Les séismes enfoncent les volcans, selon de nouvelles études

Les tremblements de terre de forte intensité peuvent diminuer la taille de volcans lointains en les faisant littéralement s’affaisser dans le sol, selon des études publiées dimanche. Deux phénomènes frappants ont été étudiés, l’un au Japon, l’autre au Chili.

ArenalLe séisme de magnitude 9,0 qui avait frappé le nord-est du Japon en mars 2011, provoquant au passage un tsunami dévastateur, a ainsi réduit jusqu’à 15 cm la hauteur d’une chaîne de volcans de l’île de Honshu, située à 200 km de l’épicentre, indique une étude japonaise.

D’une magnitude de 8,8, la secousse ressentie à Maule, au Chili, en 2010, a fait s’affaisser d’autant cinq régions volcaniques situées à 200 km de là, selon une autre étude américaine. On ignore toutefois avec certitude si ce phénomène augmente ou non les risques d’éruption, soulignent les auteurs.

Dans les deux cas, ces séismes impliquaient un phénomène de subduction, c’est-à-dire qu’une plaque de la croûte terrestre s’enfonçait sous une autre. Et ils ont provoqué par contrecoup un phénomène de « subsidence » (affaissement géologique) dans des chaînes de montagnes orientées parallèlement par rapport à la faille sismique.

Roches chaudes

En 2011, le tremblement de terre a créé une « tension est-ouest au Japon oriental », a expliqué Youichiro Takada, de l’Institut de recherche et de prévention des catastrophes de l’Université de Tokyo.

« Des roches chaudes et molles situées sous les volcans, avec du magma au milieu, ont été étirées horizontalement et aplaties verticalement. C’est cette déformation qui a provoqué l’affaissement des volcans », dit-il.

Les géologues chiliens estiment quant à eux que cette subsidence a touché une bande montagneuse longue de 400 km. Comme au Japon, le sol s’est déformé sur des surfaces énormes, en forme d’ellipses de 15 km sur 30 km environ, mais les causes semblent différentes.

Dans ce cas, des poches de fluides brûlants liés à des sources souterraines situées sous les zones volcaniques pourraient s’être frayées un chemin à travers la roche, étirée et rendue perméable par la secousse sismique.

Le phénomène d’affaissement a également été constaté sur les monts Akitakoma, dont la dernière éruption date de 1971, Kurikoma (1950), Zao (1940), Azuma (1977) et Nasu (1963).

Ces études, publiées dans la revue britannique « Nature Geoscience », s’appuient sur des données récoltées par des radars satellitaires qui ont cartographié le terrain avant et après les séismes.

Source: Agence de presse via Romandie

6 commentaires

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello,

    Cette étude ne nous apprend que le mécanisme de cet affaissement, mais ce dernier était confirmé dès le lendemain du séisme de Sendai, le Japon s’était enfoncé d’une dizaine de centimètres. Et de plus qu’il avait interféré dans une modification de l’axe de rotation de la Terre, tout comme celui du Chili dont il est fait mention dans l’article.
    Ce qui n’est pas dit officiellement dans ce communiqué, c’est que l’étude confirmait la rupture et le détachement d’un pan de la plaque inférieur, supprimant ainsi l’appui que bénéficiait celle du dessus, d’où l’affaissement en question.

  • Natacha Natacha

    Bonjour !
    Certaines prophéties semblent en voie de réalisation.
    Mu et l’Atlantide ont fini par être immergés 12 000 ans avant notre ère suite à un basculement brutal des pôles, le cycle continue. Même les « scientifiques » l’admettent aujourd’hui. Il faudrait cesser de croire aux histoires que nous racontent les « historiens ».
    12 000 ans c’est la moitié de la révolution de notre système solaire autour d’Alcyone et donc l’heure de la traversée de l’anneau d’Alcyone.
    Qu’enfin l’humanité se souvienne de sa vraie nature spirituelle pour que nous puissions entrer dans un nouveau millénaire de paix et espoir disait E. Cayce.

  • FanetteDesLandes

    bon! c’est quoi encore le problème avec la modération de mon commentaire? je vais finir par pousser une gueulante!
    les commentaires des autres s’affichent et sont actualisés et pas le mien!
    y’a pas de problèmes de blog, de serveur, ou de je ne sais quoi ce soir, alors? commentaire trop long? trop de liens? commentaire H.S?