New York : 500 $ pour dénoncer quelqu’un qui achète des produits « survivalistes »

Une honte! Agir, prévoir, se préparer, cela en deviendrait illégal aux Etats-Unis. Toute l’actualité relatée sur ce blog durant 4 ans va dans le même sens, chaque semaine, chaque mois, des preuves sont apportées que la situation va être catastrophique, géologiquement, financièrement, environnementalement, etc…

Il n’y a qu’à regarder, les journaux (et donc les USA) ont déclaré que nous serions en plein dans la 6ème extinction, une extinction dont parlait déjà Eaglefather dès Juillet 2012.

Et aux Etats-Unis, le fait de se préparer ou de passer pour un survivaliste peut être dénoncé aux autorités, récompense de 500 dollars à la clé, hallucinant!!!

Avec la crise et la paupérisation du pays, cela risque d’avoir beaucoup de succès. N’oublions pas que près de 50 millions dd’américains vivent (ou survivent) grâce aux bons alimentaires, et 500 dollars, cela peut aider…

preppers

La Division de sécurité intérieure de la ville de New York publie des affiches dans les commerces afin d’encourager les gens à dénoncer leurs concitoyens si ces derniers achètent des produits tout à fait légaux tels que des plats préparés, des munitions, des lampes flash, des boites d’allumettes, des masques à gaz et d’autres objets de nature « survivaliste ».

 

Dans cette vidéo, une femme qui travaille au magasin LZ Army Navy Surplus d’Auburn, à New York, raconte qu’un corps militaire de l’État a collé une affiche sur la fenêtre de son magasin, affiche censée encourager les clients à appeler la ligne info-terrorisme de l’État de New York afin de dénoncer « une activité suspecte » dans le cadre de la campagne « See Something, Say Something » (« Si vous voyez quelque choses, dites-le »).

Cela n’est évidement rien de moins que le début d’une culture de « citoyens moyens rapporteurs » qui vont dénoncer leurs concitoyens.

Les gouvernements de despotes ont toujours eu besoin de dénonciateurs pour maintenir leur contrôle sur la population. Désormais, avec la technologie d’aujourd’hui, nos téléphones, ordinateurs et même nos lave-vaisselles qui nous espionnent, peut-être que ce besoin de rapporteurs est moindre, mais il semble que le gouvernement tyrannique qui envahit nos vies privées a encore besoin d’eux.

Source+vidéo sur Croah.fr

16 commentaires