Y’a plus de sous: Les caisses d’assurance-maladie vont supprimer 4.500 emplois

Un départ à la retraite sur deux ne sera pas remplacé d’ici à 2017. Les effectifs seront réduits de 6 %.

Les caisses d’assurance-maladie vont devoir supprimer près de 4.500 emplois en quatre ans, soit plus de 6 % de leurs effectifs. La convention que l’Etat et la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) viennent de conclure prévoit le non-remplacement d’environ un départ à la retraite sur deux. Ces réductions d’effectifs permettront de limiter les coûts de gestion de la Sécurité sociale. Le gouvernement table sur des économies de 1,2 milliard d’euros dans l’ensemble des branches de la protection sociale d’ici à la fin du quinquennat. Des suppressions de postes sont également programmées dans les caisses de retraite et les Urssaf .

A l’assurance-maladie, entre 2.300 et 2.500 départs à la retraite sont prévus chaque année entre 2014 et 2017, soit un total de 9.600 sur la période. Le taux de remplacement de 53 % prévu dans la convention correspond à 5.110 recrutements et 4.490 départs non remplacés, a annoncé la CNAM hier. Les effectifs passeraient ainsi de 69.900 cette année à 66.600 à la fin du quinquennat. Le texte prévoit une réduction des coûts de gestion de 3 % d’ici à 2017, à 6,2 milliards d’euros.

Article complet sur Lesechos.fr