Retour sur la mort de Clément Méric: pourquoi, ce que cela implique, ce que cela cache…

Cela lance un débat certes délicat mais justifié: qui sont réellement les plus violent dans cette histoire? Les « antifas » qui représentent la tolérance, le respect de l’autre et qui sont sensés être « du bon côté » ou les « skinheads » qui sont censés être systématiquement violents plutôt que enclin à fuir pour éviter les problèmes, pleins de haine et forcément dangereux?

Le souci, c’est que les témoignages et les articles commencent à pointer du doigt les provocations et incitations à se battre des antifas. Qui est donc réellement responsable dans cette histoire? L’un de ces deux « clans » ou ceux qui derrière, tirent des ficelles et ont provoqué de telles tensions?

© ap.

Un témoignage exclusif publié par le site du Point révèle que les skinheads, soupçonnés d’être responsable de la bagarre qui a coûté la vie à Clément Méric, ne l’ont pas provoquée. Selon le vigile présent lors du drame, c’est l’un des acolytes du militant anti-fascistes qui les aurait nargués.

Retournement de situation dans l’affaire Clément Méric. Si l’on en croit l’article publié par Le Point, un témoin met en cause les quatre militants antifascistes, parmi lesquels se trouvait Clément Méric, décédé des suites d’une bagarre entre les deux clans. D’après le vigile, qualifié par la police de « témoin principal », l’un des membres du groupe aurait incité les autres à se battre avec les skinheads. Ces derniers auraient même tout fait pour éviter l’affrontement en tentant de s’éclipser avec discrétion.

Selon lui, Clément Méric, qui ne semble pas avoir suivi l’appel à la provocation lancé par son ami, aurait lâché: « Ce sont des gens (les skinheads) qui ne devraient même pas être vivants ». Toutefois, il insiste en faisant porter la responsabilité au « meneur » des quatre militants d’extrême gauche, prétextant que si l’un d’eux n’avait pas poussé à se battre, rien ne se serait passé. Les images des caméras de surveillance devraient permettre de confronter les versions sur le déroulement de l’incident qui a eu lieu mercredi soir à la sortie d’une vente privée à Paris.

À cette heure, on apprenait que Serge Ayoub, le leader des Jeunesses nationalistes Révolutionnaires (JNR), était entendu par la police. Huit autres personnes, associées au milieu d’extrême droite, étaient en garde à vue vendredi matin. Dont l’auteur présumé du coup mortel.

Source: 7sur7.be

D’autres articles mettent en avant les provocations des antifas ayant amené à cette fin funeste pour un gosse de 18 ans, comme ici dans le journal Le Monde. Le souci n’est d’ailleurs plus de savoir qui a provoqué qui, qui est coupable ou non, mais ce que cela implique et la récupération qui en est faite.

Car si nous avons des médias qui en font les Unes, à savoir qui récoltera le plus grand nombre de lecteurs ou qui se montrera le plus indigné, les politiques n’oublient pas de faire leur cinéma, allant jusqu’à pleurer sur des plateaux-télé, accusant l’extrême droite, folle meurtrière intolérante et complètement condamnable. Au niveau manip et récupération du drame, on se croirait presque revenus au début des années 80 avec SOS racisme qui inventait des agressions xénophobes pour justifier ses actions et ses passages télé, entre autres manips et bidonnages dénoncés par Serge Malik, un des fondateurs de Sos Racisme avec Harlem Desir, mais également par Omar Djellil qui à sa manière, est « un des extra-terrestres » de la scène politique en France.

Pourtant, ces groupuscules ont toujours plus ou moins existé, ils ont toujours été connus et surveillés, et ont même été utilisés comme des pièces d’un jeu d’échec au fil des années par les politiques durant leurs campagnes pour appuyer tel ou tel argument, faire passer telle loi, orienter l’opinion des français, etc… Si le danger était aussi réel que cela, pourquoi ne jamais les avoir interdit? Pourquoi attendre aujourd’hui et cet événement tragique pour vouloir les faire interdire? Car c’est également la suite logique proposée par nos politique, faire interdire ces groupuscules haineux, en même temps que l’Union Européenne cherche à faire sauter l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, une simple coïncidence surement…

Par contre, aucune interdiction contre les groupuscules d’extrême gauche comme le Parti des Indigènes de la République qui est considéré par le journal Marianne comme étant haineux, faisant du racisme anti-blancs, anti « français de souche » appelés aussi « souchiens » (comprendre sous-chiens), etc… Il y a une différence de traitement, et pas des moindres, il suffit simplement de chercher à comprendre ce qui se cache réellement derrière tout cela.

Car derrière cette envie d’interdire tout ce qui se rapporte aux groupes et mouvements racistes, ce qui serait une erreur monstrueuse puisqu’ils ne pourraient plus être surveillés ni contrôlés, il y a une autre motivation d’agir. Ce n’est pas réellement le « racisme » qui représente un danger pour eux mais ce qu’il reste de « nationaliste » en France, la seule chose pouvant représenter un rempart, aussi fin et fragile soit-il, contre la mise en place complète d’un accord transatlantique. N’oublions pas l’éternel raccourci qui fait que le nationalisme est obligatoirement raciste, alors que ce sont deux choses bien distinctes, une bonne occasion de lire ou relire cet article expliquant ce qu’est réellement le nationalisme.

Depuis des décennies, les politiques qui se sont succédé ont tout fait pour détruire la France et ce qu’elle représente: ses frontières qui n’existent plus, sa banque centrale (maintenant gérée par Bruxelles, merci François Hollande), sa dette (possédée par des investisseurs étrangers), sa bourse (possédée par Wall stret), ses régions (actuellement en cours), sa monnaie (et vive l’euro qui explose…), depuis tout ce temps, c’est toujours plus d’Europe et toujours moins de France pour que l’accord transatlantique puisse être mis complètement en place. Il n’y a plus réellement besoin des pions de l’extrême droite sur l’échiquier mondialiste, alors qu’ils soient interdits pour que le reste s’accomplisse, à la gloire des USA…

Aussi terrible que cela puisse paraître, toute cette histoire, la mort de ce gosse ne s’annonce que comme étant une justification pour virer un extrême encore souverainiste de la scène politique, une orientation politique qui prend un peu plus de pouvoir chaque semaine et qui met nombre d’intérêts mondialistes en danger…

Vous l’aurez surement compris, il n’est pas question ici de défendre l’extrême droite quelle qu’elle soit, un extrême reste un extrême et peut être potentiellement dangereux, radical dans ses opinions, quel que soit le bord politique pointé. Ce n’est pas ici une chasse au raciste qui est lancée mais une chasse au souverainiste, et bien malgré lui, un jeune de 18 ans, convaincu par ses idées, est devenu post-mortem un pion sur un jeu d’échec que nous ne sommes pas censé voir…

48 commentaires

  • karbonn

    Bah on en revient toujours à la même chose. Le Meric en question faisait parti d’un groupe ultra-violent lui aussi, a voulu jouer les durs et n’en avait pas la carrure. Ce genre d’évènement devrait être classé dans la catégorie fait divers, mais avec la récupération politique dont tout le monde est témoin, et l’acharnement anti-Lepen(suffit de voir ce qui s’est passé au parlement euopréen), bah on assiste à un déferlement soit-disant anti-fasciste.

    Voilà ce qui arrive quand on prend deux groupes de sinistres conna*** complètement embrigadés, qui de toute façon ne pigent même pas les causes de leur « engagement », et qu’on les fait se rencontrer.
    Pendant ce temps là, toujours plus de misère, plus de malbouffe, plus de forages « test » de gaz de schiste etc…
    Mais apparemment c’est moins important que la vie d’un abruti.

    • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

      c’est la même soupe que pour les pseudos agressions antisémites,ça fait les choux gras des politiciens et tous ses experts journabeux de la messe du 20h a pujadas

      • Si ça peut faire patienter jusqu’au prochain égorgement, c’est tout bénef.

      • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

        je pense qu’il faut prévoir une recrudescence de cette mise en bouche quand même,la violence engendre de la violence,dans la surenchère

      • karbonn

        Ca c’est certain. A mon humble avis, la boite de Pandore est ouverte. Surtout par l’intermédiaire des réseaux sociaux, ou chaque groupe d’extreme-cons veut prouver aux autres que c’est lui qui a la plus grosse…

        Et pas un pour aller déloger le vrai ennemi, la conférence Bilderberg…
        Qu’ils clamsent tous, c’est pas moi qui verserai une larme sur Meric ses comparses, ses opposants ou son coiffeur.

      • Maverick Maverick

        Youpi. Ca donnera à Valls une excuse de plus pour surveiller et censurer Internet, terreau de toutes les radicalisations …

  • Alors, les gens de la vraie Gauche…quand allez-vous faire le ménage et vider cette fausse Gauche..

    Cette fausse Gauche qui n’est qu’une escroquerie depuis 1981 ayant cassé la culture ouvrière ; quelle hypocrisie à la mort de Mauroy!

    Cette fausse Gauche qui empêche un Chouard d’échanger des idées avec des gens de Droite comme tout simplement Asselineau…

    Le must est bien d’avoir traité René Balme de facho!

    Ce qui vient d’arriver et de plus en plus, on a l’impression que c’était recherché..

    Ce jeune leucémique mis en avant même ici, c’est troublant à la manif pour tous:

    Quand Clément Méric se réfugiait derrière la sécurité de la Manif Pour Tous

    http://www.vilistia.info/quand-clement-meric-se-refugiait-derriere-la-securite-de-la-manif-pour-a92228721

  • Fenrir

    Rahlahlah ! Vous avez parfois (euh, souvent ?) des avis trés tranchés, Les Copains !
    Cela m’arrive régulièrement également, mais là, j’ai l’impression que vous négligez certains points.
    Nous avons toutes et tous étaient jeunes.
    Avec toutes les pulsions de jeunes adultes, l’enthousiasme débordant, le désespoir de l’incompréhension, la certitude d’avoir raison et de détenir la vérité, d’être étanche aux balles, et de jouer à qui pissera le plus loin.
    Les certitudes de mes 20 ans ont mal vieillies, quand est-il pour vous ?
    J’ai milité dans un parti de droite dans ma jeunesse, et j’avais plein de potes d’extréme droite (Gud, Occident Chrétien, Ordre Nouveau…). J’étais un farouche défenseur du Libéralisme, patriote républicain, anti-communiste, anti-syndicaliste, anti-fonctionnaire, etc…
    J’ai été manipulé par les politiques à leur profits, j’ai été exploité par mes employeurs successifs, mais j’ai également bénéficié d’un systéme social, d’un systéme éducatif (pour moi et mes enfants), d’une prise en charge hospitalière, de services publics de qualités…
    Clément Méric était certainement un brave gamin idéaliste.
    Tout comme celui qui l’a frappé.
    En d’autres lieux et d’autres moments, ils auraient put être potes.
    J’ai d’abord une pensée pour ses parents et ses proches.
    Par contre, il va devenir un symbole pour l’extréme gauche antifa. Ils ont leur martyr.
    En d’autres temps, pour une autre cause, il y eut Horst Wessel…
    Voici deux jeunes vies de perdues et gachées.
    Elles vont être récupérées et exploitées par certains.
    La manipulation va continuer afin d’attiser la haine de l’autre et de diviser en exploitant le clivage droite-gauche, tout en faisant diversion vis-à-vis des vrais problémes de notre société, et de notre planète.

    • vanvoght

      bonne analyse . je fus comme toi , mais de l’autre coté . anar allant jusqu’as me foutre sur la gueule avec les coco , n’acceptant pas  » la dictatur du proletaria  » .
      respect pour ceux qui en  » grandissant  » savent se remetre en question .

  • Nevenoe Nevenoe

    Le moindre incident est prétexte à décrédibiliser les Nationalistes qui sont le derniers remparts face aux mondialistes judéo maçons, quitte à inverser les responsabilités.

    Je ne vois aucune raison d’interroger Ayoub, ce qui montre bien que l’enquête est politique.
    Voyons qui sera le juge d’instruction.

    De toute façon la démocratie n’étant qu’un leurre et la répression policière étant de plus en plus importante à l’encontre des Nationalistes, ne serait ce que pour le port d’un t-shirt manif pour tous, il va bientôt apparaitre à beaucoup que la violence est la seule issue restante.
    Je parlerais dans ce cas de légitime défense, de résistance.

  • Grognard

    Il y a un moment ou ce genre de petit merdeux s’éduque avec une paire de taloches et un coup de pied au cul.

    Les familles de « ces braves petits » ont toutes touchées des allocations familiales.
    A l’évidence; elles n’ont pas remplies leur part du contrat social: la socialisation de leur progéniture.

    Une de ces familles n’a plus que ses yeux pour pleurer et d’autres risquent de connaître les étapes d’un procès d’assises.

    Dans de telles conditions il est urgent de rappeler aux géniteurs de ces charmants bambins que la contraception n’est pas faite pour les chiens.

    • Fenrir

      Euh ! Grognard,
      T’as des enfants ados chez toi ?

      • rouletabille rouletabille

        c’est des Grognards..

      • Maverick Maverick

        Fenrir veut probablement parler des « adolechiants » ? ;o)

      • rouletabille rouletabille

        hahaha
        T’as vus ce que ce type écrit (Grognard)?
        «  »Il y a un moment ou ce genre de petit merdeux s’éduque avec une paire de taloches et un coup de pied au cul. » »
        .
        Sans commentaires.

      • Grognard

        Le type en question s’autorise à te répondre que l’adolescence c’est le moment de l’expérimentation.
        En contre partie le monde présumé « adulte » est sensé fixer des limites.

        Quand ces limites n’existent pas les ados considèrent d’une façon ou d’une autre qu’ils sont toujours dans le champ « normal » de l’expérimentation.

        Il y a des moments où la sanction est nécessaire.
        Ce qui ne sous entend pas qu’elle est agréable à appliquer.

      • Maverick Maverick

        L’adjectif de « merdeux » était quand même un peu malheureux… Et la baffothérapie a ses limites. Mais toutes ces considérations ne vont pas ressusciter le Clément.

      • Fenrir

        Yes ! J’adore l’expression ! Je m’en resservirai.
        sic : « MAIS, tu peux pas comprendreuhhh !!!! »
        PTDR

  • Nevenoe Nevenoe

    « Les fascistes de demain se feront appeler antifascistes.” Winston Churchill

    Un article avec photos à l’appui sur le petit ange qu’était Meric.
    Il a voulu jouer les guerriers mais il est tombé sur plus fort que lui.

    Comme disait Audiard : quand un mec de 120 kg parle, ceux qui en pèsent 60 l’écoutent.

    http://illwieckz.net/journal/Quand_Cl%C3%A9ment_M%C3%A9ric_se_r%C3%A9fugiait_derri%C3%A8re_la_s%C3%A9curit%C3%A9_de_la_Manif_Pour_Tous

    • Grognard

      « Comme disait Audiard : quand un mec de 120 kg parle, ceux qui en pèsent 60 l’écoutent. »

      J’ai passé un peu de temps avec un blondinet aux yeux bleus, les joues bien roses et parfaitement imberbe.
      Il était plus proche des 60 kg que des 120 kg.
      Accessoirement lieutenant chez les Royals Marines Commando.

      Je peux t’assurer que 120 kg ça ne l’inquiétait pas vraiment.

      L’important c’est ce qu’il y a dans la boite ; pas l’emballage.

  • Nevenoe Nevenoe

    Très bon article

    Clément Méric, mort et récupéré

    Nous rigolons quand nous lisons que l’extrême droite a le monopole de la violence. Nous rigolons quand nous nous souvenons de ces manifs altermondialistes – et j’en étais, je peux en témoigner – où les black blocs ravageaient des quartiers entiers, incendiaient des banques, lapidaient des policiers et mettaient à sac des épiceries. Sans doute des gens d’extrême droite, comme les autonomes de Montreuil et leurs barres de fer, les milices de la CNT cagoulées qui font régner la terreur quand des vieillards anti-avortements s’enchaînent aux hôpitaux.
    Des skins qui mettent la France en coupe réglée, qu’y disent. Que celui qui a croisé une bande de skins dans les rues de Paris ces dix dernières années lève le doigt. Ils sont peut-être vingt, ces JNR, dans tout le pays, mais il est certain qu’ils menacent l’ordre public, tiennent le trafic de drogue, celui des armes à feu, et détroussent des jeunes filles après les avoir violées tous les soirs dans tous les arrondissements de Paris. C’est bien simple, leurs quartiers de banlieue sont devenus des forteresses dans lesquelles la police n’ose plus s’aventurer, des Etats dans l’Etat. Quelquefois ils font des nuits de cristal aussi, mais les médias ont tellement peur qu’ils n’en parlent même pas.

    nous rigolons bien. Surtout quand nous entendons le ministre de l’Intérieur qui asperge les petites filles de lacrymo et coffre les gamins à T-shirt rose nous annoncer, de concert avec le Premier Ministre et le président de la République, que l’ordre public vacille à cause de vingt ploucs au crâne rasé.
    Nous rigolons encore quand c’est Pierre Bergé dans son 500 m2 de gauche qui nous insulte, en tant que manifestants contre la loi Taubira, nous tenant pour responsables d’une vente de fringues Fred Perry. Nous attendons avec impatience de connaître les origines sociales des skins interpellés pour savoir si la guerre civile aujourd’hui a lieu entre « chasseurs de skins » de Sciences Po et skins prolos. Nous rigolons toujours en songeant à cette gauche française qui crie à la haine après avoir protégé des écrivains italiens des Brigades rouges aux mains tâchées du sang des assassins.
    Nous rigolons quand des communistes nous appellent à la non-violence. Nous rigolons devant cette mascarade atroce où un pauvre garçon tombé pour rien devient le symbole d’une gauche sans cause. Nous rigolons en imaginant le nombre de points que va prendre Marine Le Pen dans les sondages après ça.
    « Je voudrais que la jeunesse de France fasse le serment de ne plus mentir », disait Bernanos. Ça vaut aussi pour les quinquas de gauche.

    http://www.causeur.fr/clement-meric-skinheads-antifas,22907#

    • voltigeur voltigeur

      CQFD………Merci Nevenoe
      Je me doutais à l’annonce de la tragédie, que ça allait être le marché
      « récup » pour tous. Sauf qu’ils continuent à diviser le peuple ces abrutis de
      première.
      Le FN à le vent en poupe, de plus en plus de monde se tournent vers le nationalisme/patriotisme,
      quand on voit l’état de notre pays, et il fallait le faire taire….
      Quelle occasion!!! pour tous ces incapables que ce drame…..
      Le pire, c’est que des deux côtés, ils en appelle à la loi du talion,
      y aura t-il une suite??….♥♥

      • Fenrir

        C’est trés certainement ce qu’ils souhaitent.
        Pendant que les extrémes s’entredéchireront, le pékin de base restera chez lui à compter les points de peur de prendre un coup avant les vacances…
        Les politiques professionnels s’en donneront à coeur joie, en profitant de cette diversion, pour ne pas s’occuper des vrais questions.
        Autant de temps de gagner avant l’effondrement…

  • do39

    De toute façon, les carottes sont cuites, la France est une poudrière qui explosera à la première occasion… rappel : 1934 avant 1939… mais là c’est pas 5 ans que ça va durer… c’est au moins trois fois autant… !

  • Nevenoe Nevenoe

    Suites de l’affaire Méric : une librairie vandalisée à Nantes

    NANTES (NOVOpress Breizh) – « Pas de fachos dans les quartiers, pas de quartier pour les fachos !» Répondant à l’appel du Parti de Gauche à manifester suite au décès du jeune militant d’extrême gauche Clément Méric lors d’une rixe à Paris, une cinquantaine d’ « antifas » ont parcouru les rues de Nantes jeudi en hurlant leurs slogans habituels. Une librairie en a fait les frais.

    Ces « humanistes » chers au mainstream médiatique se sont attaqués à la librairie Dobrée, une librairie catholique qui a la particularité de diffuser des ouvrages pas toujours politiquement corrects, en vandalisant sa devanture.

    L’oligarchie politique locale n’a bien entendu rien trouvé à redire à cette action qui illustre l’état d’esprit qui règne chez les « antifas ». Les auteurs de cet acte de vandalisme n’ont pas de craintes à avoir : ni la police de Monsieur Valls, ni la justice de Madame Taubira ne vont faire de zèle pour les identifier et les poursuivre.

    « Je serai plutôt fier que mon fils soit antifa » affirmait vendredi matin sur France Inter l’éditorialiste politique Thomas Legrand. Et qu’entre autre il s’attaque à des librairies jugées mal-pensantes ? L’ « humanisme » des élites du Système est décidément sans limites…

    Crédit photo : Claude Lanseria (NOVOpress Breizh)

    http://fr.novopress.info/138846/suites-de-laffaire-meric-une-librairie-vandalisee-a-nantes/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+novopressfrance+%28%3A%3A+Novopress.info+|+Agence+de+presse+ind%C3%A9pendante%29

  • Neodarkside

    Peu importe qui a fait quoi !

    Tous les groupuscules extrémistes de gauche comme de droite doivent être dissous point barre et pas seulement ceux de droite comme il est en train de se passer.
    Si un extrême droite était mort tué par un extrême gauche aurait il eu scandale ? Je ne pense pas. Aurait on parlé de dissoudre les extrêmes gauche ? Je ne pense pas non plus.

    Malheureusement des extrémistes gauche et droite j’en connais…et pas un pou rattraper l’autre…. Tous aussi incultes et débiles les uns que les autres.

    • voltigeur voltigeur

      On peut dissoudre tout ce que l’on veut, on ne dissoudra pas les idées..
      Ils réapparaitront avec un nouveau nom, toujours aussi déterminés et violents.
      On doit les garder à l’œil, si on les dissout ce ne sera plus possible ♥♥

  • Fenrir

    Hé oui ! Néo, ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire!!!…

  • Nevenoe Nevenoe

    Les faits contredisent la version de l’ami de Clément (vidéo France 3 plus bas), présentant « l’agresseur » de Clément comme deux fois plus lourd que lui :
    Lors de sa garde à vue, Esteban, qui n’a rien d’un colosse (1m80 pour 66 kilos), a reconnu avoir porté deux coups à mains nues. Le Parisien.

    Le juge d’instruction n’a pas retenu l’homicide volontaire, qualification choisie par le parquet dans l’ouverture de l’information judiciaire, et donc estimé, au vu des premiers éléments de l’enquête, que le suspect n’a pas eu l’intention de tuer le jeune militant d’extrême gauche. Le Figaro

    – Défilé parisien en hommage à Clément Méric, avec Julien Terzic, « chasseur de skins », en tête du cortège (sur la droite, lunettes noires, avec son T-shirt « Black Block MC »)

    « Pas de quartier pour les fachos ! »

    De bonnes têtes ces antifas, il n’y a pas à dire !

    http://www.fdesouche.com/379059-paris-violente-agression-aux-abords-de-la-gare-saint-lazare

  • Fenrir

    Trouver des cibles pour focaliser le ressentiment…
    Quand on commence à s’en prendre aux livres (librairie) et aux lieux de culte (église, synagogue, mosquée, temple), cela commence à refouler du goulot…