Deux articles spécial « big brother »

C’est LE sujet du moment dans les actualité, la surveillance ces citoyens par l’Oncle Sam sachant qu’il est très loin d’être le seul, les États-Unis n’ayant pas le monopole de la surveillance des citoyens, loin de là! Et c’est également là que ces articles prennent tout leur sens, tous centrés autour de cela, la fin de la liberté d’être exposée au grand jour, vos conversations, vos agissements, vos idées, vos déplacements, tout est actuellement récolté, surveillé, épié, et par toujours par des personnes officielles et du gouvernement comme vous allez pouvoir le constater.

Le renseignement américain contraint d’avoir recours à des sociétés privées

Pour lutter contre le terrorisme après le 11-Septembre, les États-Unis ont fait appel à de nombreuses entreprises. Elles salarient aujourd’hui 21% des personnes ayant accès aux données confidentielles du gouvernement.

Booz Allen Hamilton n’est que l’une des nombreuses sociétés privées qui travaillent pour les renseignements américains. Mais elle est celle par qui le scandale est arrivé, depuis que l’un de ses employés, Edward Snowden, a révélé l’existence de deux programmes de surveillance mis en place par les services secrets américains. Leur nombre exact est inconnu, l’administration américaine ne communique pas sur le sujet. Le Washington Post, qui leur a consacré une longue enquête en 2010, estimait que pas moins de 1931 entreprises à travers les États-Unis étaient sous contrat avec l’une des 16 agences américaines de renseignements.

Et ce marché est en plein expansion. En témoignent les bénéfices réalisés par Booz Allen Hamilton en 2012. Ils ont augmenté de 55 % par rapport à l’année précédente. Et Washington est pour beaucoup dans cette réussite, puisque 98 % du chiffre d’affaires de l’entreprise est lié aux commandes de l’État. Et pour cause: au cours de la dernière décennie, le recours aux sociétés privées, pour le renseignement américain, est devenu incontournable. 21 % des personnes ayant accès aux informations «confidentielles et secrètes» du gouvernement travaillent en externe. Ce chiffre s’élève à 34 % pour le niveau «top secret».

Après le 11 Septembre, les renseignements ont eu besoin de technologies innovantes et d’hommes pour mener leur guerre contre le terrorisme. «La CIA et d’autres agences ont été autorisées à embaucher des milliers d’analystes et de spécialistes du renseignement humain, explique Tim Shorrock, auteur d’un livre sur le sujet *. Cependant, avec les coupes budgétaires des années 1990, la plupart des personnes ayant les compétences et les habilitations de sécurité (la procèdure qui permet d’avoir accès à des informations protégées, NDLR) pour faire ce travail travaillaient dans le secteur privé.»

En effet, obtenir une habilitation de sécurité peut prendre plusieurs mois voire des années. Les candidats font l’objet d’une enquête approfondie portant sur leur vie professionnelle et personnelle. La procèdure comprend également des tests psychologiques et une séance sous détecteur de mensonges.

Article complet sur Le Figaro

Et pour tout cela, il faut bien des bâtiments. Cela tombe bien, la NSA est en plein travaux, de grands bâtiments pour y loger des ordinateurs à faire pâlir les plus geeks de la planète:

La National Security Agency (NSA) construit d’énormes bâtiments pour abriter des ordinateurs ultrarapides

* Je m’interroge concernant la validité de l’histoire de l’ex employé de la CIA, Edward Snowden, qui aurait supposément dénoncé ce système mondial de surveillance. Tous les médias du monde ont massivement affiché cette nouvelle dans la journée d’hier, ce qui me laisse songeuse.  Une nouvelle comme celle-là qui fait le tour du monde me laisse penser qu’elle a un objectif bien précis.  Lequel?

Le projet coûte 2 milliards de dollars et les ordinateurs seront capables de stocker un volume gigantesque de données, au moins 5 milliards de gigaoctets.  Situé en Utah près du Camp Williams de l’armée américaine, le projet vise à archiver des données personnelles sur les gens de partout dans le monde pour les garder pendant des décennies.  Cela comprend les e-mails, les conversations Skype, les recherches Google, les vidéos Youtube, les messages Facebook, les virements bancaires et autres données électroniques.
D’anciens employés de la NSA disent que le service d’intelligence a mis en place des serveurs assez puissants pour stocker l’intégralité des communication électroniques de l’humanité pour les 100 prochaines années.
James Clapper, directeur national du renseignement, a confirmé l’existence d’un programme de surveillance à grande échelle.  Le président Obama a en outre expliqué que le Congrès a autorisé le programme, mais que les citoyens américains sont exemptés de cette obligation.
Selon l’ancien employé de la CIA Edward Snowden, l’agence de renseignement a commencé à chercher l’accès direct aux serveurs appartenant aux sociétés internet américaines en 2007.  La première de ces entreprises était Microsoft. Yahoo a suivi six mois plus tard, Google, Facebook, Paltalk, Youtube, Skype et AOL.  L’entreprise la plus récente à déclarer sa volonté de coopérer est Apple, en octobre 2012.  Un document secret du gouvernement affirme que ces accès aux données sont réalisés directement à partir des serveurs.
Source: spiegel.de

5 commentaires

  • Le Fillot II

     » Le président Obama a en outre expliqué que le Congrès a autorisé le programme, mais que les citoyens américains sont exemptés de cette obligation. »

    Elle est belle la démocratie aux Etats-Unis. Tu me diras en France c’est pas mieux (Référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l’Europe réfusé à 54% mais imposé quand même)

  • rouletabille rouletabille

    Oui,mais comment expliquer le silence des participants aux CHEMTRAILS ???
    Le PRIVE est capable de se taire pour le fric ,à part d’éventuelles bavures vite étouffées comme partout.

  • stepharcel

    Déclaration universelle des droits de l’homme :
    Article 12
    Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.
    Si les US s’en moquent, soit on va en Iran (pas pire), soit on brûle tout !

    • voltigeur voltigeur

      Tu as vu ce qu’ils font des lois??
      Ils les votent pour eux
      C’est un semblant de démoNcrassie, et avec le pacte transatlantique..
      bienvenus Big Brother Watching You ♥♥