Euronext devrait s’introduire sur ses propres marchés

Il y a parfois des informations dont on peut avoir du mal à saisir l’importance, par manque de connaissances dans le domaine principalement, même si l’on sait que celle-ci mérite d’être relayée. C’est le cas avec cette information, les marchés américains qui étaient propriétaires d’Euronext se séparent de cette dernière. De plus, Euxonext va du coup être introduit sur les marchés européens boosté par des investisseurs dont l’état financier est jugé critique par les spécialistes du domaine se basant sur les faits, et non sur le bon vouloir des politiques pour rassurer les populations. Parmi les investisseurs, la banque Belfius, que tout le monde connait sous son précédent nom: la Dexia. Une banque au fond du trou maintes fois sauvées financièrement avec l’argent du contribuable qui prend des parts dans Euronext? À moins que cela soit pour mieux contrôler les marchés, je ne vois pas…

Quand aux autres investisseurs, les infos ne sont pas des plus rassurantes sur la plupart: BNP Paribas, la Société générale, la Caisse des dépôts, ING, ABN Amro , Banco Espirito Santo, la holding publique belge SFPI (Société fédérale de participations et d’investissement). Il est clair que quelque chose d’importante est actuellement en train de se dérouler et reste inaccessible à la compréhension pour les néophytes, mais les commentaires aideront surement à mieux comprendre ce qu’il en est exactement…

euronext_1826775b

LONDRES (Reuters) – Euronext, en phase de scission d’IntercontinentalExchange (ICE), s’introduira sur ses propres marchés, soit en France, aux Pays-Bas et en Belgique, dans le cadre d’une opération prévue juin, a dit mercredi une source proche du dossier.

Des sources ont dit que la mise en Bourse d’Euronext pourrait valoriser l’entreprise à 1,5 milliard d’euros.

Euronext s’introduira ensuite à la bourse de Lisbonne, dont le groupe est également l’opérateur, après la transaction de juin, a poursuivi la source.

Dès son rachat de NYSE Euronext, maison mère d’Euronext, pour 11 milliards de dollars (huit milliards d’euros), ICE avait annoncé son intention de se séparer de l’opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne.

ICE, qui ne considère pas Euronext comme un actif stratégique, espère retirer 500 millions de dollars de cette scission.

Il y a près d’un mois, Reuters a rapporté qu’Euronext s’était assuré le soutien d’un consortium de huit investisseurs de référence, prêt à acquérir 25 à 30% de son capital.

Ce consortium regroupe BNP Paribas, la Société générale, la Caisse des dépôts, ING, ABN Amro , Banco Espirito Santo, la holding publique belge SFPI (Société fédérale de participations et d’investissement) et la banque Belfius, belge elle aussi.

Le nom de ces investisseurs, qui pourrait également comprendre celui de la chambre de compensations Euroclear, sera confirmé dans le prospectus d’introduction en Bourse, attendu dans les semaines à venir.

Via Boursorama

 

 

8 commentaires

  • kalon kalon

    leur monde est à l’agonie mais ils continuent à jouer au Monopoly !
    Tel qu’elles fonctionnent aujourd’hui, les différentes bourses n’ont plus aucune utilité dans le monde de l’économie réelle.
    Ce fonctionnement est même devenu très nuisible au fonctionnement de l’économie depuis l’apparition du « trading de haute fréquence »

  • matmatol

    « Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est de la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial. »

    David Rockefeller

    • kalon kalon

      David Rockefeller a confondu une crise conjoncturelle qui, de fait, sait se résoudre par le pouvoir de l’argent, à une crise structurelle qui, au contraire de l’autre, se pose la question de l »utilité de l’argent !
      Du moins, dans l’usage que l’on en fait aujourd’hui.
      Quelque part, c’est confondre le sel et la salière !

      • matmatol

        oui mais l’important pour eux est fait, beaucoup d’ignorants qui consomment, qui payent avec du vrai pognon pendant que eux font tourner le monde avec du dollar virtuel et encaissent du vrai pour acheter, acheter, acheter du patrimoine, des politiques, de l’opinion public…
        et quand tout va se casser la gueule, quand le dollar vaudra de la merde, eux auront des papiers justifiant leurs possessions et des reconnaissances de dettes de l’humanité toute entiere

      • kalon kalon

        C’est entièrement vrai, mais l’urgence n’est pas là pour l’instant !
        Cela pourra se régler ultérieurement dans la mesure ou ces biens n’auront pas été « atomisés »
        Poutine, en « jouant la montre » a très bien compris que le pouvoir américain est aux abois et ne peux plus attendre !
        « De l’art de gagner la guerre sans devoir combattre » Sun Tzu

  • lucd

    on va pourvoir acheter des actions. et venir a l’assemblée générale pour poser des questions et avoir des réponses. soyons constructif