Le Parlement européen renforce l’encadrement du gaz de schiste

Manifestation contre le gaz de schiste, en avril 2011 dans la Drôme.

Les activités d’exploration et d’extraction d’hydrocarbures non conventionnels par fracturation hydraulique devront « obligatoirement » faire l’objet d’une étude d’impact environnemental, a déclaré le Parlement européen mercredi 9 octobre. Le texte doit toutefois être ensuite retenu par les Etats membres.

Les eurodéputés étaient appelés à se prononcer sur la révision d’une loi européenne vieille de vingt ans se rapportant à l’évalutaion des incidences environnementales de certains projets publics et privés. Ce texte concerne des projets très divers, allant de la construction de ponts, de ports et d’autoroutes, en passant par les décharges de déchets, jusqu’aux élevages intensifs de poulets ou de porcs.

Quant au gaz de schiste, les parlementaires ont affirmé qu’une étude d’impact serait obligatoire en cas de fracturation. « La fracturation hydraulique suscite des inquiétudes », a reconnu l’eurodéputé italien Andrea Zanoni, qui sera chargé de négocier avec les représentants des 28 Etats membres la révision de la directive européenne. « C’est une vraie avancée qui vient confirmer que cette technologie risquée doit être interdite« , s’est félicitée l’élue verte française Sandrine Bélier, qui a également dénoncé « la pression des lobbies des industries pétrolières et gazières et de quelques Etats membres« 

« L’Europe est à la pointe en matière de politiques publiques environnementales dans le monde et elle doit le rester », a approuvé l’eurodéputé socialiste Gilles Pargneaux, membre de la commission de l’environnement. « Pour une fois, l’intérêt général a gagné », s’est réjouie de son côté Corinne Lepage, eurodéputé libérale française.

« UN FARDEAU SUPPLÉMENTAIRE », SELON LE PPE (CENTRE DROIT)

Le Parti populaire européenn (PPE – centre droit) a au contraire dénoncé « une pression supplémentaire sur les entreprises en ces temps économiquement difficiles ». « On ne peut pas ajouter un fardeau supplémentaire pour les entreprises qui sont les plus gros fournisseurs d’emplois dans l’UE », a insisté l’élue conservatrice espagnole Cristina Gutiérrez-Cortines. C’est « irresponsable », a-t-elle estimé.

La législation actuellement en vigueur couvre les projets liés au gaz naturel à partir d’un débit journalier estimé à 500 000 mètres cubes par jour. Or les rendements des forages de gaz de schiste étant souvent inférieurs et réalisés par fracturation de la roche, ces exploitations ne sont pas systématiquement soumises à une évaluation des incidences environnementales.

Si le texte approuvé par le Parlement européen est retenu par les Etats membres, l’évaluation sera obligatoire, quelle que soit la quantité extraite d’hydrocarbures non conventionnels (gaz et pétrole de schiste, gaz de houille, etc.), qu’il s’agisse de projets d’exploration ou d’extraction, pour la phase où la technique de fracturation hydraulique est mise en œuvre.

Les parlementaires européens se sont également prononcés en faveur de mesures pour empêcher les conflits d’intérêt entre les maîtres d’ouvrage et les personnes menant les études et pour que le public soit informé et consulté sur le déroulement des projets.

Source: Le Monde

17 commentaires

  • Grand marabout 2.0 Grand marabout 2.0

    les parlementaires ont affirmé qu’une étude d’impact serait obligatoire en cas de fracturation.

    les parlementaires: des gars qui parle mente sur l’air en faisant des commentaires divers(ça rime)

    étude,par qui?= des experts mandatés par les parlementaire

    serait obligatoire: obliger a être ,de leur avis a qui,aux experts copains avec les parlementaires,sinon pas de solde!

    par contre,la facture c’est en euros!

    • Nevenoe Nevenoe

      Exactement : qui fait l’étude ?
      Et ensuite c’est bien beau d’en faire une mais si derrière il n’y a pas d’obligation de la soumettre à l’aprobation d’un organisme neutre et compétent en matière d’environnement ça ne sert à rien.

  • aloamars

    pour une fois qu’on pouvait payer le gaz moins cher forcement EU doit jouer les rabat joie.
    sur 500 000 puits aux usa: pas de pb majeur connu
    gaz de schiste je suis pour y aller à donf!!!!!!

    :8)

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Sérieux d’où tu sors toi, …t’es un pauvre crevard de sans emploi ou quoi là !

    • voltigeur voltigeur

      C’est de l’inconscience de vouloir cette merde, tu crois vraiment
      que nos régions y gagneront?
      Je ne suis pas contre le progrès en tant que tel, mais je refuse le
      saccage organisé de mon pays, par les mêmes qui ont saccagés le leur.
      Tu ne connais pas Gasland? il y a une suite gasland2 que tu devrais voir.
      Gasland2
      « Un documentaire qui déclare que la représentation de l’industrie du gaz naturel comme une alternative propre et sûre au pétrole est un mythe et que les puits de fracturation fuient inévitablement avec le temps (5 % des puits la première année d’activité et 50 % des puits fuiront dans 30 ans..), contaminant l’eau et l’air, rendant malades les familles et augmentant les dangers liés aux changements climatiques à cause du potentiel… »
      source http://blogs.mediapart.fr/edition/petrole-une-malediction/article/060913/gasland-partie-2
      En souhaitant que ça te fasse réfléchir, car il n’y a pas que l’argent dans la vie ♥♥

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Non mais sérieux qui peut croire en cet article d’enfumage là ? …moi pas ; …Car lorsque l’Accord Transatlantique sera effectif en 2015, les exploitants US attaqueront les états qui refuseront les forages et de lourdes amendes forfaitaires tomberont (si si ce sera dans l’AT), …alors les états baisseront leur froc et le forage de caca aura bien lieu, et on finira tous dans la merde !

  • gentil bombus

    qui trouvons nous derrière le gaz de chiste:

    les dirigeants du N.O.M

    donc non aux rocfeller, non aux rotchild, nom à tous ces gens là.

  • Maverick Maverick

    Encadrement : Terme de novlangue, synonyme de Légalisation

  • aloamars

    bah non je me suis juste renseigné au lieu d’être un mouton sans cervelle qui bêle parce qu’il a ‘vu à la télé’ que c’est pas bien.
    (suivez les avis des journalistes super compétents et objectifs).

    au bout de 500 000 puits t’a eu des tas d’études dont des tas de chercheurs écoantiprogres et toujours pas de pb majeur avec le gaz de schiste.

    http://www.forbes.com/sites/jonentine/2013/09/18/university-of-texas-environmental-defense-fund-shale-gas-study-unmasks-politics-of-anti-fracking-activist-cornell-scientists/

    les américains sont pas fou de toute façon quand il s’agit de leur pays ils font jamais n’importe quoi, chez les autres c’est un autre sujet.

    a un moment faut être logique c’est comme pour la grippe H1N1, j’avais vu qu’au Mexique où elle est passé en 1er, il y avait pas plus de décès qu’une grippe saisonnière.
    donc j’ai pas suivit ce quand la sainte télé à dit que c’était une pandémie et je me suis pas fait vacciné.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Ou tu as vu que les américains protégeaient leur pays toi ! …c’est des saccageurs pire qu’ailleurs, et en plus ces batards veulent en faire profiter tout le monde.

      En plus toutes les saloperies de ce monde viennent de chez eux et de leurs cerveaux pourri, OGM, Gaz de schiste, pesticides, armes chimiques, bombe atomique, nucléaire… et j’en passe et des meilleurs.

    • Maverick Maverick

      Un journaliste reste un journaliste : ceux de Forbes sont-ils plus compétents et objectifs ? ;-)

      1 ) La seule chose qui puisse rendre les industriels américains circonspects sur le territoire US en temps de paix, c’est la possibilité de « Class Actions », ces fameux procès collectifs. Et même ça n’est pas complètement dissuasif : Lobbying, lois scélérates, plans média, Batailles d’experts, labyrinthes juridiques, procédures sans fin, accords négociés …
      2 ) En ce qui concerne la fracturation, on peut raisonnablement supposer que les mêmes procédés seront utilés aux States et à l’étranger, avec les mêmes risques et les mêmes effets éventuels. Et quand il est trop tard, il est trop tard …
      Alors si il y a des américains pour dire que la fracturation est directement responsable de pollutions et/ou de problèmes de santé, j’y prête attention avant de me faire avoir à mon tour.
      3 ) Renseigne-toi donc sur les mouvements spéculatifs qui entourent la fracturation; il y a déjà eu des posts à ce sujet sur le blog, comme :
      http://lesmoutonsenrages.fr/2013/02/19/la-bulle-des-gaz-et-petrole-de-schiste-va-bientot-eclater/

      http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/gaz-de-schiste-demission-d-un-pionnier-du-secteur-sur-fond-de-scandale-516462.html

      4 ) Pourquoi les Russes, qui ont eux aussi une longue histoire pétrolière, ne semblent-ils pas intéressés par la fracturation ? (Eux qui sous l’ère soviétique n’ont jamais eu trop de scrupules à polluer)

      • aloamars

        je suis d’accord avec tous tes points.

        La production des puits baissent rapidement et donc l’exploitation de gaz de schiste est plus cher c’est pour ça que les russe l’exploitent pas encore (tant qu’ils manquent pas de gaz conventionnel ça n’a pas d’intérêt).

        le pique de production est annoncé pour 2030
        (ça sera peut être plus parce que le pique du pétrole à été annoncé pour 1930, puis 1970 puis 2000)

    • Librevoix33

      On te dit bien que tu es libre, de droit, de vote, est ce réellement le cas ?

      Le jour ou les maisons de presses seront libres de tous jugements, et qu’ils n’y aura plus de conflits d’intérêts entre l' »information » et leurs activités secondaires, je dirai ok, et encore l’information est toujours subjective et non objective, donc …..
      De plus, le jour où les 1500 lobbies référencés autour du parlement européen, n’interféreront plus avec le vote des projet de lois, ne corrompront plus les parlementaires dans leurs décisions, je dirai pourquoi pas !

      Mais STP, je préférai voir la recherche évoluer vers l’énergie libre que vers le gaz de schiste !! On dépouille les sols, pour te faire passer à la pompe pas pour faire du bien à l’humanité. Remets les pieds sur terre, les américains ne savent pas, pour la plupart, ce qu’il mange, ce qu’est un OGM (et j’en passe ), imagine le reste…..

  • BlueMan

    En complément, voyez « La folle ruée de l’Europe sur le gaz de schiste, le gaz de houille, et le biogaz », un mini-reportage très bien fait :

    http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=6362