Intervention de Thanasis Laskaratos, représentant le Front Populaire Uni de Grèce (EPAM), candidat aux élections européennes en Grèce, au 3e congrès de l’UPR ..

Nous ne cessons d’alerter sur les conséquences des décisions prises à Bruxelles. Nous avons souvent dit que la Grèce servait de laboratoire. Comme nous le martèle les médias menteurs, tout va bien en Grèce, la voilà sur la bonne voie…c’est du moins le cri de victoire du premier ministre Antonis Samaras , que nous relate le Monde dans un article titré: 2014 l’année de tout les espoirs pour la Grèce. Nous savons qu’il n’en est rien, l’intervention de Thanasis Laskaratos, met en évidence le sort qui nous attend. C’est encore à l’UPR, que nous devons la diffusion de cette intervention. Merci à Thierry92. A faire circuler.

Pour rappel voici ce que propose l’UPR:

L’UPR est le seul mouvement politique à proposer — et à inscrire dans ses statuts — qu’il n’est possible de commencer à redresser la France que sur la base de trois orientations essentielles :

1) dénoncer tous les traités européens, y compris le traité de Rome ,

2) refuser le concept même de « construction européenne », avec ses sempiternelles promesses « d’autre Europe » ,

3) inscrire dans la Constitution française l’interdiction de toute délégation de souveraineté qui ne serait pas bornée à des sujets très précis, limités dans le temps et dans leur objet, et régis par des traités internationaux fondés sur la réciprocité et l’égalité entre États.

Charte fondatrice: http://www.upr.fr/charte-fondatrice

L’article 50 du traité sur l’Union européenne

1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

Mis en ligne sur Dailymotion par Radiopariman

8 commentaires

  • Bonjour les moutons. Excellent, comme souvent chez vous. Je me suis permis de relayer l’article dans notre modeste caillou du jour :
    A la bonne pioche !

  • samlours94

    Bonjour
    Je vais me faire quelques ennemis mais ce n’est pas grave, j’exprime mon sentiment, ce dont je suis sûr en mon fort intérieur.Je ne pense pas avoir la vérité infuse, je ne suis qu’un prolo qui donne son avis, ça vaut ce que ça vaut !

    Édifiante intervention en effet de Mr Thanasis Laskaratos qui démontre qu’en effet, la Grèce ne sert que de ballon d’essai !
    Beaucoup pensent que ce qui s’est produit là-bas ne pourrait pas arriver en France. Que nous avons une autre mentalité, que nous sommes des combattants, des gaulois etc etc …
    Il est temps de remettre les choses au clair!
    Tout d’abord, historiquement la France, le peuple s’entend (mais comme l’immense majorité des peuples) n’est pas composée de guerriers ou je ne sais quoi de ce genre. C’est une vieille lubie à laquelle il faut tordre le cou.
    Nous avons toujours ou subi ou élu des élites comme tous les autres peuples l’ont fait. Elites qui n’ont passé leur temps qu’à œuvrer pour conserver…le pouvoir ! Il y eu des chefs guerriers, d’autres chefs moins guerriers. Quelques-uns furent des envahisseurs, d’autres se dressèrent contre quelques envahisseurs, d’autres encore composèrent avec lui et ce fut d’ailleurs ce qui se passa la plupart du temps il faut le reconnaitre!
    Nous avons eu un temps avec quelques personnes honnêtes la possibilité de laisser au peuple la chance d’influer un peu plus sur son destin. C’est ce que voulurent certains comme Robespierre, St Just, Marat, Jaurès, la Commune de Paris etc. On sait tous comment cela s’est terminé !
    Et de tous temps, la finance gouverna le monde et c’est là où il convient de reconnaitre la triste vérité : Elle ne put le faire que parce que NOUS SOMMES TOUS EN ÉCRASANTE MAJORITÉ de petits banquiers en herbe à tout le moins, mais aussi de véritables êtres vénaux incapables de se remettre vraiment en cause. Je ne suis pas loin d’être sûr aujourd’hui qu’à quelques centièmes de pourcentage près, nous avons TOUS notre prix et que le système ne PERDURE QUE GRÂCE À CA !
    La haute finance a fait sa révolution au début du siècle dernier comme la bourgeoisie avait fait la sienne de 1789 à 1792 dans un premier temps puis après Thermidor dans un deuxième temps, la parenthèse Robespierriste étant vite refermée au demeurant.
    La haute finance elle, a suivi exactement le même chemin, car tout comme la bourgeoisie sortit des fumures de la monarchie, la haute finance en tant qu’élite sortit également des fumures de la bourgeoisie. Bien sûr il reste des monarques, des bourgeois, mais ils ne sont plus décisionnaires des choses en tant que tels !
    Aujourd’hui, le sort du monde ne se décide plus dans les palais d’Empereurs mais bel et bien sur le marché boursier !

    Alors, tout ceci au fil des jours, des semaines, des mois, des années, des siècles a fixé et non forgé en effet l’essence non du peuple Français mais des peuples en général et maintenant nous nous trouvons en effet face à notre destin ! Car ces gens dont je parle plus haut se conduisent en fin de compte en parfaits parasites et ne subsistent que par 4 choses essentielles:
    – L’absolue nécessité pour survivre de faire des peuples leurs esclaves car personne ne peut donner de lui-même le fruit de son travail.
    – Nous amener par divers biais (télé, loisirs, manipulations, religions, grands messes sportives …foot… etc) à nous faire croire que nous ne sommes pas esclaves.
    – Sans cesse entretenir notre envie en fin de compte de…devenir eux …même si nous nous en défendons! Ainsi, nous voyons partout des choses magnifiques, mais dont nous n’aurons jamais la jouissance.
    – Nous faire petit à petit nous comporter nous-mêmes en parasites des autres, de la Terre, de tout, nous menant tôt ou tard à notre extinction.
    Car il n’y a pas de place sur cette terre pour 7 milliards de parasites car il n’y aurait très vite plus rien à parasiter sans le risque d’une fin inévitable et terrible.
    Mais surtout, ils appliquent à merveille cette autre condition VITALE pour réussir leur coup : DIVISER POUR RÉGNER !
    Si nous sommes bien conscients de ça alors :
    Nous sommes donc condamnés à faire un choix drastique : soit nous acceptons notre sort ou soit nous sommes prêts à mourir pour avoir une vraie liberté et mettre nos énergies et notre intelligence enfin au service de l’humanité entière et non pour un tout petit nombre.
    Changer nos mentalités VRAIMENT et non en surface. Savoir reconnaitre les diviseurs, les faux drapeaux, les leurres, les gens du système et qui font semblant de ne pas l’être.
    Alors, quel homme au verbe vrai, au réel programme sans nul doute véritablement sincère, quel véritable être humain aura une fois de plus la gnac de s’y coller et de faire bouger les Hommes autrement qu’en égoïstes ? Je ne suis pas sûr que cet homme existe et nous le constatons depuis De Gaulle qui fut le dernier chez nous à savoir fédérer des gens qui n’avaient certes pas forcément les mêmes opinions politiques mais qui savaient mettre la France au cœur du sujet.
    Alors oui, la Grèce agonise et OUI la France va suivre le même chemin.
    Nous sommes exactement dans la même situation qu’en 40 avec une autre dictature (vraiment une autre ?) et pour finir il est urgent de refaire une fois de plus appel à notre mémoire :
    En 40, les résistants étaient des gens prêts à mourir pour leur liberté, mais aussi déterminés qu’ils étaient, ils n’en demeuraient pas moins fort PEU NOMBREUX ! Les autres étaient cachés, terrés, pour beaucoup complices passifs de ce qui se passait car ils avaient su couvrir le bruit des bottes par le silence de leurs pantoufles.
    Cet état de fait s’est retrouvé tout au long de l’histoire des hommes, que ce soit dans la guerre, mais aussi lors des conquêtes sociales par exemple où moururent beaucoup de gens sous les fusils des milices bourgeoises (police, armée) sous le regard certes attristé mais en fin de compte complice de ceux qui pour X.Y raisons, jugeaient ne pas avoir à s’y risquer ! Ils en furent récompensés par les quelques miettes données de manière condescendante à la plèbe quand elle perdit tant des siens à arracher ces miettes !
    C’est l’éternelle histoire des hommes que seuls les plus courageux changent les choses.
    Mais ceux-là savent, ont conscience que la plupart du temps le courage se paient de la vie !
    Sommes-nous courageux ? Sommes-nous de ceux qui bougeront ? Ou resterons-nous bien tranquilles devant nos claviers comme je le fais en donnant des leçons de morale ?
    Je crois hélas que ce qui se passe depuis des années confirme mon propos.
    Je ne veux agresser personne je précise : je fais juste un constat, triste certes, mais juste je pense.
    Bonne journée.

    • voltigeur voltigeur

      Tu as bien fait de t’exprimer :), on le dit souvent, être
      révolutionnaire en pantoufle est plus sécuritaire, il y a besoin d’un
      leader pour mener la fronde?
      La prise de conscience c’est bien joli, mais encore faut il
      qu’elle soit généralisée… Et les français ont encore leurs assiettes
      trop pleines, pour se dispenser de bouger.. Ca risque de ne pas durer… ♥♥

    • kalon kalon

      Je ne pense pas que tu puisses te faire des ennemis en publiant cela mais n’incrimines pas trop vite le citoyen ordinaire car il a d’autres soucis que la gestion du bien publique, raison pour laquelle il délègue cette gestion a ses élus !
      Il existe d’autres raisons, je t’invite à lire le lien ci dessous:
      http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/la-caverne-de-platon-ou-la-151628
      Platon nous l’avais déjà expliqué il y a longtemps, et rien n’a changé depuis.

    • Norbert

      Samlours94,

      Magnifique commentaire.
      Tout est precis,clair,net et concis.
      Vraiment rien a redire.

  • pourpour

    ça y est, les ME me sabrent encore…Après le frère, la soeur…Il y a un endroit où l’on puit s’exprimer ?

    • Mais bien sur, ici, mais pas pour y déverser sa haine! Ce que j’ai modéré, c’est cela: Vive l’Aube Dorée ! LE FN n’a rien à voir , hélas, avec l’AD, et ras le bol de ces termes de « collabos », en 44, j’aurais été tondue, assasinée et fière !
      Bordel, t’es antisémite et fière de l’être, et ça me gonfle ce manque de réflexion! Un bébé n’aurait même pas le droit de naître si on t’écoute s’il est noir, arabe ou juif. Et tant que tu mettras en évidence ce genre de propos, ils seront effacés, sur les ME, nous ne sommes ni racistes ni antisémites, et je lutterais dans ce sens jusqu’à la fin du blog si elle arrive un jour!

      • So So

        Ce qui est somme toute bien dommage, pour une fois que Pourpour sortait de sa logique binaire « le FN est dieu et MLP est son prophète/tous les autres sont des cons » et faisait montre d’une attitude européiste…