(big pharma,etc) qui est largement critiqué ici..

    -mme touraine était salariée d’un fabricant de substituts nicotiniques..qui fabrique des vapot ou son liquide

    – le tabac est modifié génétiquement et est cultivé en Europe sur des terres largement souillé par Tchernobyl

    -dire que les produits chimiques du tabac sont plus mauvais que ceux contenu dans les liquides de vapot,EST ABSURDE!

    -rappelons les décès au tabac,60.000
    pour la vapot,faudra attendre un peu,quand l’expérience sera à terme et que les cobayes auront des symptômes

    – ensuite prétendre que les femmes enceintes n’empoisonne pas leur bébé avec la vapot,mensonge!
    les effets du tabac ou de la vapot passe par le sang !

    – cette vapot arrange bien, les publicités sont autorisées,est ce bien normal?

    – quand je vois des personnes qui en achètent sans être ou avoir été fumeur,ça fait bien rire,tout ça pour faire geek ou être la mode,pour être accepter dans un univers formaté

    il y a 50 ANS ,on prétendait soigner la toux avec le tabac et on
    affirmait que fumer vous intégrait socialement.

    LE RISQUE DES FUMEURS : LA MALADIE DE BUERGER

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=18&t=7769

    bonne chance

    • Pourquoi en faire la publicité sur le blog? Car cela peut aider, moi ça m’aide! Budget tabac en général: 200 euros/mois car j’étais un gros fumeur!
      La cigarette électronique+accessoires+produit: 50 euros, amorti en 1 semaine.
      Au pire, si la cigarette électronique tombe en panne au bout de 1 mois, cela serait de l’arnaque mais me reviendrait à un budget 4 fois moindre par rapport au tabac traditionnel.
      Quand aux effets, je tente d’arrêter, et dès que j’y arriverai, je stopperai également la version électro.

      • Grand marabout Grand marabout

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifmon budget est 50 eu pour le mois en clop,
        la e-clop a été promotionné et vanté pour contrer la perte des ventes ou le boycott
        c’est comme les jeux à gratter qui causent endettement,etc..

  • Isil Isil

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Bonjour les moutons,
    J’ai complètement arrêté de fumer depuis bientôt 2 ans, avec l’aide d’une e-cig. Je suis d’accord avec vous, M SE et Eagle, il y a beaucoup de mensonges et de saletés toxiques autour du tabac et de se qui se fume, mais j’ai retrouvé le parfum subtil de certaines fleurs, ça n’a pas de prix;
    J’ai commencé à 11mg de nicotine saveur tabac, et programmé mon décrochage sur 1 an, une pente très très douce http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif
    Aujourd’hui je vapote à 0 mg, de la menthe, de la fleur d’oranger, de la pastèque ^^ On les trouve en bio, liquide et arômes naturels.
    Je me souviens que seuls les 2 premiers jours ont été durs, je ne lâchais pas l’e-cig, cherchant les sensations de ma cigarette, une compagne de 30 ans; Le coût du pack e-cig m’obligeait à ne pas craquer, je devais amortir cet investissement, pas question de cumuler, pas question de revenir à la niche bureau de tabac.
    J’ai résisté.Je ne tousse plus le matin. Quand je fume de temps en temps, je ne vais pas au-delà d’une taffe, après c’est la nausée…
    La compagnie des fumeurs et la fumée ne me gênent pas, simplement cela ne me fait pas envie.
    Je suis je crois un exemple de sevrage presque réussi -je sors rarement sans l’e-cig dans ma poche- dans la vie quotidienne je l’oublie, quelques bouffées/jour.
    Je gardais les factures, pour voir mes économies: sur 1 an je n’en ai pas vraiment fait, il m’a fallu du temps pour trouver le matériel qui me convienne. Les économies c’est maintenant: 15€/mois/personne. J’ai jeté les factures. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    Vu vos coms Chaos et Marabout, je suis d’accord avec vous aussi.
    Bonne journée à tous.

    • gnafron

      mon petit témoignage:
      très dépendant physiquement à la nicotine, j’ai pu arrêter
      grâce aux patchs vendus en pharmacie
      à haute dose, ces (très chers) patchs suppriment le besoin d’
      obtenir sa dose de nicotine par l’inhalation

      • Isil Isil

        Bonjour Gnafron,
        Mais j’aime la bouffée parfumée ^^
        Je ne voulais pas enrichir un pharmacien déjà gavé et bigpharma, l’e-cig m’offrait cette possibilité je ne l’ai pas laissée passer.

    • Grand marabout Grand marabout

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
      félicitations isilhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Liloup

    Jolies saloperies de gadgets made in China…
    Je me demande combien d’adeptes de ce bidule arrêtent réellement de cloper…et s’il n’y a pas de risque d’avoir deux addictions au lieu d’une…
    Je ne vois pas l’utilité de commencer à fumer, sinon risquer avoir ce genre de problème à vie.
    Les industries vous remercient de votre fidélité…

  • Le veilleur

    J’ai fumé du tabac pendant 28 ans et de préférence, je prenais du tabac à rouler sans aditif, ni conservateur, il vaut mieux quand on sait que les cigarettes déjà toutes roulés contiennent 4.000 composant chimique, donnent envie d’en fumer plus et coûtent plus chers.
    Depuis 2 ans, je suis à la cigarette électronique, il m’a fallu 2 mois pour bien m’habituer et surtout la volonté d’arrêter de fumer définitivement, sans cette volonté inutile d’essayer la cigarette électronique.
    Aujourd’hui je ne regrette pas car cette liberté que je ressens est inestimable, mes poumons se portent mieux, j’ai la tête moins embrumé et l’énergie qui est revenue.
    Alors, si j’ai un conseil à vous donner, mettez-vous à la cigarette électronique, on s’habitue vite et vous avez toujours les effets de la nicotine et du tic pour ceux qui on du mal à s’en passer.
    Sans elle, j’aurais peut-être arrêté mais j’aurais aussi repris plus facilement.

  • Vous reprendrez bien un peu d’excès?

    Mushishi AMV (l’avide zektbach)

    ♥♥

  • patte2jaguar

    J’ai arrêtè de fumer en faisant appel au patron, apparemment ça fonctionne puisque j’ai fait le carême et que je suis débarrassé de cette habitude.

    J’ai fait le carême sans plus de volonté d’arrêter de fumer.
    Dans ma tête c’était juste un challenge de 40 jours sauf que j’avais pas prévu que lorsque j’allais vouloir refumer ça me brulerait et que ce serait dégueulasse comme quand j’ai commencé.

    Pour les économies on repassera, il n’y a plus que mes chaussettes qui me vont encore…

    Comme j’ai vu les bourrelets apparaîtrent je me suis mis à faire du sport.

    Au début je faisais péniblement 15min de vélo d’appart au niveau le plus faible (1), 135 abdos (séries de 15) et 30 pompes deux fois par semaine.

    En ce moment j’en suis à + de 90 min de vélo d’appart (je pédale devant un film) au niveau maxi (8), 300 abdos (séries de 30) et 40 pompes tous les deux jours en m’octroyant des pauses de durée indéterminée si je sent des problèmes, ça m’est arrivé au bras droit, donc tant que la douleur était là, pas de pompe.

    Je suis encore plus gros, parce que le muscle se rajoute au gras! Fait chier!!!!
    Moi qui pensais qu’on tapait dans les réserves au dessus des 40 min, soit c’est faux, soit j’ai des réserves pour longtemps…

    Et le truc qui m’a le plus dégouté de la clope, c’est quand j’ai retrouvé l’odorat et le gout…
    Pendant le 2eme mois, un beau jour je me suis réveillé avec un cendrier dans la bouche.
    Il m’a fallu un petit moment pour comprendre avec effroi que c’était le gout de mes poumons que je sentais à présent le matin au réveil…
    Le phénomène s’est arrêtè il y a peu, il était temps!
    Mais c’est franchement dégoutant!