Une île apparue quelques heures après le séisme au Pakistan !

Le puissant séisme au Pakistan a donné naissance à une créature pour le moins étrange: une « île » sortie subitement à la surface de la mer d’Arabie, à des centaines de kilomètres de l’épicentre, qui étonne badauds et scientifiques.

« Ce n’est pas une petite chose, mais un truc immense qui est sorti de sous les eaux », se frotte encore les yeux Muhammad Rustam, un habitant de Gwadar, port stratégique pakistanais situé à quelques 400 kilomètres au sud de l’épicentre du séisme de magnitude 7,7 ayant secoué mardi la province du Baloutchistan et fait plus de 200 morts.

20 mètres de haut, 40 de long

islandAprès le tremblement de terre, les habitants de Gwadar ont vu apparaître à quelques centaines de mètres au large de la côte un gigantesque monticule d’une vingtaine de mètres de hauteur, d’une quarantaine de mètres de longueur et d’une centaine de largeur. « C’est vraiment très étrange et aussi un peu effrayant de voir subitement une chose de la sorte sortir de l’eau », confie, encore médusé, M. Rustam.

Des pêcheurs intrigués s’étaient approchés mardi de cette protubérance maritime qui aimante les flashes des photographes amateurs locaux.

Effets inattendus ou surprenants

Le séisme de magnitude 9,0 à l’origine du tsunami dévastateur au Japon en 2011 avait été d’une puissance telle qu’il avait déplacé d’environ 17 centimètres l’axe de la Terre et donc raccourci cette journée de 1,8 microseconde, selon les calculs de la Nasa. Et de nombreux autres séismes ont des effets inattendus ou surprenants pour le néophyte. Derrière la fascination de la « nouvelle île de Gwadar » se cache aussi une explication scientifique liée au mouvement des plaques tectoniques et aux « volcans de boue ».

Des bulles de méthane prennent feu à la surface de l’île

Une équipe de l’Institut pakistanais d’océanographie s’est rendue sur cette île et y a trouvé des fortes concentrations de méthane. « Notre équipe a découvert des bulles qui remontaient à la surface de l’île qui prenaient feu à proximité d’une allumette », a dit à l’AFP Mohammad Danish, chercheur à cet institut public.

Une apparition « très curieuse »

Pour Gary Gibson, sismologue à l’université de Melbourne, en Australie, l’apparition de cette île à des centaines de kilomètres de l’épicentre du séisme est « très curieuse ». « Cela s’est déjà produit par le passé dans cette région, mais c’est un événement hors du commun, très rare, je n’ai jamais entendu parler d’une chose de la sorte », à une telle distance de l’épicentre, explique-t-il à l’AFP. Cette « île » serait en fait un « volcan de boue », un monticule de sédiments poussé vers la surface sous la pression du gaz méthane lors du séisme, souligne M. Gibson.

Ce n’est pas une structure fixe

L’îlot n’est donc pas une structure fixe mais un amas de boue mêlée à des roches qui va se désagréger au fil du temps, contrairement à la croissance de monticule rocheux permanents à la rencontre de plaques tectoniques. Les anciens à Gwadar se souviennent encore du tremblement de magnitude de 8,1 dans la zone de Makran du Baloutchistan. Or ce puissant séisme avait aussi donné naissance à un même type « d’île », confirme M. Gibson.

L’île est vouée à disparaître

Mais il ne sert à rien de baptiser ce monticule au large de Gwadar car il est voué à disparaître, selon les scientifiques. « Cette ‘île se dispersera au cours des prochaines semaines ou mois », estime Shamin Ahmed Shaikh, directeur du département de géologie à l’université de Karachi, métropole du sud du Pakistan.

L’apparition de cette bosse étrange au large de Gwadar est due aussi à l’intense activité géologique dans cette région au carrefour des plaques tectoniques indienne et arabique, souligne-t-il.

Source AFP.

Le plus étonnant c’est qu’elle soit apparue à la suite du séisme, car ce genre de phénomène reste réservé aux éruptions sous-marines. Les Açores ont très souvent connus ces apparitions et les voir disparaître dès le surlendemain.

 

 

17 commentaires

  • chris314

    « Bonjour tout le monde juste une petite idée au passage et si …. ».

    Eaglefeather
    Désolé Chris 314 d’avoir effacé ton commentaire ainsi que ceux de Chegoku et Nevenoe dans la foulée.
    Mais le sujet ne porte en rien sur une hypothétique et comme le disait Chegoku, énième « fin du monde ».
    On ne peut plus approprié, le sujet en est plus terre à terre, malgré son caractère pour le moins intrigant ! Merci de ta et votre compréhension !

  • Emy Emy

    béeee c’est une ile habitée il y a du monde dessus.

  • slaine

    non, non, le raisonnement est bon..On sait que l’on peut se prendre potentiellement des CME dans la periode qui vient..Plutot que d’attendre que cela se passe et ne rien controler (chaos, pillage et tout ce qui en decoule), il serait bon pour eux de devancer la chose en creant des BlackOut afin d’y imposer une certaine main mise sur le monde (nwo). Une fois fait, les CME peuvent arriver sans trop de soucis s’ils ont le controle des populasses ecervelés et décerébrés…Ne rigolez pas, cela se tient..A chacun de voir comment il voit l’avenir proche…latent (et donc rassurant pour la majorité d’entre vous, bien sue nevrosant et débilisant) ou brutal(retour a une certaine réalité, dure certes, mais réalité qui aura peut etre le merite de reveiller et de combattre)…

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Vers 18h45 il y a eu un séisme de 7.0 (6.9) au large du Pérou

  • yann

    Vue d’avion , on pourrai penser a un iceberg ou montagne de sel ??

    Punaise la montagne de sel a disparu d’aigues morte lol .

  • criminalita

    Étonnant mais j’ai l’impression que sa longueur doit friser les 200 mètres, si la hauteur est de 20m en proportion d’après l’image les 100m me paraissent courts.