Petit sauvetage discret des banques européennes par la BCE…

Hoooooo la petite info qui n’a pas fait les gros titres! À croire que cela n’est pas très important de savoir que les banques européennes ne sont pas au plus haut de leur forme et que du coup, il faut les sauver et leur filer encore plus de pognon! En direct de la dernière revue de presse de Pierre Jovanovic:

En toute discrétion, Reuters a envoyé une dépêche (reprise dans certains journaux) disant que le patron de la BCE a finalement autorisé l’usage de la planche à billets, ou monnaie de singe, ou encore « assouplissement quantitatif« . C’est vous dire à quel point la situation est grave. La BCE a juste appuyé à son tour sur le bouton d’explosion nucléaro-monétaire. Youpi. Mais ce ne sera pas pour les pauvres, non, ce sera pour les banquiers seulement !!! « La BCE n’exclut pas d’acheter des actifs bancaires pour combattre« , restez assis, « une éventuelle déflation, a déclaré le président de la Bundesbank … Le rachat d’actifs bancaires par la BCE s’apparenterait à de l’assouplissement quantitatif, mesure à laquelle ont largement eu recours la Fed et la Banque d’Angleterre pour soutenir leurs économies mais à laquelle la BCE, notamment sous la pression de l’Allemagne, s’est toujours refusée« , lire ici Reuters pour le croire.

Si vous mettez le décodeur, cela veut dire 1) que la situation des banques européennes (autrichiennes, espagnoles, italiennes, grecques, françaises) est déséspérée, et 2) que les Allemands en ont marre de payer. C’est plus clair, non ???

bankster

La Banque centrale européenne n’exclut pas d’acheter des actifs bancaires pour combattre une éventuelle déflation, a déclaré mardi le président de la Bundesbank, comme pour signifier prudemment un infléchissement de la traditionnelle réticence de la BCE à épouser une pratique controversée.

Le rachat d’actifs bancaires par la Banque centrale européenne s’apparenterait à de l’assouplissement quantitatif, mesure à laquelle ont largement eu recours la Réserve fédérale américaine et la Banque d’Angleterre pour soutenir leurs économies mais à laquelle la BCE, notamment sous la pression de l’Allemagne, s’est toujours refusée.

La BCE a baissé ses taux directeurs à des niveaux historiquement bas et inondé le système bancaire avec des prêts à taux bas, mais la reprise reste fragile et le taux d’inflation ne remonte pas.

De nombreux économistes estiment depuis un moment que la BCE a épuisé ses marges de manoeuvre en matière de taux directeurs et doit envisager des mesures plus radicales comme l’achat de dette souveraine, à l’instar de ce que fait régulièrement la Fed pour soutenir l’économie américaine.

L’assouplissement quantitatif est une politique controversée puisqu’elle s’apparente pour ses détracteurs à un financement d’un Etat par une banque centrale, une pratique interdite à la BCE par ses statuts.

C’est donc très prudemment que Jens Weidmann, président de la Bundesbank et membre du conseil des gouverneurs de la BCE, a ouvert mardi la porte à cette pratique en soulignant que la portée des instruments classiques à la disposition de l’institut d’émission était limitée.

« Les mesures non conventionnelles à l’étude appartiennent largement à un domaine inconnu », a dit Jens Weidmann au cours d’un entretien accordé mardi à MNI.

« Cela signifie que nous avons besoin d’une discussion sur leur efficacité ainsi que sur leurs coûts et leurs effets secondaires », a-t-il ajouté. « Cela ne veut pas dire qu’un programme d’assouplissement soit exclu. Mais nous devons nous assurer que l’interdiction de financer les Etats soit bien respectée. »

Article complet sur Reuters via Jovanovic.com

10 commentaires

  • Maverick Maverick

    Rien d’étonnant; elles se mettent à vendre leurs fichiers clients (ING, Crédit Agricole, …) pour arrondir leurs fins de mois …

  • Michele DRAYE

    Il est de plus en plus question de se servir sur les dépôts des déposants

    Il est aussi question que les banques ferment d’un jour à l’autre pour restructuration et pour une durée indéterminée

    Ne leur faites pas trop confiance

    Et approvisionnez-vous en liquidité si vous le pouvez

  • Fenrir

    Prenez le temps de lire les 3 pages de l’article de l’agence Reuters…

    La conclusion de Mario Draghi, et le problème de la déflation…

    Déflation qui a fait son apparition en Espagne selon les chiffres 2013…

    Tic-Tac-Tic-Tac-Tic-Tac…

    http://www.youtube.com/watch?v=pH8fCZej4-E

    En toute franchise, j’ai hâte de voir la même chose avec le système financier actuel…

    Les interactions sont tellement nombreuses et inextricables, que cela sera aussi rapide que dans la vidéo…

    Quasi-magique ! Et hop ! Plus de dettes…

    Vive Internet !

    C’est là qu’il faudra savoir en profiter pour que nous prenions le pouvoir, Citoyennes et Citoyens Endetté(e)s…