Les trois ados israéliens décédés à l’origine de l’attaque de Gaza: la preuve d’un false flag?

Si cette information est avérée, alors cela serait la preuve que cette triste histoire a été utilisée comme prétexte pour lancer les attaques de la bande de Gaza alors que les autorités avaient la preuves que le Hamas n’était en rien responsable dans ce triple meurtre, à prendre avec des pincettes tant que les liens vers l’article original n’auront pas été trouvés. Pour l’heure, l’information n’a pas encore fait « le tour du web », certaines rédactions étant frileuses pour ce genre de révélations, comme ici  la capture d’écran de la page en cache de Google de l’article retiré du site Mediapart.

three israelis
Le journaliste allemand Christian Sievers, au bout d’une enquête minutieuse, a dévoilé lors de l’émission Auslands Journal de la chaîne allemande ZDF que l’assassinat des trois jeunes Israéliens le 12 juin dernier n’a pas été commis par des Palestiniens.

Selon ce journaliste allemand, il s’agit d’un crime civil commis par un citoyen de confession juive pour des raisons d’ordre économique. Les jeunes gens ont été assassinés un jour après leur enlèvement, et après avoir brûlé leur voiture, leurs corps ont été abandonnés près de la ville d’Hébron.
Conformément au rapport présenté par Sievers, le service de sécurité intérieure israélien, le Shin Bet, était au courant de tous les détails de l’appel passé par un des garçons durant leur séquestration, mais a été obligé par Netanyahou à cacher cette information afin que l’assassinat puisse être utilisé comme prétexte pour débuter une nouvelle offensive contre Gaza.
Le journaliste a accusé le gouvernement israélien de conspiration et de manipulation de la population civile dans le but de commettre des crimes de guerre contre le peuple palestinien.
Traduction d’après l’article de El Ciudadano par Fabio Coelho pour Croah.fr

16 commentaires