L’UE et le Maroc signent un partenariat pour gérer la migration et la mobilité

Pour éviter tout risque de débordement ou propos condamnable, cet article est ici à titre informatif uniquement et sera de ce fait fermé aux commentaires. Merci de votre compréhension.

Drapeau-UE-et-Maroc

La relation entre le Maroc et l’UE va s’étendre au domaine de la migration et de la mobilité des personnes grâce à la signature du Partenariat de mobilité UE-Maroc par la Commissaire européenne pour les affaires intérieures, Mme Cécilia Malmström, le Ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération, M. Saad dine El Otmani, et les Ministres chargés de la migration des neuf Etats membres de l’UE participants à ce partenariat: Belgique, Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Portugal, Suède et  Royaume-Uni.

« Je me réjouis que le Maroc, soit le tout premier pays du pourtour méditerranéen avec qui l’UE s’engage dans un tel partenariat. Entamer une coopération structurelle dans le domaine de la migration marque un tournant dans nos relations avec le Maroc. Nous faisons aujourd’hui un grand pas en avant et j’espère que d’autre pays partenaires vont bientôt suivre », a indiqué Cecilia Malmström, la Commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, en marge du Conseil Justice et Affaires intérieures à Luxembourg.

Le partenariat de mobilité UE-Maroc fixe un ensemble d’objectifs politiques et prévoit des initiatives à mettre en place pour garantir une bonne gestion de la circulation des personnes. Parmi ces initiatives, l’UE et le Maroc vont entamer des négociations sur un accord pour faciliter les procédures d’octroi des visas pour certaines catégories de personnes, notamment les étudiants, les chercheurs et les hommes et femmes d’affaires et reprendront les négociations sur un accord de réadmission des migrants irréguliers.

Le Partenariat vise ainsi à mieux informer les citoyens marocains possédant les qualifications requises sur les offres d’emploi, d’étude et de formation disponibles dans l’UE ainsi qu’à faciliter la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles et universitaires. Le Partenariat vise aussi à soutenir une meilleure intégration des ressortissants marocains séjournant régulièrement dans l’UE.

En matière de migration irrégulière, l’UE et le Maroc vont coopérer pour mieux lutter contre les réseaux de trafic de migrants et de traite d’êtres humains et assister les victimes. Ils travailleront de manière étroite pour assister le Maroc à mettre en place un système national d’asile et de protection internationale.

sic…- En 2012, 322 094 visas Schengen ont été délivrés par des consulats des Etats Schengen au Maroc. Le Maroc est le 7ème pays dans le monde où le plus grand nombre de visas Schengen est délivré.

L’Europe est de très loin la destination principale des Marocains résidant à l’étranger. En effet selon un rapport de la Fondation européenne pour la formation, en 2011, sur près de 3.5 millions de Marocains résidant à l’étranger (3 473 209 personnes), environ 2.9 millions de personnes (84%) vivent en Europe. Au total, 58,6% des migrants marocains sont des hommes et 41,4% des femmes.

Selon Eurostat, le nombre de permis de séjour délivré à des Marocains en Europe s’élevait à 119 728 en 2011.

Source: lnt.ma