Nicole Delépine : « La médecine en danger » (vidéos)

Certains ont encore une totale confiance en la médecine, ou n’osent pas remettre en cause les diplômes et années d’études de ses représentants. Pourtant, tout ceci n’est plus qu’une histoire d’argent, la médecine est orientée vers le profit au détriment de la qualité, les mafias médicales dont les labos pharmaceutiques font partie verrouillent le système. C’est là que les témoignages comme ceux de Nicole Delépine sont intéressants et à faire circuler, car elle montre bien la dérive du serment d’Hippocrate qui n’est plus que celui d’hypocrite!

Metatv

Nicole Delépine est cancérologue pour enfants à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) et écrivain. Cela fait près de 30 ans qu’elle soigne ses patients avec des traitements en marge des protocoles habituels, avec un taux de réussite parmi les meilleurs de France. Elle pratique une médecine en désaccord avec la politique de santé appliquée actuellement. Son service est menacé de fermeture à cause du Plan cancer 2014. Elle revient sur son parcours et les raisons de cette politique décidée en haut lieu, ainsi que sur la façon dont on traite les patients atteints du cancer aujourd’hui.

La réglementation impose d’appliquer l’expérimentation thérapeutique comme indiqué en fonction des besoins de l’industrie pharmaceutique.

Pour bien comprendre notre système de santé.

Partie 1:

Partie 2:

Trouvé sur Fortune

4 commentaires

  • Natacha Natacha

    +1 Mme Delépine.

    • jardinfleuri

      Plus que ça!
      J’ai travaillé avec cette femme dans les années 90. C’est une femme profondément humaine, qui comme elle le dit, utilise des traitement approuvés, et ne veut pas suivre la ligne directrice de suivre « Big Pharma ». Elle met l’enfant au centre de ses priorités et elle respecte les choix des familles.
      Dommage, elle a de meilleurs résultats que les autres. Pour cela, ses chers collègues veulent sa peau.
      Il faut vraiment soutenir cette femme qui fait partie des vrais « résistants ».

  • zaza33

    Bravo à Mme Délépine pour cette dénonciation. Je trouve quand même très dommage à la fin de l’interview qu’elle n’accorde pas davantage d’importance à la prévention des cancers notamment en matière de l’alimentation en disant « si on commence à faire attention à tout ce qu’on mange on s’en sort plus… il faut bien vivre normalement ». La lutte contre le cancer passe avant tout par cette prévention : éviter les pesticides, les OGM, le gluten… Consommer tout ces produits cancérigènes présents dans les aliments industriels transformés n’est pas une fatalité et n’a rien à voir avec le fait de vivre « normalement ».