561 tonnes d’eau déversées dans le pacifique depuis hier (et autres joyeusetés atomiques…)

Première info: le cataclysme continue à Fukushima, mais on continue à nous faire croire avec un silence complice que tout va bien là-bas, ou presque… 561 tonnes d’eaux dans le pacifique depuis hier, sachant que cela contamine l’environnement, les poissons qui eux ne connaissent pas les frontières, et qui peuvent finir dans vos assiettes, sans oublier que l’UE a généreusement modifié les taux de tolérance pour que le Japon puisse continuer à vendre en Europe.

Tepco a déversé dans le Pacifique 561 tonnes d’eaux radioactives souterraines de la dérivation et il n’y a pas de raison que cela s’arrête ..

1vidange_eau_dans_pacifique

Le 21 mai 2014, Tepco a au final déversé dans le Pacifique 561 tonnes d’eaux souterraines de la dérivation.
Selon leurs dernières analyses, 1 100 000 Bq/m³ (1,1 million) de tritium ont été relevés dans l’échantillon d’eaux souterrains pris le 19 mai 2014. Tepco affirme que les eaux des autres puits de dérivation sont moins radioactives, qu’ils peuvent diluer cette radioactivité en la mélangeant avec des eaux moins contaminées.
Ils ne recherchent pas le plutonium-238/239/240 et l’uranium-235/238 dans les eaux qu’ils rejettent. De plus, ce rejet ne fait diminuer que de 10 à 25% le flot des eaux souterraines qui s’écoulent dans les bâtiments de la centrale.

La radioactivité en tritium dépasse déjà leur limite de sécurité désirée même dès avant de commencer à les déverser en mer.


C’est à l’un des 12 puits de dérivation. Dans un échantillon du 15 avril 2014, Tepco a relevé 1,6 millions de Bq/m³ de tritium. La limite de sécurité désirée par Tepco est de 1,5 millions de Bq/m³.
Le niveau de la radioactivité la dépasse déjà avant même qu’ils aient fini l’analyse détaillée d’avant les déversements.

Article complet sur Hillion Fukushima

Autre info, tout aussi catastrophique:

Fukushima, Avril 2014: 50 cas de cancer de la thyroïde chez les enfants

La préfecture de Fukushima a confirmé le 19 Mai 2014 que 50 enfants de la préfecture sont atteints d’un cancer de la Thyroïde.
Soit 17 nouveaux malades depuis décembre 2013.

De plus, on suspecte un cancer de la thyroïde chez 39 enfants.

Bilan effectué sur les données de fin Mars 2013
Les examens concernent 370.000 habitants dont 80% ont été examinés. Ils portent sur des jeunes qui avaient 18 ans ou moins le jour de l’accident nucléaire de Mars 2011.

La préfecture compte avoir effectué tous les examens en Août prochain. Elle fera alors une nouvelle communication.

Source et article complet sur vivre-apres-fukushima.fr qui précise au passage que « le cancer de la Thyroïde est, dans les conditions normales, très rare: 1 à 3 par an et par million d’enfants.
Ici, les enfants japonais de Fukushima en sont à 50 en 3 ans pour 296.000, soit 56 par an pour 1 Million« .

Et enfin, dernier petit article que je vous propose dans le domaine:

Ce qu’il en est des travailleurs dans la centrale nucléaireFaire comme mon père est le but de ma vie

Kitahara Hakuya, élève de quinze ans, habitant la ville de Fukushima

Mon rêve est de travailler comme mon père. Il est employé dans la centrale n° 1 de Fukushima, qui a été fortement endommagée par le séisme et le tsunami de 2011. J’éprouve de l’estime pour mon père et je voudrais faire comme lui.

Il y a certes divers problèmes dans la centrale, mais à présent elle se trouve dans un état relativement stable. Je crois qu’elle est maintenue dans cet état grâce à de nombreux travailleurs dévoués, qui veulent sauver leur région et leur ville. Je désire payer ma dette envers eux en étant moi-même, plus tard, un bon travailleur.

Pour que tous puissent vivre tranquilles dans leur foyer comme auparavant, je veux poursuivre mon but.

(paru dans le journal Fukshima Minpoo, du 24 mars 2014)

 

Un travailleur malade reconnu comme “victime d’un accident du travail”

Un travailleur de soixante-deux ans, qui avait été employé pendant 27 ans dans les centrales nucléaires de Takahama, Ōi et Mihama de la Compagnie d’électricité de Kansaya, a été reconnu comme “victime d’un accident du travail”. Il dit : “J’ai travaillé plusieurs fois dans des endroits très radioactifs, dans lesquels on ne peut rester plus de quinze minutes. Je croyais que la compagnie, possédant des informations suffisantes sur les types de radiations ionisantes et sur les limites d’exposition, m’en protègerait efficacement, or cette croyance était infondée.

En juillet 2011 on a découvert chez lui une tumeur lymphatique maligne, il a été opéré aussitôt et par la suite on l’a soumis à un traitement anticancéreux.  Selon les indications portées dans son carnet d’exposition aux radiations, il a reçu, au cours des 27 dernières années, 168,41 millisieverts. Sa femme a demandé une aide du gouvernement, mais le Bureau du travail du département de Hyōgo la lui a refusée, en arguant que, pour être reconnu comme “accidenté du travail”, il faut avoir subi une exposition aux rayonnements ionisants supérieure à 200 millisieverts en cinq ans.

Article complet sur Fukushima-blog.com

8 commentaires

  • engel

    Et ils osent dire ne pas savoir où sont les coriums!
    ..vu le taux de radioactivité des eaux souterraines, j’ai comme une petite idée sur la chose. :(

    Tant que leurs mangas ne leurs diront pas que la situation est catastrophique, les gentils zombies zen ne se réveilleront pas.

  • laspirateur

    Extrayez les entrailles de la Terre,
    Faites revenir à la centrale,
    Inhalez les vapeurs intestines…
    Radioactive à taux mortels,
    Je te berce mon enfant.
    Que la mer est belle quand elle est invisible.
    Encore replonger tout au fond et remonter invincible.
    Bêtes sanguinaires indifférentes dans le chaos mesuré.
    Vivants et toujours enterrés,
    Informabêtisés et longue route vers l’oubli du passé.

    Instant présent, impitoyable sanctuaire aux ondes tentaculaires,
    Boule à mythes dans ton misérabilisme dégoulinant
    Tu vomis le jour comme une mère déballe le nouveau né.
    Prête à virer de bord dans l’Alcyone miror.

    Voilà ma tête encore sur les pavés,
    Noyé dans la masse à jouir,
    Tu dévales sur ton clavier,
    Des marmites prêtes à avaler.
    Packaging à recycler
    La vigne pleure ses douces nuits d’été.
    A ne plus rougir, le raisin peut réfléchir.

  • Planete bleu Planete bleu

    Franchement certaines personnes de l’espèce humaine me dégouttent, quand je vois que pour l’argent, ils détruisent la vie sur terre et dans les mers. Et que vont-ils faire ses s…..(je reste polie)de toute l’eau contaminée qui se trouvent dans les cuves? A Tchernobyl il y a un seul corium (qui peut encore réserver de mauvaises surprises tant que le nouveau sarcophage n’est pas installé, vu ce qui se passe en Ukraine il n’est pas près d’être fini et dans 100 ans se sera le même problème)à Fukushima il y en a 3 qui ne sont pas sous contrôle et peuvent devenir un cauchemar.