TEPCO va abandonner le système d’AREVA dans la crise de l’eau contaminée…

La contamination continue de plus belle. Merci à William Jung.

Tokyo électrique a déterminé qu’elle cessera l’utilisation du système de décontamination d’AREVA, qui emploie des produits chimiques pour enlever les matériaux radioactifs de l’eau, car il n’a pas donné les résultats attendus depuis qu’il a été installé.  L’installation déposera une demande avec l’autorité réglementaire nucléaire afin de détruire le système.

Le système de décontamination a été installé en juin 2011, trois mois après le début de la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi. La conception était si compliquée qu’elle a utilisé plus de 50 soudeuses pendant un mois pour remonter le système.  Pendant les trois premiers mois, le système a traité 76.000 tonnes d’eau contaminée, mais a été à plusieurs reprises forcé à l’arrêt par un grand nombre de problèmes.

Pendant les trois dernières années le système a été inutilisé et maintenu hors des opérations et dans le même temps. TEPCO a introduit un nouveau système pour traiter les quantités d’eau contaminées s’accumulant encore et toujours dans l’usine estropiée.

Un des problèmes sera de démonter et de désassembler le système de décontamination lui-même, alors qu’il est devenu contaminé après le traitement des matériaux radioactifs. Les niveaux de rayonnement mesurés dans le système posent un risque pour les travailleurs lors du fonctionnement et de la maintenance du système.

Le TEPCO fait face toujours à une bataille ascendante quand il s’agit de traiter le stockage de l’eau à l’usine de Fukushima Daiichi. Sous l’usine, une énorme quantité d’eaux souterraines continue à couler directement dans l’océan.

L’installation a une quantité limitée d’eau qu’elle peut entreposer dans des cuves de stockage sur le site, et elle doit refouler l’accumulation d’eau contaminée sur le site, et l’eau contaminée rejoint alors l’océan Pacifique.

L’installation a déposé une autre demande au NRA cette semaine, qui, si approuvé, lui permettrait de construire un nouveau système pour le rassemblement et la décharge des eaux souterraines contaminées, après qu’elles aient été traitées afin d’enlever quelques matériaux radioactifs qui se retrouvent dans l’océan Pacifique.

Ces nouvelles usines de vidange des eaux souterraines feront face, vraisemblablement, à l’opposition féroce des pêcheurs locaux, qui se sentent comme s’ils avaient fait des concessions continuelles à TEPCO – qui affecteront assurément l’avenir de leur propre capacité à travailler, avec peu ou pas de résultats.

Auteur

Source : Enformable.com

Traduction : ~ folamour ~ pour Crashdebug

Corrections : Chalouette

Voir sur le même sujet:

Les enfants de Fukushima sont gravement malades

Analyses d’eau de pluie très préoccupantes…

7 commentaires

  • Planete bleu Planete bleu

    Que se soit Tepco ou Areva c’est l’incompétence total qui règne quand il doivent faire face à un accident nucléaire.

    Fukushima en France ? Comment on programme l’inaction

    ue89.nouvelobs.com/2014/03/10/fukushima-france-comment-programme-linaction-250569

    • rouletabille rouletabille

      Ici en Belgique sont en attrape couillons hahahah

      http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-belgique-confrontee-a-un-manque-de-production-d-electricite?id=8334454

      Ils nous font PEUR hahahahaha,plus aucunes subventions pour leurs désuets panneaux solaire en prime..
      Dites moi UNE SEULE CENTRALE FERMÉE ?????http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • Planete bleu Planete bleu

        J’adore ton humour rouletabille

        Voir aussi cet article sur ce site

        STOP AU RAFISTOLAGE

        http://www.sortirdunucleaire.org/stop-rafistolage

        La franchement tu va te marer avec cette article dont voici un petit extrait.

        Que se passe-t-il dans les centrales nucléaires en France ?

        http://www.matierevolution.org/spip.php?article1960

        Quand je commence ce récit, j’ai les pieds mouillés pour avoir pataugé dans l’eau une partie de l’après-midi avec mes collègues d’infortune. Je travaille à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire.
        Une multitude de problèmes perdurent depuis des années. Des matériels ne sont pas réparés, des révisions sont reportées d’un arrêt de tranche au suivant. Pourtant, dans le même temps, des sommes colossales sont dépensées pour tout repeindre du sol au plafond, y compris les tuyauteries percées par la rouille, les pompes en panne, les vannes qui n’ont pas été révisées depuis dix ans…Bref, on mise tout sur l’image et la façade. Cette politique se nomme pompeusement OEEI (prononcer O deux E I : « obtenir un état exemplaire des installations » !!!).

      • rouletabille rouletabille

        Merci Planete bleu.
        OUI l’entretien est fait par des sous traitants importés qui n’ont pas la chaire de poule.
        Pas de soucis .
        On a le droit de rêver .
        L’avenir ouvre ses jambes RADIEUSES…

  • Natacha Natacha

    Les enfants aussi ils les ont abandonné !! Au Japon et sur toutes les terres mouillées par le Pacifique !!!!