S’y retrouver dans tous les labels écos-bios-verts et compagnie…

Les bons labels et les truands
Les tops 
Demeter Labellise les produits issus de l’agriculture bio-dynamique, plus exigeante que l’agriculture biologique Des aliment de qualité respectueux de la terre et des animaux
Nature & Progrès Garantit des produits sains et de qualité qui contribuent à préserver et entretenir notre planète Une mention cohérente qui concilie agriculture biologique et réduction de l’empreinte écologique
Bio-solidaire Une charte qui garantit le respect conjoint de critères bio et solidaires Permet de choisir des produits bio et locaux
Minga La garantie du commerce équitable tout au long de la filière de commercialisation. Une bonne garantie encore très confidentielle
Transparent Trade Une démarche qui répond à la banalisation du commerce équitable par une exigence de transparence de ses membres Une belle démarche que trop peu d’entreprises rejoignent aujourd’hui.
Öko-tex Un label qui garantit des textiles exempts de produits toxiques Préserve votre santé et l’environnement
GOTS GOTS certifie l’origine biologique du coton, il est issu d’une harmonisation de sept acteurs historiques. Label fiable prenant en compte des critères environnementaux mais aussi sociaux
Nordic ecolabel Label écologique officiel des pays nordiques. Une prise en considération de l’impact du produit durant sa vie entière Un label rigoureux aux critères très stricts.
Ange bleu Le plus ancien label en matière de protection environnementale Un label exigeant et fiable.
Bio Cohérence Un label pour une agriculture biologique, plus exigeant que la règlementation bio européenne Une bonne initiative mais qui fait peser un coût supplémentaire pour les petits producteurs bio
Ecocert Equitable Une charte qui garantit le respect conjoint de critères bio et équitables On aime qu’il faille être certifié bio pour demander une certification
Les bons
Bio europeen Le label AB s’est adapté à la nouvelle reglementation européenne Un label connu qui a perdu de son exigence avec la règlementation européenne
Cosmebio Label français qui certifie des produits cosmétiques écologiques et biologiques Un label de base pour les cosmétiques.
BDIH Label allemand qui certifie des produits cosmétiques écologiques et biologiques Un label de base pour les cosmétiques.
Max Havelaar Garantit que le produit répond aux critères internationaux du commerce équitable portant sur les conditions de production et la rémunération du producteur Un bon label mais qui ne s’attache qu’aux conditions de rémunération du producteur.
FSC Certifie que le bois qui a été utilisé dans un produit provient de forêts ou de plantations gérées de manière responsable et durable. Un bon label pour lutter contre la déforestation et l’exploitation illégale de forêts
APUR Une marque-label permettant de repérer les articles en papier recyclé. Une mention trop peu répandue
ecolabel européen Certifie le respect de critères environnementaux communs à l’Union Européenne sur tout le cycle de vie du produit. Un bon label régulièrement mis à jour mais qui mais qui certifie une proportion de produits (20%) plutôt qu’un objectif de qualité.
Effinergie Label français de certification des bâtiments respectueux autant pour l’environnement que pour la santé de ses habitants Un label prometteur pour la performance énergétique des bâtiments.
TCO Certifie l’efficacité énergétique du matériel informatique Un label intéressant mais trop peu utilisé et qui doit être souvent mis à jour
Ecocert - Produits ménagers Cahier des charges correct pour les produits ménagers écologiques. Dommage que l’on puisse confondre le certificateur et la charte
Ecocert En cosmétiques, équivaut à Cosmebio. Sinon indique Ecocert comme certificateur Dommage que l’on puisse confondre le certificateur et la charte… et que l’on puisse le confondre avec ecocert produits ménagers…
Les bofs
MSC Labelise les produits de la mer issues de pêcheries durables Ne permet pas de répondre aux enjeux liés à la surpêche
PEFC Un label initié par les industriels du bois qui vise à certifier une gestion «durable» de la forêt Un label commercial peu efficace et peu contraignant.
NF Environnement La certification écologique officielle française. Un label trop peu fiable car trop mouvant selon les produits certifiés
HQE Démarche visant à limiter l’impact d’une opération de construction sur l’environnement. Cahier des charges bancal qui permet de consommer beaucoup d’énergie si on en produit un peu de manière renouvelable…
Energy Star Certifie les appareils économes en énergie Peu exigeant. Ne jamais acheter un écran d’ordinateur ou téléviseur ne le possédant pas.
Finansol Un label pour distinguer les produits d’épargne solidaire (livrets, actions, Sicav). Un label indispensable qui gagnerait à être plus restrictif.
Moebius Produit recyclable ou à base de matières recyclées si un pourcentage figure au centre Entraine la confusion entre recyclé et recyclable.
Triangle Précise que le plastique est recyclable et précise sa nature Peu lisible pour le grand public.
1% pour la planète Réseau d’entreprises qui s’engagent à consacrer au minimum 1% de leur chiffre d’affaires annuel à des associations environnementales Démarche intéressante mais qui ne remet pas en cause les modes de production et de commercialisation.
Les truands*
point vert Le logo indique que l’entreprise cotise à un système global de tri, collecte sélective et recyclage des déchets d’emballages ménagers. Toutes les entreprises doivent cotiser, par ailleurs il n’incite pas à la réduction des déchets.
Tidy Man Le logo invite le consommateur à jeter l’emballage dans une poubelle Il n’incite pas à réduire les emballages.
Protège la couche d'ozone Le logo indique que le produit ne contient pas de cholofluorocarbones C’est une obligation légale qui sert d’argument commercial.
*expression utile pour le jeu de mot. Pas à prendre au pied de la lettre. Disons « ambigus » ou « trompeurs ».

Nous entendons par « label » l’ensemble des signes distinctifs susceptibles de figurer sur un produit ou un document: pictogrammes, marques, certifications, et les véritables labels au sens juridique.

25 commentaires

  • Badboy

    Jusqu’au jour ou un scandale va éclater et qu’on va nous dire que le bio n’est pas bio, que les industriels pour améliorer leurs marges utilisent un label bio, mais on a l’habitude. vache folle, poulets a la dioxine, spanghero, ikea,lait, légumes espagnols.

    Entre l’appat du gain et un matraquage fiscal.

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      l’europe autorise sous son label bio 0,x% d’ogm donc pas bio :)

      • Greench

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Label_bio_de_l%27Union_europ%C3%A9enne#cite_ref-12

        Cahier des charges à la fin: pas d’OGM! Et pas de produits chimiques non plus apparemment.

        Mais effectivement le classement en « bons » me semble peu approprié… « La fertilité et l’activité [biologique] du sol doivent être maintenues ou augmentées en priorité par des rotations de cultures, la culture d’engrais verts […] ». C’est pas très clair tout ça.
        A noter que le label Bio Cohérence dans les « tops » est basé sur le cahier des charges de l’ancien label français, maintenant aligné sur le label européen…

    • Itsmie

      Faut acheter chez les petits producteurs du coin!

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Exact Itsmie
        Local,de saison et les produits les moins transformés,pour ne pas se tromper.

        J’ai appris dernièrement par un agriculteur local,que les cerisiers étaient pulvérisés d’un produit X pour éviter que les cerises se fendent de faite elles sont moins vendables .
        J’ai appris aussi mais cela depuis plus longtemps que les pieds de tomates ,n’étaient plus en plein terre mais sur de la laine de verre et nourries avec de l’engrais ,ramassées vertes et irradiées pour les faire rougir,d’ailleurs si elles sont vertes à intérieures c’est bien qu’elles ont étés irradiées,et pas seulement les tomates mais pratiquement tous les fruits et légumes de production industriels

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Et en plus un producteur local peut donner de bons conseils ,il sait vraiment de quoi il parle ,rien à voir avec un vendeur qui aujourd’hui vend des savonnettes et demain des fruits

    • hello badboy … sans oublier … Findus, les céréales ogm pour nos bovins à viande … les plats « tout préparer » à l’aspartame, sucre pourri … et autres saloperies …

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    Max Avelar un bon label mais de qui on se fou se mec un esclavagiste a la sauce green washing

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      le Label Europeen autorise les ogm
      en fouinant la moité de ses label doivent servir juste a justifier de nous vendre 4X plus cher des produit pas forcement très sain

      • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

        l’illusion pour le prout-consumerite de faire du bien(ou moins de mal) a la planète,bien souvent il a soit une ceinture en cuir(du bétail maltraité)ou un blouson de la même origine
        (voir earthling)
        du green washing pour les brainstorming des bobos colabos
        CQFD

      • rouletabille rouletabille

        C’est interdit de mentionner OGM ,c’est bien la preuve qu’ils nous empoisonnent…

      • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

        slt rtb
        j’ai acquis le livre sur les additifs, E125,E160,etc de Corinne goujet,
        et ben c’est du lourd,pour éviter d’en avoir dans un quelconque produit,
        et sur les étiquettes,même avec une loupe,
        ben ,accroche toi pour le lire..

      • rouletabille rouletabille

        tu as un lien vite fait ?
        merci ♥
        l’association de ces produits est TRÈS dangereux,mais ils n’en parlent pas bien sur…

      • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

        du tout cher ami,son prix n’etant pas elevé,je l’ai pris dans le commerce,de plus l’argent contribue al’aider dans ce combat informatif et dans son combat pour retrouver la compagnie de ses filles.
        son excellent site:
        http://www.santeendanger.net/

        des infos,des trucs,

      • rouletabille rouletabille

        merci gd..

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Il faut lire les étiquettes surtout si c’est écrit en très petit, c’est ce qu’ils ne veulent pas que vous sachiez.

        C’est dingue le nombre d’additif que l’on trouve ,mais allez l’expliquer aux citoyens consommateurs,la réponse est invariable à 90% :il faut mourir de quelques choses.

        Mon ami le sage, quand il a décidé qu’il avait accompli sa mission, il se prépare environ 2 ans à l’avance pour le grand voyage sans billet de retour.

        La maladie n’étant que la conséquence de nombreuses négligences qui se sont accumulées depuis des dizaines d’années. Comme la note, quand nous devons passer à la caisse ,des petites sommes qui s’additionnent.

        140 produits toxiques chez une députée qui c’est faire une prise de sang, elle semblait étonnée, normal quand on fait n’importe quoi.

  • Chouette big mama

    Si chez vous aussi, le jardin a été particulièrement généreux et déborde de potirons, voici une petite recette version sucré :
    – environ 600 g de chair de potiron
    – 160 g de sucre
    – 10 cl + 2 cuillères à soupe d’eau ( pour le caramel )
    – 1 sachet de sucre vanillé + une pincée de cannelle
    – 2 c à soupe de farine
    – 2 c à soupe de crème épaisse
    – 4 œufs
    Détailler la chair du potiron en cubes et les mettre à cuire dans une casserole avec 10 cl d’eau et les épices. Couvrir et faire cuire 5 mn à feu vif.
    Réduire en purée et incorporer la farine, la crème, 80 g de sucre et les œufs battus en omelette ;
    Dans une casserole, faire un caramel avec l’eau et le sucre restants. Verser dans des moules individuels puis la préparation. Enfourner au bain-marie pendant 1 h à 180°C .
    Laisser refroidir .
    Emietter des speculoos, un peu de chantilly , voila.
    Et ça sent bon Noël qui s’en vient .
    Attention aux champignons: cette année dans le bois, l’arrière saison particulièrement clémente a favorisé l’apparition de gros bolets mais il s’avère que ce sont des bolets qui bleuissent lorsque je les coupe; Mère Nature indique en général le danger par une couleur, une odeur ou autre signe inhabituel . . . Il y a quelques années, des vacanciers en avaient consommé et s’étaient retrouvés aux urgences, croyant avoir à faire au fameux cèpe de Bordeaux .

  • Remifasol57

    Le « point vert », 80 % de la population prend ce logo pour emballage recyclable… Des emballages de plus en plus petits donc plus d’emballages, plus de logo « point vert », plus de pognon pour éco-emballage
    il y a un logo oublié … C’est un espèce de gros E à coté du poids ou du volume, c’est la tolérance sur le contenant et le maximum, c’est ZÉRO. Nous avons 99% d’avoir MOINS de produit qu’indiqué sur l’emballage, une ARNAQUE de plus à dénoncer
    http://rcahen.net/blog/2012/03/erreur-legale-en-votre-defaveur/