La Fed poursuivra sa politique ultra-accomodante « aussi longtemps qu’il le faudra »

Ben voilà, la FED va continuer la planche à billet indéfiniment, car les USA sont financièrement foutus et que seule l’impression de billets en continu permet au système de tenir!

USA_Grunge_Flag_by_xxoblivionxx.jpg.355x207x1Le président de la Banque centrale américaine (Fed) Ben Bernanke a estimé, mardi 19 novembre, que la reprise économique « avait encore du chemin à faire » et qu’il faudrait « encore du temps avant que la politique monétaire retourne à un cours plus normal ».

Dans un discours prononcé devant le National Economists Club à Washington, M. Bernanke a ajouté que les taux d’intérêts, actuellement proches de zéro, le resteraient « peut-être bien après que l’emploi passe sous le seuil » des 6,5 %. Le taux de chômage aux Etats-Unis était de 7,3 % en octobre.

« Je suis d’accord avec l’opinion exprimée par ma collègue Janet Yellen : le plus sûr chemin vers une approche plus normale de la politique monétaire est de faire tout ce que nous pouvons pour promouvoir une forte reprise », a ajouté M. Bernanke, évoquant l’audition devant le Congrès de celle qui va lui succéder à la tête de la Réserve fédérale fin janvier. « Le FOMC [Comité de politique monétaire] demeure engagé à maintenir une politique hautement accommodante aussi longtemps qu’il le faudra », a-t-il répété.

UNE POLITIQUE ULTRA-ACCOMMODANTE AU COÛT ÉLEVÉ

Depuis plus d’un an, en plus de maintenirses taux proches de zéro, la Fed achète pour 85 milliards de dollars en bons du Trésor et titres liés à des prêts immobiliers. Ces injections de liquidité dans le circuit financier ont pour but d’exercer une pression à la baisse sur les taux. Dans son intervention, M. Bernanke n’a pas donné d’indication supplémentaire sur le calendrier d’une réduction de cette aide.

Article complet: Le Monde

7 commentaires