Gaz de schiste : pourquoi les estimations en France sont fausses (mise à jour)

Combien de mètres cubes de gaz de schiste dorment sous nos pieds ? Un quart de moins que ce que l’on pensait, a annoncé lundi, l’Agence américaine de l’énergie. Mais pour les géologues français, aucune estimation ne tient la route.

La France vient de quitter le club très envié des eldorados potentiels de gaz de schiste. Au niveau mondial, les nouveaux résultats de l’Agence américaine de l’énergie (EIA), publiés le 10 juin, ont de quoi faire saliver les pétroliers : depuis le dernier rapport paru en 2011, les réserves présumées de cet « hydrocarbure non conventionnel » ont été revues à la hausse de 10 %. Elles atteignent désormais 345 milliards de barils, soit l’équivalent de la consommation mondiale pendant dix ans.

Mais la France, comme la Pologne, est restée sur le banc. Pire, elle dégringole au classement. Tandis qu’en 2011, l’Hexagone fanfaronnait en dixième place mondiale des pays dotés de sous-sols riches en gaz de schiste (avec un magot estimé à 5,1 milliards de mètres cubes), elle est aujourd’hui sortie du classement américain.

Entre temps, près de 1,2 milliard de m3, soit 24% des réserves précédemment estimées, semblent s’être évaporés. Sur certaines zones, la baisse est encore plus marquée. Ainsi, le bassin du Sud-est (un triangle situé grosso modo entre Montpellier, Nice et Grenoble) renfermerait dix fois moins de ressources que celles évaluées il y a deux ans. De tels écarts laissent les géologues dubitatifs.

« L’exercice est trop périlleux »

« Ces estimations sont grossières, on ne comprend pas sur quoi l’EIA les fonde », lance François Kalaydjian, directeur adjoint aux ressources énergétiques de l’Institut français du pétrole (IFP). Interrogée sur sa méthodologie, l’agence américaine se contente de renvoyer, par mail, vers six études françaises. La moitié de ces travaux proviennent justement de l’IFP. Pourtant François Kalaydjian et son équipe se sont toujours bien gardés d’avancer des chiffres. « Pour la simple raison que sans forage, l’exercice est trop périlleux » souligne le directeur adjoint. Or, en France depuis le 13 juillet 2011, la fracturation hydraulique, seule méthode de forage éprouvée pour l’instant, est interdite par la loi. Et à moins que ses impacts néfastes sur l’environnement ne soient un jour complétement maîtrisés, elle devrait le rester.

« Dans ces circonstances, il manque des données de base », confirme Michel Cathelineau, directeur de recherches en géologie et gestion des ressources au CNRS. Selon les chercheurs français, quand elle s’intéresse à la France, l’EIA ne peut se baser sur aucun élément concret. Restent les analogies et extrapolations. « Pour estimer la quantité de gaz de schiste il faut mesurer la surface occupée par les roches mères qui en produisent, estimer leur profondeur et, à partir d’échantillons, déterminer leur productivité », détaille le chercheur, « ensuite c’est simple comme une multiplication ».

Suite de l’article sur Fortune de souche

Une dépêche AFP qui vient de tomber, à moins que je ne me trompe, nous avons à faire là à de la langue de bois qui ne cite pas le gaz de schiste alors qu’il s’agit bel et bien de cette méthode…

Hydrocarbures: le gouvernement débloque plusieurs demandes de permis

PARIS – Le gouvernement a commencé à débloquer des demandes de permis en souffrance pour l’exploration pétrolière et gazière, via quatre arrêtés publiés samedi au journal officiel.

Le secteur pétrolier se plaignait depuis le début de l’année d’un blocage des demandes d’attribution ou de modification de permis d’hydrocarbures.

L’Union française des industries pétrolières (Ufip) avait ainsi affirmé début février que quelque 120 demandes étaient au point mort, au risque selon les industriels d’étouffer toute une activité.

Samedi, quatre arrêtés ont été publiés au JO: le premier autorise la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dit Permis du pays du Saulnois, ainsi que sa mutation (changement de titulaire) au profit des sociétés Lundin International SA, GDF Suez E&P France SAS et Diamoco Energy SAS, conjointes et solidaires (Moselle).

Le deuxième autorise la mutation de la concession de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dite Concession de Vic-Bilh au profit des sociétés Vermilion REP SAS et Vermilion Exploration SAS, conjointes et solidaires.

Le troisième arrêté autorise la mutation de la concession de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dite Concession de Dommartin-Lettrée au profit des sociétés Lundin International SA et Vermilion Exploration SAS, conjointes et solidaires.

Enfin, le dernier arrêté prolonge le permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dit Permis de Montargis à la société Essence de Paris SAS (Loiret).

Mardi, un arrêté au JO avait également autorisé la prolongation de la validité de la concession de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dite Concession d’Ile-du-Gord à la société Petrorep SA (Seine-et-Marne).

Source: romandie.com

17 commentaires

  • N’oubliez- pas le combat actuel en Pologne :

    Gaz de schiste : coup de force de Chevron en Pologne
    http://vilistiaarctique.eklablog.com/gaz-de-schiste-coup-de-force-de-chevron-en-pologne-a92715877

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Comme dans bien des domaines, les estimations ont été tronquées par des individus ayant ou ayant eu de quelconques intérêts de diverses formes. Les coupables sont à rechercher des deux côtés de l’Atlantique. Coupables, oui parce que ces gens sont des complices non seulement de destructions, mais aussi de mise en danger des populations au mépris de leur sécurité.

    On le voit régulièrement en Pologne et comme il est si bien dit dans l’article de Fortune de souche, les médias ainsi que le gouvernement polonais, ferment les yeux sur ce que vivent les riverains de ces exploitations.

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Comme dans bien des domaines, les estimations ont été tronquées par des individus ayant ou ayant eu de quelconques intérêts de diverses formes. Les coupables sont à rechercher des deux côtés de l’Atlantique. Coupables, oui parce que ces gens sont des complices non seulement de destructions, mais aussi de mise en danger des populations au mépris de leur sécurité.

    On le voit régulièrement en Pologne et comme il est si bien dit dans l’article de Fortune de souche, les médias ainsi que le gouvernement polonais, ferment les yeux sur ce que vivent les riverains de ces exploitations.

    La traduction de la fin du rapport de la EIA (Nouveaux Résultats) dit ceci et fait froid dans le dos et fait apparaître des mensonges :

    « Plusieurs pays ont commencé à évaluer et tester le potentiel de production des formations de schiste situé dans leur pays. La Pologne, par exemple, a loué une superficie de schiste prospective et foré 43 puits d’essai à partir de Avril 2013. L’Argentine, l’Australie, la Chine, l’Angleterre, le Mexique, la Russie, l’Arabie saoudite et la Turquie ont commencé l’exploration ou manifesté un intérêt dans leurs formations de schiste. »

    En Pologne c’est depuis 2006 que les premières prospections ont eu lieu et 2008 pour les premières exploitations.
    Ce qui fait froid dans le dos, c’est que chacune des régions citées ci-dessus, est exposée aux risques sismiques de niveau moyen à fort. C’est le cas pour la France suivant carte (*) présentée par l’EIA, le Nord, la région Rhone-Alpes-Provence et l’extrémité des Pyrénées Atlantique.
    Pour le reste du Monde, vous constaterez par vous même les lieux, comme New Madrid, pourtours du Golf du Mexique, sud de la Californie, etc.

    (*) : http://www.eia.gov/todayinenergy/images/2013.06.10/bigmap.png

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Je ne sais pas ce qui s’est passé mais mon premier commentaire s’est évaporé dans les méandres de la toile, et ce malgré qu’il était renseigné comme doublon, étrange !

    Suivant la carte de l’EIA ci-dessous, et selon les « nouveaux résultats », les zones (en rouge) concernant la France, vise trois région à risques sismiques modérés pour le Nord et fort
    à très fort pour les régions Rhône-Alpes, Provence, et l’extrémité des Pyrénées Atlantique.
    Il en va de même pour d’autres régions du globe, voyez : New Madrid, sud Californie, pourtours du Golf du Mexique, nord de l’Europe, etc.

    http://www.eia.gov/todayinenergy/images/2013.06.10/bigmap.png

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Tient mes comms de tantôt sont enfin arrivés à destination !!

    • Pas perdu dans les méandres de la toile mais de l’anti-spam pourtant désactivé…

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Bizarerie ! Merci de l’info Benji.
        Dit moi par la même occasion, peux-tu m’expliquer comment ce fait-il que je ne sais pas revoir mon profile sur le forum ? Et est-ce que ça interfère quelque part si je change mon adresse courriel à la fois sur le tableau de bord de WordPress et le forum ? Merci à toi.

      • Si je ne me trompe pas, c’est un seul et unique profil pour les deux…

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Quand je vais sur le profil du forum j’ai ce message
        « Profile form could not be found: [Account Settings]
        You might try the forum – toolbox – housekeeping admin form and reset the profile tabs and menus and see if that helps »

        Formulaire de profil n’a pas pu être trouvé: [Paramètres du compte]
        Vous pouvez essayer le forum – Boîte à outils – forme d’administration de ménage et remettre les onglets du profil et de menus et voir si cela aide

        Et pas moyen d’y accéder !

  • Itsmie

    Ils pensent aller exploiter la CORSE?????

    Pauvres pétroliers, ils ne savent pas où ils mettent les pieds!!
    Viva Corsica!

  • Zangao

    Y aurait il une relation entre les localisations de gisements de gaz de shiste, les sinkholes, les zones sismiques, les sons inconnus ???

    Tout est lié dit on !

    http://www.wendy-leblog.com/2013/06/la-conspiration-geolographique.html

    LOL

    Imaginons qu’on décide de prélever du calcium (ou autre)dans un humain (ou autre) …….. et qu’on en prélève toujours plus,encore plus, plus, plus……….

  • Le schiste est une forme métamorphique d’argile que l’on fracture sous nos pieds… dans Daniel 2:31 les pieds du colosse de Nabuchadenestar (alias Nabuchodonosor) sont un amalgame de fer et d’argile… pour faire un tel amalgame il faut chauffer du fer et de l’argilepour obtenir du schiste solide… les pieds de ce colosse (qui représente la succession des empires cosanguins descendants de Babylone prédit par Daniel et PROUVÉ par l’histoire) seront fracturés par « une roche venue on ne sait d’ou » et tout ces empires s’écrouleront. La roche contiens du silicium, la base de nos semiconducteurs utile pour des puces RFID et cartes banquaires avec de l’argent électronique encore plus virtuel et irréel que le papier-dette. La succession des métaux du colosse représente la composition de différentes monnaies aussi.

    Si ils nous imposent la fracturation pour le gas de schiste c’est un POISON tellement débile que c’est la société qui va s’écrouler… voila la raison pour laquelle ils nous cassent les pieds avec leur cochonerie développée par Haliburton (Dick Cheyny).

    Le WTC étais construit sur le Manhattan Formation = shale = schiste… 11 secondes avant le 1er écroulement de la tour no 1 frappée par le vol 111 le 9/11/01 une explosion dans le sous-sol a fracturé la « footing » (c’est très bien documenté, ça a été enregistré par les sismographes). Dick Cheyney étais alors VP de Bush.

    La plateforme Deepwater-Horizon a pris feu quand le pied, qui perçait dans du schiste, s’est fracturée… par la faute de Haliburton ! Voir Youtube « une montagne en feu qui roule dans l’océan transformée en sang » (Apocalypse 8:8)… Donc à cause d’Haliburton « deepwater was turned into blackwater up to the horizon »… à 70 miles (horizon) se trouve la Nouvelle-Orléans ou l’armée privée de mercenaires internationaux (reliée à Dick Cheyny aussi) a forcé des noirs dans le stade à la pointe de fusils suite à Katrina !
    Le dernier superbowl au même endroit … ils ont manqué d’électricité aussi et les explications techniques semblaient valables pour ceux qui ne connaissent rien en électricité :)

    La « technologie » chimique hautement cancérigène DÉBILE du « freaking fracking » a été développé par… HALIBURTON ! Le Québec se lance la dedans aussi, hostie ! Ils disent qu’ils vont analyser l’impact sur la santé et l’environnement SAUF les produits chimiques brevetés/copyright de Haliburton !

    Ils sabotent le nucléaire, vont lancer la guerre autour en en Israël pour nuire aux approvisionnements de pétrôle afin que les maudits automobilistes exercent leur libre choix en faveur de la fracturation !

    Baal-Marduk étais un dieu du feu de pétrôle de Babylone, les jardins suspendus étanches grâce à de l’asphalte. le mortier… mortar en anglais mort… tar = goudron. La fournaise pour brûler Daniel fonctionnais avec quoi pensez vous ? Il n’y avais pas beaucoup d’arbres en Mésopotamie, le bois étais importé !