Un autre déraillement de train du au déboulonnage d’une éclisse, le même jour qu’à Bretigny… (Mis à jour)

Le même jour que la catastrophe de Brétigny, une locomotive opérant pour Areva a déraillé suite au déboulonnement volontaire d’une éclisse. La SNCF estime que tout rapprochement entre les deux affaires serait « aventureux ».

Eclisse_rails ferroviaires

© Inconnu

Une éclisse en partie déboulonnée a entraîné vendredi le déraillement partiel d’une locomotive sur un site du groupe nucléaire Areva en Haute-Vienne, le même jour que l’accident de Brétigny, a-t-on appris mercredi auprès de la SNCF qui privilégie la piste du sabotage. Une enquête a été ouverte à Limoges, notamment pour « mise en danger de la vie d’autrui », selon des sources concordantes.

Le déraillement partiel de la locomotive – l’un des essieux a quitté la voie – a été provoqué vendredi 12 juillet par une traverse soulevée sur cette voie longue de deux kilomètres située au lieu-dit du Pradelet, à 30 km au nord de Limoges, a-t-on appris auprès d’Areva. Il n’a pas fait de blessés.

Sur ce site, Areva entrepose notamment de l’uranium appauvri provenant de Pierrelatte, où se trouve une partie du complexe nucléaire de Tricastin.

L’uranium appauvri y est transporté dans des conteneurs acheminés en train. Au moment du déraillement toutefois, aucun transport d’uranium n’était en cours.

Plainte contre X pour sabotage

Le déraillement a été revendiqué par mail le 13 juillet auprès du Populaire du Centre par « un militant antinucléaire », selon ce journal. Le courriel, précise le quotidien, est arrivé le jour de l’ouverture d’Urêka, un musée de la mine en partie financé par Areva. La SNCF a déposé plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » et Areva pour sa part a déposé une plainte contre X pour sabotage. Selon le Populaire du Centre, deux employés de la SNCF présents au moment des faits ont également porté plainte.

Le déraillement s’est produit le même jour que l’accident de train qui a tué six personnes à Brétigny-sur-Orges (Essonne) mais la SNCF avertit que tout rapprochement avec ce déraillement partiel probablement dû à un acte de malveillance serait « aventureux » même s’il s’agit d’éclisse dans les deux cas.

A Brétigny, la SNCF privilégie la thèse d’une défaillance matérielle d’une éclisse. Selon l’opérateur ferroviaire, cette pièce d’acier de dix kilos reliant deux rails s’est détachée et est venue se loger au centre de l’aiguillage, provoquant une des pires catastrophes ferroviaires de ces dernières années.

Source: Sott.net

Ayant eut le reproche inattendu et incroyable de: « c’est pas vrai, les journalistes n’en ont pas parlé, même Mediapart n’en a pas parlé », je fais une petite mise à jour de cet article, car il y a d’autres sources pour confirmer le fait:

15 commentaires

  • yoyo

    Il est clair que cette info. est tendancieuse, manipulatrice et correspond bien à l’idée de diviser la population … Voire faire oublier, occulter, le grave problème du transport des matières radioactives.

  • Bar Llugara

    Il est clair que toutes les informations actuelles ont des chances ÉNORMES d’être tendancieuses, mais c’est quand même « cocasse » non ?

    S’il y avait eu des victimes, le gentil militant antinucléaire, aurait il revendiqué son acte ?

    C’est clair que le transport de matières dangereuses pose un problème mais je ne sais pas si « rajouter une couche » au danger est la meilleure des choses à faire. Y compris si cela vient de militants « antinucléaire » (la responsabilité c’est pour tout le monde et les bonnes intentions ne dégagent en rien de la responsabilité en cas de problème)…

    Alors information tendancieuse ou pas, elle est utile !

    Voilà

    • Maverick Maverick

      Tout à fait d’accord. Risquer de répandre des matières contaminantes et de porter atteinte à la vie d’autrui est totalement irresponsable et contradictoire avec l’objectif affiché de protéger l’environnement et nous de la pollution nucléaire.

    • yoyo

      Je voulais dire qu’on suggère, même si c’est aventureux que l’accident de Bretigny… plus le « caillassage » des secours (?)… pourraient prêter à penser que … c’était à cette tendance : les vilains petits voyous

      • Nevenoe Nevenoe

        Pas si aventureux que ça puisque des ‘jeunes’ ont attaqué un tramway à St Herblain en bloquant la voie.
        Mais je ne pense pas qu’ici ce soit le cas.
        Je pense que ça a à voir avec le train d’Areva

    • samter

      Faut peut-être élargir un peu le camp des possibilité …
      ne pensez vous pas que ce militant, connaissant l’absence de déchet dans ce dit train, n’avait aucunement l’intention de répandre ces vilaines matières partout?…. mais juste de montrer à quel point il est ULTRA facile d’arriver à une catastrophe ? que ça vienne d’un acte de malveillance, d’accident naturelle, de défaut d’entretien etc

      Quant au line entre les 2…. beaucoup de suppositions peuvent être faites

      • Itsmie

        OU BIEN
        AUTRE POSSIBILITÉ

        Ce militant antinucléaire n’a rien fait!!

        Et ce déraillement du train Areva est un pur hasard qu’il a récupéré et transformé en attentat pour attirer l’attention sur le danger de ces transports!!

      • Maverick Maverick

        Dans ce cas, ce serait un fameux blaireau. Ca reviendrait à endosser la responsabilité de l’accident à la place d’AREVA, de la SNCF et de RFF.

      • Itsmie

        Pas plus blaireau que de le faire réellement dérailler et de le revendiquer!
        Quelle différence?

        De toute façon, C’EST un blaireau!

  • eric

    Sur la photo qui illustre l’article,les rails sont maintenus sur les traverses
    uniquement par les tetes des deux tire fonds que l’on voit.Normalement le tire fond doit passer dans une piece appellee crapeau qui elle meme pince le rail.Si tout le reseau est comme cela,ca fait briquolage!

  • Mindcrime

    Accident ou pas, avec ces conneries de déchets stockés à 20 bornes de chez moi, je vais bientôt changer de pseudo pour « Le mouton mutant ». Le musée de la mine de Bessines: quelle blague! pour une entrée achetée, un cancer offert!!!

  • Mindcrime

    Accident ou pas, avec ces conneries de déchets stockés à 20 bornes de chez moi, je vais bientôt changer de pseudo pour « Le mouton mutant ». Le musée de la mine de Bessines: quelle blague! pour une entrée achetée, un cancer offert!!!

  • Mindcrime

    Accident ou pas, avec ces conneries de déchets stockés à 20 bornes de chez moi, je vais bientôt changer de pseudo pour « Le mouton mutant ». Le musée de la mine de Bessines: quelle blague! pour une entrée achetée, un cancer offert!!!