Les exécutions texanes bloquées par une pénurie?

© epa.

Les condamnés à mort du Texas sauvés par la Providence? Il semblerait que l’Etat le plus sévère du pays commence à manquer cruellement de produits nécessaires au bon déroulement des « opérations »…

Selon le site d’information The Atlantic Wire, le Texas affronterait actuellement une sérieuse pénurie de barbituriques. Le pentobarbital est en effet utilisé comme anesthésiant par la justice de l’Etat dans le cadre de ses (nombreuses) exécutions capitales. Or, selon les révélations relayées par le journal, l’administration ne disposerait plus suffisamment de stock pour accomplir sa macabre besogne et le cas de deux prisonniers dans le couloir de la mort reste dès lors en suspens.

Selon l’agence de presse AP, l’Etat doit encore normalement procéder cette année à l’exécution de sept condamnés. Or, le Texas ne possède plus de solution de repli en cas de rupture de stock définitive, contrairement à une situation similaire par le passé. En effet, l’usage du barbiturique adéquat demeure strictement réglementé et son remplacement doit être formellement approuvé par la justice. En outre, les fournisseurs étrangers refusent désormais de collaborer en la matière et incluent généralement une clause interdisant l’usage du produit concerné dans le cadre d’une exécution capitale…

La Géorgie se débrouille
D’autres Etats se débrouillent néanmoins pour contourner la législation et perpétuer leurs traditions judiciaires: la Géorgie a voté une loi garantissant le secret de fabrication des produits utilisés lors de l’injection létale; le Dakota du Sud, l’Arkansas et le Tennessee ne communiquent plus les noms de leurs fournisseurs; l’Ohio entrevoit de préparer son propre poison mortel…

Le Missouri et les chambres à gaz
Aussi incroyable que cela puisse paraître, les chambres à gaz ne sont pas formellement interdite dans l’Etat du Missouri. D’où l’idée, suggérée par certains, de ressusciter la méthode. L’Etat envisage toutefois de plutôt recourir à un nouveau produit: le propofol.

Bref, la tâche se complique mais certains Etats ne manquent pas d’inspiration…

Source: 7sur7.be

2 commentaires