Malaysia Airlines: 20 ingénieurs liés à la défense US à bord

L’info circule depuis plusieurs jours maintenant dans les commentaires du blog, merci aux internautes pour celle-ci. Donc, cette disparition étrange n’a pas fini de faire parler, et de savoir que 20 ingénieurs liés à la défense des USA aient été à bord n’aide vraiment pas… Et une autre info est également tombée, ils ont fait la liste des endroits dans lesquels l’avion détourné aurait pu atterrir (voir en fin d’article), et là, c’est encore mieux que l’histoire du GSM!!!

ob_2ec1d6_boeing-777-disparu-au-vietnam

Il y avait donc vingt employés du groupe Freescale à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ils étaient en route pour une réunion d’affaire à Pékin. C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoise

Freescale Semiconductor est une firme basée à Austin. Elle dispose d’une équipe de spécialistes dédiée à l’appui aux forces de défense.
Les produits commerciaux de Freescale couvrent divers secteurs :
-Les Communications sur le champ de bataille
-L’avionique
-Les bandes radar HF par L et S
-Le guidage des missiles
-La guerre électronique
-L’identification, ami ou ennemi (IFF )
OK…
Personne n’en parle dans les media mainstream. Est-on là au cœur des raisons de cette disparition ? il paraît évident que ce ne sont pas des laveurs de vitres qui faisaient ce voyage mais des ingénieurs de haut niveau.
Alors ?
Les chroniques de Rorschach approfondissent ainsi le sujet :
« Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées.
 
1)- A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître.
 
2) Les vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique hugh tech.
 
Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement. A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ? »
 
Mais voyons ce que sont ces nouvelles techniques : « De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage , l’aveuglement , l’assourdissement et plus encore, de sorte qu’un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité ne seraient pas activés . Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont :

1 ) les interférences radar
2 ) la modification des cibles
3 ) la modification des propriétés électriques de l’air .
Par exemple, un rapport d’évaluation du renseignement américain a conclu qu’une attaque israélienne contre l’Iran irait bien au-delà des frappes aériennes avec des avions de combat et verrait probablement le déploiement d’armes électroniques contre le réseau électrique, l’Internet, les réseaux de téléphonie mobile ainsi que les fréquences d’urgence utilisées par les premiers secours en Iran.

Autre exemple, Israël a développé une arme capable d’imiter un signal de maintenance qui commande au réseau des portables de  » se mettre en veille  » stoppant ainsi efficacement les transmissions. 


En 2007, l’armée syrienne a obtenu un avant-goût de cette guerre quand les radars de défense aérienne du pays ont étés leurrés par les forces Israéliennes. Dans un premier temps, elles ont fait en sorte qu’ils ne montrent aucun avion dans le ciel puis l’instant d’après, elles ont fait en sorte que les radars montrent des centaines d’avions.

L’année dernière, il a été annoncé que la nouvelle technologie de la furtivité des avions les rend invisible non seulement au radar mais également à l’œil humain à la manière d’une 
cape d’invisibilité.A-t-on à faire à un détournement fait pour éliminer ou capturer ces cerveaux ?

Ce matin un nouvel élement, révélé par le Nouvel Obs, rend cette thèse possible :
Deux sources proches de l’enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,.
 
Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des « waypoints », ce qui suppose que quelqu’un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu’il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources.
 
Tout ceci n’est-il pas su depuis longtemps par les différents gouvernements. ? Pourquoi perdre du temps à chercher des débris qui n’existent pas ? Y-a-t-il des négociations secrètes ?
A-t-on sacrifié 219 passagers pour éliminer 20 savants ? Ou a-t-on enlevé 20 cerveaux pour utiliser leurs connaissances ?
Que sont devenus les autres passagers ?
Un simple épisode de la grande guerre technologique ?
Article complet sur electronique.biz via wikibusterz.com
Donc, tout ce petit monde a été détourné via un téléphone mobile vers une destination inconnue, mais ils ont une idée des endroits dans lesquels celui-ci à pu atterrir, et ils sont sérieux quand ils expliquent cela, c’est grave! Donc, il aurait pu atterrir dans 26pays et avoir 634 destinations différentes en tout.

media_xll_6580486

634 destinations, 26 pays: voici les seuls endroits où le vol MH370 aurait pu se poser, si l’avion est toujours intact.

La théorie qui dit que le Boeing 777 s’est posé au sol semble « très improbable », d’après l’avis de l’expert néerlandais Steven Verhaegen. Il est en effet pratiquement impossible de poser un appareil d’une telle envergure en toute discrétion. Il faudrait, en outre, une piste d’atterrissage d’au moins 1.524 mètres de long, écrit à ce sujet news.com.au. Et qu’en était-il du kerosène?

Article complet sur 7sur7.be

24 commentaires