Crise des subprimes : « Fabulous Fab » jugé coupable de fraude boursière

Juste une grosse fumisterie, ils ont trouvé quelqu’un pour endosser les responsabilités, un simple trader, alors que c’est la banque elle-même aurait dû être condamnée. Logique américaine qui s’est vérifiée systématiquement, la seule condamnation à laquelle la banque a été confrontée, c’est de « verser une amende » pour échapper à la justice.

Le Français, ancien courtier de la banque américaine Goldman Sachs, a été condamné jeudi à New York de six chefs d’inculpation sur sept lors de son procès face au gouvernement américain.

A-t-il trompé des investisseurs? Après deux semaines de débats à New York, la justice américaine a répondu « oui ». Le Français Fabrice Tourre, ancien courtier de la banque américaine Goldman Sachs a été reconnu coupable de six chefs d’inculpation sur sept lors de son procès face au gouvernement américain. Il s’agit du procès le plus important issu de l’enquête de la SEC sur les évènements ayant conduit à la crise de 2008.

La Securities and Exchance Commission (SEC), l’autorité financière américaine, avait porté plainte contre ce Français de 34 ans et son ancien employeur en mai 2010, les accusant d’avoir trompé les investisseurs en leur proposant un produit complexe, appelé Abacus 2007-AC1, qui comprenait des titres adossés à des créances hypothécaires.

Que risque Tourre ?

Cette victoire est importante pour la SEC, qui a été vertement critiquée pour avoir été incapable d’empêcher la crise et de faire condamner des responsables financiers. « Nous sommes heureux du verdict du jury qui a jugé M. Tourre coupable de fraude. Nous allons continuer à vigoureusement chercher à rendre responsable et à amener devant la justice si nécessaire ceux qui ont commis des fraudes à Wall Street« , a commenté la SEC dans un communiqué.

« Comme le démontre ce verdict, nous avons prouvé que M. Tourre » lorsqu’il travaillait chez Goldman Sachs « a conçu un produit financier complexe qui était secrètement destiné à maximiser la probabilité que sa valeur s’effondre, et l’a vendu aux investisseurs sans leur dévoiler » des éléments clés de ce produit, ajoute la SEC. Que risque Fabrice Tourre ? Une forte amende et la restitution des gains mal acquis, assortis d’une interdiction d’exercer des fonctions liées aux marchés. Goldman Sachs a versé 550 millions de dollars il y a trois ans pour mettre fin aux poursuites de la SEC, sans reconnaître sa culpabilité. Fabroce Tourre a quitté la banque mais celle-ci continue de payer ses frais d’avocat.

Source: Lci.tf1.fr

6 commentaires

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Fabusse and fils ,Non !dommage ,je lu cru d’après le titre, pas d’illusion alors, ils peuvent continuer leurs trafics sans soucis ,bandes d’esc …!

  • Chegoku Chegoku

    Vous parlez de logique américaine… La logique française a fait exactement pareil avec Kiervel.
    Les deux affaires sont similaires. Un bouc émissaire et des responsables au chaud.
    Ceci dit, on ne va pas verser une larme pour ce fabulous parasite qui se prenait pour un dieu. Bienfait pour sa pomme.

  • Mundus Mundus

    Seuls des Traders français plongent. Le Français Fabrice Tourre à New-York, le français Bruno Iksil à Londres et le Français Jérôme Kerviel à Paris ça sent le bouc-émissaire et la claire agression à peine voilée du monde anglo-saxon sur la France…. On a de quoi pointer avec un inplacable doigt accusateur la France pour les crimes financiers qu’elle n’a pas commis et la rendre responsable devant l’histoire et l’homme de l’apocalypse financière. Non j’exagère, merde quand même!

    J’la sent mal st’histoir!

    • Chegoku Chegoku

      Je ne pense pas. Faut dire que les sbires méritent bien leur condamnation et que le fabulous était un phénomène dans le genre.

      • Mundus Mundus

        Tout ce que je dis est que m’informant depuis des années sur la dérive de la finance mondiale on devrait plus et surtout voir des noms comme John, Jack, Ryan inculpés plutôt que des Fabrice, Bruno ou Jérôme bref des noms et prénoms bien français. Or ce n’est pas le cas!

  • rouletabille rouletabille

    je comprends pas pourquoi on parle de crise des subprimes ,c’est dans le langage de dire que quand les Banques volent les gens ou aussi ce que j’adore , »LES AIDES »hahaah.
    Tout ca pour dire que nous voler avec la complicité des Politiques de tout bords est devenu « CRISE »hahahaah.
    Que vont dire nos petits enfants,l’époque bénie de nos parents solidaires se sont volontairement sacrifiés pour aider nos amies LES BANQUES..hahahaha
    Les infos démoniaques qui préparent les cerveaux fluorés avec ou sans coca cola Pujadas la Star ,Druker ,bof,ils sont si nombreux à bouffer à la gamelle que c’est impossible de dire qu’il n’y a que 1% d’élus avec les 98% de complices reste juste 1% qui se posent des question sur la crise hahahaahah,sur les aides hahahaahah,sur les Romh et autres cibles.